Chauffage

Prix avantages et inconvénients du chauffage électrique

Date de mise à jour : 22/02/2021
Temps de lecture : 4 minutes

Le chauffage électrique équipe en France environ 3 millions d’appartements et 4 millions de maisons individuelles. Les avantages du chauffage électrique sont liés à un coût d’achat relativement faible, une variété de systèmes (convecteurs, panneaux rayonnants, radiateur à inertie, pompes à chaleur, planchers, plinthes ou plafonds rayonnants) et une offre abondante. L'inconvénient est le coût de l'électricité (visible pour l'usager) et le coût environnemental caché de la filiaire nucléaire.

  1. Avantages du chauffage électrique
  2. Inconvénients chauffage électrique
  3. Les températures recommandées
  4. Prix des 2 types de radiateurs à inertie

Avantages du chauffage électrique 

Peu de coûts de maintenance, peu d’entretien, pas de stockage.

  •  Souplesse d’utilisation.
  •  Propreté apparente.
  •  Installation facile du matériel de chauffe.
  •  Variété de types de chauffage (chaudière, convecteur, radiant, plafond rayonnant, etc.).
  •  Installation peu coûteuse (convecteurs, radiants, plancher chauffant, ballon chauffe-eau).
  •  Production de l’électricité hydraulique 5 à 11 % (suivant les différentes sources).
  •  Tarifs de l’électricité régulés par l’État (ils ont failli disparaître et ont été maintenus à la différence des tarifs réglementés du gaz...).

Inconvénients chauffage électrique 

Confort des convecteurs

  • Une chaleur mal répartie, plus sèche et plus génératrice de poussières qu’avec des radiateurs à eau chaude rend ce chauffage moins confortable.
  • Peu salissant pour l'usager, mais une production nucléaire extrêmement polluante pour l'environnement.
  • Même si le prix de l’électricité est moins variable que celui des énergies fossiles, il est en hausse permanente depuis de nombreuses années. Malheureusement, les factures vont continuer à augmenter.
  • Le prix du kWh est en ascension constante, mais se sont surtout les taxes additionnelles qui gonflent le chiffre inscrit au bas de la facture à payer. Des factures de plus en plus complexes à étudier sur lesquelles la TVA s'applique aux taxes.

Prix de revient à l'usage

  •  Coût d’exploitation très élevé pour l’usager et pour le contribuable.
  •  Forte augmentation du prix de l'électricité (harmonisation avec les autres pays européens).
  • Augmentation prévisible des prix (hausse de l’uranium, du grand carénage et des coûts de production).
  • Coût prévisible du démantèlement des anciennes centrales nucléaires.

Environnement

  •  Rendement égal à 0.3 si l’on considère les déperditions entre le lieu de production et l’utilisateur.
  •  Origine de la production d’électricité polluante (nucléaire entre 85.7 et 78.1 %).
  •  Production pendant les pics de consommation polluante (centrales fioul-charbon).

Santé

  •  Risques sur la santé dus aux rayonnements 50 hertz des appareils électriques.
  •  Les appareils génèrent des rayonnements électromagnétiques basse fréquence 50 hertz préjudiciables à la santé. Il faut donc se tenir à plus de 2 mètres des appareils.

Les taxes sur l'électricité

En 2012, les taxes sur l'électricité étaient de 17 % aujourd'hui elles sont de 35 %

Les températures recommandées 

Les températures ci-dessous sont recommandées pièce par pièce

  • Salon séjour : 19 à 20°C
  • Chambres : 17 à 18°C
  • Salle de bains : 22°C (lorsqu'elle est occupée).

Conseils pour mieux chauffer avec l'électricité

Il est inutile de chauffer les pièces non occupées à plein temps (bureau, cellier, buanderie, etc.).
Avant de se coucher il faut baisser le thermostat pour éviter des notes d'électricité lourdes
Le matin, lorsque l'on aère la chambre il est préférable d'économiser la coûteuse énergien en éteignant les radiateurs électriques (10 à 15 minutes).

En cas d'absence et lorsque le logement n'est pas occupé

  • Moins de 2 jours : baisser la température de 3 ou 4°C maximum (si la température est plus basse il faudra beaucoup de kWh pour regagner les degrés perdus)
  • Plus de 2 jours : mettre les radiateurs électriques sur « hors gel ».
  • Plus de 5 jours : mettre le ballon électrique à l'arrêt.

Isolation et économies d'énergie

Le système de chauffage électrique sera acceptable uniquement si le logement est bien isolé (toit, murs, fenêtres).
Régler le thermostat du ballon électrique sur une température de 60 degrés uniquement si la contenance est faible et que le ménage utilise TOUS LES JOURS l'eau chaude sanitaire.
Dans le cas contraire, une température plus élevée sera requise pour éviter tout risque de Légionelles et légionellose



Prix des 2 types de radiateurs à inertie 

Il existe plusieurs types de radiateurs à inertie appelés « chaleur douce » en référence avec le chauffage central à eau chaude qui apporte le meilleur confort avec la diffusion de la chaleur dans une pièce.

  • Radiateurs à inertie sèche
  • Radiateurs à inertie fluide (les plus intéressants).

Les modèles à inertie sèche sont constitués d'un bloc de chauffe en céramique, brique réfractaire, granit, verre, stéatite, pierre de lave, etc.qui emmagasine la chaleur pour la restituer graduellement dans le temps.
Les modèles à inertie fluide transmettent les calories grâce à un liquide caloporteur (huile ou eau) à restitution lente. Picbleu préfère l'eau, beaucoup plus neutre pour l'environnement.

Tableau comparatif des différents radiateurs électriques

Type radiateurPrix en €HT à l'unitéCoût annuel en €HT
Convecteur électrique 20 à 200 € A proscrire trop coûteux
Panneau rayonnant 200 à 1700 € Résistance électrique
Inertie sèche 150 à 500 € Accumulation de chaleur
Inertie fluide 770 à 1400 € Le plus satisfaisant

 Source : EDF R&D et relevés de terrain

Besoin d'aide ?
Besoin d'aide ?
Je profite de conseils simples et pratiques de Picbleu pour faire le meilleur choix
Je m'informe
Sans Engagement

Donnez-nous votre avis
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.