Que choisir comme chauffage couplé à quelle énergie ?

Dernière modification :
  • Que choisir comme chauffage couplé à quelle énergie ?

    Le chauffage d’un logement, et plus particulièrement d’une maison, demande beaucoup de réflexion : son coût d'investissement, vos besoins, sa facilité d'usage, le confort, la pollution qu'il engendre, etc. Autant de critères définis au préalable pour trouver le système adapté.Aujourd’hui, les économies d’énergies prennent une grande place dans notre quotidien puisque 50 % de la consommation d’énergie d’un ménage est attribuée au chauffage et que les augmentations du prix du gaz, de l’électricité et du fioul domestique impactent les factures notamment en période hivernale. Ces consommations ont également des retentissements sur notre santé et sur l’environnement, elles sont visées par une réglementation de plus en plus rigoureuse en termes d’économies d’énergie. Les économies d’énergie réalisées dans un but financier ou environnemental sont devenues incontournables. Les consommateurs sont désormais confrontés à de nombreuses questions : le choix du mode de chauffage, de l'énergie,la réglementation, les aides financières et les impacts environnementaux. Voici donc quelques pistes pour bien choisir un mode de chauffage adapté à sa maison.

    La réglementation impacte différemment le neuf et l'ancien

    La Réglementation Thermique 2012 (RT2012) a pour objectif, tout comme les précédentes réglementations thermiques de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs qu’ils soient destinés à l’habitation (résidentiel) ou pour tout autre usage (tertiaire).

    Etiquette 15 Portail habitat Picbleu

    Ci-dessus, l'étiquette énergie montre qu'une maison ancienne en rouge consomme énormément d'énergie par rapport à une maison basse consommation dont la consommation en chauffage est inférieure à celle de la production d'eau chaude sanitaire.

    Le diagnostic énergétique : 2 étiquettes chiffrées

    Un Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) est obligatoire en France métropolitaine pour vendre ou louer un logement, un bâtiment ancien ou une construction neuve. Ce document, établi par des professionnels, a 2 buts :

    d’informer les futurs acquéreurs des dépenses énergétiques du logement en terme de chauffage, de production d’eau chaude sanitaire et de refroidissement.

    - De sensibiliser le public sur le réchauffement climatique et d’inciter les propriétaires à réaliser des travaux d’économies d’énergie.

    Etiquette Auvine optimisée Portail habitat Picbleu

    La lecture du diagnostic énergétique est facilitée par une estimation chiffrée en euros et en kWh/m2 en une double étiquette :

    - une étiquette Énergie qui permet de connaître la consommation d’énergie comme pour les appareils électroménagers ou les voitures (classement de A à G)

    La réglementation pour les maisons neuves

    La réglementation thermique RT 2012 est une exigence de moyens pour les maisons neuvesLe recours aux énergies renouvelables (EnR) pour les maisons neuves est obligatoire. Par exemple, les maisons individuelles doivent assurer leur production d'eau chaude sanitaire par des EnR :

    Triangle Portail habitat Picbleu obligation d'utiliser au moins une énergie renouvelable

    Triangle Portail habitat Picbleu soit une installation solaire thermique (2 m2 de panneaux solaires minimum)

    Triangle Portail habitat Picbleu soit à un raccordement à un réseau de chaleur (alimenté à 50 % par des EnR  comme éolienne, marémotrice, géothermie, biomasse, hydraulique, etc.)

    Triangle Portail habitat Picbleu soit à un système thermodynamique

    Triangle Portail habitat Picbleu soit à un système de micro-cogénération

    Triangle Portail habitat Picbleu soit disposer d’une production décentralisée assurant la production de 5 kWh/m2 par an

    Le bâtiment est un gros pourvoyeur de CO2, la réglementation RT 2012 va limiter ses émissions.

