Les 10 commandements du bien être lié aux hormones du corps humain

Dernière modification :

10 commandements à suivre pour combattre la fatigue et le stress simplement grâce à toutes les hormones du bien être, endorphine, ocytocine, mélatonine, dopamine, phényléthylamine, sérotonine.

Bonne nouvelle : pour être en forme, il suffit de se faire du bien, c'est-à-dire faire l’effort de se faire plaisir. La force de la pensée est primordiale car elle influence la production des hormones qui conditionnent le bien-être physique et émotionnel.

Les hormones fabriquées par le corps humain conditionnent le comportement, le sommeil, l'humeur, la corpulence, le risque de maladie, la mémoire, la cinétique du viellissement, un ensemble de facteurs qui contribuent au bien-être émotionnel et physique de la personne. Elles sont les principaux acteurs de la santé.

Les hormones des messagers chimiques polyvalents

Les hormones sont des messagers chimiques qui jouent un rôle fondamental dans l'équilibre du corps humain. Un mécanisme extrêmement complexe pour lequel des études ont démontré par exemple que l'ocytocine sécrétée par l'hypothalamus est à la fois une hormone impliquée dans l'accouchement et la lactation, mais qui joue également le rôle de neuromédiateur qui fait de l'ocytocine une hormone de l'attachement social et affectif.

L'activité des hormones : une complexité absolue

L'activité des différentes hormones est d'une complexité inouïe faite d'équilibre d'actions antagonistes ou synergiques qui font que chaque molécule ne peut être considérée que dans une globalité biologique. Il serait vain de penser que la prise d'hormones en auto médication pourrait améliorer des déficits. L'efficacité des hormones est liée à notre mode de vie : l'alimentation, l'activité physique, la gestion du stress, le sommeil, l'ensoleillement, l'usage des plantes, la photothérapie ainsi que la lutte contre les perturbateurs endocriniens et les xénohormones, (vous pouvez télécharger le document de Médecine/science. Auteurs Charbel Massaad. Robert Barouki dans les aliments à privilégier article ci-dessous).

La chaine des Pyrénées pureté et puissance

 

 

La pureté des sommets de la chaine des Pyrénées depuis le pic du Midi (le vaisseau des étoiles). Photo Acqualys

 

  • Savez-vous ce qu'est un perturbateur endocrinien ?

    La chimie moderne et les groupes industriels ont généralisé et facilité l'emploi de plastiques, de pesticides qui participent à la pollution de notre belle planète bleue. Les groupes industriels ont inventé de nombreux objets de votre vie quotidienne parfois inutiles qui contiennent des composés chimiques. Ces substances chimiques d’origine naturelles ou artificielles, mais étrangères à l’organisme peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien.

    Lorsqu'elles arrivent en contact avec l'une de nos cellules, celles-ci ne font pas le distinguo entre ce que la nature a créé et ce que l'homme a créé : elles perturbent leur fonctionnement et peuvent générer différentes pathologies. L'homme ne fait que copier ce qui a déjà été conçu. Des milliards de milliards de combinaisons infinies ont déjà été créés, la science découvrira et repoussera les limites indéfiniment pour les siècles des siècles. Mais pour les populations actuelles ces groupes industriels imposent par tous les moyens leur produits en utilisant l'information comme relais d'opinion. Pour les aliments naturels que l'on devrait nommer par leur nom et sans le qualificatif bio, des sources dont l'origine est incertaine indiquent que l'agriculture bio ne peut nourrir toute la planète ce qui est évidemment faux.

    Il existe de nombreux exemples : la production d'un kilo de tomates demande 55 litres d'eau, un kilo de céréales 1300 litres d'eau mais pour fabriquer un kilo de boeuf il faut entre 7 et 12 kg de céréales. Un steack demande 3750 litres d'eau et engendre 90 grammes de pollution.


    De nombreux objets, des produits de consommation courante comme les conserves (même les tickets de caisse !) pire des aliments contenaient des perturbateurs endocriniens : bisphénol A et phtalates.

    Perturbateurs endocriniens

     

    Certaines substances chimiques, lorsqu'elles arrivent en contact avec l'une de nos cellules, ne font pas le distinguo entre ce que la nature a créé et ce que l'homme a créé.

