Environnement

La pub est un obstacle à la lutte contre la dégradation du climat

Date de mise à jour : 04/05/2021
Temps de lecture : 6 minutes

Quelques centaines de multinationales n'ont que faire du problème du climat. Il semblerait que leurs dirigeants ne sont pas impactés parce que probablement ils n'habitent pas ici. Peut-être auraient-ils acheté une île déserte comme certains anciens hauts dirigeants de banques qui ont survécu au krach de leur institution ? Ces entreprises utilisent massivement la publicité qui est un obstacle à la lutte contre la dégradation du climat et donc à la conservation de la santé des populations.

  1. La création de besoins inutiles
  2. La pub créatrice de normes, valeurs et idéaux
  3. La surconsommation nuit à notre planète
  4. Peu d'études sur l'impact de la publicité
  5. L'automobile : un impact direct sur le climat

La publicité est un moyen de créer un besoin dont les populations n'avaient pas l'utilité avec de l'argent qu'elles n'ont pas.

La création de besoins inutiles 

Dans les sociétés occidentales, la consommation structure les relations sociales, elle n'est plus un moyen de satisfaire ses besoins primaires, mais bien de se différencier en imitant le groupe social qui paraît supérieur.

  • Paradoxalement, cette distanciation est donc liée à une imitation.
  • La consommation tient aujourd'hui lieu de véritable morale tout en détruisant les bases de l'être humain comme la nature et son environnement.
  • La société invente des symboles et recrée les relations humaines.
  • Il semble possible à l'heure actuelle de passer à une « décroissance », car de nombreuses réticences apparaissent dans certains pays du Nord.
  • Le fléchissement de la mondialisation et de la surconsommation est une réponse à un futur sérieusement hypothéqué si les sociétés dites modernes continuent à puiser dans les réserves naturelles et à gaspiller toutes les ressources.
  • Une crise économique induit un ralentissement de la production, des échanges et de la consommation.

La crise économique actuelle

Elle désigne une période de pénurie dans la production, la commercialisation et la consommation de produits et services.

  • Une crise peut être mondiale et centrée sur un produit comme actuellement la pénurie de puces qui frappe la planète.
  • Une crise peut être généralisée lorsque tous les indices macro-économiques s'effondrent, ou une crise qui perturbe certains secteurs économiques en particulier soit une crise de la demande soit une crise de l’offre.
  • Le débat scientifique doit continuer, mais sur des bases saines en prenant en compte le simple fait que l’homme joue un rôle malsain sur son environnement.
  • Une prise de conscience parfaitement justifiée doit permettre au renoncement de toutes les pratiques irresponsables et irrespectueuses de l’environnement.

L'économie de marché n’apporte pas le bonheur

Notre économie de marché actuelle prônée par des thèses ultralibérales capitalistes n’apporte pas le bonheur des peuples au même titre que le collectivisme et autres courants socialistes, elle aboutit au contraire à l’épuisement rapide de toutes les ressources naturelles à la destruction de la planète et au final à la destruction de l’humanité.

Limiter et contraindre la publicité

  • Tant que la publicité ne sera pas contrainte de donner une information sur l'impact et les conséquences sur l'environnement des produits dont elle fait la réclame, elle sera une plaie et une incitation au gaspillage.
  • La publicité joue un rôle majeur dans la création de besoins inutiles. 

La pub créatrice de normes, valeurs et idéaux 

La publicité serait créatrice de normes, valeurs et idéaux d'après leurs protagonistes.

  • La publicité joue un rôle important dans l'imaginaire des gens.
  • Omniprésente, elle bombarde entre 400 et 3000 messages publicitaires par jour.
  • Elle fait appel aux psychologues, psychiatres et autres experts afin d'étudier les comportements.
  • Ainsi, on remarquera dans les publicités destinées aux enfants de 4 à 8 ans, que ce sont des modèles de 11 à 14 ans qui sont utilisés parce que les petits sont très influencés par les grands et les imitent.
  • Il en est de même pour les voitures présentées comme des instruments de liberté connectés et branchés... à des prises électriques...

La surconsommation nuit à notre planète 

Cette surconsommation est le coeur du fonctionnement de la pub. Celle-ci se nourrit de l'obsolescence programmée et de la course à l'innovation. Certains industriels ont à l'esprit le renouvellement rapide de leurs produits.