    Le chauffage, un enjeu économique, social et écologique (1)

    Le choix de son mode de chauffage est un élément déterminant dans le budget d'un ménage. Le chauffage et la production d’eau chaude sanitaire représentent actuellement entre 60 et 75 % de leur facture énergétique pour des logements classiques (2). Depuis le 1er janvier 2013, le choix du type de chauffage dans le cadre d’un logement à basse consommation d’énergie revêt une très grande importance, car la norme RT 2012 se situe en moyenne à 50 kWh/ep/m2/an (la norme passive Passivhaus se situe à 15 kWh/ep/m2/an). Il est toutefois possible de construire (si le budget le permet) en visant les 30 kWh/ep/m²/an afin d’économiser sur le réseau de chauffage en passant par une VMC double flux qui est coûteuse et donc difficilement amortissable. Cette option n'est pas possible si l’on envisage de passer par une VMC simple flux hygro A ou B. À partir de 35 kWh/ep/m²/an, il est possible de se passer de réseau de chauffage traditionnel et distribuer l’air chaud par une VMC double flux ce qui entraine des économies de construction non négligeables, mais n'assure pas le même confort d'un système classique (radiateurs ou plancher chauffant à eau chaude). De plus, la ventilation par air chaud est désagréable et les flux d'air transportent toutes les poussières et polluants présents dans l'habitat. Dans le cas contraire (consommation supérieure à 35 kWh/ep/m²/an, cas d'une majorité de constructions), il sera judicieux de s’orienter vers un plancher chauffant basse température à vecteur eau chaude. La construction d'une maison basse consommation sans récupération de la chaleur sortante de la ventilation est à proscrire. Dans un premier temps, il faut prévoir le niveau d’isolation prévu pour la maison.

    (1) Le chauffage est également un enjeu environnemental, c’est une source importante de rejets qui peuvent altérer aussi bien la qualité de l’air que les conditions climatiques. Le bilan des émissions de polluants des différentes énergies montre leur impact réel plus ou moins absorbé par l'environnement. Ainsi, 81% des émissions de CO2 issues des résidences principales sont liées au chauffage.

    (2) Pour les foyers les plus modestes, ces deux postes occupent une part de plus en plus conséquente de leurs revenus : selon l’INSEE, 3,4 millions de ménages (soit 13 %) consacrent plus de 10 % de leurs ressources à payer leurs factures de chauffage.

    La réglementation thermique RT 2012 pour limiter l'énergie d'un bâtiment neuf

    La réglementation thermique RT 2012 est une exigences de moyens : 50 Kwhep/m2/an. L’économie énergétique sera plus importante que toutes les réglementations thermiques depuis 30 ans

    Les conséquences de la RT 2012

    Pour toute construction neuve, l’objectif énergétique sera de ne pas dépasser 50 kWhep/m/an :

    (50 Kilowatts/heure d’énergie primaire par mètre carré et par an)

    La facture de chauffage devrait passer de 900 € en moyenne par ménage, à environ 250 € pour une maison basse consommation

    A partir de 2020, grâce à la future règlementation thermique RT 2020, les bâtiments neufs seront autosuffisants (Les bâtiments produiront plus d’énergie qu’ils n’en consomment).

    Le parc du chauffage en France

    Le chauffage électrique est passé de 24 à 28 % de 1990 à 2010. En 2009, le chauffage électrique représentait 80 % des systèmes de chauffage installés dans les logements neufs, soit une progression de près de 40 points par rapport à l’année 2000. Cette progression fait de la France le premier marché européen fonctionnant à l’électricité.

    La raison de ce choix s’explique principalement par le faible coût des installations électriques, la communication d'EDF, les aides fiscales la facilité de mise en œuvre et l’entretien réduit pour tous les appareils bas de gamme (convecteurs, chauffe-eau électriques, etc.). Le chauffage électrique, équipe plus de 8 millions de ménages et représente, pour les résidences principales, une consommation moyenne de 43,6 Térawatts/heure (TWh)2 et l’émission d’environ 7,8 millions de tonnes de CO2 par an.

    La majorité de l'électricité étant d'origine nucléaire en France, il est utile de garder à l'esprit qu'une centrale nucléaire comme celle de Civaux consomme environ 18 millions de tonnes d'eau par an. 80.4 % nucléaire, 12.5 % renouvelable dont 7.8% hydraulique.3.1 % charbon, 2.4 % gaz, 1.2 % fioul et 0.4 % autres (source EDF)

    Les énergies alternatives

    Depuis quelques années, d’autres systèmes se développent, chauffage au bois, pompes à chaleur électrique et à gaz, les chaudières à condensation, les chaudières électrogènes ou le chauffage solaire. Pour inciter les particuliers à investir dans les matériels les meilleurs sur les plans énergétique et écologique, les gouvernements successifs ont mis en place des aides financières et un crédit d'impôt développement durable.