  • Le soleil : un élément indispensable

    Un élément indispensable à notre bonne humeur. 20 min d’exposition par jour durant les heures les plus chaudes nous aident à se sentir mieux. En effet, le soleil produit dans le corps de la sérotonine : un neuromédiateur impliqué dans la régulation de l'humeur, la gestion du stress, le sommeil, l’appétit et de toute inflammation.

  • La lumière

    Puisque les pointes de soleil se font rares, la luminothérapie prend le relais. Un simulateur de l’aube au réveil et la forme revient.

    Glace au soleil levant

     Soleil levant sur des cristaux de glace Photo Acqualys

     

    Les rythmes de sommeil sont régulés par une « horloge interne » située à la base du cerveau, réglée sur l’alternance jour et nuit. Cette horloge biologique est constituée par un petit groupe de neurones qui commandent les rythmes du corps grâce à la mélatonine, une hormone dont la sécrétion est bloquée par la lumière. Ainsi, la mélatonine nous sert à mesurer le temps qui passe. Lorsque la lumière baisse un signal d'endormissement est donné, inversement dès que les premières lueurs de l'aube apparaissent le réveil se déclenche.

  • Le sommeil

    Saviez-vous que sortir au grand air améliore l’humeur ?

    Se promener en forêt ou le long d’une plage, séjourner au bord de la mer ou d'une cascade d'eau apaise grandement, permet de se ressourcer et améliore le sommeil.

    Le rôle du sommeil

    Le sommeil est indispensable à l’équilibre de l’organisme, il n’est pas une perte de temps.Le sommeil exerce un rôle de régulation des fonctions végétatives : respiration, circulation sanguine, digestion, pression artérielle, sécrétion et excrétion. Il exerce un effet positif sur les fonctions psychiques : en particulier, c’est principalement au cours du sommeil paradoxal que se fixent les souvenirs et les apprentissages. La privation de sommeil entraîne une baisse de la vigilance et de la capacité de concentration ainsi que des troubles de l’humeur. La mauvaise qualité ou l'absence de sommeil peut entrainer l’apparition de pathologies graves : diabète, obésité et même cancer.

     

    De bonnes conditions de sommeil

    La qualité du sommeil peut être affectée par des facteurs environnementaux (bruit, lumière, température) ainsi que par le mode de vie (sédentarité, horaires décalés).

    L’Institut national du sommeil et de la vigilance donne des conseils pour bien dormir :

    Adopter des horaires de coucher et de lever réguliers
    Dormir dans un lieu calme et l’obscur
    Régler la température de la chambre à coucher à 18 ou 20 ° maximum
    Pratiquer une activité physique régulière. En effet, l’activité physique contribue à synchroniser l’horloge interne et facilite l’endormissement.
    La durée du sommeil profond, le plus récupérateur, augmente, et les cycles de sommeil sont plus réguliers.
    Éviter de pratiquer une activité physique trop près de l’heure du coucher, car la température corporelle interne augmente et rend l’endormissement plus difficile
    Éviter l'absorption d'excitants après 16 heures (café, thé, colas…)
    Éviter l’alcool qui augmente la fréquence des réveils nocturnes
    Éviter le tabac le soir. La nicotine est un stimulant qui retarde l’endormissement et rend le sommeil plus léger
    Éviter les activités stimulantes juste avant de se coucher, les jeux vidéos ou le surf sur internet.

  • Le sport

    La natation, la marche, la danse, la course à pied, la bicyclette... Pendant et après une activité physique, le corps sécrète de la dopamine (sensation de satisfaction et de plaisir) et de l’endorphine, hormones anti déprime très efficaces.

    Le sport est un moyen très efficace pour conserver une santé physique et mentale efficace. Il faut pratiquer régulièrement une activité physique.


    Triangle Portail habitat Picbleu L'activité sportive améliore conserve et accroît le capital osseux


    La densité osseuse des actifs qui courent trois fois par semaine au moins 30 minutes à chaque séance est supérieure de 30 à 40 % à celle des passifs. La charpente osseuse de l’organisme est continuellement soumise à l’action des cellules qui fabriquent ou détruisent les substances osseuses. Les tensions exercées par une activité musculaire constituent un stimulant nécessaire à l'équilibre subtil qui existe entre les processus de fabrication et de destruction.

