Le maître d'ouvrage

Dernière modification :

Le maître d’ouvrage est une personne, morale ou physique, publique ou privée, propriétaire ou affectataire d’un patrimoine immobilier. Le maître d'ouvrage doit assurer la bonne gestion prospective et curative de son patrimoine et effectuer la programmation des travaux pour lesquels il doit raisonner en coût global sur la durée de vie du patrimoine. 

 

Contrat de maîtrise d'oeuvre : le maître d'oeuvre

Vous faites réaliser des travaux d'amélioration, d'agrandissement ou vous faites construire une maison sur un terrain dont vous êtes propriétaire. Vous êtes le maître d'ouvrage. Un contrat de maîtrise d'oeuvre vous est proposé : de quoi s'agit-il ?

 

 

  • Qui est le maître d'oeuvre ?

    Soit un professionnel non architecte appelé maître d'oeuvre, bureau d'études ou économiste de la construction.
    Soit un architecte DPLG ou un agréé en architecture.

    Quel est le rôle du maitre d'oeuvre ?

    Le maître d'oeuvre perçoit des honoraires pour concevoir votre projet, c'est-à-dire établir des plans, élaborer les documents techniques, coordonner les travaux et vous assister dans vos relations avec les entreprises.


    Le maître d'oeuvre ne se charge pas de la construction ou des travaux. Vous traitez directement avec les entreprises (maçon, couvreur, plombier, électricien, etc.), que vous avez choisies, éventuellement avec son aide ! Le maître d'oeuvre peut vous conseiller dans le choix des entreprises, mais ne peut pas les sélectionner à votre place. Il ne peut intervenir en votre nom, ni pour votre compte, il ne doit pas avoir de liens juridiques avec les entreprises. Le maître d'oeuvre ne peut donc pas s'engager au départ sur un coût de construction, mais devra respecter l'enveloppe budgétaire que vous lui aurez indiquée. Les différentes entreprises appartenant à différents corps de métiers fourniront chacune leur devis.

  • Professionnels soyez visibles là où vos clients vous cherchent

    Professionnels soyez présents sur Acqualys

  • Acqualys : une plateforme pour tout connaître sur l'habitat et ses occupants

    La nécessité d'étudier un lieu dans son ensemble (humain et habitat) est essentielle pour Acqualys : Connaître la transition énergétique pour décider pour agir.

    Tous les savants, scientifiques, sociologues, ingénieurs sont confrontés à la même problématique : celle d’étudier un élément aux propriétés observables définies et donc limitées. La loupe et le microscope font donc perdre de vue qu'un objet s'insère dans un ensemble de relations et de processus. Afin de pouvoir saisir le réel, il est indispensable de sortir de tous les cadres, il faut étudier des savoirs portant sur des objets très éloignés du sujet traité et explorer ce qui se cache derrière les formes observables du monde. En faisant référence au célèbre aphorisme d'Abraham Maslow « Si le seul outil que vous avez est un marteau, vous tendez à voir tout problème comme un clou » (The Psychology of Science, 1966).

    L'hyper spécialisation dans le fonctionnement de la société humaine occidentale ne donne qu’une vue partielle de la complexité du Monde.

     Aphorisme d'Abraham Maslow


    Le généticien pensera que la génétique sauvera l’humanité, l'architecte s’imaginera que ses réalisations ne sont pas simplement des moyens physiques, mais qu’ils possèdent une portée philosophique supérieure. L’humain, qu’il soit scientifique, religieux ou créateur est un animal social qui partage ses idées, ses conceptions de la vérité, ses valeurs nobles ou celles qu'il attribue à la beauté si bien que par la loi universelle de la convergence, les individus finissent par suivre les mêmes voies. Les informations sont dispersées et semblent sans relations dans le mode dans lequel nous vivons. Dans certains cas, il y a des interdépendances, mais qu’on ne doit pas confondre avec l’interdépendance quantique qui repose sur des superpositions d’états, des complexités extrêmes, des apories à large échelle et nul doute, des processus de calcul quantique. Des intrications incluant des informations en relation avec un ensemble de « constituants quantiques ».

     

    Nos convictions et nos certitudes sont parfois trompeuses : « Ce qui nous paraît être de la matière solide n'est constitué en réalité que de particules vibratoires tournoyant dans un grand vide à une telle vitesse qu'elle nous donne une impression de solidité. Si le mouvement de ces particules cessait tout à coup comme un ventilateur qui s'arrête, il n'y aurait plus que du vide. Nous sommes en réalité de l'énergie informatisée en action ».

     

    Source CERN (Centre Européen de Recherche Nucléaire Genève), Travaux sur les anneaux d'accélération des particules.

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page