Pourquoi produire et consommer plus sobrement ?

Dernière modification :

L'AIE (l'agence Internationale de l'Énergie) a publié un rapport le 22 février 2016 indiquant que la production de pétrole brut devrait ralentir dès 2017, mais que les stocks accumulés sont très importants.

L'Arabie Saoudite, le Qatar, le Vénézuala, les trois plus importants membres de l'OPEP (Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole) se sont joints à la Russie (qui n'en fait pas partie) pour signer un accord gelant la production de pétrole brut. 

Leur objectif est de stabiliser le prix du baril de pétrole qui a fortement chuté de près de 70 % en quelques mois depuis l'automne 2014.

Parallèlement, les taxes et fiscalité des produits énergétiques pétroliers se sont alourdies en France limitant ainsi la baisse des produits pétroliers et améliorant les recettes fiscales de l'État, lorsqu' inévitablement le cours des prix du pétrole remontera, les taxes resteront.

 

 

Les freins qui peuvent empêcher l'augmentation du pétrole

À court terme, les prix des produits pétroliers pour les consommateurs ne vont pas évoluer, mais il faut profiter de cette accalmie pour penser aux énergies renouvelables.

 

Un exemple d'un objet familier : la voiture

Il serait plus judicieux qu'au lieu de subventionner la voiture électrique branchée sur le réseau EDF plutôt que sur des panneaux photovoltaïques autonomes privatifs, les autorités incitent à penser à des petits véhicules très légers de 300 kg, limités à 70 kmh et qui ne consommeraient moins d'un litre d'essence aux 100 kilomètres.

Et de placer des dispositifs de limitation de vitesse type LAVIA sur les voitures plutôt que placer de coûteux radars ponctuels qui pénalisent plus les petits dépassements de vitesse, mais qui il est vrai rapportent plus d'argent dans les caisses exsangues de l'État en donnant une impression de volonté de diminuer les accidents de la route.

La vitesse est mortelle soit, une voiture à l'arrêt est donc une voiture qui ne présente aucun danger, une absence de voiture est une source de pollution en moins.

Quel est l'intérêt à l'heure actuelle d'acheter des voitures puissantes qui vont de 0 à 200 en quelques secondes, qui consomment énormément, avalent notre précieux oxygène, polluent l'eau, la terre et l'air.

Il semble que la vitesse maximale est limitée à 130 kmh et bientôt à 30 kmh en agglomération. Arrêtons de faire le jeu des lobbyings et de la publicité, bien sûr une jolie voiture est une jolie voiture.

Une jolie voiture souvent coincée dans un embouteillage avec d'autres voitures dont leurs conducteurs savaient à l'avance qu'ils allaient parcourir dans le même créneau horaire, tous les jours sur une faible distance à faible vitesse en respirant les gaz mortels d'échappement le même parcours pour aller du domicile au travail ou inversement (aux mêmes heures). La qualité de l'air est en jeu.

Il est urgent de développer des alternatives à l'automobile, revoir la distribution et la logistique de tous les produits, ventes en vrac, consignes et emballages récupérables généralisés, production locale. Il y aurait moins de voitures et de camions sur les routes.

 

Actuellement nous avons « trop » de pétrole « trop » de gaz, « trop » de charbon :

 

Ainsi, en continuant à consommer comme par le passé, nous allons modifier le climat et de façon irréversible à l'échelle humaine.

Les solutions sont pourtant faciles, les pistes cyclables, le télétravail, la réflexion avant tout achat : cet objet est-il vraiment utile ?

(Tout objet que vous n'avez pas utilisé depuis plus d'un an ne vous sert pas : donnez-le, cela évitera d'en fabriquer un autre).

 

Prenons le cas du photovoltaïque (fabrication d'électricité grâce à l'énergie solaire) : contrairement à ce que certains lobbyings ont fait habilement passer dans les médias, les panneaux photovoltaïques utilisent des matériaux très communs comme le silicium et l'aluminium que l'on peut recycler facilement.

De plus, la production de l'électricité en autoconsommé est une alternative intéressante pour l'indépendance énergétique individuelle.

Des composants recyclables à la différence de votre ordinateur qui contient des dizaines de métaux différents cuivre, or, palladium, lithium, étain, cobalt, tantale, indium, etc.

La majorité de ces produits électriques et électroniques sont incinérés ou enfouis l'autre partie est envoyée au Ghana, en Inde, en chine.

Vous avez certainement vu ces reportages dans lesquels des personnes recyclent les câbles électriques en faisant brûler la gaine plastique à l'air libre, la fumée toxique participe à la pollution de l'air. La dose fait le poison.

La terre vue du ciel Document NASA Picbleu

 

 

 

 

Atténuer le réchauffement climatique avec une énergie décarbonée :

 

 

 

 

 

 

Dans un rapport du Sénat de 2002 sur l’ampleur du réchauffement climatique, les parlementaires expliquaient déjà que « l’intensification rapide de l’effet de serre (…) pourrait soulever de très grandes difficultés pour certains écosystèmes et rendre la vie sur la Terre plus difficile ».

Le responsable de Greenpreace a affirmé que l’industrie des énergies fossiles se trouvait désormais du « mauvais côté de l’Histoire ».

 

 

La sortie des énergies fossiles sera-t-elle assez rapide ?

 

L’ambassadeur du climat de François Hollande, Nicolas Hulot, se félicitait lors de la COP21 du fait que « le glas des énergies fossiles avait été sonné ».

 

Après les belles phrases des politiques, il faut agir et produire plus sobrement.

Pour les citoyens, consommer différemment en se transformant en consom'acteur actif et non plus en client passif soumis aux règles du marketing.

Ci-dessous une vidéo de Bloomberg Business qui relate l'évolution du changement climatique depuis 1896. En anglais, mais les images sont suffisamment éloquentes.

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page

Tous les articles

Actualités

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces

Normes