    Triangle Portail habitat Picbleu L'activité sportive améliore et renforce les aptitudes du cœur

     

    La pratique régulière d'un sport modifie le comportement de l’appareil cardio-vasculaire et entraine l'état physiologique bien connu d'un cœur puissant et qui bat lentement. Face à l’effort, un cœur entrainé réagit par une accélération modérée, qu’il pourra soutenir longtemps sans s’épuiser. Après une séance de sport, le rythme cardiaque revient rapidement à son rythme de repos. Un coeur de sportif fournit plus de travail en se fatiguant moins.

    Triangle Portail habitat PicbleuL'activité sportive allonge la vie

    La pratique assidue d’un exercice physique entraîne un gain de vie et une sociabilité supérieure à la sédentarité.


    Triangle Portail habitat Picbleu L'activité sportive évite la dépression

     

    Le footing serait aussi efficace que les médicaments antidépresseurs, car la course à pied favorise la sécrétion de sérotonine une substance naturelle qui réduit la dépression et donne une sensation de pouvoir et de fierté.

    Triangle Portail habitat Picbleu L'activité sportive améliore les performances intellectuelles

     

    Les sports d’endurance pratiqués de manière raisonnable comme la course à pied, le cyclisme, la natation ou le ski de fond facilitent le transport de l’oxygène des poumons jusqu’aux plus petites cellules de l’organisme, le cerveau parfaitement irrigué remplit idéalement toutes les fonctions cérébrales.

  • La musique

    « Il n’est rien dans l’esprit qui ne soit passer par les sens » disait  Aristote. L’oreille a un psychisme. Les musiques agissent sur l'apaisement, la relaxation, la joie, la force et l’émotion esthétique.

    Un conseil : écoutez de la belle musique celle qui vous plaît et vous en retirerez un bénéfice jusqu'à la plus petite de vos cellules.

  • La mastication

     « Que ton aliment soit ton médicament » disait hippocrate(460 av J-C).


    Vingt minutes sont nécessaires au cerveau pour envoyer un message de satiété à l‘estomac. L'estomac donne également un signal de satiété au cerveau grâce aux milliers de neurones dont la paroi est tapissée. Des aliments sains donnent rapidement le signal positif et le temps passé à mâcher donne la sensation d'être repu bien plus que de la quantité qui a été absorbée.
    Mais il est impératif de prendre le temps de savourer chaque bouchée de son repas peut s'avérer un bon moyen d'allier plaisir et diététique. La mastication possède une incidence sur notre bien-être mental. Pour mastiquer, il faut manger des aliments durs et cesser de manger tous les produits mous (sandwichs fast food, purée, compote, yaourt, gâteaux). Il faut maintenir une bonne proportion d'aliments durs et crus dans notre alimentation (pain dur, carottes, pommes,) et de commencer le repas par ceux-ci. La sagesse indienne indique de mastiquer les aliments jusqu'à les boire, une évidence parfois difficile à appliquer dans nos sociétés, car la mastication implique de prendre le temps de manger dans le calme et en conscience. Il faut s'octroyer une pause suffisante.


    La mastication est importante à plusieurs niveaux.

    Pour l'assimilation des nutriments. La digestion commence dans la bouche grâce aux enzymes digestives de la salive et non pas dans l'estomac. Plus les aliments sont finement coupés comme dans la cuisine asiatique et longuement mastiqués et plus le travail de l'estomac est facilité. L'insuffisance de mastication diminuera le processus d'insalivation des aliments.


    Chez l'adulte, le bon fonctionnement de l'estomac et de la rate sera entravé avec une trop grande sollicitation de l'estomac et un épuisement accéléré du système digestif.
    Chez l'enfant les pressions transmises à l'os par les dents stimulent sa croissance et favorisent la mise en place d'une bonne occlusion. , la mastication est essentielle au développement des mâchoires. De même, la mastication favorise l'irrigation du cerveau grâce aux pressions développées par les mâchoires.

  • Les aliments à privilégier :

    Triangle Portail habitat Picbleu Les aliments naturels (ou bio qui signifie sans engrais ni pesticides),

    N.B. Ils portent un nom (bio) alors qu'ils devraient être les aliments de base normaux et naturels pour les populations.

