Les réseaux de chaleur : le principe du chauffage urbain

Dernière modification :

Les réseaux de chaleur


Le principe est simple : des générateurs de calories produisent de la chaleur acheminée par des réseaux canalisés souterrains qui alimentent des bâtiments. Le principe du chauffage central est appliqué à l’échelle d’une zone de quartier ou d’une ville.

Les calories sont distribuées à une sous-station en pied d’immeuble. L'eau chaude canalisée est utilisée pour le chauffage et produit de l'eau chaude sanitaire


L'avantage du réseau de chaleur est d'exploiter l'eau chaude sans les inconvénients liés :

  •  à des stockages d'hydrocarbures : pollution de l'eau de l'air du sol
  •  à un réseau de gaz canalisé qui comporte un risque de fuite de gaz ou d’explosion
  •  à Une distribution d'électricité : risques d'électrocution ou d’incendie
  •  à des appareils individuels à combustion : intoxication au monoxyde de carbone
  •  à des installations individuelles coûteuses soumises à un entretien, un suivi réglementaire ou un contrôle annuel

 

 

631 réseaux en France

Il existe de nombreux réseaux de chaleur qui font appel à des énergies fossiles (49,4 %) dont le gaz naturel à 36,9 %  et à des énergies renouvelables ou de récupération (50.6 %) dont des unités de valorisation Énergétique 28.7%

 

Un exemple de chauffage urbain

(Compagnie Parisienne)

Le prix du chauffage urbain indiqué correspond aux tarifs de la Compagnie Parisienne de Chauffage Urbain (CPCU). Il est exprimé en euros courants TTC.
Un ménage peut s'abonner au tarif T100 longue utilisation (LU) ou T110 moyenne utilisation (MU).


On distingue la prime fixe annuelle par kWh facturé, fonction du type d'abonnement, et le prix de la consommation de vapeur, fonction du type d'abonnement et de la saison. La puissance facturée est égale à la puissance souscrite jusqu'à 400 kWh. Au-delà, le consommateur bénéficie d'un abattement de 30 %.


Le prix complet (incluant prime fixe plus consommation) correspond à des consommateurs types. Exprimé en euros TTC/100 kWh PCI, le prix annuel est calculé comme la moyenne des douze prix mensuels. Le pouvoir calorifique de la vapeur est de 697 kWh par tonne.

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page