Les intermédiaires dans la construction

Dernière modification :
  • • Le Gros oeuvre et le second oeuvre.

    • Le maitre d'ouvrage.

    • La maitrise d'oeuvre.

    • L'architecte.

    • L'expert en bâtiment.

    • L'économiste de la construction.

    • Le chargé d'affaires.

    • Le bureau d'études.

    • Les bureaux d'études thermiques.

    • Les entreprises.

    • Les fabricants et distributeurs de matériaux.

    • Le bureau de contrôle et les coordinateurs de sécurité.

    • Le chef de chantier.

    • Le conducteur de travaux.

    • Le bureau de vérification et de contrôle.

    • Les aides de Picbleu pour trouver un professionnel du bâtiment.

     
    Ancienne bâtisse en ruine

     Cette maison en ruine doit faire appel à de nombreux intervenants du bâtiment pour sa rénovation (Photo ACQUALYS).

     
      Gros oeuvre et second oeuvre :
     

    Une construction qu'elle soit à usage d’habitation, de type industrielle ou de commerce  comprend :

    — Le gros œuvre qui assure la stabilité générale, sa structure peut-être constituée en béton, en maçonnerie, en bois, en acier, les fondations transmettant les charges au sol.
    — Le second œuvre dans les méthodes de construction classiques, fait appel à une multitude de matériaux différents : les bitumes (étanchéité), le verre (portes et fenêtres), le bois (menuiserie, parquet...), les métaux (cuivre, aluminium, acier, zinc), les produits de synthèse (tuyauterie, menuiserie PVC, revêtement souple, joint, colle...), les céramiques (carrelage), le plâtre (cloisonnement et doublage), les laines de verre, de roche (isolation). Ces matériaux servent à garantir un niveau de confort pour les applications suivantes :

     

    - L'isolation thermique, acoustique.
    - L'étanchéité.
    - Le cloisonnement intérieur. 
    - L'aménagement et la finition intérieure. 
    - Les équipements techniques.
    - L'éclairage, chauffage, climatisation, ventilation, réseaux câblés.
    - Les revêtements, la décoration.

    D'autres matériaux sains à défaut d'être « écologiques »( terme employé dans toutes les déclinaisons et souvent galvaudé) mais plus respectueux de l'environnement peuvent être utilisés assurant confort, bien-être et surtout santé des occupants du logement.

    Chaque  application possède un corps de métier et à chaque étape de la construction se situe un professionnel de la construction. Ci-dessous, la définition et le rôle de chaque intervenant :

     
      Le maitre d'ouvrage :
     

    Le maître d'ouvrage est à l'initiative de la construction, il assure le financement des travaux et en a la responsabilité ; c'est généralement le client. Exemples : particulier, SCI, HLM, l'Etat et les collectivités, entreprises privées.

     
      La maîtrise d'oeuvre :
     

    La maîtrise d'œuvre : Le maître d'œuvre aide le maître de l'ouvrage à concrétiser son idée, à partir du cahier des charges il définit et propose un projet.

    - Il assure la qualité architecturale de l'ouvrage,
    - Il définit l'ouvrage pour l'obtention du permis de construire et la rédaction des marchés,
    - Il suit et contrôle sa bonne exécution.
    Exemples : Cabinet d'architecte, DDE, entreprises de construction etc.

     

    Logo du conseil national de l'ordre des architectes. www.architectes.org  

     
      L'architecte :

    L'architecte définit l'ouvrage sur plans, détermine l'ensemble des matériaux et procédés mis en œuvre, il contrôle la bonne réalisation des travaux. Il est le garant de l'esthétique et de la qualité de l'ouvrage. L'architecte travaille dans un cabinet d’architecture  en tant que profession libérale ou comme salarié, il est diplômé d'une école d'architecture.

     
      L'expert en bâtiment :
     

    L'expert en batiment ce terme groupe plusieurs métiers comme architecte, expert spécialisé dans une branche du batiment, ingénieur de la SOCOTEC, etc...qui peuvent vous aider pour vous aider dans la réception des travaux ou dans le cas de malfaçons, etc. 

     
      Economiste de la construction :
     
    L'économiste de la construction participe à l'élaboration du projet de construction pour le maître d'œuvre ou le maître de l'ouvrage, il estime les coûts il peut intervenir au niveau des choix des matériaux et des techniques de réalisation. Il peut aussi travailler pour les entreprises en étude de prix.
     
