Pouvoir d'achat immobilier en hausse ?

Dernière modification :
  •  

    'Accueil' Taux de crédits au plus bas en 2016 : pouvoir d'achat immobilier en hausse ?

    '' Historique : des taux de crédits au plus bas 

    Les taux des crédits sont au plus bas, le marché enregistre un début de baisse des prix de l'immobilier : le pouvoir d'achat immobilier des Français s'améliorerait-il en France ?

    « À Paris, au troisième trimestre 2012, la part des ménages ayant la capacité d'acquérir un logement correspondant à leurs besoins s'établissait à 43 %, contre 43,3 % au trimestre précédent : environ 38 600 ménages franciliens supplémentaires se retrouvent ainsi exclus du marché de l'accession dans la capitale ». Source baromètre trimestriel Capacim, réalisé par le Crédit Foncier et l'université Paris-Dauphine.

    Depuis janvier 2013, L’INSEE publie un indice trimestriel du prix des logements (IPL) qui inclut à la fois les logements anciens et les logements neufs, il couvre la France métropolitaine hors Corse. Cet indice est obtenu comme la moyenne pondérée de l’indice Notaires-INSEE des prix des logements anciens et d’un nouvel indice des prix des logements neufs calculé par l’INSEE.

    ''  Les ventes des logements anciens

    Le nombre de ventes de logements anciens s’établit à 709 000 en 2012, en baisse de 12 % sur un an, un rythme analogue en Île-de-France et en province, selon les estimations du CGEDD.(Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable : calculs de M.Jacques Friggit à partir des bases de la DGRP).

    Le nombre élevé de mutations enregistrées en janvier 2012 était motivé par le changement de régime d’imposition des plus-values immobilières.

    Les mutations enregistrées à partir de février 2013, masque une baisse plus prononcée. En effet, sur les douze mois de février 2012 à janvier 2013, le nombre de mutations n’atteint que 655 000, soit 22 % de moins qu’au cours des 12 mois précédents.

    Source : Conseil Général de l’Environnement et du Développement Durable (calculs de M.Jacques Friggit à partir des bases de la DGRP).

    ''  Les prix de l'immobilier dans l'ancien

    Les prix étaient globalement en recul de 1,7% en glissement annuel au 4ème trimestre 2012, de 1,1% pour les appartements et 2,1% pour les maisons. La baisse plus prononcée en province (-2,1%) qu’en Ile-de-France (-0,7%).

    En province, les prix des appartements baissent moins que ceux des maisons (-1,6% contre -2,3%) ; il en va de même en Ile-de-France, mais l’écart est plus faible (respectivement -0,6% et -1%). Source indice Notaires-INSEE.

    Le prêt à taux zéro sur le marché de l’ancien n’existe plus et le recul des prix n’a été sensible que sur les marchés les moins tendus et les biens de moindre qualité. Les constructions des années 1990 - 2000 ont un attrait certain et subissent beaucoup moins la crise que les biens plus anciens pour lesquels des travaux de mises aux normes se révèleront nécessaires. Les aides ou crédits d’impôt sont également moins avantageux que pendant les dernières années, de plus, le taux de la TVA sur la rénovation va connaitre une nouvelle augmentation. La prime supplémentaire de 1 350 € qui constitue l’une des mesures phares du plan de relance constituera-t-elle une compensation suffisante ?

    ''  Les accédants à la propriété : une année décisive

    2016 sera peut-être une année décisive pour l’achat.

    En effet, depuis 2012, les établissements de crédit étaient aussi frileux que les accédants à la propriété. Un primoaccédant peut difficilement se constituer un apport financier suffisant et payer un loyer en même temps. Ces deux éléments peuvent expliquer le net recul du nombre d’octrois de crédits immobiliers en 2012. En 2013, les banques avaient assoupli modérément leurs conditions de prêts.

    Le marché du neuf avait subi en 2013 une hausse du coût de la construction en raison de la règlementation thermique 2012 devenue obligatoire.

    Cette hausse semble loin d’être compensée par l’économie financière en dépense d’énergie. Pour maintenir le niveau de la demande, il faudrait une baisse du prix du foncier (terrains à bâtir), notamment pour les maisons individuelles dans les secteurs hors métropoles, ou une diminution de la marge au risque de fragiliser un peu plus le secteur. En ce qui concerne le financement de la construction neuve, le prêt à taux zéro a subi une réduction de ses bénéficiaires potentiels en raison de son ciblage sur les revenus modestes. La faiblesse des taux des autres crédits, tant qu’elle se maintient, pourrait partiellement compenser cet effet pour les autres accédants.

    '' D'après les analystes, une remontée des taux à brève échéance n'est pas à prévoir, la chute du volume des crédits immobiliers semble donc toucher à sa fin.

    '' Les taux d’intérêt ne resteront pas longtemps aussi bas. Les vendeurs doivent ajuster leurs prix à la solvabilité des acquéreurs.

      Les craintes des investisseurs

    Les investisseurs craignent un éventuel durcissement de l’encadrement des loyers autre facteur : les espoirs de gain à court terme, qui avaient pu nourrir des achats spéculatifs, se sont évanouis, car actuellement les plus values sont lourdement taxées.

    Aide Portail habitat Picbleu Les autres pages sur l'habitat

    Construire autrement son habitat avec des matériaux sains

    Que choisir comme chauffage couplé à quelle énergie ?

    Quelle énergie mettre chez moi ?

     

    L'aide efficace d'un professionnel

    Le rôle essentiel du conseiller immobilier consiste à écouter ses clients, connaître leurs priorités, comprendre les besoins afin de les conseiller sur le choix du bien, le bon prix et de son cadre de vie.

    Demandez de l'aide à notre conseillère immobilier

     

    Aide immobilier achat vente location Pays basque www.Picbleu.fr

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion

Tous les articles

Actualités