Ventiler une maison avec une ventilation mécanique contrôlée

Dernière modification :

Aérer une maison avec une ventilation mécanique contrôlée élimine les polluants de nature physique, chimique et biologique présents dans l’air intérieur.

Les sources de pollution dans une maison sont très nombreuses, toutes les activités faisant appel à une combustion sont génératrices de polluants : la cuisinière à gaz et la chaudière produisent des oxydes d'azote, du CO2 et parfois même du monoxyde de carbone (CO) lorsqu'elles sont mal réglées. 

 

SOMMAIRE

 

1. Le conteneur à ordures

La poubelle ou le conteneur à ordures sont des foyers potentiels de bactéries importants. Les moisissures, la présence de parasites (termites, blattes, cafards) ou l'évaporation de produits détergents et de ménage participent à contaminer l'air ambiant.

 

2. Les animaux de compagnie

Les animaux domestiques de compagnie (chiens, chats, lapins, etc.) peuvent disséminer des particules fines dans l'atmosphère intérieure pouvant provoquer des allergies. De plus, lorsqu'ils pénètrent dans l'habitation en ayant trottiné dans les lieux publics comme les trottoirs, les terrains vagues, la plage (interdite pourtant pendant la baignade...), et ayant été en contact avec les germes présents dans les déjections canines, crachats, mégots, salissures, ordures, etc., des risques de pollution sont avérés.

 

3. Les produits et matériaux

La maison regorge de milliers de produits et matériaux de construction, d'ameublement de décoration, de bricolage (peinture, vernis, solvants, mousses isolantes, bois aggloméré) qui sont à l'origine de COV.

Polluants de l'air risques et menaces dans les logements

 

4. L'excès d'humidité

L’humidité est un grave problème, car l’excès d’humidité provoque une dégradation esthétique et interne de votre habitat, mais également par la présence de germes pathogènes qui peuvent menacer sournoisement la santé de toute votre famille. La buée sur les vitres, les moisissures dans les coins des murs et plafonds, les tapisseries qui se décollent, les odeurs désagréables persistantes, la dégradation des châssis de fenêtre en bois, les cuirs qui moisissent sont les premiers signes d'alerte d'une habitation humide et insalubre.

Il faut noter que les conséquences de l’humidité (moisissures, condensations…) produisent des substances (allergènes) qui favorisent les allergies et autres problèmes respiratoires. Certains anciens locaux peuvent encore contenir de l'amiante cancérigène ou de vieilles peintures au plomb (provoquant le saturnisme).

Les poumons absorbent les polluants

Au bout de chaque cigarette toujours le même filtre : vos poumons. Mais le tabac n'est malheureusement pas le seul polluant.

La fumée de tabac environnementale est-elle un polluant de l'air ?

 

5. Origines de la pollution intérieure

Les polluants présents dans l’air intérieur sont de nature physique, chimique ou biologique, sont nombreux et leurs sources sont multiples :

  •  L’extérieur du bâtiment (sol et air extérieur). La pollution extérieure peut être à l’origine de divers polluants parmi lesquels le radon, le monoxyde de carbone, des oxydes d’azote, des particules et certains Composés Organiques Volatils (COV).
  •  Les plantes sont à l’origine de polluants spécifiques tels que les pollens. 
  •  Les animaux sont source d'allergènes (chat, chien, leurs parasites, acariens).
  •  Les activités humaines (tabagisme, activités de bricolage, etc.). Ces différentes activités sont source de nombreux polluants parmi lesquels des particules fines et certains COV.
  •  Les activités humaines : activités de cuisine ou d’entretien ménager, utilisation des salles d’eau ou de bain. Ces activités sont également source d’humidité, de moisissures ou de production du monoxyde de carbone.

 

Trouver les bons conseils pour baisser vos factures de gaz en citerne

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page