La concurrence fait-elle baisser le prix du gaz citerne

Dernière modification :

Pour le marché du gaz propane en citerne GPL, s'oriente-t-on vers une véritable et saine concurrence entre fournisseurs au bénéfice des consommateurs ?

Les acteurs concurrents du propane en réservoirs gaz GPL font-ils baisser les prix ?

Les consommateurs de gaz propane peuvent-ils espérer des baisses de prix ?

Inscrivez-vous un expert Picbleu vous appellera

 

 

 

44 % des logements Français, soit 12,2 millions de logements utilisent le gaz naturel (improprement appelé gaz de ville), une énergie de réseau canalisé distribué par compteurs individuels disponible en zone urbaine ou périurbaine.

 

 

Le gaz propane en citerne est utilisé par 700 000 foyers français

Environ 700 000 foyers français disposent d'une citerne de gaz propane appelé aussi GPL en vrac pour leurs besoins en chauffage, production d'eau chaude sanitaire et cuisson (3 usages).

Ce gaz liquéfié est stocké dans des citernes aériennes ou enterrées, mises à disposition par les fournisseurs de gaz propane GPL soit en abonnement ou moins fréquemment en consigne (dépôt de garantie, consignation) ou plus rarement achetées par les particuliers. Ces réservoirs apparents ou enfouis sont mis en place par les propaniers ou leurs prestataires de service dans les terrains des habitations.


Les foyers équipés au gaz propane en citerne sont situés généralement en milieu rural, dans des zones qui ne sont pas desservies par le réseau de gaz naturel.

 

Les actions des associations de consommateurs 

Saisie par l'association de consommateurs UFC-Que choisir, l'Autorité de la concurrence a rendu un avis le 14 janvier 2014 concernant le marché du propane dans lequel elle proposait plusieurs pistes destinées à améliorer le fonctionnement de la concurrence dans le secteur de la distribution du GPL en vrac aux particuliers.

Elle estimait que les 700.000 logements français qui disposent d'une citerne de gaz propane ne pouvaient pas changer de fournisseur assez facilement. 

L'UFC-Que choisir a considéré que « la structure oligopolistique du secteur sur lequel plus de 90 % de l'offre émanant des six principaux propaniers

Antargaz, Butagaz, Finagaz ex Totalgaz, Primagaz, Sogasud ex Repsol et Vitogaz (distribution par citernes) entraînait une rigidité du marché du fait de la structure des contrats que les propaniers concluent avec les particuliers ».

L'UFC-Que choisir dénonce une organisation de marché empêchant le fonctionnement de la concurrence et générant des prix artificiellement élevés.
Les contrats de fourniture et d'approvisionnement en combustible imposent le couplage de l'approvisionnement en gaz propane avec d'autres prestations telles que la mise à disposition du réservoir de stockage du gaz propane et des travaux d'entretien ou de maintenance. La durée du contrat entre 1 et 5 ans actuellement contre trois et neuf ans précédemment avant la loi Hamon du 1er octobre 2014, contient des stipulations qui rendent relativement difficile leur résiliation surtout pour les réservoirs enterrés et présente un caractère opaque du point de vue tarifaire.

 

Les recommandations de l'Autorité de la concurrence

L'Autorité de la concurrence a émis plusieurs recommandations afin de déverrouiller, au bénéfice des consommateurs, le secteur de la distribution du gaz propane GPL en citerne aux particuliers.
Elle préconise, notamment, que les consommateurs ne soient plus contraints de s'approvisionner exclusivement auprès du propanier qui a installé et qui est chargé de l'entretien du réservoir de stockage GPL. L'Autorité de la concurrence préconise de découpler la fourniture du gaz propane de toute autre prestation, et de donner au consommateur la possibilité d'acheter sa citerne et de la faire installer et entretenir par un prestataire qui peut être différent de son fournisseur. Elle préconise aussi une plus grande transparence sur les tarifs gaz et barèmes des frais de maintenance, entretien et abonnements.

Les distributeurs craignent que si ces préconisations sont adoptées, elles ne viennent bouleverser leur modèle économique.

En effet, par les mauvaises actions commerciales de certaines compagnies pétrolières, le gaz propane en citerne est en fort déclin. Le gaz propane en citerne ne concerne essentiellement que les zones rurales, il ne représente que 2 % de la consommation finale d'énergie en France et il est très concurrencé par toutes les énergies renouvelables.

 

Nulle part n'est chiffré le gain attendu pour les consommateurs

Joël Pédessac, directeur général du Comité français du butane et du propane (CFBP) indique que « Nulle part n'est chiffré le gain attendu pour les consommateurs » et rappelle que l'augmentation des tarifs du gaz propane a suivi celle des produits pétroliers jusqu'en 2014.

Les tarifs du propane ont augmenté de 71 % entre 2003 et 2012.

Depuis de nombreuses années, le marché du gaz propane fait l’objet de la surveillance de certains organismes comme la Commission des clauses abusives ou la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes).

Certaines associations regroupant des consommateurs intentent régulièrement des procès aux différents fournisseurs afin de rendre le marché plus souple et plus compétitif.

140 % écart de prix pour le gaz propane entre ancien et nouveau client Picbleu

 

 

 

 

Fiez-vous à une entreprise RGE

  • La recherche de transparence dans le marché du gaz est une priorité absolue du consommateur.

    La préoccupation énergétique des Français notamment en matière de chauffage est devenue une réalité incontournable depuis l'apparition de l'euro puis de la crise financière de 2008. La recherche de transparence dans le marché du gaz est une priorité absolue du consommateur.

     

    Avant la guerre des prix du pétrole qui a démarré en 2014 entre les États-Unis 1er pays mondial producteur d'huiles de schiste (11 millions de barils/jour) et l'Arabie Saoudite (11.5 millions de barils/jour) Source IEA, les prix du propane évoluaient fortement. L'OPEP sous la pression du royaume wahhabite a maintenu sa production. Le baril est passé sous la barre des 50 dollars début 2015. L'Irak et l'Iran sont capables de fournir à niveau de l'or noir : les prix du pétrole devraient rester bas et le gaz propane également sauf conflit, redémarrage de l'activité mondiale. Ce tarif est une aubaine pour l'économie, mais une catastrophe pour le climat si les prix attractifs entrainent une surconsommation des ménages. 

    Des prix de gaz parfois indécents pratiqués par certaines marques (liés à des politiques tarifaires de marge bénéficiaire trop importante), ont rendu insupportable le montant des factures des usagers de ces marques. Ces clients sont jugés captifs, car lorsqu'ils souscrivent un contrat, la compagnie de gaz reste propriétaire incessible et inaliénable de la citerne de GPL. De plus, les souscripteurs signent un contrat d'exclusivité de fourniture pendant la durée du contrat qui est de maximum 5 ans. Les contrats proposés sont entre 1 et 5 ans, la majorité des contrats sont signés pour 3 ans pour un réservoir aérien et 5 ans pour une citerne enterrée.

    Rappelons que si l'esthétique d'un réservoir enterré est indéniable, sa capacité à être retiré et remplacé est beaucoup plus contraignante à la différence d'un réservoir apparent. Rappelons également qu'il est impossible de remplir une citerne X par du gaz Y sauf en étant propriétaire de la cuve, mais limité par un contrat d'exclusivité de fourniture de propane d'un seul distributeur.

    Des pratiques ont donné une très mauvaise image à cette profession. Les nécessaires et salutaires actions des associations de consommateurs comme Que choisir, la DGCCRF, la loi Hamon et Services Picbleu dans la mise à disposition des informations ont contraint les compagnies gazières à offrir un peu plus de transparence dans leurs offres et dans leurs contrats. Certaines sociétés de gaz ont abandonné ce marché en revendant leur activité, certaines mettent tous leurs tarifs en ligne, d'autres ont mis un peu plus de limpidité en mettant (une partie) de leurs barèmes en ligne. D'autres cachent leurs barèmes ou les diffusent de façon confidentielle y compris pour leur propres clients.

    Comparez les prix de tous les fournisseurs de gaz en citerne de 1999 à ce jour

     

     

     

    Le barème est le point essentiel d'un contrat, beaucoup de propaniers le savent et rechignent à communiquer leurs barèmes officiels, car les nouveaux clients payent moins cher la tonne de gaz propane que les anciens clients : une drôle de façon de les remercier de leur fidélité !

     

     

     

     

    L'offre est réservée aux clients particuliers et soumise à de nombreuses conditions restrictives :


    - Une durée de l'offre limitée dans le temps (souvent 12 mois, soit un remplissage)
    - L'obligation de souscrire un nouveau contrat de fourniture avec généralement des durées imposées
    - La mention d'un prix « spécial, de bienvenue, promotionnel, prix bas, GPL moins cher, etc. » démontre qu'il ne s'agit pas d'un barème, mais d'un prix d'appel incitatif
    - À l’issue de la période de prix fixe, le prix du barème gaz en vigueur de la marque de GPL s’appliquera automatiquement et sans possibilité de négociation.

    140 % d'écart de prix pour le gaz propane entre ancien et nouveau client

     

     

     

     

    Lorsque le nouveau client se fie uniquement au prix noté sur son contrat sans avoir reçu l'exemplaire du barème des prix officiels de la marque, l'écart est important entre le prix gelé généralement 1 an (soit 1 plein) et le nouveau tarif.

    Il y a par la suite beaucoup d'insatisfactions surtout lorsque ces clients constatent que la proposition concernant le prix à la tonne de gaz pour les nouveaux arrivants est très inférieure à celle figurant sur leur nouvelle facture de gaz, nous recevons de nombreux courriels relatifs à des méthodes qui manquent parfois d'un minimum de transparence et d'honnêteté.

    Pour simplifier il n'y a rien à négocier mais des éléments à connaître

     

     

     

    Le fait internet : ses (mauvaises) pratiques

    Il n'y a pas que sur internet avec le commerce en ligne que les prix varient d'un acheteur à un autre : un vol d'une compagnie aérienne, une place de concert, un appareil photo peuvent y varier jusqu'à 30 %. Les algorithmes permettent de tenir compte du nombre de demandes, de l'heure de recherche, de la localisation du client, des habitudes de l'internaute, de sa tranche d'âge, etc. bref un prix qui varie suivant le profil de l'acheteur. Il faut savoir que lorsque vous ouvrez une page sur internet vous transmettez votre adresse IP qui permet de vous localiser et de savoir quel type de navigateur, quel appareil (PC de bureau ou tablette), sa marque, son année de fabrication et de nombreuses informations récupérées sur les cookies ces quelques lignes de textes laissées par les sites internet que vous consultez qui servent à vous reconnaitre à chaque visite.
    Dans un magasin classique, tout le monde passe devant les mêmes rayons où sont affichés les mêmes prix : il n'est pas possible de donner un prix à la « tête du client », mais sur internet oui.


    Et sur le terrain, pour une même marque de gaz propane, les prix varient aussi.

    En effet, pour le même profil de client, dans la même région et dans la même période, le prix du gaz propane pour certains distributeurs est fixé à la « tête du client » selon la règle du 80/20. Au sein de l'Union européenne, il existe certaines règles comme la directive 2006/123/CE relative aux services dans le marché intérieur qui « interdit la différence de deux clients basée sur la nationalité ou le lieu de résidence ». Le parlement avait décidé d'agir pour uniformiser le commerce entre pays membres. Il faut noter que rien n'interdit sur internet de proposer un prix plus élevé à un client en tenant compte des cookies ou autres traces relevées sur son ordinateur. Pour les méthodes de ventes relatives au gaz propane, il serait bon de clarifier encore les directives de la loi Hamon.

