Eco-rénovation

Mon accompagnateur renov Le pro de la rénovation énergétique

Date de mise à jour : 01/04/2022

Se Faire aider par Mon accompagnateur France Renov pour améliorer son logement. En France, lorsqu'un ménage veut améliorer son logement, il cherche sur Internet et tombe soit sur le site de France renov mis en place par les pouvoirs publics ou sur l'un des nombreux sites qui noient les premières pages des résultats des moteurs de recherche.

  1. Des chiffres qui donnent des idées
  2. Un marché parfois mal fréquenté
  3. Rôle de l'accompagnateur rénov

Comment améliorer son logement ?

La facture d'énergie est élevée, il fait trop chaud l'été, l'hiver les pièces ont du mal a garder la chaleur, l'humidité est présente et les habits moisissent, des odeurs de renfermé persistent, etc. autant d'incitation à faire des travaux d'amélioration. Mais comment ?

Les parcours du porteur de projet

  • Il doit déterminer les travaux à réaliser,
  • Trouver du conseil sur le choix des équipements (chaudière, pompe à chaleur, poêle, etc.).
  • Se renseigner sur des matériaux efficaces et sains (isolants, enduits, etc.),
  • Trouver des professionnels qualifiés, ayant de l'expérience et impliqués,
  • Connaître les aides de l’État.

Beaucoup de temps à passer notamment sur internet dont les sites ne sont pas tous dignes de confiance. Trop d'informations et parfois contradictoires perdent les personnes qui ne savent plus qui croire.

La rénovation globale d'une maison doit être pensée et réalisée avec soin pour être efficace. Photo Picbleu

maison_renovation_sarking_toit.png

Des chiffres qui donnent des idées 

Le montant des subventions publiques qui ont été accordées à la rénovation énergétique des bâtiments en 2021 et 2022 6.7 milliards d'euros.

Le saviez-vous ?

Idéalement, il faudrait pour rénover les logements classés F et G qualifiés de passoire énergétique 

  • basculer 2/3 en BBC (Bâtiment Basse Consommation)
  • basculer 1/3 en classe C.

Il faudrait 9.3 milliards d'aides chaque année pendant 10 ans. (Source : Commissariat général au développement durable 2020. ADEME Les français et la rénovation énergétique).

Un marché parfois mal fréquenté 

Les entreprises mafieuses œuvrent et dépensent beaucoup pour récupérer ces porteurs de projets qui pour beaucoup sont mal informés ou désinformés.

Internet se professionnalise et laisse de moins de place aux amateurs.

Le champ est libre aux entreprises puissantes qui sous-traitent gardant la part la plus intéressante du gâteau en récupérant directement les aides. Elles agissent comme donneur d'ordre et vendent les clients qui les ont contacté à d'autres entreprises plus ou moins locales qui envoient des vendeurs aux méthodes limites qui consistent à vendre pour vendre au prix le plus le plus élevé possible. La gendarmerie nationale a qualifié ce système de crime organisé.

Le pire : les "vendeurs à l'arraché" proposent des équipements inadaptés comme une pompe à chaleur en remplacement d'une chaudière fioul dans une maison située en zone froide, font croire que des panneaux photovoltaïques de 3kWc vont alimenter une pompe à chaleur de 25 kW !, vantent les mérites de l'isolation d'un plancher sous lequel ils colleront à la va-vite des plaques de polystyrène ou l'insufflation d'un isolant 1er prix dans les combles perdus sans respecter le DTU 45-11. Ils font signer des documents en rassurant les personnes "ne vous inquiétez pas c'est juste pour savoir si vous êtes éligibles aux aides de L'Etat" en réalité c'est un bon de commande assorti d'un crédit à la consommation. Les exemples sont nombreux.

Création d'un tiers de confiance

On l'a vu plus haut l'appât du gain incite les individus peu scrupuleux à générer du profit au détriment de la collectivité. Parce que les sommes distribuées par les pouvoirs publics c'est votre argent ! TVA, taxes, et Primes CEE collectées par les entreprises qui vendent de l'énergie EDF, Total, Leclerc, etc.

