La France ne valorise pas le potentiel de sa forêt

Dernière modification :

La France a de nombreux problèmes à résoudre


Le couvert forestier est menacé, la France n’arrive pas à valoriser le potentiel et les enjeux importants que représente la forêt française troisième d’Europe.

La Chine importe du bois en raison d'une déforestation catastrophique et a fait grimper le prix du bois de +20 % pour le chêne, +15 % pour le hêtre en un an, selon l'association professionnelle France Bois Industrie Entreprises.

Pour l'instant, ces importations ne représentent que 4 % de la production française de grumes (18 millions de mètres cubes), mais créent des problèmes d'achat à certaines scieries françaises. Le problème de la forêt ne provient pas seulement de ce « pillage », mais également de son manque d'adaptation à l'exploitation économique.


Suite à l'arrêt du fonds forestier national de 2002, qui avait pourtant permis de planter de nombreux résineux après-guerre, les plantations d'arbres sont suspendues.

 

 

En reboisant massivement, la période perdue ne pourra pas être rattrapée en raison du temps que met un arbre pour arriver à l'âge adulte.


Les deux tiers des arbres sont des feuillus, mais la demande concerne les épicéas ou des mélèzes.


Certains massifs forestiers posent un problème d'accès à la ressource bois.

Le manque de chemins d'accès complexifie le travail de coupe et augmente les coûts.
Le domaine forestier français très morcelé est détenu aux trois quarts par des propriétaires privés qui n'ont pas les moyens de l'exploiter.

 

 

Un site intéressant consacré au bois et réalisé par le comité national de développement du bois et la fédération Suédoise des industries du bois : www.bois.com

 

 

 

 

Afin de contribuer au respect de l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. Pourquoi ?

 

 

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page

Tous les articles

Textes décalés

Actualités

Dossiers

Conseils

Publireportages