Energie

Panneaux solaires photovoltaïques Quels sont les risques ?

Date de mise à jour : 16/10/2020
Temps de lecture : 19 minutes

L'installation de panneaux photovoltaïques est une excellente idée à condition de connaître tous les risques qui peuvent subvenir et s'en préserver. Quels sont les véritables risques liés aux panneaux solaires. Quels sont les effets des panneaux photovoltaïques sur la santé ? Quel est l'impact de la fabrication des panneaux photovoltaïques à leur fin de vie sur notre planète ? Quelles sont les causes d'un sinistre sur une maison équipée de panneaux solaires ? Découvrez quels sont les différents risques liés aux panneaux solaires.

  1. Capteurs thermiques ou panneaux photovoltaïques ?
  2. Risques commerciaux avant pose de photovoltaïque
  3. Nuisances liées aux panneaux photovoltaïques
  4. Risques du photovoltaïque sur la santé
  5. Le photovoltaïque est-il cohérent au niveau écologie ?
  6. Risques de détérioration des panneaux photovoltaïques
  7. Assurances et garanties du matériel photovoltaïque
  8. Les taxes sur les installations photovoltaïques

Capteurs thermiques ou panneaux photovoltaïques ? 

Quel est le mieux : des capteurs thermiques pour la production d'eau chaude sanitaire ou des panneaux photovoltaïques pour la production d'électricité ?

  • Ce sont 2 applications différentes et complémentaires.
  • Une installation thermique est moins chère, car elle produit de l'eau chaude sanitaire.
  • Une installation de panneaux photovoltaïques est plus coûteuse : elle produit de l’électricité, énergie fournissant du travail, de la lumière, de la chaleur et pouvant être transportée pour être partagée.

 

Les capteurs solaires thermiques produisent de l'eau chaude et les panneaux photovoltaïques de l'électricité.

 Capteurs-thermiques-solaire-toit-maison-neuve-Picbleu.jpg

Risques commerciaux avant pose de photovoltaïque 

Le premier risque : un vendeur trop zélé

  • Vous vous rendez sur un salon de l'habitat dans le but d'améliorer votre logement et si possible faire baisser votre facture avec comme idée de faire un geste pour l'environnement.
  • Vous croisez une personne sympathique dans une des allées du salon.
  • Elle vous propose de vous asseoir et pendant 1, 2 ou 3 heures occupe votre esprit et vous persuade que son produit est exactement ce que vous recherchez...
  • Et vous vous engagez à faire installer des panneaux photovoltaïques sans avoir comparé les prix et les prestations avec une autre entreprise. 

 

Attention aux foires et salons sur lesquels sévissent des individus prêts à tout pour vous faire signer un bon de commande sans droit de rétraction de 14 jours

Le second risque : un vendeur trop gourmand

De nombreux usagers nous écrivent après avoir reçu à leur domicile un commercial armé d'une caméra thermique qui a fait le tour de leur maison pour faire une « étude-diagnostic »*.

  • Il leur a proposé l'isolation des combles, du sous-sol, la pose de panneaux photovoltaïques, d'un chauffe-eau thermodynamique et d'une pompe à chaleur pour remplacer la polluante chaudière à fioul.
  • Le tout pour une somme importante, mais présentée sous forme de mensualités sur une durée de 10 à 12 ans qui minimise la perception.

 

*Rappelons qu'une étude sérieuse ne peut être faite que par un spécialiste formé (Exemple thermicien diplômé DUT Génie civil construction durable ou BTS équipement technique énergie).

Le troisième risque : une solution inadaptée

Le vendeur de convecteurs électriques argumente pour vous faire remplacer les radiateurs à eau chaude par des appareils électriques parés d'innombrables vertus.

  • Celles d'être économiques (surtout parce que le thermostat coupe le plus souvent les résistances).
  • Celles de supprimer la poussière...(le vendeur montre les traînées dues à la convection de l'air chaud derrière les radiateurs)
  • Celles d'utiliser les infra rouges longs...utilisés par le corps médical. Les lampes à émission infrarouge sont utilisées dans les plaques de cuisson en vitrocéramique.
  • Celles de fonctionner directement branchées sur les panneaux photovoltaïques. (Malheureusement, les résistances demandent de la puissance et le soleil ne luit qu'en journée...).

 

La disparition des primes a été bénéfique pour la profession des installateurs de panneaux photovoltaïques qui possède la maîtrise et le savoir-faire. Les sociétés opportunistes qui ont donné une mauvaise image de marque ont (presque) disparu, car leur mode opératoire est toujours lié à l'obtention des primes et aides financières.

  • Une étude d'un assureur* a mis en lumière que peu d'entreprises étaient titulaires du certificat QualiPV ou d'un label équivalent.
  • Que ces entreprises affichaient sur leur site internet un logo sans posséder la qualification QualiPV et sans être titulaires du certificat.
  • De nombreuses entreprises de pose ne disposaient d’aucune qualification.

 

* Étude publiée pour le groupe d'assurance Saretec

Nuisances liées aux panneaux photovoltaïques 

L'impact visuel et le voisinage

Peut-on installer les panneaux photovoltaïques partout ?

  • Certaines communes interdisent l'installation de panneaux solaires, car il s'agit de sites classés (église, monument historique, etc.)
  • Si l'on installe les panneaux au sol, il faut disposer d'environ 55m² au sol pour installer environ 3kWc.
  • De plus, il faut éviter les facteurs d'ombrages : arbres, haies, murs, constructions, cheminées, balustrades, etc. afin que le soleil puisse un maximum de temps frapper les panneaux solaires.

 

Les panneaux photovoltaïques et le voisinage

  • Mes voisins se plaignent des panneaux photovoltaïques placés récemment sur le toit de ma maison
  • Les panneaux les éblouissent lorsqu'ils regardent par la fenêtre. Les panneaux sont en contrebas de chez eux.
  • Ce ne sont pourtant que quelques panneaux photovoltaïques à la fois qui gênent selon l'angle. Qu'est-ce que je risque ?
  • Il existe quelques cas de jurisprudence pour lesquels, après des années de contentieux et plusieurs délibérés de tribunaux, les propriétaires de panneaux photovoltaïques ont été condamnés à enlever leur installation de panneaux photovoltaïques.

 

Notre conseil est le suivant : comme dit le proverbe « mieux vaut un mauvais arrangement qu’un bon procès ».

Il est donc toujours préférable de discuter à l’amiable avec vos voisins et de proposer une solution acceptable. L’implantation d’un écran naturel ou artificiel d’interposition (exemple d’un arbre à feuilles caduques) empêcherait la réverbération gênante et serait une solution adaptée.

Les risques du photovoltaïque sur la santé 

Le compteur Linky pose-t-il des problèmes ?

  • Ce nouveau compteur électrique Linky depuis le commencement de son déploiement, fait une énorme controverse.
  • Il est accusé d’entraîner des troubles sur la santé des occupants (maux de tête, insomnies, vertiges, etc.).
  • Il est également accusé d'être trop curieux (il permet de récupérer toutes les habitudes de consommation en temps réel et permet avec une grande précision de savoir si une maison est occupée...). 

Les émissions des panneaux photovoltaïques

  • Les panneaux photovoltaïques créent un courant continu qui produit un champ magnétique. 
  • La Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants a mesuré le champ magnétique à 1 m de distance des panneaux solaires ou de l’onduleur.
  • Elle en a conclu que cette valeur est très inférieure (plus de 100 fois) à la limite d’exposition permanente fixée par cette même commission. 

Risques de détérioration des panneaux photovoltaïques 

Le système de pose des panneaux photovoltaïques

  • La technique de pose qui consistait à intégrer les panneaux dans la toiture en se substituant aux tuiles ou ardoises tout en assurant l’étanchéité n'est heureusement plus imposée.
  • L'ennemi du panneau photovoltaïque c'est le soleil.
  • Plus les panneaux chauffent et plus le rendement chute.
  • Elle permettait de bénéficier du meilleur tarif d’achat du kWh par EDF.
  • Actuellement, les tarifs d’achat du kWh par EDF sont identiques pour tout type d’intégration sur toiture.
  • La totalité des sinistres (surtout liés à l'étanchéité) viennent des panneaux photovoltaïques IAB (intégrés au bâti).

 

99 % des sinistres surviennent quand les PV (Panneaux Photovoltaïques) sont intégrés au bâti et seulement 1 % lorsque les panneaux sont en surimposition.

Les aléas climatiques : orages, pluie, vent, foudre

La nature peut-elle mettre en panne mon installation photovoltaïque ?

La grêle peut-elle détériorer mon installation ?

Les normes n°CEI 61215, n°CEI 61646 et n°CEI 61730 définissent les qualités de résistance des panneaux solaires.

  • Les panneaux sont testés notamment contre la grêle.
  • Les cellules photovoltaïques sont insérées entre deux feuilles de verre blindé.
  • Des tests respectant la norme IEC sont effectués, utilisant des billes dont le diamètre varie de 12,5 à 35 mm.
  • La vitesse d"impact calculée est de 140 km/h.
  • Généralement, la chute de grêlons représente donc un risque limité.

 

Quels sont les risques de panne d'une installation photovoltaïque

L'inquiétude des porteurs de projet est liée à la fiabilité et aux frais d'entretien à prévoir pour une installation photovoltaïque.

  • Une installation photovoltaïque n'a pas de pièces en mouvement et un entretien limité essentiellement lié à une surveillance de la production.
  • Le remplacement de l’onduleur est à prévoir tous les 8 à 10 ans.
  • Son coût de remplacement peut varier entre 0,6 €/Wc et 1 €/Wc par appareil remplacé.
  • C’est la raison pour laquelle certaines entreprises proposent des extensions de garanties.
  • Des fabricants d’onduleurs ont mis sur le marché une offre appelée « réparation » qui consiste à remplacer l’onduleur usé par un autre sur lequel certaines pièces ont été réparées ou remplacées, pour un prix inférieur au neuf.
  • Lors des signatures de contrat, il est judicieux de contacter le fabricant pour savoir s’il pratique ce système (plus satisfaisant d’un point de vue du recyclage) et connaître les coûts de maintenance et de services.

 

Les risques d'incendie

  • Les panneaux solaires photovoltaïques eux-mêmes ne peuvent pas provoquer d’incendie.
  • Dans la majorité des incendies, les panneaux solaires ne sont pas à l’origine des sinistres.
  • Ce sont les parties électriques surtout mal protégées ou bricolées qui sont à l'origine de départs de feux.
  • La pose de panneaux solaires ne doit rien au hasard.
  • La surchauffe et l'embrasement d’une boîte de jonction défectueuse est un exemple de risque qui aurait pu être évité si le professionnel avait été compétent.

 

Toutes les installations photovoltaïques doivent être équipées d'un système permettant de couper rapidement la production de courant électrique.

le saviez-vous ?Les causes d'incendies

Le photovoltaïque est-il cohérent au niveau écologie ? 

Les lignes électriques servant au transport entre les grandes unités de production (centrales nucléaires, centrales thermiques…) et le consommateur final subissent des pertes allant jusqu'à 50%. Les réseaux fermés de distribution sont une possibilité interessante pour décentraliser la production électrique. 

Assurances et garanties du matériel photovoltaïque 

Quelles assurances doit-on souscrire obligatoirement ?

Il est obligatoire de souscrire une assurance responsabilité civile pour les dommages que pourraient causer les panneaux photovoltaïques à un tiers. Il est également recommandé d’inclure son installation photovoltaïque dans son contrat d’assurance habitation. Dans les deux cas, le surcoût est relativement faible.

Il est toutefois judicieux de souscrire à certaines garanties :

  • Le vol
  • Les actes de vandalisme 
  • L'incendie

 

Et vérifier dans le contrat d'assurance quelle est la couverture des dégâts occasionnés par des aléas naturels.

Les 3 différentes garanties

  1. La garantie de parfait achèvement (article 1792-6). Pendant l’année qui suit la réception de l’installation, la garantie de parfait achèvement impose au poseur des panneaux de se déplacer en cas de désordres. Il est tenu de réparer à ses frais tous types de problèmes comme des vices cachés ou des défauts de conformité. Et ce, quelles que soient leur nature ou leur importance.
  2. La garantie biennale (article 1792-3). Pendant une durée de 24 mois qui suit l'installation, le poseur de PV est obligé à réparer ou à remplacer tout équipement de l'équipement qui fait défaut.
  3. La garantie décennale* (article 1792-2). Elle engage la reponsabilité du poseur pendant les 10 années qui suivent la réception de l’ouvrage. 

*La garantie décennale

La société de pose de photovoltaïque est tenue de réparer tous les dommages qui peuvent être de nature à :

  1. Soit compromettre la solidité de l’ouvrage.
  2. Soit rendre impropre l’ouvrage à sa destination.

 AZELEC-33-installation-pose-panneaux-photovoltaiques.jpg

Quelles sont les garanties du matériel photovoltaïque ?

Les panneaux sont garantis 25 ans en rendement.

  • Au bout de 25 ans de fonctionnement, les panneaux photovoltaïques conservent au minimum 80 % de leur rendement initial.
  • Les onduleurs sont garantis 5 ans, avec une possibilité d’extension de garantie à 10 ans.

 

Chaque panneau installé est testé individuellement afin de vérifier que la puissance délivrée sous un éclairage donné est bien la puissance maximale (« flash test »). À la mise en service de l’installation, il est vérifié que la puissance délivrée est compatible avec la dimension de l’installation.

Les taxes sur les installations photovoltaïques 

La TVA applicable

  • La TVA à 10% est applicable jusqu’à une puissance de 3 kWc (environ une dizaine de panneaux solaires, couvrant entre 20 et 25 mètres carrés).
  • La TVA à 20 % est applicable au-delà d'une puissance de 3 kWc
  • Attention, lorsque le logement a moins de 2 ans, quelle que soit la puissance la TVA à 20 % est appliquée.

 

Les impôts sur la vente de l'électricité

La vente de l'électricité en autoconsommation avec vente du surplus ou en vente totale n'est pas imposable :

  • Lorsque l'installation est raccordée au réseau public en 2 points au plus
  • Lorsque l'installation dessert une activité professionnelle

 

Le photovoltaïque est-il une énergie équitable (taxe CSPE) ?

Certaines taxes vont être soumises à une forte hausse afin de soutenir l'énergie verte.

  • La CSPE (contribution au service public de l'électricité) est une taxe peu connue, payée par chaque abonné et reversée à EDF pour compenser le manque à gagner lié au rachat de l'électricité verte.
  • Voir suite article pourquoi l'électricité en France va augmenter. 

Besoin d'aide ?
Besoin d'aide ?
Je profite de conseils simples et pratiques de Picbleu pour faire le meilleur choix
Je m'informe
Sans Engagement

  • Les autres pages sur le solaire photovoltaïque

  • Comment fonctionne une installation photovoltaïque ?

    La cellule photovoltaïque est un composant électronique qui est la base des installations produisant cette énergie. Elle fonctionne sur le principe de l'effet photoélectrique. Plusieurs cellules sont reliées entre elles sur un module solaire photovoltaïque, plusieurs modules sont regroupés pour former une installation solaire. Cette installation produit de l'électricité qui peut être stockée, consommée sur place ou servir à l'alimentation d'un réseau de distribution.

    Quelle puissance maximale doit-on installer ?

    EDF a l'obligation d'acheter l'électricité produite par votre installation, et ce, quelle que soit la puissance que vous projetiez d'installer. Il existe toutefois des limites de fait dans la puissance envisageable pour une installation photovoltaïque :

    Il existe un seuil au-delà duquel le taux de TVA applicable passe de 10 % à 20 %. Ce seuil est de 3kWc (environ 24 m), ce qui explique que la grande majorité des installations particulières en France sont inférieures à 3 kWc.

    Le crédit d'impôt n’est octroyé que si la production estimée de la future installation n'est pas supérieure au double de la consommation électrique de l'habitation équipée de panneaux photovoltaïques. Cette condition est remplie pour les installations de puissance inférieure ou égale à 3kWc.

    La surface de toit disponible pour une habitation est limitée.

    Le budget disponible pour un particulier est lui aussi souvent limité.

    Qu'est-ce qu’un kWc ?

    Le Kilowatt crête est la principale caractéristique d'un panneau solaire. Elle exprime la puissance maximale délivrée en plein soleil dans les conditions idéales. Elle s'exprime en « watts crête » (abréviation Wc) quand on parle d’un panneau, ou de kilowatts crête (kWc) quand on parle d’une installation complète.

    Comment sont montés les panneaux photovoltaïques ?

    Les panneaux solaires sont montés directement sur une charpente, en lieu et place de la couverture (tuiles, bac acier, zinc…) selon une procédure de mise en place vous garantissant une étanchéité parfaite de votre toiture. Solairedirect vous conseille fortement d’opter pour cette solution qui favorise l’esthétique des bâtiments et vous permet de bénéficier du taux de rachat de l’électricité solaire au tarif le plus attractif : 0,58 € ht/ kWh (tarif 2010).

    Comment raccorde-t-on un système photovoltaïque?

    Il existe deux types de raccordement:

    Les installations photovoltaïques en sites isolés qui permettent d'électrifier et d'alimenter tous les appareils électriques des habitations éloignées du réseau de distribution d'électricité (dans des sites isolés ou difficiles d'accès comme en montagne par exemple), pour lesquelles une extension du réseau serait très coûteuse.

    Les installations photovoltaïques raccordées au réseau qui permettent à chaque usager déjà raccordé au réseau électrique de devenir producteur de tout ou partie de l'électricité qu'il consomme.

    Quelles sont les possibilités de pose des capteurs solaires ?


    Il existe 3 grands types de pose de panneaux solaires :
    En toiture 
    Au sol, sur châssis
    En façade

    Suivant les capteurs (placés en surimposition ou en intégration pour la pose en toiture) le tarif de rachat de l'électricité produite est différent. EDF rachète le KWh plus cher lorsque les panneaux sont intégrés au bâti.
    Quelles sont les conditions idéales pour orienter les panneaux photovoltaïques ?

    Idéalement, une toiture est orientée plein sud avec une pente de 30°. Cependant, avec des pentes de toit orientées jusqu’à + ou - 45° par rapport au sud, l’installation de panneaux solaires photovoltaïques est possible avec une perte de rendement minime. Il faut également tenir compte des ombrages (facteur ombrage) : arbre, bâtiment adjacent, etc. projetant une ombre sur l’installation et qui pourrait pénaliser son rendement.

     

    Quel est le prix d'un onduleur pour une installation photovoltaïque ?

    Voici le prix public (2013) de plusieurs onduleurs de puissance et de marque différentes :
    Onduleur 2000w Solarmax 200c : 1300 € TTC

    Onduleur 2500w SMA SB2500 : 1865 € TTC

    Onduleur 3000w Fronius IG30 : 1764 € TTC

    Comment s’effectue la facturation à EDF ?


    Chaque année, à la date anniversaire de votre contrat, l'usager adresse à EDF une facture après avoir effectué le relevé de production annuelle. EDF procède alors au règlement de cette facture dans les 10 jours.

    Il existe un seuil au-delà duquel l'électricité est rachetée moins cher. Est-ce vrai ?
    Oui. Ce seuil est fixé dans le contrat d'achat EDF. Il s'exprime en heures équivalent pleine-puissance et vaut 1500 pour la France métropolitaine, 1800 pour la Corse et les DOM-TOM. Or, dans les conditions les plus favorables en France on atteint 1200 à 1250 heures équivalent pleine-puissance et cette condition n'est en fait pas limitative.

    Comment faire en cas de vente de la maison ?

    Lors d'une vente d'une maison, vous restez propriétaire du contrat d’achat avec EDF et donc des revenus générés par votre installation. Vous pouvez néanmoins céder votre contrat au nouveau propriétaire. Une installation photovoltaïque constitue donc un moyen de valoriser une maison.

    Qu'est-ce qu'un bon panneau photovoltaïque ?

    Trois caractéristiques techniques essentielles traduisent la qualité d’un panneau photovoltaïque :

    La garantie du produit : pour la plupart des panneaux, celle-ci est de 5 ans. Cette garantie ne doit pas être confondue avec la garantie en rendement (80 % du rendement initial à 25 ans) qui est à peu près la même pour tous les constructeurs.

    La tolérance en puissance : cette donnée est capitale (voir plus loin). Plus cette tolérance est restreinte, meilleur est le panneau. À puissance égale, une installation photovoltaïque réalisée avec des modules ayant une tolérance de +/- 3 % a de fortes chances d’être plus performante qu’une installation réalisée avec des modules à +/- 10 % de tolérance.

    Autre point important : la certification, en effet, aucun panneau ne devrait être vendu en France sans la norme IEC61215 (requise par exemple pour l'obtention du crédit d'impôt). Cette norme est un gage de qualité, mais il faut rester vigilant quant à l'organisme qui l'a délivrée : certaines certifications sont accordées un peu généreusement par des organismes asiatiques. TÜV Rheinland est un organisme allemand qui n'accorde l'IEC61215 qu'après environ une année de tests.

    Qu'est-ce que le TÜV RHEINLAND?

    Le TÜV Rheinland est un organisme allemand qui n'accorde la norme IEC61215 qu'après environ une année de tests.

    Pour quelle raison la tolérance en puissance d’un panneau photovoltaïque est-elle si importante ?

    Dans une installation photovoltaïque, tous les panneaux sont montés en série. La conséquence est que la production de l’ensemble des panneaux s'effectue par rapport au panneau le plus faible. Lorsqu'un seul panneau est ombragé, celui-ci fait baisser sa puissance individuelle et pénalise l’ensemble des autres panneaux montés en série. Raison pour laquelle le facteur d'ombrage est primordial : la prévention des ombres portées doit être soignée.

    Le problème se pose également en dehors de tout ombrage avec la tolérance en puissance des panneaux d’une installation. 
    Imaginons une installation de 2000 Watts crête réalisée avec 10 panneaux de 200 Watts crête. Si ces panneaux ont une tolérance en puissance de +/-10 %, la puissance individuelle de chaque module pourra donc varier de 180 à 220 Watts crête. Or, il suffit qu’un seul panneau ne débite que 180 Watts crête pour que tous les autres se calent sur lui et débitent une puissance crête de 180 Watts crête à supposer même qu’ils soient tous individuellement à 220 Wc. La puissance délivrée n'est que de 180 + 9 X 220 = 1800 Wc et non plus 2160 Wc ou 2000 Wc comme annoncé par le vendeur.

    La tolérance en puissance doit être la plus restreinte possible de façon à limiter la possibilité d'un « maillon faible » pénalisant l’ensemble du champ photovoltaïque. Plus la tolérance sur la puissance nominale d'un panneau photovoltaïque est faible, meilleure est la qualité du panneau. Cette donnée est capitale pour une installation de qualité affichant une puissance nominale aussi proche que possible de la puissance crête annoncée.

    Combien faut-il de temps pour réaliser une installation photovoltaïque ?


    Le délai moyen entre la signature du devis photovoltaïque avec l’installateur de photovoltaïque et le début de fabrication de votre électricité est d’environ 5 à 8 mois. Attention, après votre raccordement au réseau public, il est obligatoire d'effectuer la demande de contrat d’achat. Les services d’EDF (AOA, Administration de l’Obligation d’Achat) ont 6 mois de délai pour l'établir. Entre la signature du devis et la signature du contrat d’achat avec EDF qui marquent l’étape finale de votre installation et qui font de vous officiellement un producteur d’électricité photovoltaïque, il peut donc s’écouler presque une année. Néanmoins, l’électricité injectée et vendue avant la signature du contrat d’achat est comptabilisée et sera malgré tout facturée à EDF. C’est pour cela que la durée d’obtention du contrat d’achat n'est pas comptabilisée dans le temps de réalisation d’une installation photovoltaïque.

    Combien rapporte l'installation photovoltaïque par an et faut-il déclarer ces revenus aux impôts ?
    Concernant les revenus liés à la production électrique des capteurs photovoltaïques pour un particulier (limité à 3000 watts crête), le chiffre d’affaires annuel devrait osciller entre 675 euros et 900 euros selon que vous habitez au nord ou au sud de la France. Avec ce chiffre d'affaires (CA < 76 300 euros, régime fiscal de la micro entreprise), vous êtes exonéré d’inscription auprès du registre du Commerce et du versement des impôts commerciaux (TVA, taxe professionnelle, etc.). Vous devrez toutefois déclarer les montants perçus sur l’imprimé 2042 C comme des revenus industriels et commerciaux non professionnels. Si votre chiffre d’affaires reste inférieur à 1 090 € par an, les revenus correspondants seront donc exonérés d’impôts et de toute cotisation sociale (tant que votre revenu ne dépassera pas 4 172 €). (Sources ADEME, finances publiques, Hespul).

    Combien de temps dure le chantier pour une installation photovoltaïque ?

    Le chantier dure habituellement entre 2 et 5 jours pour l’installation physique d’une centrale photovoltaïque, il dépend également de la taille et la complexité de l’installation et du nombre d’intervenants

    Je n’achète pas mon électricité à EDF. Puis-je malgré tout signer un contrat d’achat avec EDF pour la revente de mon électricité photovoltaïque ?

    Votre installation photovoltaïque est totalement indépendante de votre installation électrique existante, par conséquent, lorsque vous revendez la totalité de l’électricité produite, il n’y a pas de problème à être client chez un autre fournisseur qu’EDF. De la même manière, les personnes ayant souscrit des abonnements type Tempo, EJP… ne perdent pas le bénéfice de ces options lorsqu’elles installent des panneaux photovoltaïques.
    Une autre conséquence est que la facture « classique » de consommation ne change pas puisque l’électricité consommée n’est pas utilisée, mais intégralement revendue.

    ACQUALYS encourage les usagers à accompagner leur installation photovoltaïque d’une démarche de réduction de leur consommation énergétique avec en particulier une maîtrise de la demande d’électricité. Les ampoules basses consommation, des appareils ménagers « Classe A », l’élimination des veilleuses, la pose de minuteurs (exemple sur boitier type livebox) peuvent réduire de moitié la consommation électrique d’un ménage.

    La technologie va évoluer et n’aurais-je pas intérêt à attendre avant de m'équiper en panneaux photovoltaïques ?

    Lorsque l’on achète une installation photovoltaïque, on paye une puissance et non une surface. On ne peut pas raisonner en pensant que les 24 m2 installés aujourd’hui risquent d’avoir une puissance double dans 6 mois par une augmentation des rendements surfaciques.

    Premièrement, la technologie des panneaux solaires monocristallins et polycristallins est relativement stable et on n’observe pas de gain en rendement spectaculaire d’une année sur l’autre. Les principales améliorations de rendement sont obtenues en augmentant la dimension des panneaux (ce qui limite l’espace mort entre chaque panneau) et en sélectionnant au mieux les cellules photovoltaïques qui constitueront les modules.

    Deuxièmement, de nouvelles technologies (lentilles de Fresnel, capteurs bleus) voient effectivement le jour et sont expérimentées notamment pour les applications spatiales. Elles sont prometteuses, mais pour l’heure leur vieillissement pose un problème et leur coût reste prohibitif.

    Il faut disposer d'environ 55m² au sol pour installer environ 3kWc. De plus, il faut éviter les facteurs d'ombrages : arbres, haies, murs, constructions, cheminées, balustrades, etc. afin que le soleil puisse un maximum de temps frapper les panneaux solaires.

    Quel est le coût de l'entretien d'une installation photovoltaïque ?

    Une installation photovoltaïque est un système inerte, sans pièces en mouvement. L’entretien est quasi nul. Il n’est pas nécessaire de nettoyer les panneaux, la pluie et la pente du toit suffisent.
    Il faut de temps en temps (une fois dans l’année) vérifier que la puissance délivrée par les panneaux est bien celle prévue initialement.

    En combien de temps peut-on amortir une installation photovoltaïque ?

    Une installation photovoltaïque se rentabilise de façon différente suivant la position géographique, du taux de TVA (ici 7 %) et du mode de pose (intégré au bâti ou pas). Le temps de retour simple tient compte des crédits d'impôt mais pas des subventions régionales éventuelles ou des éventuels frais bancaires :

    Au nord de la France :

    Posé :16.5 ans

    Intégré à la toiture ou au bâti : 10,1 ans

    Au sud de la France :

    Posé : 13,5 ans

    Intégré à la toiture ou au bâti : 8,3 ans

     



     

     

     

Donnez-nous votre avis
Cet article a été commenté 1 fois.
Photovoltaïque sur hangar agricole
Bonjour Je souhaiterai monter un hangar agricole Merci de me contacter pour que nous puissions en discuter Cdt