Les matières plastiques : risques inconnus et cachés

Dernière modification :

• Les risques inconnus et cachés des matières plastiques.
• Le PVC.
• Les polyuréthanes.
• Le polyéthylène.
• Des colles toxiques par inhalation.


Les risques inconnus et cachés des matières plastiques.

La chimie moderne et les groupes industriels ont généralisé et facilité l'emploi de plastiques, de pesticides et ont inventé de nombreux objets de votre vie quotidienne parfois inutiles qui contiennent des composés chimiques. Ces substances chimiques d’origine naturelles ou artificielles, mais étrangères à l’organisme humain peuvent interférer avec le fonctionnement du système endocrinien. Lorsqu'elles arrivent en contact avec l'une de nos cellules, celles-ci ne font pas le distinguo entre ce que la nature a créé et ce que l'homme a créé elles perturbent leur fonctionnement et peuvent générer différentes pathologies.

Perturbateurs endocriniens

 

 

 

II existe des milliers de matières plastiques, qui émettent des composés organiques volatils, également variables selon leurs caractéristiques et leur utilisation, notamment sous l'effet d'une élévation de température ou d'une exposition aux UV.

 

 

Le PVC.

Le PVC est un chlorure de polyvinyle dont le monomère est le chlorure de vinyle, produit à partir d'acétylène et de chlore. Le PVC est utilisé dans la fabrication de très nombreux matériaux : canalisations, tuyaux, fenêtres, ustensiles ménagers, revêtements de sol, revêtements muraux, etc. Cette fabrication nécessite l'emploi d'additifs : agents plastifiants et assouplissants, notamment des phtalates (fortement suspectés d'être des perturbateurs hormonaux) ainsi que des métaux lourds comme le plomb et le cadmium et des composés organiques de l'étain sont également utilisés comme agents stabilisants.

Le PVC dégage lors d'une élévation de température du chlorure de vinyle monomère, du formaldéhyde, du styrène, du toluène du benzène et de nombreux hydrocarbures, sa combustion extrêmement dangereuse dégage des dioxines, de l'acide chlorhydrique et des Furanes. Il ne faut jamais brûler de déchets sur un chantier, pratique encore trop répandue.

Picbleu, informe les entreprises des dangers de telles pratiques et engage les professionnels à signer la charte de qualité environnementale Picbleu. Rappelons que tous les déchets doivent être impérativement acheminés dans un centre de collecte et de tri.

Les polyuréthanes.

Les polyuréthanes sont fabriqués à partir d'isocyanates, et sont utilisés pour les isolants thermiques, dans les vernis, les colles et les laques, ainsi que pour la fabrication de fibres artificielles, notamment de mousses. La plupart des coussins, des oreillers et des matelas vendus dans le commerce sont maintenant en mousse de polyuréthane.
Le danger des polyuréthanes vient de leurs isocyanates, puissants allergisants respiratoires pouvant provoquer de l'asthme. Le toluène diisocyanate est d'ailleurs considéré comme un cancérogène humain potentiel par l'IARC (International Agency for Research on Cancer) classé groupe 2B. La combustion du polyuréthane libère de nombreuses substances chimiques toxiques : isocyanates, acide cyanhydrique, etc.

Le polyéthylène.

Le polyéthylène et le polypropylène présentent nettement moins de risques que les matières plastiques précédentes. Ce choix est plus judicieux, mais le mieux est d'éviter au maximum l'usage du plastique qui est un perturbateur endocrinien.

Les colles sont toxiques par inhalation.

Très utilisées dans le bâtiment pour l'assemblage de matériaux divers, la plupart des colles sont susceptibles d'émettre des COV. Employées sous forme de résines, elles entrent dans la fabrication des bois agglomérés, contreplaqués et lamelles-colles comme agents stabilisants. Ces colles toxiques sont notamment employées dans :

- les éléments de menuiserie,
- les carrelages,
- les revêtements muraux,
- les revêtements de sol, etc.

 

Par respect pour l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. Pourquoi ?

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion