Energie

Panneau photovoltaïque Intégration au bâti Simplifié Non-intégré

Les panneaux solaires en « intégration au bâti » remplacent la couverture de tuiles ou d'ardoises. Pour ce type d'installation, l'étanchéité doit être parfaite et durable. Lors d'une « intégration simplifiée au bâti », les panneaux solaires sont installés en parallèle au plan de la toiture sans modification de la structure donc respectant l'étanchéité du toit. Dernier cas, les panneaux sont placés sur des châssis au sol : ce système d'installation est classé « Non-intégré au bâti ».

SOMMAIRE

  1. Intégration au bâti
  2. Intégration simplifiée au bâti
  3. Non-intégré au bâti 

1. Intégration au bâti 

Que signifie intégration au bâti (IAB) ?

Les panneaux solaires plats remplacent les tuiles ou les ardoises sur une partie du toit qui peut être importante (environ 23 à 25 m2). Ce type d'installation qui était imposée au départ pour pouvoir bénéficier des aides fiscales n'est plus obligatoire. Fort heureusement, car les joints situés entre le panneau et la couverture de toit sont des pièces d'usure suivant le type de matière utilisée. N'oublions pas que le toit est soumis aux rigueurs de l'hiver et aux températures élevées estivales. Des problèmes d'étanchéité liés au vieillissement des produits peuvent ainsi survenir au bout de plusieurs années. 

Une installation photovoltaïque sur toiture respecte les critères d’intégration au bâti (IAB) si elle remplit toutes les conditions suivantes :

  • Le système photovoltaïque est installé sur la toiture d’un bâtiment clos (sur toutes les faces latérales ) et couvert, assurant la protection des personnes, des animaux, des biens ou des activités.
  • L'installation photovoltaïque est installée dans le plan de la toiture au sens défini à l'annexe 5 de l'arrêté du 4 mars 2011.

Le système photovoltaïque remplace des éléments du bâtiment qui assurent le clos et couvert, et assure la fonction d’étanchéité. Après installation, le démontage du module photovoltaïque ou du film photovoltaïque ne peut se faire sans nuire à la fonction d’étanchéité assurée par le système photovoltaïque ou rendre le bâtiment impropre à l’usage.

  •  Pour les systèmes photovoltaïques composés de modules rigides, les modules constituent l’élément principal d’étanchéité du système.
  •  Pour les systèmes photovoltaïques composés de films souples, l’assemblage est effectué en usine ou sur site. L’assemblage sur site est effectué dans le cadre d’un contrat de travaux unique.

Les panneaux solaires en « intégration au bâti » remplacent la couverture de tuiles. Photo Picbleu

 panneaux-photovoltaique-integration-en-toiture.png

2. Intégration simplifiée au bâti 

Que signifie intégration simplifiée au bâti (ISB) ?

Une installation photovoltaïque sur toiture respecte les critères d’intégration simplifiée au bâti (ISB) si elle remplit toutes les conditions suivantes :

  • Le système photovoltaïque est installé sur la toiture d’un bâtiment assurant la protection des personnes, des animaux, des biens ou des activités.
  • Il est parallèle au plan de ladite toiture.
  • Le système photovoltaïque remplace des éléments du bâtiment qui assurent le clos et couvert, mais n'assure pas la fonction d’étanchéité de la toiture.
  • Les panneaux solaires sont fixés sur la toiture existante en « surimposition » ils peut être installés sur tout type de bâtiment couvert (hangars ouverts, abris,). Ce type d'installation est la solution la plus utilisée sur les toitures de type bac acier.

Le procédé consiste à poser à une dizaine de centimètres de la toiture les modules fixés sur des rails. L'énorme avantage est d'assurer une meilleure ventilation des panneaux photovoltaïques en minimisant la perte de performance liée à l’augmentation de la température.

En « intégration simplifiée au bâti », les panneaux solaires photovoltaïques sont installés en parallèle au plan de la toiture sans modification de la structure donc respectant l'étanchéité du toit.

panneaux-photovoltaique-en-surimposition-toiture.png

3. Non-intégré au bâti 

Que signifie non-intégré au bâti (installation au sol - T5)

Ces installations photovoltaïques ne remplacent pas les éléments de toitures et ne font pas partie des catégories :

  •  IAB (intégration au bâti).
  •  ISB (intégration simplifiée au bâti ).

Ces panneaux solaires sont installés directement sur le sol avec un support afin de garantir une inclinaison optimale. Cette solution est utilisée pour des projets de centrales au sol à très grande puissance avec une emprise au sol très importante, mais également chez des particuliers en autoconsommation.

La production de l'électricité en autoconsommé est une alternative intéressante pour l'indépendance énergétique individuelle.

Cette installation en autoconsommation d''électricité photovoltaïque de 23 m2 de panneaux photovoltaïques installés en 2010 dans une maison isolée mais raccordée au réseau d'EDF permet à ses propriétaires de vendre une partie de la production électrique. Leur coût annuel moyen est de 174 € (prix de vente moins tous les frais d'abonnement et d'électricité vendu par EDF, etc.).

Une mini installation de 250 watts/crête produit 350kWh par an soit 10 % de la consommation d'une famille moyenne de 4 personnes dont les besoins sont d'environ 3500 à 4000 kWh/an.

Panneaux photovoltaïques fixés sur des chassis au sol : ce système d'installation est classé « Non-intégré au bâti ».

Installation de panneaux photovoltaïques en auto consommation Portail habitat Picbleu

Auto-consommation
Auto-consommation
Ce calculateur permet de vérifier l'intérêt de devenir autonome en s'équipant de panneaux photovoltaïques en auto consommation électrique Je m'informe sur mes économies. L'énergie digitale !
Je m'informe
Sans Engagement

Donnez-nous votre avis
Cet article a été commenté 4 fois.
Liste de coordonnées d'entreprises de votre région
Un courriel vous a été envoyé avec des coordonnées d'entreprises de votre région que vous pourrez contacter
Je cherche des entreprises sérieuses pour du photovoltaïque en auto consommation
Bonjour, je souhaiterais avoir des contacts d'entreprises sérieuses dans l'installation des toitures pour installer des panneaux photovoltaïques en auto consommation en commençant bien évidement par une étude de tenue en charge de mon toit pour un bon dimensionnement. Je vous remercie par avance de vos conseils.
En cas de vente de l'électricité issue du photovoltaïque : doit-on payer des impôts ?
J'ai cherché des réponses pour savoir si j'étais imposé en vendant mon électricité en surplus fournie par les panneaux photovoltaïques et j'ai obenu des réponses et leur contraire comme d'habitude. Existe-t-il des documents précis (et clairs) car l'administration fiscale brille par son langage abscons. René
Non si l'installation est réservée à des usages domestiques et n'excède pas 3kWc
Uniquement pour les particuliers, les revenus provenant de la vente d'électricité obtenue à partir d'une installation de panneaux photovoltaïques sont exonérés d'impôt lorsque celle-ci répond à 3 conditions : -La puissance totale des panneaux photovoltaïques est inférieure ou égale à 3 kilowatts crête (cela correspond à la majorité des surfaces installées). -L'installation est raccordée au réseau public en 2 points au plus (Pour la résidence principale plus sur la résidence secondaire pour une installation de puissance crête inférieure ou égale à 3 kWc) -L'installation est réservée à des usages domestiques et n'a donc pas d'activité professionnelle Lorsque l'une des 3 conditions n'est pas remplie, tous les revenus provenant de la vente de votre production d'électricité deviennent imposables. Lors de la déclaration de revenus, ce bénéfice doit être mentionné en tant que BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux).Ces dispositions figurent dans l'article 35 ter du code général des impôts (CGI), issu de l’article 83 de la loi n° 2008-1443 du 30 décembre 2008 de finances rectificative pour 2008 qui instaure, sous certaines conditions, un régime d'exonération des revenus tirés de la vente d'électricité d'origine photovoltaïque par les personnes physiques.