Habitat durable

Matériaux écologiques, laines minérales ou plastique ?

Les matériaux écologiques répondent aux besoins des usagers mieux informés des produits les moins nocifs pour eux-mêmes et pour l'environnement et donc pour vous-mêmes.

Ce que doit être l'habitat durable

Idéalement, le logement dans lequel une personne passe 60 % de son temps devrait être :

  • respectueux de l'environnement. De sa conception à son usage, son impact (dont le CO2) sur l’environnement, en favorisant les ressources renouvelables devra être faible.
  • sain, car la santé est primordiale en éliminant les produits allergènes et cancérigènes (polluants).
  • salubre en limitant l'impact des rayonnements et des ondes électromagnétiques (WI-FI, téléphonie, courants CPL, etc.).
  • confortable grâce à un renouvellement d’air efficace et non polluant.
  • autonome en privilégiant l’auto-consommation en énergie, en eau, en alimentation pour une meilleure gestion des déchets.

 

1. Les matériaux les plus sains 

Les plus sains (ou les moins mauvais) sont les matériaux en terre cuite qui ont un impact environnemental avec leur séchage qui demande beaucoup d'énergie.

La terre cuite

Pour la construction des façades et des murs porteurs

Les monomurs en terre cuite et les blocs de béton cellulaire. Ces matériaux ont des incidences sur d’autres éléments de confort sur :

  • L’homogénéité de l’isolation
  • le confort d’été lié à l’inertie des parois
  • la régulation hygrométrique
  • la santé des occupants
  • La santé de leur environnement.

 

Les plaques de Fermacell

Pour la finition intérieure

  • Le groupe Xella International, basé en Allemagne, est un fabricant de matériaux de construction et de chaux et possède Fermacell France.
  • Surtout connu pour ses plaques Fermacell de fibres-gypse (composées de 80% de gypse et 20% de fibres de papier) et de ciment (alliant fibres de verre, ciment et agrégats légers).
  • Ces 2 produits phares présentent une haute résistance au feu et de bonnes capacités d’isolation acoustique.
  • Fermacell commercialise également un parement mural conçu sur 2 bases différentes : le gypse (combiné à des fibres de cellulose) ou le ciment (réservé aux milieux humides). Ces plaques sont recouvertes d’une résine minérale résistante aux chocs (jusqu’à 1 400 kg/m2) et à l’abrasion. Le plus : insensible à l’humidité, incombustible et doté de performances acoustiques.

 

Le mélange chaux-chanvre

Un très bon matériau qui est relativement facile à mettre en oeuvre. 

2. Les ressources naturelles 

Les ressources ne sont pas inépuisables dans un monde fini.

  • La brique de terre crue ou le bois sont utilisés dans la construction depuis toujours, mais ont failli disparaître lors de la construction de masse qui a privilégié les produits issus de la pétrochimie à un moment où le pétrole était roi (or noir).
  • Tout le monde sait que les ressources naturelles de l'environnement ne sont pas inépuisables, toutes les énergies sont limitées dans un monde fini.
  • Il est donc impératif d'utiliser des matériaux sains et naturels qui sont généralement utilisés dans la construction de maisons écologiques.
  • Certains matériaux naturels proviennent de sources qui ne produisent que très peu de déchets, n'entrainent pas de pollution environnementale lors de leur fabrication et de leur recyclage. 

 

L'habitat de demain respectueux de l'environnement sera élaboré avec tous ces matériaux et ces produits vertueux.

Guide isolants écologiques maison écologique Picbleu  

3. Les techniques de construction 

Les techniques de l’isolation thermique répartie comprennent toute une gamme de produits, destinée à faciliter leur mise en œuvre et à offrir un support continu pour tous les enduits extérieurs et intérieurs.

 

  • Des briques Monomur en terre cuite offrant des feuillures pour la pose des portes et fenêtres.
  • Des éléments de base, avec ou sans emboîtement, pour réaliser les parties courantes.
  • Des blocs de chaînage horizontal : ils permettent de réaliser le chaînage horizontal en béton armé sans coffrage (ils sont en forme de U).
  • Des blocs de chaînage vertical destinés au chaînage d’angles.
  • Des blocs de chaînage horizontal (linteau).
  • Des blocs linteaux préfabriqués en différentes dimensions.
  • Des blocs pour les tableaux, les ébrasements, les coupes.
  • Des planelles ou équerres de rives de plancher permettant d'assurer la liaison thermique entre le mur et le plancher, le coffrage des chaînages en béton armé, ainsi que l’homogénéité du support pour la finition.
  • Des dalles de toiture permettent de réaliser des toitures en pente et des plafonds sous toiture.
  • Des blocs spéciaux pour la construction des murs de refend, des pointes de pignon.
  • Des dalles de planchers pour le béton cellulaire recommandées sur vide sanitaire et haut de sous-sol. Leurs portées maximales fonction des épaisseurs de dalles et des charges permanentes et d’exploitation auxquelles le plancher est soumis varient de 3 mètres à 6 mètres.
  • Les mortiers-colles ou les mortiers-isolants optimisent le temps de montage et la performance thermique des parois.

Guide isolation matériaux écologiques maison traditionnelle Picbleu  

La construction écologique

 

Guide isolation matériaux écologiques maison écologique Picbleu

 

Picbleu me rappelle
Picbleu me rappelle
Je découvre les solutions adaptées à mon logement pour réduire mes factures
J'en profite
Sans Engagement

Donnez-nous votre avis
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.