Chauffage

Par quelle énergie écologique remplacer le chauffage au gaz

Le chauffage au gaz seul va être interdit en janvier 2022 uniquement pour la construction de maisons neuves RE 2020, puis en 2024 pour les immeubles, officiellement pour des raisons écologiques. Il faut éviter de généraliser : le gaz n'est pas interdit dans les logements existants. Quelles sont les alternatives "écologiques" possibles acceptables pour un logement neuf ?

  1. Quel chauffage mettre dans le neuf ?
  2. La pompe à chaleur solution idéale ?
  3. Pompe à chaleur chaudière hybride
  4. Les radiateurs électriques à effet joule
  5. Les appareils de chauffage bois énergie

Quel chauffage dans l'ancien ?

  • Lorsque que l'on est déjà équipé d'un chauffage qui fonctionne l'idée est de dépenser moins,
  • Avec une chaudière à gaz ancienne, on peut être tenté de la changer pour faire des économies.
  • Si l'on possède déjà une chaudière à gaz à condensation récente changer pour changer n'est peut être pas la bonne solution
  • La première économie avant de consacrer un budget conséquent dans un autre appareil coûteux n'est-il pas de ne rien dépenser ?
  • Dépenser ailleurs que dans l'isolation n'est pas toujours rentable surtout dans l'ancien.

Quel chauffage mettre dans le neuf ? 

La nouvelle réglementation thermique et environnementale des logements (RE 2020) est encore en gestation.

  • Si le gouvernement persiste dans son choix de favoriser le chauffage électrique en éliminant le gaz dans la construction neuve, le choix devra se partager entre chaudière à granulés et pompe à chaleur air/eau si l'on souhaite avoir le confort de radiateurs ou mieux d'un plancher chauffant à très basse température.
  • Autrement dit, ce choix se fera entre des équipements particulièrement onéreux dont les surcoûts d’investissement dans le neuf sont pratiquement impossibles à rentabiliser.
  • D'autant plus que la fiabilité des pompes à chaleur à la différence des chaudières à granulés de bois est leur défaut principal.

Les zones peuplées

Dans des zones pavillonnaires où la place est comptée, le choix se fait entre :

  • Un poêle à granulés de bois, peu confortable et demandant de l'entretien. L'encombrement du stockage des palettes de granulés pose un problème d'espace.
  • Une chaudière à granulés de bois chère difficile à amortir au vu des faibles consommations de combustible.
  •  La place prise par la chaudière plus le silo de pellets combinée avec la pollution de l'air ne penche pas pour ce type d'énergie.
  • Une pompe à chaleur reste un appareil électrique donc dépendant du nucléaire qui n'a rien d'écologique.
  • Leur prix élevé, leur manque de fiabilité, le bruit, l'esthétique et l'encombrement sont les principaux désavantages.

Les zones excentrées

  • En zone rurale le bois énergie impacte moins les voisins avec les fumées.
  • Pour une chaudière à bois, l'encombrement du stockage du bois et les phases d'allumage et d'extinction sont particulièrement polluantes et non pris en compte pour l'obtention du label flamme verte.
  • Pour une chaudière à granulés de bois onéreuse donc difficile à amortir se pose le problème de la pertinence d'une installation avec un silo de pellets. Point positif, la pollution de l'air est moindre qu'avec le bois bûche.

Le solaire source d'énergie vertueuse

pose-panneaux-photovoltaiques-polycristallins.png

La pompe à chaleur solution idéale ? 

Bénéficiant d'une excellente image de marque pour le grand public, elle possède des avantages dans des maisons parfaitement isolées, mais n'est pas performante partout ni forcément rentable.

Avantages d'une pompe à chaleur

  •  Elle n'émet pas de rejets polluants (bois) ni de mauvaises odeurs (fioul)
  •  Associée à un plancher chauffant à basse température à eau chaude, c'est un chauffage confortable.
  •  Elle possède un coût d'exploitation (1) intéressant si l'on fait abstraction de l'investissement et du prix d'usage (2).
  •  Si elle fonctionnait uniquement avec une énergie renouvelable, une pompe à chaleur pourrait être vertueuse.
  •  Le nucléaire est dit décarboné, c'est-à-dire qu'il émet peu de CO2 lorsque l'on ne tient pas compte de tout le traitement du combustible après l'extraction polluante de l'uranium
  •  Rappelons que la vapeur d'eau est le 1er gaz à effet de serre, le CO2 étant le deuxième gaz à effet de serre.

(1) Le coût d'exploitation désigne les frais associés à l'exploitation d'un appareil.

(2) Le prix d'usage à la différence du prix de vente indique la valeur marchande de l'appareil associée à l'usage du service rendu par ce produit.
L'indication systématique du prix d'usage serait intéressante pour promouvoir des produits durables, de meilleure qualité et donc plus respectueux de l'environnement.

Inconvénients d'une pompe à chaleur

  •  Une pompe à chaleur coûte très cher dans le neuf, elle est vendue 10 000 euros avec une TVA à 20%. Une chaudière gaz coûte 3000 euros TTC posée.
  •  Ses composants basiques coûtent pourtant peu à la fabrication souvent dans les pays étrangers lointains à bas coût (Chine), mais les marges bénéficiaires sont très confortables.
  •  Elle manque de fiabilité et sa durée de vie dépasse rarement les 10 ans sans avoir eu aucune panne.
  •  Les pièces détachées en flux tendu ne sont plus disponibles dans le temps
  •  Les performances annoncées obtenues en laboratoire ne sont pas reproductibles in situ.
  •  Une pompe à chaleur reste un produit électrique qui utilise l'énergie la plus chère et vouée à augmenter fortement dans les prochaines années.
  •  L'électricité est en majorité issue du nucléaire.  
  •  Lorsque l’on vit à la campagne et que la puissance d’abonnement n'est pas disponible pour une pompe à chaleur mettre une chaudière à granulés reste très chère 
  •  Les centrales atomiques envoient des quantités énormes de vapeur d'eau qui est le premier gaz à effet de serre. (Exemple 220 millions de m3 d'eau par an pour le réacteur de la centrale de Golfech).

Pompe à chaleur chaudière hybride 

  • La RE 2020 fixe des seuils à ne pas dépasser pour les énergies comme le gaz.
  • La pompe à chaleur hybride qui associe l'électricité au gaz qui prendrait la relève dès que la température extérieure serait trop basse serait une solution fiable et économiquement intéressante. 

Les radiateurs électriques à effet joule 

  • Les radiateurs électriques ne sont pour l'instant pas compatibles avec la RE 2020. 
  • La ministre de la Transition écologique souhaite « sortir de l’effet joule » dans le neuf.
  • De plus, en développant l'usage électrique pour le chauffage, le risque réel lié à demande électrique hivernale pourrait mener à un black-out généralisé. 

Les appareils de chauffage bois énergie 

Le problème est lié à la prolifération d'appareils de même nature. Lorsque trop d'usagers utilisent un chauffage au bois, la pollution atmosphérique augmente et l'air devient toxique, car pollué avec les particules fines et les HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques) contenus dans les fumées.

Il faut opter pour le bois le moins polluant : le granulé de bois. 

Le potentiel oxydant de la combustion du bois

Une étude scientifique européenne supervisée par l'Institut suisse Paul-Scherrer a été publiée le 18 novembre 2020 dans la revue Nature et relatée dans le journal Le Monde.

  • Le potentiel oxydant de la combustion du bois crée un stress oxydatif pouvant déboucher sur des maladies respiratoires et cardio-vasculaires.
  • En supprimant les  appareils anciens fonctionnant au bois bûche et en les remplaçant par des appareils de chauffage performants utilisant un combustible acceptable,
  • Avec le granulé de bois pellet par exemple (à condition que le logement soit parfaitement isolé), on obtient automatiquement une diminution des émissions de polluants, moins de particules oxydantes et donc moins de risques pour la santé. 

Que choisir ?
Que choisir ?
Bois ? Granulés de bois ? Fioul ? Gaz ? Pompe à chaleur ?
Je m'informe
Sans Engagement

  • Gardons nos forêts

    Il faut couper un minimum d'arbres

    • La quantité d'arbres coupés devient inquiétante.
    • La forêt française privée est pillée par des entreprises qui extraient toutes les essences de bois pour les exporter majoritairement vers la Chine.
    • Le pin des Landes se vendait à 1 euro le m3, c'est-à-dire que les troncs d'arbres ne sont même pas valorisés et nous reviennent sous forme de lambris par exemple dans les magasins de bricolage.
    • Les intermédiaires se frottent les mains.
    • 80 % des insectes ont disparu et en Europe 400 millions d'espèces d'oiseaux ont également disparu. Le fait de l'urbanisation, des pesticides et de la perte de haies et de forêts.

    Côté planète c'est préoccupant

    Un arbre scié pour la charpente capte 1.2 tonne de CO2 par m3. Le transport par camion et par bateau très polluants annule la captation du carbone et rend le travail des générations qui ont fait pousser la forêt vain.

    Agissez signez la pétition

    Faites cesser le trafic d'arbres avec la Chine pour laquelle 35 % à 100 % des volumes de chênes de la forêt privée sont vendus à bas prix. 

    Envoyez une pétition  STOP AU PILLAGE DE LA FRANCE

     

  • Picbleu L'information utile

    Picbleu L'information utile

    • Démêler le vrai du faux,
    • Vous tenir bien informés,

    picbleu-oiseau-qui-donne-les-bonnes-informations-vraies-utiles.png

    Quelle énergie choisir ?
    Quelle énergie choisir ?
    Mon site vous plaît ? Je suis expert Je peux aussi vous aider au téléphone dans votre intérêt ET avec bienveillance
    Je m'informe
    Pas d'engagement

    Décrypter l'information