    En opposition, il devrait y avoir une autre appellation « non naturels » concernant les aliments chimiques ou hybridés ou génétiquement modifiés ou traités (rayonnements, enrobages, etc.). Eviter les produits pollués par les xénohormones (agents polluants de l'environnement) qui sont essentiellement des produits chimiques.

    Xenohormones 1999 Portail habitat Picbleu

    Triangle Portail habitat Picbleu Le chocolat contient un antidépresseur naturel, la phényléthylamine, qui possède une action véritablement excitante.

     

    Triangle Portail habitat Picbleu Les oméga 3 : se supplémenter en acides gras oméga 3 est très efficace,

    Le système nerveux est l’organe le plus riche en oméga 3, un apport régulier de ce type d’acides gras est indispensable au tissu nerveux tout au long de sa vie.

     

    Triangle Portail habitat Picbleu Les acides aminés aromatiques.

     

    Triangle Portail habitat Picbleu la vitamine D.

  • Quels sont les aliments à éliminer ?

    Le sucre blanc et tous les aliments qui en contiennent (confiseries, sodas, charcuterie...) sont à remplacer par du fructose, du sucre roux et des jus de fruit naturels.

    Il est important de consommer des aliments qui favorisent la synthèse de sérotonine. Le tryptophane (un acide aminé) contenu dans les aliments, qui une fois ingéré, est transformé par nos cellules en sérotonine. On trouve du tryptophane dans le riz complet, les lentilles, les céréales, les poissons gras (riches en oméga 3), le fromage, le chocolat, les fruits, les légumes verts (épinards), les noix, l’huile de colza. Une alimentation équilibrée doit donc apporter normalement entre 1g et 2 g de tryptophane par jour.Les personnes doivent donc avoir une nourriture variée absorbée avec plaisir et la plus naturelle possible. L'absence de sérotonine entraine fatigue, mauvaise humeur et des épisodes de fringales incontrôlables. La mauvaise alimentation que l'on trouve dans les fast foods privilégie les aliments sucrés (confiserie) et sucrés gras (chocolat, gâteaux). Ces produits agissent comme des palliatifs. Selon des études réalisées ces aliments augmenteraient le niveau de sérotonine, rendraient moins triste, mais créeraient un phénomène d'accoutumance en bloquant une zone décisionnelle du cerveau rendant difficile le passage à une alimentation plus axée sur les légumes et fruits.


    Faites-vous plaisir : des menus axés « optimisme » comme des salades riches en oméga 3 et en vitamines B12, B9 ou D.

  • Quelle est la boisson à privilégier ?

    L'eau est la boisson à privilégier pour les petits et les grands. Evitez les sodas qui entrainent une surconsommation et une accoutumance à l'association sucré/gras. Proscivez les bouteilles en matière plastique.

    Remarques sur le plastique :

    Le plastique est une substance nocive que vous pouvez découvrir grâce aux 7 questions sur les perturbateurs endocriniens toxiques,

    Evitez de boire de l'eau en bouteille plastique, une substance omni présente dans votre quotidien mais mauvaise pour votre santé et celle de l'environnement. Le bisphénol A a été interdit, mais d'autres molècules issues de la pétro chimie seront supprimées au fur et a mesure des prises de conscience des populations et des pouvoirs publics. Les pertubateurs agissent par inhalation, ingestion et même par contact (pensez au tickets de caisse des magasins).

    Les films plastiques sont malheureusement partout, 1 million de tonnes par an sont utilisées en France 90 % sont enfouis ou incinérées et non recyclés. 

    1 kg de film, sac ou sachet plastique recyclé équivaut à 0,8 kg de pétrole brut économisé. Selon les chiffres de l’ADEME, la production annuelle de déchets des entreprises s’élève à 22 millions de tonnes, tous déchets confondus. 880 000 tonnes sur ces 22 millions concernent les déchets plastiques des polymères dérivés de la chimie pétrolière.

    En 2004, 5 milliards de bouteilles en plastique ont été recyclées en France (seulement 4 bouteilles sur 10). Pensez d'abord à votre santé... Si vous devez boire de l'eau en bouteille, choisissez le verre. Faites l'essai simplement : lorsque vous buvez directement à la bouteille en plastique au bout de quelques heures une odeur désagréable est perceptible, avec le verre aucune odeur.

    Selon les chiffres de l’UNU, l’université des Nations Unies, la matière plastique représente un enjeu crucial du recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE).

