Chauffage

Par quelle énergie remplacer une chaudière fioul domestique ?

Changer l'énergie de chauffage central par chaudière à fioul domestique sans se tromper. Découvrez les démarches et les énergies bois, granulé de bois ou pellet, gaz naturel, gaz propane citerne, pompe à chaleur, solaire...

1. Le choix de l'énergie en fonction de l'environnement 

Inconcevable il y a peu d'années, la pollution de l'air est le problème dont on ne soucie pas pour l'instant, mais au même titre que l'eau que l'on peut filtrer, il sera difficile de porter un masque respiratoire pendant des périodes de pollution.
Le choix de l'énergie devra s'effectuer également en fonction de ce critère.

Une prise de conscience commence à émerger, mais faudra-t-il que les effets de l'homme sur l'environnement entraîne un cataclysme majeur pour que les décideurs aient vraiment peur pour leur (petite) vie ?
La peur est le commencement de la sagesse...

Gardez à l'esprit qu'il n'existe aucune énergie « écologique », il s'agit de faire des choix et des arbitrages entre des systèmes les moins « mauvais ».

Le rayonnement du soleil est le plus vertueux, mais pour l'instant seule la production d'eau chaude par capteurs solaires est intéressante. Le photovoltaïque et les systèmes aérovoltaïques encore chers vont évoluer, notamment avec les progrès des batteries de stockage de l'énergie (horizon 5 ans).

Beaucoup de commerciaux vendent des pompes à chaleur en substitution ou en relève de chaudières à fioul, ce qui n'est pas forcément un bon choix en raison du prix non justifié et de la fiabilité. 

Notre conseil est :

  • soit de vous raccorder au gaz naturel s'il passe à proximité.
  • soit de conserver la chaudière fioul surtout si elle est récente et consomme peu (moins de 1000 litres par an) en attendant la panne et mettre un poêle à granulés de bois en appoint.
  • Soit d'envisager un autre système plus satisfaisant comme la chaudière hybride (Pompe à chaleur/gaz).

 Installation-fioul-avec-relève-pompe-à-chaleur.png

2. Les solutions pour remplacer une chaudière fioul 

Le fioul appelé également fuel ou mazout est destiné à disparaitre. Ce produit fossile extrêmement polluant va voir son tarif fortement augmenter afin de le rendre dissuasif (tout en percevant les taxes...)
Il est possible d'envisager de remplacer la chaudière au fioul domestique par différents systèmes (du moins cher au plus cher) :

  • La chaudière électrique (Peu chère à l'achat, mais énergivore en raison du coût de l'électricité).
  • La chaudière à bois bûche (Polluante, car utilisant du bois bûche qui n'a rien de renouvelable. Il faudrait planter autant d'arbres que l'on en abat, or c'est malheureusement l'inverse : l'homme détruit son propre poumon d'oxygène).
  • Le poêle hydro branché sur les radiateurs (Le granulé de bois pollue moins que le bois bûche, mais demande de la maintenance et un minimum d'entretien 2 fois par an)
  • La chaudière à gaz à condensation (Mono énergie elle utilise un produit fossile)
  • La pompe à chaleur électrique (Chère à l'achat, son prix est surtout lié à l'idée que l'on s'en fait. Les performances de laboratoire ne sont pas reproductibles surtout dans certaines régions. L'électronique est le maillon faible dont le remplacement est trop coûteux).
  • La chaudière hybride (pompe à chaleur-gaz) (Chère à l'achat, elle bénéficie toutefois d'aides, consomme peu et peut être garantie 10 ans avec une réparabilité de 20 ans, ce qui l'éloigne des appareils frappés d'obsolescence programmée).
  • La chaudière à granulés de bois avec silo (Très chère surtout pour les marques autrichiennes, il faut peser le rapport investissement/amortissement. Déconseillée en ville, une chaudière simple à gaz naturel polluera moins l'air. Rappelons que le bois est composé à 48% de carbone et que sa combustion créé des goudrons responsables d'émissions toxiques de HAP (Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques) que l'on retrouve dans les gaz de combustion du pétrole. Les particules fines issues de la combustion du bois aggravent la pollution atmosphérique.
En conclusion : il faut choisir entre des systèmes les moins mauvais !

3. La chaudière électrique 

Relativement pas chère à l'achat, elle sera un gouffre financier.
Énergivore, elle n'a été installée que par des agents travaillant pour EDF et qui bénéficiaient de tarifs privilégiés. Quelques usagers nous demandent notre avis, car ils souhaiteraient remplacer leur ancienne chaudière par ce type d'appareil à effet joule plus propre que le fioul, mais coûteux financièrement et en termes d'environnement.

4. La chaudière à bois bûche 

Ce type d'appareil polluant demande un stockage du bois bûche et trop d'entretien et de manutention, nous ne la conseillons pas surtout dans des zones urbaines et périurbaines.

5. Le poêle hydro branché sur les radiateurs 

Le poêle hydro, c'est une solution économique, qui permet de remplacer la chaudière fioul par un appareil à pellet qui contient un circuit d'eau pour alimenter les radiateurs.

  • Le granulé de bois est beaucoup moins polluant que le bois bûche.
  • Il n'a pas l'autonomie (à moins d'y rajouter un silo).
  • Il n'a pas la fiabilité de fonctionnement du fioul. (Humidité et poussières des granulés de bois).
  • En raison du combustible solide, il demande des manipulations et un entretien régulier, le prix à payer pour un coût annuel modéré.

6. La chaudière à gaz à condensation 

Une chaudière à condensation au gaz naturel qui est une solution possible lorsque vous habitez une commune desservie par le réseau GrDF (gaz de ville).
L'avantage est dû au faible coût du remplacement de la chaudière fioul par un modèle à gaz à condensation bénéficiant d'avantages fiscaux (aides sur l'installation gaz et crédit d'impôt de 50% sur le démontage de la citerne de fioul).

7. La pompe à chaleur électrique 

L'objet de tous les fantasmes en raison du fait qu'elle récupère des calories gratuites dans l'environnement. Elle reste un appareil électrique tant que les progrès (qui ne manqueront pas d'arriver) ne permettront pas de fabriquer sa propre électricité par panneaux photovoltaïques en auto consommation. Il suffit de consulter les forums pour découvrir les personnes déçues qui pensaient consommer moins qu'avec leur chaudière fioul. Une maison équipée avec une ancienne chaudière fioul est justement le type de bâtiment qui se prête le moins à la PAC en relève ou en substitution. Son prix est beaucoup trop élevé au regard de la technologie et de la fiabilité.

8. La chaudière hybride pompe à chaleur et gaz 

La chaudière hybride en remplacement de chaudière fioul est une alternative intéressante. Elle couple une chaudière à gaz à condensation à une pompe à chaleur et existe en plusieurs modèles parfois très sophistiqués (qui sont les plus coûteux).
Les derniers types de générateur de chaleur qui préfigurent le futur : les chaudières à adsorption, elles y associent la pompe à chaleur, la chaudière à condensation, la zéolithe et le solaire une énergie particulièrement vertueuse, l'énergie préférée de Picbleu.
Il faut noter qu'il existe une chaudière hybride française Boostheat qui offre des rendements exceptionnels proches de 200%, elle couple le gaz à une énergie renouvelable (puisée dans l'eau ou dans l'air) et n'utilise pas de gaz à effet de serre (fluides frigorifiques), mais du CO2. Sa garantie peut être sur option portée à 10 ans. 

Un système astucieux hybride couple une chaudière à gaz à condensation à une pompe à chaleur.
Résultat contrairement aux pompes à chaleur électriques même par grand froid, ce ne sont pas des résistances électriques qui produisent les calories, mais le gaz moins coûteux qui prend le relais avec le gaz.
Même avec une demande de température élevée dans le logement, le confort est identique pour un coût inférieur. La consommation est divisée par 2 par rapport à une chaudière à condensation.