      Le chargé d'affaire :
     

    Le chargé d'affaire, ingénieur ou technicien supervise au sein d'une entreprise toutes les étapes d'un projet depuis la démarche commerciale, jusqu'à la réception des travaux. Il réalise les études de prix et d'organisation. Il est responsable du suivi financier des travaux.

     
      Le bureau d'études :
     
    L'ingénieur ou le technicien de bureau d'études a en charge la définition technique complète d'un projet. Grâce à ses compétences techniques, il met sur plans les prescriptions techniques exactes conformément à un ensemble de règlements. Il travaille en avant-projet pour le maître d'œuvre ou pour l'entreprise devant réaliser l'ouvrage.
     
      Les bureaux d'études techniques :
     

    Ils assurent des études techniques spécifiques : étude de la structure, étude de sol, étude thermique, étude acoustique, étude des réseaux. Ils travaillent pour le maître d'œuvre en phase de projet ou pour les entreprises en phase de réalisation.

     
      Les entreprises :
     
    Les entreprises sont chargées de réaliser les travaux définis dans le marché et ont une obligation de résultat, elles peuvent réaliser l'ensemble des travaux ou en sous-traiter une part à d'autres entreprises.
     
      Les fabricants et fournisseurs de matériaux :
     

    Chaque fabricant possède un bureau d'étude qui conçoit et améliore en permanence le produit ou les matériaux qu'il fait distribuer par un réseau de grossistes spécialisés par exemple, dans les matériaux de construction, les équipements électriques ou les équipements de chauffage.

     
      Le bureau de contrôle et le coordinateur de sécurité :

     

    Un contrôle et une vérification techniques extérieurs sont obligatoires. Le bureau de contrôle juge de la solidité de l'ouvrage, et vérifie le respect des normes et règles de construction appelées « règles de l'art ». Le coordonnateur de sécurité assure le contrôle et la coordination des entreprises lors de la construction pour la sécurité des travailleurs et en tient informé le maître de l'ouvrage.

     
     
      Le chef de chantier :
     
    Le chef de chantier organise et suit la réalisation d'un chantier au jour le jour. Il anime les équipes et intervient lors de chaque problème technique ou humain rencontré.
     
      Le conducteur de travaux :
     

    Le conducteur de travaux coordonne l'activité des chefs de chantier, sur un ou plusieurs chantiers. Il est chargé de planifier, d'organiser et de contrôler les travaux de construction. Il assure un suivi administratif du personnel des chantiers. Il a parfois en charge le suivi financier. C'est lui qui détermine les moyens humains et matériels nécessaires.

     
      Le bureau de vérification et de contrôle :
     

     Enjeux :

     

    Les installations thermiques apportent un confort quotidien régulant la température dans nos bâtiments, mais dans le contexte environnemental actuel et afin de garantir la sécurité des occupants, la consommation énergétique et le fonctionnement des installations thermiques (chaudières, climatisation…) doivent être contrôlés périodiquement et optimisés.
    — Comment être accompagné dans la conception et l’installation de vos installations thermiques ?
    — Comment s’assurer que vos installations sont conformes à la réglementation ?
    — Comment s’assurer du bon maintien en l’état de vos systèmes de ventilation et de production de chaleur et de froid ? 
    — Comment prévenir les risques d’incendie dans les locaux et bâtiments en attestant de la conformité des  installations thermiques tout au long de leur cycle de vie ?

    Vérifications :

    — Vérifications techniques en phase de conception et de construction dans les domaines thermiques : climatisation, production de chaleur et de froid, réseaux de fluides, chaufferies, aérothermes, Co générateurs, installations de combustibles gaz et fioul.
    — Vérifications techniques en phase d’exploitation :
    — Vérifications périodiques réglementaires de l'état d'entretien et de sécurité des installations
    — Vérification des dispositifs de sécurité collective VMC gaz
    — Vérifications en exploitation des installations de gaz combustible dans les ERP
    — Vérifications en exploitation des installations de chauffage, de traitement d'air et ventilation dans les ERP
    — Vérification des installations de gaz combustible dans les établissements classés code du travail
    — Vérification triennale des installations de combustion dans le cadre du décret 98-833
    — Conseils et assistance technique

    Un exemple de bureau de vérification et de contrôle : http://www.apave.com

     
      Les aides de Picbleu pour trouver un professionnel du bâtiment :
    Cliquez ici pour demander un professionnel du bâtiment
      Afin de contribuer au respect de l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. Pourquoi ?

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion