Habitat durable

La construction durable limite ses impacts sur l'environnement

Beaucoup de médias traitant d’articles sur les matériaux « écologiques », terme à la mode et vendeur, citent pour les matériaux de construction la terre cuite, le bois et pour les isolants le chanvre, la paille, le feutre de bois, le liège, le pisé, la laine de mouton, etc., ce sont certainement des termes que vous avez déjà entendus. Vous vous questionnez encore quant à leur utilisation. Entrez dans le monde passionnant de l'éco construction.

SOMMAIRE

  1. Qu'est-ce que la construction durable ?
  2. Démarches pour la construction durable
  3. La terre cuite
  4. Pourquoi isoler avec des matériaux sains
  5. Les matériaux d'isolation sains
  6. Le meilleur isolant : l'air

Vous vous posez des questions sur les matériaux naturels « écologiques » leur mise en œuvre, leurs avantages par rapport aux matériaux classiques de la construction et aux familles d'isolants artificiels qui sont massivement utilisés (laine de roche, laine de verre, polyuréthane, polystyrène, etc.). Voici pour vous éclairer des pages récapitulatives de tous les principaux matériaux de construction et des matériaux isolants « naturels » que l'on rencontre dans les maisons durables… et moins durables. 

1. Qu'est-ce que la construction durable ? 

  • La notion de durable est utilisée pour toute construction qui limite au mieux ses impacts sur l’environnement,
  • Le but est de chercher à s'intégrer le plus harmonieusement et le plus respectueusement possible dans un milieu tout en utilisant le plus possible les ressources naturelles ainsi que les potentialités locales,
  • Ces choix doivent s'effectuer tout en assurant le confort et la santé des occupants.
  • Le terme exact est l’éco construction.

2. Démarches pour la construction durable 

L'habitat doit prendre en compte ces dimensions environnementales, car les enjeux sont considérables. Il est indispensable de réaliser et de promouvoir un habitat différent, économe et respectueux de l'environnement pour préserver ses richesses. Les démarches concernent :

  • Les économies d'énergie.
  • La qualité de l'air intérieur, des économies d'eau.
  • La gestion des chantiers à faible nuisance, du recyclage des déchets de construction.
  • La réalisation concrète de bâtiments exemplaires à énergie positive.

 

3. Les produits à éliminer

Dans un logement, de nombreux polluants cohabitent. Il sont dûs à la méconnaissance des habitants qui ont des mauvaises pratiques dont voici quelques exemples :

  • Achat de produits ménagers toxiques (eau de javel, désinfectants, lessives, insecticides, biocides, etc.).
  • Achat de meubles, de cuisines de salles de bains dont les colles libèrent du Formaldéhyde, un cancérogène avéré chez l’homme (groupe 1). Classé en Europe « cancérogène de catégorie 3 » (cancérogène possible chez l’homme).
  • Finition avec des peintures qui libèrent des COV et polluent l'air pendant des mois.
  • Ils isolent avec des laines minérales dont les fibres canérigènes circulent dans l'air. 
  • Ils utilisent les CPL ou la WI-FI pour leurs multimédias et exposent leur vie et celles des autres aux méfaits des rayonnements électromagnétiques.

Pour le bâti 

  • Pose de menuiseries dont les matériaux utilisés pour le châssis et les ouvrants (PVC ou alu) font appel à des ressources fossiles et nécessitant énormément d’énergie à la production.
  • Le PVC relargant des Composés Organiques volatiles dans l'habitation.
  • Les ponts thermique sont traités avec du polyuréthane un produit toxique à la fabrication et par la suite aux COV. Les risques de formation de point de rosée deviennent importants. La VMC limite les dégats mais aspire tous les polluants extérieurs n'ayant aucun filtre HEPA sur les bouches de ventilation.
  • Une VMC simple flux réchauffe la maison en été et la refroidit en hiver. 
  • Une VMC double flux coûte environ 6000 euros de plus et le temps d'amortissement sera pratiquement 2 fois supérieur à sa durée de vie de l'ordre de 10 à 20 ans.
  • En rénovation, large utilisation de ciment Portland pour la création de linteaux ou de dalles non déformables incompatibles avec de vieille maisons en pierre en constant mouvement.
  • Le dallage en béton bloque les remontées capillaires et créent des désordres y compris dans les murs.

 

4. Les matériaux de construction sains : la terre cuite

Les ressources naturelles n'étant pas inépuisables, les matériaux utilisés dans la construction de maisons écologiques doivent provenir de sources qui ne sont pas néfastes pour l'environnement et qui n'entraînent pas de déchets ni trop d'énergie grise lors de leur fabrication.

  • Le bois ou la brique de terre crue utilisés dans la construction écologique depuis très longtemps sont moins utilisés avec la construction de masse.
  • Certains matériaux issus de l'économie circulaire font appel à des technologies innovantes et très respectueuses de l'environnement grâce au recyclage.
  • Découvrez tous les matériaux et ces produits qui vont constituer l'habitat de demain.
  • Les plaques de sol fermacell sont composées de 2 plaques constituées d’un mélange de gypse (80%) et de fibres de cellulose (20%) et contrecollées en usine avec un décalage
    de 5 cm, permettant un assemblage simple et stable des éléments. Ces plaques peuvent être fournies avec ou sans isolant contrecollé en sous-face en fonction des exigences.

 

Découvrez les avantages de la terre cuite en cliquant sur la brique monomur ci-dessous.

Accès brique alvéolaire type monomur

5. L'isolation avec des matériaux sains est le point clé d'une maison

L'isolation d'une construction est le véritable point clé du confort d'une maison et de l'habitat durable.

  • Vivre dans un environnement sain et correctement ventilé, tout en ayant chaud l'hiver et frais l'été sont les enjeux d'une isolation thermique efficiente.
  • Il est actuellement possible de vivre avec un minimum d'énergie pour le chauffage et sans climatisation dans une maison neuve bien isolée. 

 

6. Les matériaux d'isolation sains

Découvrez les avantages des isolants naturels. 

Accès vers matériaux d'isolation naturels

7. Le meilleur isolant : l'air

Le secret d'une bonne isolation, c'est l'air : en effet, un matériau qui enferme l'air entre ses fibres ou ses cellules possède de très bonnes performances thermiques. 

Besoin d'aide ?
Besoin d'aide ?
Je profite de conseils simples et pratiques de Picbleu pour faire le meilleur choix
Je m'informe
Sans Engagement