Energie

Points de repère sur le prix des énergies renouvelables

Date de mise à jour : 30/04/2021

La France avait été officiellement nommée pays hôte de la 21e conférence climat en 2015 lors de la 19e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de Varsovie (COP19). 2 points de repère sur les énergies renouvelables :

  1. Déploiement national des énergies renouvelables
  2. Déploiement mondial des énergies renouvelables
  3. Le sommet du G7 s'est déroulé à Biarritz
  4. Quelles sont les énergies renouvelables ?

Déploiement national des énergies renouvelables 

L'accélération du déploiement national des énergies renouvelables.

La France avait été officiellement nommée pays hôte de la 21e conférence climat en 2015 lors de la 19e Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques de Varsovie (COP19).
La COP21, que l’on appelle également Paris 2015, qui a eu lieu en décembre 2015 a été l’une des plus grandes conférences internationales organisées sur le territoire français.
Elle a accueilli pendant deux semaines, des milliers de délégués et d’observateurs sous les auspices des Nations unies
Elle a assuré un rôle de facilitateur (en tant que pays assurant la présidence de la COP) auprès de toutes les parties de la négociation, afin d'établir un climat de confiance, rapprocher les points de vue pour permettre une adoption de l’accord à l’unanimité.
La France avait choisi de placer cette conférence sous le signe de l’exemplarité environnementale en mettant en œuvre un programme d’action permettant de réduire au maximum l’impact de l’évènement sur le plan des consommations de ressources naturelles (eau, déchets, énergies) et des émissions de gaz à effet de serre.

Pour la conférence de Paris sur le climat (COP21), la France voulait également devenir exemplaire pour soutenir la filière des énergies renouvelables qui sont le biogaz, l'éolien terrestre, l'hydrolien fluvial, la petite hydroélectricité,le solaire y compris en Outremer, l'autoconsommation,la revalorisation du tarif photovoltaïque T4 (intégré au bâti) ou le permis unique simplifié pour les éoliennes et pour les méthaniseurs.

La loi sur la transition écologique

Le premier article de la loi sur la transition écologique a été adopté au Sénat, ce vote démontre que malgré les clivages politiques, il existe une convergence sur le fond. Selon Ségolène Royal la ministre de l'Écologie et du développement durable, les filières industrielles des énergies renouvelables seront les moteurs et les bénéficiaires de la transition énergétique. Les énergies renouvelables permettront de réduire la facture énergétique, « qui est un fardeau », « Baisse des consommations ne signifie pas décroissance ». Elle souhaite la croissance des renouvelables en France et à l'international et les transferts de technologie vers les pays les plus vulnérables.

Concernant l'autoconsommation c'est-à-dire la production d'électricité locale, Ségolène Royal avait déclaré : « La France a longtemps été réticente, car nous sommes un pays centralisé. Il faut donner un mouvement d'accélération. La publication d'un rapport sur le sujet aujourd'hui même est le point de départ de ce grand chantier ».

La pratique de l'autoconsommation sera également favorisée en Outremer et dans les écoquartiers qui seront des terrains d'expérimentation privilégiés.


Le tertiaire, l'industrie, ou l'agriculture sont des secteurs où les plages de consommation correspondent au profil de production. Des appels d'offres portant sur des installations en autoconsommation vont être organisés. Le ministère de la Défense va réduire ses zones de vol à très basse altitude de -18 % et ses zones d'entraînement de -11 %, afin de faciliter l'implantation d'Éoliennes.La Banque Publique d'Investissement est mobilisée pour soutenir les travaux de performance énergétique ou d'intégration des EnR (énergies renouvelables) grâce à une subvention spécifique.

Déploiement mondial des énergies renouvelables 

L'accélération du déploiement mondial des énergies renouvelables

Les déclarations des experts le docteur Rajendra Kumar Pachauri président du Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'évolution du Climat (GIEC) avait déclaré : « Il y a un impact humain sur le climat et cela a des conséquences sur l'agriculture, la santé, l'eau, la montée des océans et les événements météorologiques extrêmes qui sont plus fréquents et plus puissants. Les plus impactés seront les plus pauvres, ce qui exacerbera les conflits et engendrera des famines… Il va falloir s'adapter à ce changement climatique, qui va se poursuivre dans les décennies à venir. Mais il faut également diminuer les émissions de gaz à effet de serre, et les énergies renouvelables sont une option majeure pour réduire le CO2 ». Mais le CO2 est-il le 1er gaz à effet de serre ?  

Le sommet du G7 s'est déroulé à Biarritz 

Du 24 au 26 août 2019 le sommet du G7 s'est déroulé à Biarritz. 7 pays étaint participants les États-Unis, le Royaume-Uni, le Canada, la France, l'Allemagne, l'Italie et le Japon à l'exception de la Russie exclue en raison de son action dans la crise de Crimée en 2014.

  • Le FMI, l'ONU et l'OCDE étaient présents.
  • Le climat a été le grand absent.

Quelles sont les énergies renouvelables ? 

On parle d'énergie décarbonée en se focalisant sur le CO2, mais on devrait parler d'absence d'énergie.

gaz-a-effet-de-serre-energie-renouvelables-ademe-picbleu.png

Que choisir
Que choisir
Bois bûche ? Déchiqueté ? Plaquettes ? Granulés de bois ? Fioul domestique ? Gaz naturel ou propane ? Pompe à chaleur ? Panneaux solaires thermiques ou photovoltaïques ? Tous les conseils d'un expert au téléphone !
Je m'informe
Sans Engagement

Donnez-nous votre avis
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.