Energie

Prix électricité en hausse constante L'échec de la libéralisation

Date de mise à jour : 01/07/2021
Temps de lecture : 6 minutes

En 2007, l'Europe avait imposé la fin du monopole d'EDF et ouvert le marché aux concurrents. L'idée issue de technocrates était de favoriser une concurrence saine afin que les consommateurs bénéficient de prix convenables. La facture de l'électricité en forte hausse constante de 60 % depuis 10 ans signe l'échec de la libéralisation qui favorise les fournisseurs au détriment des usagers. 

  1. 60% de hausse en une décennie
  2. Les sites internet de revente de clients
  3. Démarchage agressif, abusif et trompeur
  4. Il n'existe pas de concurrence pour EDF
  5. Que faudrait-il faire pour l'électricité ?

L'idée à développer

Le seul intérêt pour les ménages en France, c'est qu'un VRAI système concurrentiel s'implante. Seule une innovation ou plus concrêtement une VRAIE concurrence avec une production 100% renouvelable permettrait de concurrencer EDF. En incitant les personnes à économiser l'électricité avec des bonus ou des plafonds. Il faut arrêter d'octroyer des faveurs aux fournisseurs d'électricité alternatifs qui achètent l'électricité et la revendent en faisant une marge bénéficaire. Stopper ce mécanisme vicieux décrit sur cet article incitera les concurrents alternatifs a innover. En vérifiant bien sûr que des certificats verts ou des compensations carbone à l'utilité douteuse ne soient achetés : un mécanisme déviant. 

Avant de parler de reboisement évitons de couper nos précieux arbres qui séquestrent le carbone. Notre planète Terre unique n'est ni une théorie ni un algorithme, mais un mécanisme parfait, vivant et fragile.

Hausses EDF bi annuelles

Depuis ces dernières années, les prix d'EDF augmentent 2 fois par an. 

Au départ, EDF était avantagée par rapport à ses concurrents, les prix de l'électricité sur les marchés de gros étant élevés, la marge des concurrents alternatifs ne leur permettait pas de se développer.  La Loi NOME leur a permis d'acheter de l'électricité à prix coûtant à EDF, qui a été obligé de vendre 25% de sa production sans marge (perte reportée sur les consommateurs). 

La loi n° 2010-1488 du 7 décembre 2010 a permis aux opérateurs alternatifs de bénéficier de l'approvisionnement sur les marchés de gros en faisant leur marge bénéficiaire et n'ont pas développé eux-mêmes des moyens de production vertueux (solaire, éolien, hydraulique, etc.).

Depuis 2019 ils ont fait face à l'augmentation des marchés de gros, leur rentabilité s'est effondrée et ces distributeurs ont demandé à la CRE (Commission de Régulation de l'Energie) une augmentation de 6% en 2019 qu'ils ont obtenue alors que les coûts d'EDF n'avaient pas bougé ! Les usagers ont payé une facture destinée à aider les opérateurs alternatifs en difficulté financière.

La CRE demande à EDF d'augmenter ses tarifs de façon à ce que les concurrents puissent dégager de la marge bénéficiaire.

augmentation-60-%-prix-electricite-en-france.png

60% de hausse en une décennie 

  • Le but est de tout faire pour permettre aux concurrents de vivre.
  • Ce système ubuesque assure une augmentation constante des prix payés par les usagers afin que les opérateurs alternatifs proposent une offre moins chère qu'EDF.

Les sites internet de revente de clients 

Le démarchage et les fausses promesses sur internet cachent un marché dans lequel les consommateurs sont trompés par de fausses promesses qui annoncent des baisses de 10 à 20 % en dessous des prix d'EDF. En réalité, les baisses véritables sont de 6 à 7 % avec souvent un minimum de service tout dématérialisé avec des interfaces plus ou moins intuitives et une absence d'interlocuteur au téléphone. Pas de numéro de service client, un système frustrant pour lequel le paiement se fait obligatoirement par prélèvement automatique mensualisé. De plus, l'expérience montre que les mouvements d'achats/revente de société trompent les clients. Que choisir en avait fait l'amer constat avec Lampiris une société rachetée avec ses clients par Total qui l'a rebaptisé par la suite plusieurs fois.

Sur la toile, les usagers sont incités à changer en permanence de fournisseur. Un mécanisme bien rodé qui permet à ces sites de gagner de l'argent facilement en revendant les coordonnées des personnes qui pensent économiser en changeant de fournisseur en quittant EDF qui en quasi-faillite avec une dette colossale de 57 milliards d'euros due à des dépenses somptuaires et des investissements hasardeux notamment avec Areva. Suite aux déboires coûteux de l’EPR de Flammanville, le gouffre d’Uramin et le scandale des mines au Niger, Areva a fait faillite.  Une solution a été trouvée : Areva s'appelle désormais ORANO. 

Le réseau électrique français vieillit et les choix sont dictés par le profit : les compteurs Linky en sont un parfait exemple.

employe-technicien-enedis-reparant-ligne-electrique.png

Démarchage agressif, abusif et trompeur 

  • Sur le terrain, les fournisseurs alternatifs ont tous adopté le démarchage.
  • En 2019, Engie avait été condamné à une lourde amende pour démarchage abusif,
  • Eni en 2020 pour non-respect du droit de rétractation des consommateurs.
  • En pratique de nombreuses sociétés emploient la ruse et l'intimidation pour faire signer des contrats à des personnes crédules.

Attention aux beaux sites qui proposent de changer de fournisseur d'électricité pour gagner en réalité 5 à 6 % par an, mais pendant combien de temps ?

commercial-cravate-escroc-indelicat-renovation-energegique.png

Il n'existe pas de concurrence pour EDF 

Les dogmes prônant l'introduction d'une concurrence dynamique et saine qui favoriserait la maîtrise des prix de l'électricité avec une stabilité voire même une baisse sont de la théorie. Les prix ont augmenté à cause de la concurrence qui doit exister coûte que coûte. 

La CRE demande à EDF d'augmenter ses prix de façon à ce que ses concurrents vendent au prix avant augmentation en dégageant de la marge bénéficiaire au détriment du contribuable. 

 ?

Que faudrait-il faire pour l'électricité ? 

On l'a vu : le seul moyen de vivre pour les concurrents d'EDF est... d'augmenter régulièrement le tarif réglementé ! 

  • Il n'incombe pas aux usagers de payer toujours plus cher afin d'éviter que ces fournisseurs alternatifs ne fassent faillite.
  • Il faut mettre fin à ce système vicieux en ne renouvelant pas en 2025, les 2 mesures prises :  l'accès au nucléaire et le plafonnement du droit d'accès en faveur des fournisseurs d'électricité alternatifs.
  • Ce système contraire au droit de la concurrence mettra enfin un terme aux hausses avec un retour au monopole et aux prix encadrés. 

Que faire pour économiser l'électricité ? 

D'abord ne pas en consommer ou limiter ses besoins. Changer de fournisseur n'est pas la bonne solution.

  • Eteindre toutes les veilles inutiles,
  • Se demander si l'appareil électrique est vraiment utile (ouvre-boîte électrique, autres gadgets, etc.),
  • Vérifier l'étiquette énergie lors d'achat de matériel,
  • Réaliser des travaux d'isolation surtout pour les chauffages électriques (pompe à chaleur, convecteurs, radiateurs à effet joule, etc.).
  • Pour les pompes à chaleur faire réaliser une étude thermique sérieuse certifiée avant tout changement surtout fioul ou gaz. L'électricité est l'énergie la plus chère surtout lorsque la pompe à chaleur fait appel a des résistances électriques par temps froid.
  • Réfléchir avant d'installer un convecteur ou radiateur électrique très coûteux à l'usage.
  • Choisir des appareils de chauffage sans électricité : il existe des poêles à granulés de bois entièrement autonomes sans électronique ni pièces en mouvements,
  • Poser des spots et lampes LED, mais de qualité c'est-à-dire fabriqué en France avec de bons composants électroniques, d'une durée de 30 ans et...réparables ce qui n'est pas le cas des appareillages chinois que l'on change au bout d'un an et demi avec une perte de luminosité d'un tiers après seulement quelques mois de fonctionnement.
  • Installer des panneaux photovoltaïques à condition que les tarifs soient honnêtes et qu'un commercial ne vous fasse pas signer un ensemble pompe à chaleur, chauffe-eau thermodynamique plus panneaux photovoltaïques à des tarifs prohibitifs qui ne seront jamais rentabilisés...

 

Que choisir
Que choisir
Profitez des conseils utiles d'un expert au téléphone !
Je m'informe
Sans Engagement