Novotek industry chaudière microcogénération granulé de bois

Dernière modification :

Contrairement à l’éolien ou au photovoltaïque,la microcogénération à bois n’entre pas en concurrence avec les moyens de production d’électricité qualifiés « en base » par EDF (nucléaire), mais seulement avec les moyens de production d’électricité « de pointe » ou « semi-base » (centrales thermiques au charbon, fioul, gaz).

 

Sommaire

 

IMPORTANT

Cet article sur la marque Novotek qui n'a ni nature ni lien commercial, était destiné à informer le public sur la chaudière à microcogénération qui nous semblait être une réponse utilisant l’énergie biomasse bois, relativement propre, économique et renouvelable. Nous avons reçu des messages d'alerte informatifs qui mettent en cause la réalité et la fiabilité du produit.

Plusieurs avis nous ont été adressés, aussi en l'absence de certitude et de présence d'un doute, nous préférons prendre du recul.

Déjà de grandes marques ont abandonné ce marché après des fill tests décevants. Notre avis est que dans le doute il est judicieux de s'abstenir.

 

Annonce pour micro cogénération Documentation Picbleu

 

 

1. Réduire les gaz à effet de serre 

Cet appareil produit à la fois chaleur et électricité à partir du granulé de bois. La France importe une part très importante de ses ressources énergétiques, la maîtrise des consommations d’énergie est devenue indispensable, car l'enjeu économique se superpose à un autre enjeu, celui de la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

L’électricité produite par une chaudière à microcogénération au granulés de bois est ainsi généralement utilisée pour l'autoconsommation du logement, permettant ainsi de réduire la consommation d’électricité et donc de baisser la facture d’électricité. Cependant, pour pouvoir utiliser cette électricité, il est obligatoire de raccorder l'installation au réseau électrique. 

Le prototype Cogemax est une chaudière à granulés de bois couplée à un cogénérateur.

 

2. Le transport et le chauffage des bâtiments : un gouffre énergétique 

Deux postes coûtent cher à la Nation : le transport 32 % et le chauffage des bâtiments qui représente à lui seul 43 % de l’énergie finale consommée dans le pays.

La réduction de ces postes est une nécessité à l'heure actuelle et la transition énergétique permettra de limiter la dépendance énergétique. Les consommations de chauffage ont diminué depuis la prise de conscience du premier choc pétrolier de 1973 conjugué à l’effet des règlementations et des modifications des comportements.

Le choix d’un mode de chauffage performant aux plans technique, économique et environnemental est crucial pour réduire les consommations énergétiques, en particulier dans l’habitat existant où ces consommations restent élevées.

La chaudière à microcogénération produit chauffage et électricité à partir des granulés de bois (pellet en anglais).

 

Novotek industry microcogénétation Documentation Acqualys Logo made in france Portail habitat Picbleu

 

 

3. La chaudière à microcogénération 

La fonction de la chaudière à micro cogénération fonctionnant aux granulés de bois est le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire ainsi que la production d’électricité.

Plus la durée de chauffage augmente, plus la production d’électricité est importante. La consommation de granulés de bois est augmentée d’environ 10 %, pour produire 4 000 à 9 000 kWh/an. Cette électricité peut être au choix, autoconsommée, stockée sur batterie ou revendue au réseau EDF au tarif de 7.97 à 9.60 centimes €/kWh.

La chaudière bénéficie des aides classiques pour les appareils à bois, qui sont cumulées aux aides liées aux solutions d’énergies renouvelables.

 

4. Le moteur Stirling 

Le principe du moteur à combustion externe Stirling a été défini par son inventeur écossais en 1816 et a été utilisé par la firme Philips pour de nombreuses applications. L’énergie est fournie par deux sources de température externes (une chaude et une froide) et convertie en énergie mécanique par l’intermédiaire d’un fluide caloporteur subissant un cycle thermodynamique fermé. Aucune combustion n’a lieu à l’intérieur du moteur et le fluide demeure confiné dans le moteur.

Le chauffage peut se faire aussi sans combustion : capteur solaire, moteur thermique, armement ou centrale nucléaire. Le moteur utilisé est de petite taille, il est silencieux et nécessite très peu de maintenance.

C’est un moteur domestique, écologique et économique. Le cycle de Rankine (inventé par William John Macquorn Rankine) repose sur le même principe, mais utilise un fluide autre que de l’eau.

Le principe de fonctionnement du moteur à combustion pour la production d'électricité est très simple.

 

Moteur Stirling Portail habitat Picbleu

 

5. Les avantages d'une chaudière à micro cogénération 

 

6. Les inconvénients d'une chaudière à micro cogénération 

  •  La place disponible pour la chaudière et le silo.
  •  Le prix de l'investissement initial.
  •  L'utilisation du granulé de bois fabriqué et commercialisé par de gros producteurs (à la différence du bois bûche ou en plaquette qui sont disponible sans transformation de type industrielle).
  •  Le peu de développement qui engendre un manque de fiabilité.
  •  Le peu d'avenir en raison de la confrontation avec les géants de l'énergie.
  •  L'absence de techniciens et de personnel SAV.

 

Le prix des énergies

Dossier complet sur les différentes énergies.
Dossier complet sur les différentes énergies.

