Les clés de l'éco-construction pour les maisons neuves

Dernière modification :

 

1. Limiter ses consommations

Comment limiter ses consommations dans une société de consommation ?

Aujourd'hui, l'augmentation de la population mondiale, l'épuisement des ressources terrestres, le coût prévisible croissant des énergies fossiles, leur remplacement par des énergies renouvelables et l'absolue nécessité de réduire nos émissions de C02 pour limiter d'aggraver l'état environnemental de la Terre, nous obligent à réviser nos modèles et nos modes de vie. Alors que réduire la consommation énergétique dans les transports ou l'industrie demandera des adaptations difficiles, dans l'habitat les solutions sont bien plus accessibles, et synonymes d'amélioration de confort, d’économie et de qualité de vie. Pour l'instant nous en sommes à la construction neuve RT 2012 (Bâtiment Basse consommation).

La maison future ne ressemblera pas aux visions de science-fiction des années 1950, il ne sera pas question non plus de retour au passé, la maison passive ne consommera plus d'énergie et sera une (ré) évolution. La maison protectrice, réalisée en autoconstruction, saine, confortable, communicante, modulable, agréable à vivre, non polluante, réactualise certains principes architecturaux traditionnels, mais elle les concilie, les associe aux connaissances sur l'environnement, sur les bases de la maison saine et sur les nouvelles technologies d'écoconstruction.

L'équilibre de la nature est fragile. Photo Picbleu®

 

2. Les méthodes des anciens

Il faut redécouvrir les vertus des matériaux de construction sains utilisés par nos anciens. Cette démarche s'inscrit désormais dans les nouveaux comportements des architectes et constructeurs sensibilisés au phénomène et fortement encouragés par les pouvoirs publics, de bâtir « dans le respect de l'environnement ». Une étape fondamentale dans la conception d’un bâtiment, c’est son isolation. Il est actuellement indispensable d’assurer une isolation suffisante pour passer du statut de « maison passoire énergétique » à celui de « maison passive ». Il faut dépenser 3 fois moins d’énergie pour mettre un bon isolant que par la suite chauffer un logement insuffisamment isolé.

Il faut également que les matériaux de construction et les isolants modernes d'un bâtiment soient éliminés au profit de produits respectueux de la planète, non polluants, qu'ils aient une durée de vie suffisamment longue et vous maintiennent en bonne santé. Des étapes restent à franchir, elles ne vont pas se faire sans révolutionner le monde de la construction et de l’artisanat.

 

3. Préserver la planète

Il est donc temps pour chacun d'entre nous de se mettre à l'heure de la vérité : la vraie écologie n'est pas simplement un terme destiné à faire vendre.

L'écologie n'est pas celle des publicités et du greenwashing. Il est judicieux en choisissant de construire, d'acheter ou de rénover sa maison de respecter ces principes simples, logiques comme les raisonnements de nos ainés remplis de bon sens.

Le site Picbleu vous en ouvre les portes, en dressant l'inventaire de ce qu'il est possible de réaliser dans l'habitat pour préserver durablement l'avenir de la Planète.

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion