La RT 2005 en 5 points

Dernière modification :
  • • La règlementation thermique RT 2005.

    • La consommation d'énergie.

    • Le gros oeuvre.

    • Le chauffage.

    • L’eau chaude sanitaire (ECS).

    • La ventilation et la climatisation.

     
    La réglementation thermique (RT 2000, RT 2005, RT 2012, RT 2020) a eu pour but de fixer une limite maximale à la consommation énergétique des bâtiments neufs pour le chauffage, la ventilation, la climatisation, la production d’eau chaude sanitaire et l'éclairage.

    La réglementation thermique française est définie actuellement par la réglementation thermique 2012 (RT 2012), qui a succédé à la réglementation thermique 2005 (RT 2005) et la réglementation thermique 2000 (RT 2000).

    La future réglementation thermique française s'appellera RT 2020.

    La règlementation actuelle en vigueur

    La réglementation thermique française encadre les normes thermiques et énergétiques des constructions neuves en France.

    Elle fixe entre autres critères, une limite maximale à ne paas dépasser pour la consommation énergétique des bâtiments neufs pour le chauffage, la ventilation, la climatisation, la production d’eau chaude sanitaire et l'éclairage.

    Construction neuve RT 2012 basse consommation

     

    Etiquette énergie et gaz à effet de serre . Encyclopédie Acqualys

    Les étiquettes énergie ci-dessus permettent de connaître les qualités du logement  :

    Sur l'étiquette de gauche, plus le chiffre est bas (ici 49.34 KWh par mètre carré qui correspond à une maison basse énergie) plus le logement est économique.

    Sur l'étiquette de droite, plus le chiffre est bas (ici 11.35 KWh de CO2 par mètre carré) plus le logement est respectueux de l'environnement.

     

      La règlementation thermique.

    La Règlementation thermique 2005 (RT 2005) avait pour objectif une amélioration de la performance énergétique (C'est à dire la consommation d'énergie nécessaire pour un logement et l'émission de gaz à effet de serre qui en découle) Les consommations d'une construction neuve doivent baisser d'au moins 15 % à l'heure actuelle et ont pour objectif une baisse de moins 40 % d'ici 2020. Les contraintes techniques vont se durcir avec la règlementation thermique 2010 qui favorisera les techniques permettant la réalisation de bâtiments à basse consommation. 

    Aujourd'hui la RT 2005 prévoyait des valeurs de référence pour la consommation d'énergie et d’isolation. Elle autorise les architectes et les constructeurs à mettre des moyens en œuvre pour respecter ces exigences et leur laisse une entière liberté, mais elle prévoit aussi des valeurs de référence sur d'autres points (gardes fous) : si le projet de construction n'atteint pas une de ces valeurs, ou prévoit une solution moins performante, il devra corriger d'autres points, par des valeurs ou des solutions meilleures que celles de référence.( exemple si l'isolation n'est pas performante la pose d'un chauffage performant compense le déficit).

     

      La consommation d'énergie.

    Un logement chauffé au fioul ou au gaz doit être conçu de façon à ne pas dépasser 80 kWh/m2/an en zone climatique H3 (midi méditerranéen), 110 kWh/m2 par an en zone H2 (Ouest et Sud-Ouest), et 130 kWh/m2 par an en H1 (Nord, est et centre).

    Ces plafonds de consommation intègrent: chauffage, eau chaude, ventilation, cli­matisation et éclairage. Par contre lorsque l'éner­gie utilisée est l'électricité (chauffage par convecteurs, panneaux radiants, pompe à chaleur), ces plafonds de consommation passent respectivement à 50 kWh/m2/an en zone climatique H3 (midi méditerranéen), 74 kWh/m2 par an en zone H2 (Ouest et Sud-Ouest) et 97 kWh/m2 par an en H1 (Nord, est et centre).

     

      Le gros oeuvre.

    La RT 2005 donnait pour l'isolation des valeurs de références diffé­rentes suivant la nature des parois (murs, planchers, toiture) et les différentes zones climatiques.

    Pour les ouvertures (fenêtres), la solution cardinale de réfé­rence de la RT 2005 est de 40 % des baies vitrées au sud et de 20 % à l'est, au nord et à l'ouest.

     

      Le chauffage.

    Les équipements de référence de base pour les logements neufs sont :les panneaux rayonnants (chauffage électrique), les pompes à chaleur, les chaudières basse température (fuel ou gaz condensation) et les chaudières à bois.
    Un dernier élément est permis par la RT 2005 : la possibilité de combler le déficit, par exemple, du choix d'un équipement peu performant (convecteurs électriques, plancher chauffant électrique, plafond rayonnant électrique, chaudière standard). par une isolation renforcée. Il est de loin préférable de combiner toutes les possibilités offertes pour bénéficier d’un logement économe, sain, confortable et respectueux de l’environnement.

     

     L'eau chaude sanitaire (ECS).

    Un chauffe-eau électrique doit être obligatoirement placé dans le volume climatique chauffé, le rendement étant supérieur (de la même manière, il faut absolument éviter de placer une chaudière à combustible, ou un chauffe-eau dans un local extérieur, dans un garage ou dans un grenier non isolé). Dans le cas d’un équipement en énergie renouvelable avec un chauffe-eau solaire, la solution de référence prévoit au moins 2 m2 de capteurs par bâtiment.

     

     La ventilation et la climatisation

    En fonction de la zone climatique, la RT 2005 fixait un plafond limite de température intérieure à ne pas dépasser l'été.

    La construction doit être conçue de façon à pouvoir respecter ce maximum sans climatisation, grâce à des protections telles que volets ou stores, débords de toiture, casquette, murs à forte inertie thermique, etc.

     

    Saviez-vous Portail habitat Picbleu La réglementation actuelle : la RT 2012 

    Réglementation thermique RT 2012 pour limiter les consommations dans l'habitat
    La maison basse consommation RT 2012 expliquée simplement
    Qu'est-ce que la RT 2012 à quoi sert la réglementation thermique
     
Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion