Habitat durable

Prévention sécurité incendie produit isolant isolation thermique

L'isolation est devenue indispensable pour éviter la perte des précieuses calories du chauffage en hiver et le maintien d'une température correcte même par temps chaud en période estivale.
Cet article traite des bâtiments d'habitation classés en 4 familles pour la sécurité-incendie et la protection des spots électriques d'éclairage encastrés en plafond isolé.

1. Les classifications de comportement aux incendies 

Le Code de la Construction et de l'Habitation définit des classifications de comportement aux incendies (réaction et résistance au feu) pour les produits, matériaux et ouvrages de construction.
Ces dispositions visent :

  • Les bâtiments d'habitation,
  • Les ERP (établissements recevant du public),
  • Les IGH (immeubles de grande hauteur).

2. Les 3 articles sur la sécurité incendie des matériaux isolants 

Les produits et matériaux isolants sont visés par 3 articles :

  1. L'arrêté du 31 janvier 1986 modifié par l'arrêté du 19 juin 2015 - art. 2 - relatif à la réglementation de sécurité incendie dans les bâtiments d'habitation.
  2. L'arrêté du 25 juin 1980 modifié relatif à la réglementation de sécurité incendie dans les ERP.
  3. L'arrêté du 30 décembre 2011 relatif à la réglementation de sécurité incendie dans les IGH.

3. Les 4 familles de bâtiments d'habitation (sécurité incendie) 

Sans entrer dans le détail de l'arrêté du 31 janvier 1986 relatif à la protection contre l'incendie des bâtiments d'habitation dont la version a été consolidée le 5 juin 2018. 

Première famille :

habitations individuelles isolées ou jumelées à un étage sur rez-de-chaussée, à rez-de-chaussée groupées en bande.

Deuxième famille :

  •  habitations individuelles isolées ou jumelées de plus d'un étage sur rez-de-chaussée
  •  habitations individuelles à un étage sur rez-de-chaussée seulement, groupées en bande
  •  habitations individuelles de plus d'un étage sur rez-de-chaussée groupées en bande
  •  habitations collectives comportant au plus trois étages sur rez-de-chaussée

Troisième famille :

Habitations dont le plancher bas du logement le plus haut est situé à 28 mètres au plus au-dessus du sol utilement accessible aux engins des services de secours et de lutte contre l'incendie

Quatrième famille :

Habitations dont le plancher bas du logement le plus haut est situé à plus de vingt-huit mètres et à cinquante mètres au plus au-dessus du niveau du sol utilement accessible aux engins des services publics de secours et de lutte contre l'incendie.

Le Capot spot assure une protection totale contre les risques d'incendie.

capot-spot-anti-incendie-telma.png

4. Protection des spots d'éclairages encastrés par Capot spot 

Il est évident qu'il est préférable d'éviter les isolants d'origine pétrochimique type polyuréthane, polystyrène expansé ou polyisocyanurates qui présentent des phénomènes de propagation de flamme, d'émission de fumées toxiques et d'embrasement éclair avec émission de gouttelettes enflammées qui propagent l'incendie.

Les critères pour le choix des dispositifs de protection des spots encastrés :

  • La réaction au feu
  • L'échauffement
  • L'étanchéité

Le Capot spot permet :

  • D'éviter tout risque d'incendie.
  • Un fonctionnement du spot d'éclairage à une température optimale.
  • De rediriger l'excès de chaleur vers le bas.
  • D'empêcher l'air froid des combles de pénétrer dans le logement.
  • De maintenir une faible température à l'extérieur du capot spot.
  • D'assurer une bonne dissipation de la chaleur dégagée par le spot d'éclairage dans l'air ou dans l'isolant environnant.

Réservé aux professionnels
Réservé aux professionnels
Information capot spot. Pour les professionnels de l'isolation un numéro est dédié
Téléphone
Sans Engagement

Donnez-nous votre avis
Cet article a été commenté 2 fois.
La ouate de cellulose bio sourcée est préférable
La laine de verre est associée à un pare-vapeur en papier Kraft à l'origine de départs de feu lorsque la pose n'a pas été réalisée dans les règles de l'art par un professionnel agréé. La prévention prévaut donc quel que soit l'isolant choisi. La ouate de cellulose bio sourcée est préférable pour des questions environnementales, d'efficacité thermique et d'absence de pollution de l'air intérieur. Il est obligatoire de maintenir l'isolant, quel qu'il soit (laine de verre, laine de roche, laine de coton, ouate de cellulose. Etc.) de toute source de chaleur importante les conduits de cheminée ou débouchés d'évacuation de gaz de combustion et d'isoler les transformateurs de lampes à LED ou basse tension auxquels on ne traite pas généralement attention. En mesure préventive, l'article ci-dessus traite de la solution efficace apportée par les capots indispensables lorsque des spots d'éclairage sont encastrés dans le plafond.
Choisir entre laine de verre et ouate de cellulose pour isoler mes combles
J'hésite entre laine de verre et ouate de cellulose pour isoler mes combles perdus. Faut-il préférer la laine de verre faite à partir de verre qui me semble incombustible que les dérivés de papier ? Merci pour vos réponses