     

  • Le rire : à rechercher et à cultiver

    Il influence la substance P : principal neuromédiateur et neuromodulateur de la douleur.


    Le rire provoque des effets bénéfiques insoupçonnés sur le corps humain :


    - Au niveau neurohormonal, le rire augmente la synthèse des hormones de la série des endorphines. Ces hormones possèdent une action anti douleur, elles ont la propriété de diminuer l'anxiété et elles régularisent l'humeur. Le rire entraîne une augmentation de la synthèse de la sérotonine, neuromédiateur diminué dans la dépression.


    - Au niveau musculaire, le rire a des effets relaxants grâce à une onde musculaire (relâchement des muscles masticatoires) qui se propage progressivement en partant du niveau facial, passe par les muscles thoraciques, puis par les muscles abdominaux (massage des organes internes, relaxation du diaphragme) et enfin par les muscles du dos des cuisses.

    - Au niveau respiratoire, le rire produit une séquence composée d'une inspiration brève suivie d'une pause puis d'une expiration lente et saccadée. La quantité d'air ventilé augmente, et peut atteindre 2 litres expirés (un demi-litre ventilé en période de respiration habituelle). Ce rythme est proche des respirations du yoga,

  • La relaxation, le yoga, la méditation, le massage

    Toutes ces disciplines antistress permettent à l'organisme de fabriquer des substances sédatives, les endorphines, elles exercent une activité anti douleur et favorise la sensation de bien être.

  • Acqualys : une plateforme pour tout connaître sur l'habitat et ses occupants

    La nécessité d'étudier un lieu dans son ensemble (humain et habitat) est essentielle pour Acqualys : Connaître la transition énergétique pour décider pour agir.

    Tous les savants, scientifiques, sociologues, ingénieurs sont confrontés à la même problématique : celle d’étudier un élément aux propriétés observables définies et donc limitées. La loupe et le microscope font donc perdre de vue qu'un objet s'insère dans un ensemble de relations et de processus.

     

    Afin de pouvoir saisir le réel, il est indispensable de sortir de tous les cadres, il faut étudier des savoirs portant sur des objets très éloignés du sujet traité et explorer ce qui se cache derrière les formes observables du monde. En faisant référence au célèbre aphorisme d'Abraham Maslow « Si le seul outil que vous avez est un marteau, vous tendez à voir tout problème comme un clou » (The Psychology of Science, 1966).

    L'hyper spécialisation dans le fonctionnement de la société humaine occidentale ne donne qu’une vue partielle de la complexité du Monde.

     Aphorisme d'Abraham Maslow


    Le généticien pensera que la génétique sauvera l’humanité, l'architecte s’imaginera que ses réalisations ne sont pas simplement des moyens physiques, mais qu’ils possèdent une portée philosophique supérieure. L’humain, qu’il soit scientifique, religieux ou créateur est un animal social qui partage ses idées, ses conceptions de la vérité, ses valeurs nobles ou celles qu'il attribue à la beauté si bien que par la loi universelle de la convergence, les individus finissent par suivre les mêmes voies. Les informations sont dispersées et semblent sans relations dans le mode dans lequel nous vivons.

     

    Dans certains cas, il y a des interdépendances, mais qu’on ne doit pas confondre avec l’interdépendance quantique qui repose sur des superpositions d’états, des complexités extrêmes, des apories à large échelle et nul doute, des processus de calcul quantique. Des intrications incluant des informations en relation avec un ensemble de « constituants quantiques ».

     

    Nos convictions et nos certitudes sont parfois trompeuses : « Ce qui nous paraît être de la matière solide n'est constitué en réalité que de particules vibratoires tournoyant dans un grand vide à une telle vitesse qu'elle nous donne une impression de solidité.

     

    Si le mouvement de ces particules cessait tout à coup comme un ventilateur qui s'arrête, il n'y aurait plus que du vide. Nous sommes en réalité de l'énergie informatisée en action ».

     

    Source CERN (Centre Européen de Recherche Nucléaire Genève), Travaux sur les anneaux d'accélération des particules.

     

    Afin de contribuer au respect de l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. Pourquoi éviter d'utiliser du papier et de l'encre ?

     

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion

Tous les articles

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces

Publireportages