Les LED

Prenons comme exemple les lampes LED qui sont fabriquées en Chine avec des composants électroniques bas de gamme. Le flux lumineux perd 1/3 de sa puissance au bout de quelques mois et la LED rejoint la déchetterie au bout d'un an et demi souvent avec son transformateur qui est irréparable. 

Les appareils électroniques

Lorsque l'on achète des produits modernes : voitures, ordinateurs, électroménager, téléphones, jeux, etc. on se rend compte que l'électronique est omniprésente. La course est perpétuelle avec des puces de 28 à 65 nanomètres majoritaires dans l'automobile. Une puce est un ensemble de composants minuscules assemblés sur une petite pastille réalisée dans un matériau solide semi conducteur (silicium). Tous les composants transistors, résistances, traitent, transmettent ou stockent des informations d'autant plus rapidement que la taille est petite. Ce circuit intégré est constitué d'un boîtier de broches en forme de pattes qui lui donnent une ressemblance avec une puce (l'animal).

La fabrication des puces polluante

Une pénurie de puces est présente en raison de la pandémie, la sécheresse, les incendies et la guerre économique entre les USA et la Chine qui aimerait annexer Taïwan principale île qui concentre pratiquement toute la technologie et le savoir-faire sur la fabrication de puces. Pour donner une idée de la pollution engendrée par les usines d'une superficie de 160 000 m2 comme celle de la TSMC (Taïwan Semiconductor Manufacturing Company), la consommation d'eau pour la fabrication des puces d'après le New York Times a nécessité 63 millions de tonnes d'eau en 2019.

650 milliards de dollars

En 2018, le chiffre d'affaires de la publicité mondiale a été de 650 milliards de dollars dont 110 ont été versés à Google et Facebook.

Peu d'études sur l'impact de la publicité 

  • Sujet tabou qui draine une énorme quantité d'argent, l'environnement est laissé pour compte.
  • Seule l'ADEME a réalisé une étude sur les écrans publicitaires de 2 m2 LCD qui ont fleuri partout le long des routes et qui consomment autant d'électricité qu'une famille française pour sa partie éclairage et électroménager.

Big pharma

Des chercheurs canadiens ont découvert en 2008 que les plus grandes entreprises pharmaceutiques dépensent plus d'argent pour faire leur publicité que pour la recherche médicale.

L'automobile : un impact direct sur le climat 

  • Un automobiliste français produit en moyenne 2 tonnes de CO2 par an.
  • Le cerveau de certains, animé par leur stritium situé dans leur boîte crânienne leur fait ainsi acheter des SUV, pick up et autres 4x4 puissants très lourds et très polluants alors qu'ils savent que les glaces polaires fondent avec l'ensemble de l'activité humaine génératrice de CO2 et de vapeur d'eau.
  • Étonnant à une époque où la vitesse est limitée à 30, 80 ou 120 km/h ! 

Le tabac et les femmes

Les armes à feu, les boissons alcoolisées de plus de 1.2 degré, le tabac ne peuvent heureusement pas figurer en publicité interdite pour certains produits.

Dans les années 1920, les fabricants de tabac américains cherchent à doubler leurs ventes et font appel à Edwards Bernays neveu de Freud qui a l'idée à l'époque de l'émancipation de la femme et des discours féministes de leur faire croire que la liberté passe par la cigarette. Le slogan de l'époque : Torches of freedom (les cigarettes de la liberté !!!).

  • Il invente la première forme de publicité pour un produit toxique. 
  • Les actrices recevaient des cartouches de cigarettes et étaient filmées dans leurs différents rôles en aspirant voluptueusement la fumée de tabac.
  • Depuis quelques années, les jeunes ados deviennent totalement dépendants et victimes du tabagisme très rapidement avec la fausse impression de devenir adulte en imitant les plus âgés.
  • Les mots indiquant "le tabac tue" et les photos de cadavres morts de cancer imprimées sur les paquets ne sont pas des repoussoirs, mais une banalité à laquelle la jeunesse bravant les interdits reste parfaitement insensible  
Donnez-nous votre avis
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.