    Aucune solution de chauffage n'est idéale

    Aucune solution de chauffage n’est idéale. Quelle que soit l'énergie et quel que soit le système choisi, il est primordial de réduire au maximum les besoins de chauffage du logement en veillant à la qualité d’isolation thermique du bâtiment, et à son exposition. En particulier, améliorer l’isolation avant de remplacer son installation de chauffage permet de réduire la puissance nécessaire et donc de limiter l’investissement. Le mode de chauffage à privilégier dépend du type de bâtiment, de la zone géographique, de l’utilisation qui est faite du logement ainsi que du budget disponible.

    Questions à se poser lorsque l’on souhaite remplacer ou installer un système de chauffage :

    Quelle énergie correspond à mes besoins ? Les autres questions à se poser lorsque l’on souhaite remplacer ou installer un système de chauffage pour faire des économies sur sa facture énergétique tout en respectant l’environnement. Faire installer, remplacer ou moderniser son système de chauffage impose de réfléchir à l’ensemble de la performance énergétique du bâtiment.

    Le choix de l’équipement se fait selon cinq critères :

    S’agit-il d’un chauffage principal ou d’un chauffage d’appoint ?

    Quels sont les besoins en matière de chauffage (surface, nombre d’occupants, orientation du bâtiment, etc.) ?

    Quelle énergie peut être disponible dans le bâtiment (y compris les énergies renouvelables) ?

    Quel est le budget disponible pour les travaux (compte tenu des économies escomptées sur le chauffage)

    Quel est le budget consacré au chauffage ?

     

    Que choisir comme chauffage et quelle énergie adopter ?

    Solutions pour une maison durable et écologique.Doc Acqualys

    Le solaire (thermique et photovoltaïque) va se développer

    Le solaire (thermique et photovoltaïque) doit se développer dans les prochaines années, car depuis le Grenelle environnement, l’énergie solaire a été prise en considération après plus de 20 ans d'études en France (sans volonté réelle de le développer). Même si l’arme législative ne  permet plus de développer des installations solaires photovoltaïque, il existe une autre façon d'utiliser le rayonnement solaire en autoconsommation. La réglementation 2012 impose pour toute maison neuve un niveau de consommation d’énergie primaire en basse consommation. c'est-à-dire que la maison sera obligatoirement conçue pour consommer moins de 50 kWh/ep/m² et par an en moyenne en France. De plus, et c’est l’avancée essentielle pour le solaire au sein de cette nouvelle réglementation, cette maison individuelle devra utiliser obligatoirement une énergie renouvelable. Enfin, et grâce à l’outil législatif, (crédit d’impôt, prêts PTZ et éco-prêts, RT 2012) le solaire va se développer réellement dans les prochaines années. Car outre la pompe à chaleur gaz et électrique, les chaudières à condensation, les chaudières électrogènes, les chaudières hybrides et l’énergie bois, c’est bien le solaire qui tirera son épingle du jeu aux économies d’énergie pour atteindre le niveau RT 2012. Le solaire thermique offre une valeur ajoutée indéniable et des économies correspondantes plus intéressantes qu'avec des appareils électriques. Le poste eau chaude sanitaire représentant près de 50 % des 50 kWh/ep/m²/an caractéristiques du bâtiment basse consommation. Si dans un bâtiment basse consommation, la part du chauffage est réduite, l’eau chaude sanitaire reste un poste lié au nombre d’usagers et à leur comportement.

    Les autres articles sur le chauffage et les énergies

    Primes à la casse pour changer sa chaudière bois, gaz, fioul

    Prix officiel des énergies électricité bois fioul gaz 2017

    Le bois énergie de chauffage : guide avantages inconvénients

    Conseil devis installation changer remplacer sa chaudière fioul

    Que choisir comme chauffage et quelle énergie éco-nomique-logique

     

    Le forum sur le chauffage et les énergies 

    Forum sur habitat durable, chauffage et énergie renouvelable

    Devis habitat en ligne : isolation, chauffage, énergies

     Par respect pour l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. Pourquoi ?

     

     

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page