Les réseaux de chaleur en France. Le chauffage urbain

Dernière modification :

Le chauffage urbain est un chauffage central de grande puissance adapté à l'échelle d'un quartier ou d'une ville.

Les réseaux de chaleur se sont développés en France après les années 50. Aujourd’hui, ils sont un moyen d’utiliser certaines énergies renouvelables dont l'énergie fatale (la cogénération avec la biomasse) et locale (la géothermie).

Les calories peuvent provenir d'une usine d'incinération de déchets, d'un forage géothermique, d'une centrale thermique, etc.

Le fluide caloporteur envoyé dans le réseau de chaleur est soit de l'eau chaude, de l'eau surchauffée ou de la vapeur d'eau, il est acheminé par un réseau de distribution (canalisations) desservant les immeubles équipés de postes de livraison (appelés sous-stations).

Un réseau de chaleur fonctionne toujours en circuit fermé : une canalisation conduit le fluide vers les utilisateurs, l’autre canalisation sert au retour du fluide, vers les centrales de production.

 

Combien existe-t-il de réseaux de chaleur en France ?

En 2014, une enquête nationale du chauffage urbain et de la climatisation urbaine a été réalisée par le SNCU sous tutelle du ministère, pour l’année 2013 (les résultats ont été publiés en janvier 2015).

Nombre de réseaux de chaleur : 518 (dont 17 réseaux de froid)
Puissance totale installée : 16553 MW
Longueur totale des réseaux de chaleur : 3883 km
Énergie thermique livrée : 25 800 GWh
Prix moyen global du MWh : 70,2 € HT

 

Mix énergétique


Le bouquet énergétique des réseaux de chaleur est constitué :

- d'énergies fossiles 57 % (dont gaz naturel 42 %)

- d'énergies renouvelables et de récupération 40 % (dont Unité de valorisation Énergétique 25 %)


N.B.

- 58 % des réseaux utilisent au moins une source d’énergie renouvelable et de récupération.

- 45 % des réseaux sont alimentés à 50 % au moins par des EnR


Le contenu CO2 moyen des réseaux de chaleur :

0,162 kg/kWh (électricité : 0,180, gaz naturel : 0,234
Un réseau sur deux est équipé de cogénération


Composition de la clientèle des réseaux de chaleur en % d’énergie livrée :

- résidentiel 53 % d'énergie livrée

- tertiaire 35 % (santé 8 %, enseignement 9 %, autre tertiaire 18 %) d'énergie livrée

- industriel 5 % d'énergie livrée

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page