Schéma pompe à chaleur chaudière gaz hydride Boostheat.png

9. La chaudière à granulés de bois avec silo 

Une chaudière à granulés de bois uniquement si l'habitation dispose d'une place suffisante pour installer l'appareil de chauffage et le silo extérieur destiné à recevoir les pellets.
L'investissement est conséquent et l'absence de filtres à particules pourtant obligatoires dans d'autres pays européens est gênante lorsqu'il y a une concentration de logements.

10 Le gaz employé dans les chaudières hybrides 

Comme vu dans cette page, il existe plusieurs types de chaudières fonctionnant au gaz : les chaudières à condensation à hautes performances énergétiques et les chaudières hybrides chaudière à très hautes performances énergétiques.  Pour alimenter en combustible ces générateurs de calories, il existe 2 types de gaz :

  • Le gaz naturel distribué dans les villes par un réseau de canalisations et de compteurs divisionnaires dans des zones urbaines.
  • Le gaz propane distribué en dehors de ces zones soit en citernes aériennes ou enterrées, soit par compteur avec un gros stockage collectif. Une chaudière au gaz propane alimentée par un réservoir de gaz liquéfié dans les zones non couvertes par les réseaux de gaz naturel.
  • Le gaz GPL est une alternative possible à condition de choisir le bon fournisseur de gaz propane en citerne.

Le gaz naturel

Le gaz naturel est une appellation commerciale du gaz méthane, en effet il est composé de 95 % de méthane, de moins de 4 % d'éthane et d'azote, de 1 % de dioxyde de carbone et de propane.
Ce gaz provient de la transformation naturelle, pendant plusieurs millions d'années de différentes matières organiques.
Si le réseau passe devant chez vous, il est préférable de demander le raccordement à GRDF.

Le gaz propane

Beaucoup moins « polluant » que le fioul domestique, le propane représente une alternative possible au gaz naturel à condition de respecter certains critères : 

Quels sont les principaux avantages de remplacer le fioul par du gaz ?

  • Pour une chaudière ancienne, des primes permettent de la remplacer et économiser 20 % sur la consommation d'énergie (Source Ademe).
  • Passer d’une chaudière fioul à une chaudière gaz ne nécessite pas de changer les radiateurs.
  • Une prime CEE est versée par le distributeur de gaz dans le cadre du remplacement d'une chaudière fioul par une chaudière gaz à condensation.
  • Le prix d’entretien d’une chaudière gaz est en moyenne moins coûteux que celui d’une chaudière fioul. (En moyenne 145 € par an - sources : Savelys, Proxiserve. Offre internet novembre 2019).
  • Lors de la combustion, le gaz propane dsiponible en cuve lorsque le gaz naturel ne passe pas rejette 13 % de CO2 en moins que le fioul domestique. (Sous réserve de confirmation par l'installateur de chauffage et fonction de votre installation).
  • La combustion du gaz est complète, silencieuse et sans odeur.

Important, dans tous les cas : ISOLEZ en bénéficiant d'aides importantes. Plus vous isolerez et moins vous consommerez. Il est préférable d'investir 25 000 ou 30 000 euros dans l'isolation que dans une chaudière flambant neuve qui consommera 6 tonnes de pellets par an : ce qui est beaucoup trop.
Par exemple pour le changement de chaudière ou l'isolation des combles ou des murs, vous bénéficiez au minimum d'un crédit d'impôt de 30 % sur l’ensemble des travaux. N.B. Pour le changement de fenêtres, le taux est à 15%.

 

Que choisir
Que choisir
Bois ? Granulés de bois ? Fioul ? Gaz ? Pompe à chaleur ?
Je m'informe
Sans Engagement

Donnez-nous votre avis
Cet article a été commenté 8 fois.
Quelle énergie de remplacement pour notre ancienne chaudière fioul ?
Bonjour, Nous avons acheté une maison en Juillet 2017 dont la construction date de 1980. Nous avons fait procéder en 2017 - 2018 à une isolation des combles sur la partie nuit (la partie jour étant en sous pente de toit) et à un changement des fenêtres (beaucoup de baies vitrées) qui étaient en simple vitrage. Pour la partie chauffage nous avions pour projet de changer la chaudière d’ici 5 à 10 ans. Nous avions donc gardé la vieille chaudière fioul de marque STREBEL de 1988 en l’équipant d’un thermostat d’ambiance. Celle -ci alimente des vieux chauffages avec robinets thermostatiques. Nous nous sommes également équipés d’un poêle à bois bûches (SCAN 66). Nous avons donc aujourd’hui la chaudière qui maintient en température de la maison entre 17 et 18 °C lorsque nous sommes absents, et le poêle à bois que nous allumons tous les soirs pour monter à 22° et également tous le weekend. En 2019 le gouvernement prévoit de faciliter le remplacement des anciennes chaudières fioul et nous envisageons ces travaux de remplacement d'ici 1 à 2 ans. Nous hésitons entre : * Une PAC haute température (marques fiables Atlantic ?…) étant donné nos radiateurs , * Une chaudière à granulés (hargassner, okofen…), Nous nous posons en effet quelques questions : PAC Haute température * Durée de vie prévisionnelle d’une PAC par rapport à la chaudière granulés ou par rapport à notre vieille chaudière fioul ? Elle semble moins robuste. * Entretien quasi nul ? * A partir de quelle Température extérieure est effectif le fonctionnement des résistances électriques ? -5°C, -10, -20°C * Plus judicieux de changer également les radiateurs et mettre une PAC basse température ? Chaudière à Granulés * Durée de vie prévisionnelle chaudière granulés par rapport à une PAC ou par rapport à notre vieille chaudière fioul ? Elle semble moins robuste que la chaudière fioul et plus robuste que la PAC. * Entretien annuel cher ? Combien faut-il compter sur du Hargassner par exemple * La réserve de granulés est elle judicieuse étant donné le prix ? En vous remerciant pour vos éclaircissements. Bonne réception
Investissement, amortissement, frais d'entretien, frais de maintenance, coût d'exploitation
Vous avez bien résumé la situation : investissement, amortissement, frais d'entretien, frais de maintenance, coût d'exploitation sont des critères dont il faut tenir compte en fonction des performances thermiques du logement qui est ancien. La présence de radiateurs anciens à haute température limite le choix et la pompe à chaleur semble inadaptée. Le fait de mixer les énergies est une bonne chose, mais attention à la pollution intérieure de la combustion du poêle à bois bûche qui n'a rien « d'écologique ». Un courriel informatif vous a été envoyé, il faudra étudier l'ensemble avec sérieux et ne pas se fier aveuglément aux entreprises qui donnent des conseils divers et variés avec l'idée de vendre le produit qu'elles commercialisent.
Changer la chaudière fioul pour un poêle hydro a granulés de bois
Bonjour nous souhaitons changer notre chaudière fioul pour un poêle à Pellet Hydro car l’installation pour les radiateurs est déjà faite et la sortie ventouse est existante pour la chaudière mazout. C'est une ancienne chaumière avec queue de geai avec sortie ventouse est en façade et non sur le pignon : cela poserait-il un problème de conformité ? Actuellement la chaudière De Dietrich est dans le cellier nous n’avons pas d’utilité de la pose dans une cheminée avec insert ou se trouve la pièce à vivre. Toutes les arrivées (électricité, cheminée, aération) sont dans le cellier. Pour la production de l'eau chaude sanitaire je souhaite installer un ballon électrique d'eau chaude dans la même pièce est ce possible car le cellier est petit et encombre (machine à laver sèche linge, placards, etc.de plus le coffret électrique est à côté donc à proximité du poêle à granulé Hydro avec un ballon d’eau chaude. Le tableau électrique est placé dans la pièce qui fait environ 8m2 Qu'en pensez vous ? Pourriez-vous me conseiller?
Réaliser tous les travaux d'amélioration thermique