Cette étude constituée de 31 pages descriptives actualisée en septembre 2017 compare les différents prix des énergies. Courbe de l'évolution des tarifs

49.99 € TTC

Plus d'infos

 

Que-choisir-chauffage-gaz-fioul-granulés-bois-pompe-à-chaleur-Picbleu.png

  • Le principe

    Le principe de fonctionnement d'une microcogénération

    La microcogénération peut même faire baisser les coûts de renforcement des réseaux de distribution d’électricité notamment en zone rurale dans certaines régions comme l'Aquitaine, la Bretagne ou la région PACA. Lors des pics de consommation notamment en période hivernale elle permettrait d’éviter l’encombrement du réseau dans ces mêmes régions.

    Quel est le prix d'installation et de la pose d'une chaudière Cogémax ?

    Le prix est d'environ 20 000 € pour une chaudière d'une puissance de 15 kW, installation comprise. 

    Quelle est la durée d'amortissement d'une chaudière Cogémax ?

    L’amortissement moyen de la solution Cogémax est d’environ 7 ans.

    Comment fonctionne la vente d'électricité produite par la chaudière Cogémax ?

    La vente d’électricité issue d'une chaudière à microcogénération ne bénéficie pas de tarif spécifique comme l'électricité produite par des panneaux photovoltaïques.

    L’électricité produite par une chaudière à microcogénération est ainsi généralement utilisée pour l'autoconsommation du logement, permettant ainsi de réduire la consommation d’électricité et donc de baisser la facture d’électricité. Cependant, pour pouvoir utiliser cette électricité, il est obligatoire de raccorder l'installation au réseau électrique. (Il faut prévoir des coûts de raccordement au réseau par ERDF et également pour l’abonnement d’un deuxième compteur électrique). Lorsqu'il n’y a pas ou peu de demande d’électricité dans le logement au moment de la production, le surplus d’électricité est alors directement et automatiquement injecté dans le réseau (il y a alors vente à ERDF).

    Il faut cependant avoir conclu au préalable un contrat d’obligation d’achat avant de vendre l’électricité produite.

    Chaudières microcogénération Novotek schéma Portail habitat Picbleu

  • moteur Rankine

    Pourquoi la chaudière à microcogénération Cogemax utilise-t-elle le moteur Rankine ?

    Un peu de technique sur le fonctionnement du moteur Stirling

    Le moteur Stirling produit de l’énergie mécanique à partir d’énergie thermique. Un gaz à l’intérieur du moteur est déplacé vers un endroit chauffé par une certaine source d’énergie : sa température et sa pression augmentent et permettent au gaz dans le piston de se dilater. Le gaz a donc transformé son énergie thermique en énergie mécanique.

    Un gaz à haute pression qui se dilate permet de fournir beaucoup d’énergie mécanique. En utilisant l’énergie mécanique précédemment fournie, le gaz est compressé à basse pression et demande moins d’énergie que la dilatation d’un gaz à haute pression. Ce cycle de dilatation à haute pression – compression à basse pression fournit un surplus d’énergie mécanique transformé en électricité.

    Le système à moteur Stirling n’étant pas approprié à l’habitat individuel pour la chaudière à micro cogénération à granulés de bois (la production électrique était trop faible pour être rentable, avec une température de fonctionnement incompatible avec la législation du marché domestique.

    Novotek industry Portail habitat Picbleu

     cycle de Rankine

    La société Novotek n'a pas retenu le moteur Stirling et a opté comme pour une machine à vapeur ou une centrale nucléaire vers le cycle thermodynamique de Rankine. Le fluide organique ainsi que la turbine Scroll ont été développés (et brevetés) spécifiquement pour ce produit. Il s’agit d’un fluide ininflammable et propre.

    Selon les propriétés physiques du cycle de Rankine, ce fluide passe à l’infini de l’état liquide à l’état gazeux, entraînant ainsi un cycle thermodynamique faisant tourner la turbine, qui produira alors de l’électricité dès l’allumage du chauffage. Cette turbine Scroll tourne seulement à 700 tours par minute, ce qui lui assure une excellente longévité et ne nécessite pratiquement aucune maintenance.

    D'après Olivier Camp, le directeur de Novoteck « Si 30 % des besoins de chauffage étaient assurés par des cogénérateurs, nous pourrions produire plus de 15 TWh, soit l’équivalent annuel de deux centrales nucléaires ».

  • La chaudière Cogemax

    La chaudière Cogemax : une chaudière à granulés de bois qui produit chaleur et électricité

     

    Chaudière à granulés de bois et microcogénération Cogemax Portail habitat Picbleu Logo made in france Portail habitat Picbleu

    Le prototype Cogemax

    Le prototype Cogemax est une chaudière à granulés de bois couplée à un cogénérateur : une turbine scroll à cycle de Rankine (ORC), permettant la production simultanée de chaleur et d’électricité pour le marché domestique et le petit tertiaire. Les puissances proposées vont de 12 à 40 kW thermiques, pour une production électrique simultanée de 1,5 à 5 kW. Le rendement global est de 85 %. Il s'agirait du premier produit de ce type pleinement opérationnel et réellement commercialisé en France.

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page