Eco-rénovation

MaPrimeRénov’ aide rénovation logement attire les éco-délinquants

Date de mise à jour : 08/06/2021

Les primes entraînent un grave problème : les délinquants en col blanc. Les patrons d'entreprises qui font de l’argent sur le dos des contribuables et de  l’écologie sont une centaine dont une partie sont clairement identifiés. Ce sont des éco-délinquants qui gagnent énormément d'argent en faisant travailler des sous-traitants qui n'ont pas compris qu'ils sont exploités. Ceux-ci reçoivent des chantiers dont la provenance est le démarchage téléphonique ou les sites internet cliquants d'écologie.

  1. Quelques exemples d'arnaques
  2. Attention aux fraudes !
  3. L'offre à d'isolation à 1 euro

Picbleu décrypte l'information

  • Démêle le vrai du faux
  • Vous tient bien informés
  • Vous aide à protéger votre santé
  • Agit pour l'environnement.
    picbleu-oiseau-qui-dit-la-verite-utile.png

Comment éviter les arnaques ?

Attention aux sites internet que le Médiateur de l'Energie a qualifié juridiquement de parasitisme !

  • L'autre difficulté est la présence d'écodélinquants attirés comme les mouches par l'appât du gain facile.
  • Ces entreprises qui fleurissent sur internet, déposent le bilan ou changent de nom laissent des victimes de travaux mal faits.
  • Dès le 1er juillet 2021 la prime "coup de pouce" prend heureusement fin. 

Quelques exemples d'arnaques 

Ce sont des faits réels qui ont été donnés par des victimes parfois désemparées

  •  Pompes à chaleur inadaptées au logement et à la région dont le coût d'exploitation revient au final plus cher que l'ancienne énergie.
  •  Isolation 1 euro de combles perdus inefficace, mal réalisée (pas de respect des 10 obligations DTU 45.11) et avec un matériau 1er prix.
  •  Isolation à 1 euro d'un plafond bas avec du polystyrène mal posé ou pire du film mince réfléchissant sans se préoccuper des ponts thermiques.
  •  Isolation à 1 euro d'un plafond avec un isolant mince alu réfléchissant.
  •  Isolation à 1 euro de murs extérieurs en collant simplement du polystyrène (souvent non adapté, car non respirant) sans finition par crépi.
  •  Remplacement d'une chaudière au gaz naturel neuve par un chauffe-eau thermodynamique.
  •  En augmentant la surface des combles perdus à isoler, le commercial dans l'offre globale fait croire qu'il déduit une prime supplémentaire pour le changement de volets (qui ne bénéficient d'aucune aide).
  •  Pose de panneaux solaires photovoltaïques en faisant croire qu'ils permettront de chauffer la maison tout en bénéficiant de primes fictives, etc.
  •  Signature d'un bon de commande plus crédit à la consommation pour 39 000 euros (Pompe à chaleur+chauffe-eau thermodynamique+ panneaux photovoltaïques d'une puissance de 3 kWc). 

Attention aux fraudes ! 

Les commerciaux qui viennent vous voir utilisent le pouvoir attractif des primes.

Le montant des primes

  • Attention à ne pas vous laisser aveugler uniquement par ces primes juste parce que le système de chauffage que l'on vous propose bénéficie d'une prime plus importante qu'un autre système qui serait pourtant plus adapté à votre logement, à votre région, à vos besoins et à vos habitudes.
  • Faites plutôt confiance à un artisan chauffagiste qui a pignon sur rue, possède de l'expérience et l'envie de bien travailler.

 

L'offre à d'isolation à 1 euro 

  • Ne pas signer l'offre du premier venu, mais comparer plusieurs devis (même à 1 euro !).
  • Pour l'offre à 1 €, il faut qu'un devis détaillé soit fourni après visite du chantier avec fourniture d'un rapport de chantier.
  • Le démarchage téléphonique continue malgré les récentes dispositions législatives qui interdisent le démarchage au téléphone pour la rénovation énergétique (les sociétés se sont déplacées hors de France).
  • Ne donnez jamais à un inconnu sympathique au téléphone (qui vous fait croire qu'il est mandaté par le gouvernement ou EDF ou ENGIE) vos informations fiscales !
  • Faites venir une entreprise locale qui a pignon sur rue.

Les risques 

  • Les consommateurs peuvent perdre plusieurs dizaines de milliers d’euros en signant un bon de commande glissé dans un dossier. Parfois présenté en mensualités sous forme de crédit à la consommation.
  • La mauvaise utilisation des fonds publics dont le but est de réduire la facture énergétique et l'empreinte carbone consiste à utiliser de mauvais produits peu chers avec des sous-traitants peu qualifiés.
  • Les mécanismes incitatifs de primes mis en place par l’État sont ainsi captés par des entreprises malhonnêtes.
  • Les utilisateurs pensent avoir fait une bonne affaire en payant 1 euro, mais la qualité du travail et le matériau utilisé de mauvaise qualité n'aboutissent pas à un gain énergétique et une durabilité suffisante.
  • Les consommateurs de plus en plus informés par de mauvaises pratiques perdent toute confiance et jugent tous les artisans comme malhonnêtes.
  • Cette concurrence déloyale pour les bons professionnels vertueux engendre un climat négatif.
  • L’information des consommateurs est capitale, mais il faut que chacun garde à l'esprit du bon sens et de la logique afin de repérer les arnaques.

Attention aux commerciaux qui vous vendent des produits parfois inadaptés (ou pire mauvais) tout en faisant miroiter les primes de MaPrimRénov'. 

commercial-cravate-escroc-indelicat-renovation-energegique.png

 

Donnez-nous votre avis
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.