Il serait préférable de prendre contact avec l'info énergie de votre région afin de vous faire aider par un conseiller neutre qui pourrait dépêcher un tiers capable de faire un diagnostic fiable. L'isolation est évidemment la priorité : ce n'est pas parce que l'on utilise du bois énergie (granulé de bois) relativement peu coûteux qu'il faut éviter les travaux d'amélioration thermique, bien au contraire. Un courriel explicatif vous a été envoyé
Je ne sais plus a qui faire confiance pour changer ma vielle chaudière fioul
Bonjour. Je sais plus comment faire pour une nouvelle installation de chauffage central. J ai eu tellement d'info que je n arrive pas a choisir. Mon logement est ancien d'une superficie de 180 m2. Actuellement chaudière fioul de plus de 30 ans. Énorme consommation et énorme budget. 2 professionnels rge sont venus et chacun d'entre eux m ont proposé leur devis. Les 2 sont d'accord sur une chaudière à granulé.mais pour ce qui est du système d eau chaude sanitaire ce n'est pas pareil. 1 professionnel me propose un ballon d eau chaude de 200l et l autre un chauffe eau thermodynamique de 270l. Bien sûr les devis sont très différents presque 10000 euros d'écart. Du coup je ne sais plus quoi faire . J ai eu un rdv avec une personne pour obtenir des aides de l'état et J ai droit à tout. Je précise que je suis propriétaire depuis 1 an et que c'est mon 1er hiver dans cette maison et que j en suis déjà à 2000 euros de fioul en 5 mois. Cela devient invivable financièrement. Je compte changer et réaliser le plus vite possible le système de chauffage et j'espère que vous pourriez m'aider à choisir car là c'est dur. Merci et à bientôt.
Plus vous améliorerez les performances du bâtiment et moins vous consommerez
Avant de penser chauffage énergie il faut évidemment penser à limiter les déperditions de la maison qui semble être mal isolée. Plus vous isolerez et améliorerez les performances du bâtiment et moins vous consommerez de l'énergie. La puissance des chaudières sera plus basse donc le coût d'investissement sera plus bas. Un courriel explicatif vous a été envoyé
Quelle énergie pour remplacer les chaudières fioul et gaz de 2 maisons
Bonjour Messieurs Deux maisons mitoyennes ; hors agglomération ; l'une mon domicile ; l'autre louée à l'année. Bien isolées ; chacune environ 180 m2 habitables ; Très bonnes installations d'émetteurs ( plancher chauffant au RDC + radiateurs fonte au domicile ; Radiateurs tubulaires acier dans la location ) Initialement les deux chauffées au FOD par une seule chaudière avec production ECS ; depuis 2005, séparation des réseaux : le domicile est resté au FOD (consommation sur 14 ans 2250 l/an ), la location est passée au propane Citerne (consommation sur 14 ans 270 m3 /an ),. Les chaudières devront être remplacée à court / moyen terme ; je réfléchis à toutes les solutions possibles ... pour parer à l'avenir, en essayant de discerner le vrai du faux dans mes recherches et les propositions qui me sont faites, sans céder aux modes ! La géothermie me semble difficile à amortir sur des consommations de cet ordre ; l'aérothermie semblerait plus accessible mais les capteurs sont-ils durables dans un environnement marin ? Faut-il, quelque soit l'énergie choisie, maintenir des installations séparées ou revenir à un seul générateur d'énergie ? Ce qui impliquerait un comptage sérieux des quantités d'énergie délivrées à chaque maison !!! Accepteriez-vous de m'aider ? A défaut pourriez-vous m'indiquer un organisme fiable et indépendant capable de me conseiller objectivement? Je vous en remercie par avance. Bien cordialement. VB
L'odeur de la chaudière fioul dans le sous-sol impacte ma santé
Bonjour, je viens d'acquérir depuis quelques semaines une maison chauffée au fioul de 100 m2 mais je souhaite changer de mode de chauffage. Je suis en effet satisfait du confort thermique mais pas de l'impact sur l'environnement, l'odeur de la chaudière et de la cuve situés dans le sous-sol qui doit impacter ma santé. Dois-je m'engager sur une pompe à chaleur ou un autre mode de chauffage ? J'ai lu plusieurs articles très intéressants sur votre site Picbleu mais je veux avoir un avis personnalisé (j'ai vu que vous donniez des conseils et que les personnées ont l'air d'être satisfaites). Jean Charles