Un opérateur désigné comme tiers de confiance appelé accompagnateur rénov' sera chargé d'aider les ménages tout au long de leur projet de rénovation énergétique (diagnostic, choix des entreprises, montage du dossier de demande d'aides auprès de l'ANAH, suivi des travaux, contrôle, etc.).

Les gestes simples d'amélioration énergétique, comme le changement d'une ancienne chaudière au fioul par une pompe à chaleur ou granulés de bois ne seront pas accompagnés. Ce qui laisse le champ libre aux vendeurs zélés.

 France_renov_ logo_mon_accompagnateur_france_renov.png

Les grandes dates 

  • Août 2021 : la loi Climat et résilience suivant une recommandation du rapport Sichel a été promulguée. Elle a créé un nouveau rôle dans le secteur de la rénovation énergétique, celui d'accompagnateur rénov' un tiers chargé de suivre la bonne marche d'un chantier de rénovation.
  • Janvier 2022 : Le projet de décret encadrant le dispositif d'accompagnateur rénov' a été publié par les pouvoirs publics
  • 25 février 2022 : fin de la période de consultation publique
  • juillet 2022 : lancement de l'aide MaPrimeRénov' sérénité, qui est le cumul des aides MaPrimeRénov' et "Habiter mieux sérénité" de l'ANAH.
  • Janvier 2023 : le recours à un accompagnateur rénov' est obligatoire pour les travaux de rénovation globale.
  • Septembre 2023  l'AR devient également obligatoire pour les chantiers financés par l'aide MPR "rénovation globale" et pour les bouquets de travaux (2 gestes ou plus) éligibles bénéficiant de plus de 10000 euros de prime.

 

Rôle de l'accompagnateur rénov 

L’accompagnateur Rénov’ devra

  • Éliminer les entreprises qui s'enrichissent rapidement grâce aux aides de l’État en faisant du mauvais travail. À cause de ces entreprises délinquantes en col blanc seulement 5% des chantiers ont fait gagner au moins 2 classes énergétiques passant de E à C sur un DPE. Ainsi sur les 5 millions de maisons qui ont été rénovées 75% sont restées dans la même classe un énorme gâchis.
  • Limiter les arnaques
  • Éliminer les abus : ses connaissances rendraient les démarchages abusifs inutiles.
  • Contrôler l’efficacité des travaux de rénovation énergétique,
  • S'assurer que les aides de l’État ont été optimisées dans l'intérêt du contribuable et de l'environnement.

 

Son action

  • Il sera chargé avant travaux de faire un audit thermique du logement à rénover,
  • Il listera les travaux nécessaires et utiles pour l’amélioration énergétique du bâtiment (isolation, chauffage, aération, ventilation, etc.),
  • Il aidera les occupants pour leur plan de financement
  • Il gérera l’obtention des aides de l’État.

Les points les plus délicats

  • Il aiguillera les particuliers dans le choix des entreprises de rénovation. (il devra se montrer impartial et honnête)
  • Il réalisera un diagnostic de fin des travaux, de façon à vérifier le gain et évaluer l'impact des améliorations.

Les garde-fous

Les pouvoirs publics ne sont pas dupes, même dans ceux qui nous dirigent la frontière est mince entre l'intégrité, les délits d'initiés ou les prises illégales d'intérêts. Certains se font prendre, même les chefs d'État ! l'actualité l'a montré, mais ils sont tellement coriaces que cela ne semble nullement les affecter ni leurs électeurs d'ailleurs ! 

L'intervention de ce tiers de confiance doit être soigneusement encadrée afin d'éviter ce que l'on peut aisément deviner : les conflits d'intérêts. De toute manière lorsque l'on transporte du beurre il en reste toujours sur les mains comme le dit le dicton populaire. Donc méfiance.

Le projet de loi prévoit des contrôles et des sanctions concernant le travail d’accompagnateur rénov’.