    Il y a les clients qui vont sur internet et qui ont accès à un prix de gaz attractif, mais qui n'est pas forcément vertueux, ces clients sont parfois déjà clients de la marque mais constatent qu'ils payent 2 fois plus cher leur tonne de gaz !

    Il y a clients (prospects) qui sont démarchés au téléphone par des commerciaux assis. Il y a aussi ceux qui préfèrent le contact humain et qui reçoivent une visite d'un attaché commercial à leur domicile. Les représentants de certaines marques gazières proposent des offres très variables d'un client à un autre, des propositions qui sont fonction de l'urgence (il faut donc éviter de traiter le dossier énergie propane à l'approche de l'hiver), de la concurrence (limitée pour un client existant), de l'aspect psychologique (offre de parrainage), de la typologie de la clientèle (locataire usager captif, personne âgée...), etc.

    En conclusion, en matière d'offre, les jeux sont déjà faits par les propaniers qui ont su se border juridiquement (les contrats sont de plus en plus complexes) : pour un profane qui n'est pas accompagné dans sa démarche par un spécialiste, la complexité des différents contrats rend tout comparatif extrêmement difficile.

    Ainsi pour simplifier, s'il n'y a rien a négocier (les marges bénéficiaires sont déjà clairement calculées), il existe des éléments fondamentaux à connaitre absolument. C'est le rôle d'information de Picbleu.

    Demandez de l'aide à Picbleu pour baisser vos factures gazPayer trop cher son gaz nuit à son budget

     



     

  • Avant tout contrat il est essentiel de demander un exemplaire du barème en vigueur

    Il est très important sinon indispensable de demander un exemplaire du barème en vigueur lorsque l'on signe un contrat d'approvisionnement en gaz. Ce barème indique le prix du gaz à la tonne en €uros hors taxes et TTC et/ou le prix en centimes de kWh ainsi que les conditions générales de livraison.

    La référence à ce barème figure obligatoirement sur la partie « conditions particulières» d'un contrat gaz GPL.

    Conseils personnalisés pour baisser vos factures de gaz en citerne

     

  • L'aide essentielle de Picbleu sur l'habitat et ses occupants

    Depuis la création du site en 2007, des millions d'internautes ont formulé de très nombreuses questions inhérentes à tous les sujets traités dans ses pages. À l'expérience et avec le recul des années, nous nous sommes rendu compte de la nécessité de complémenter les informations officielles (ψ Physique) avec une partie liée au subconscient (∞ Métaphysique).

    Afin d'illustrer ce propos, donnons comme exemple une personne qui rechercherait des informations sur la construction d'une maison et ne penserait pas obligatoirement à l'environnement dans lequel ce lieu de vie va être construit. 

    L'orientation vers laquelle on pense immédiatement est la présence d'école, d'infrastructures, de commerces, etc., mais il existe une autre dimension moins visible et qui paraît moins rationnelle qui concerne le tellurisme, les émanations de radon, la présence de pollutions très diverses (champs électromagnétiques, etc.), les cours d'eau souterrains, les failles géologiques, la mémoire des sols et des murs, les effets climatiques, etc. 

    Les éléments évoqués ci-dessus sont l'une des raisons pour lesquelles Picbleu a créé une plateforme d'information à cet effet. Elle est dotée de toutes les qualités informatives inhérentes à l'encyclopédie Picbleu. Elle présente concomitamment l'information concernant tous les domaines de l'habitat (construction, énergies, chauffage, etc.) ainsi que des données métaphysiques trop souvent absentes tout en constituant un mix entre les données scientifiques, techniques et d'actualité.

    Nous vivons sur une planète vivante créée pour la vie qui, grâce à toute une série de « coïncidences » heureuses et extraordinaires, nous offre les conditions idéales pour notre passage sur Terre.

    Dans certains cas, un radiesthésiste compétent pourra même collaborer utilement, avec une grande précision, à l'élaboration d'un check-up complet associant tous les paramètres indispensables à la finalité d'un projet.

     

    La transition énergétique et les améliorations de l'habitat

     

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page

Tous les articles

Textes décalés

Actualités

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces