Quel chauffage choisir avec quelle énergie économique ?

Dernière modification :

Décomposition du prix du gaz naturel ou propane flamme bleue Picbleu.jpg

 

Si les usages comme la cuisine sont simples à réaliser (une plaque de cuisson suffit), le chauffage demande une étude sérieuse, car chaque entreprise vend son produit et le consommateur est perdu devant la variété des solutions proposées. Le but du chauffage est d'assurer le confort thermique d'un espace à vivre (logement, bureau, atelier, etc.). Un système de chauffage consomme de l'énergie et la restitue sous forme de chaleur.

Sommaire

  1. Les 2 types de générateurs de chaleur
  2. Un logement = 10000 kWh/an
  3. Quel chauffage choisir ?
  4. Les frais à intégrer dans le choix de l'énergie
  5. Le prix du kWh ne suffit pas 

1. Les 2 types de générateurs de chaleur 

Pour assurer une température convenable, maintenir ou améliorer les conditions d'une ambiance agréable en saison froide un logement est équipé :

  •  Soit d'un système de chauffage dont le générateur (chaudière, poêle, etc.) utilise une énergie primaire qui peut être : d'origine fossile (fioul, charbon, gaz naturel, GPL Gaz de Pétrole Liquéfié, GNL Gaz Naturel Liquéfié)
  •  Soit d'un système de chauffage dont le système (pompe à chaleur, convecteur, plancher chauffant électrique) utilise de l'électricité dont le combustible (uranium) est d'origine non renouvelable et non recyclable.

Ce minerai d'uranium transformé pour pouvoir être utilisé par les centrales nucléaires produisant de l'électricité ne suffit plus lors des pics de consommation. Lorsqu’en hiver la demande est forte, le relais des centrales nucléaires est assuré soit par des centrales thermiques utilisant les ressources fossiles l (fioul, gaz ou charbon) ou soit par des centrales thermiques utilisant des ressources d'origine renouvelable (barrages hydrauliques, éoliennes ou panneaux photovoltaïques).

2. Un logement = 10000 kWh/an

Un logement moyen en France nécessite 10000 kWh/an en chauffage.

Avec un système de chauffage d'un rendement global de 80 %, la consommation sera de 12500 kWh/an (10000/80 %) en énergie finale.

Le schéma ci-dessous indique clairement que les systèmes de pompes à chaleur situés en haut à gauche consomment peu d'énergie, mais coûtent cher en investissement.

À l'opposé en bas à droite de simples convecteurs électriques sont économiques à l'achat, mais coûteux en consommation. Le rapport qualité/prix/investissement/amortissement/confort est un calcul précis qui doit tenir compte de nombreux paramètres et notamment des capacités financières de l'utilisateur. Le prix officiel des énergies (électricité bois fioul gaz et leur évolution probable est un autre facteur dont il faut tenir compte en faisant abstraction des effets de mode. 

 

3. Quel chauffage choisir ?

Il n'existe pas de réponse toute faite ou que l'on peut obtenir en ligne simplement. Il existe un grand nombre de solutions de chauffage qui vont du simple poêle jusqu'à la chaudière sophistiquée.

Le choix est important : convecteurs électriques ou à gaz, chaudières à gaz, à fioul domestique, à bois, à granulés de bois, à plaquettes, à bois déchiqueté, chaudières électriques, pompes à chaleur, systèmes de climatisation, traitement de l'air, VMC, planchers chauffants électriques rayonnants.

Chaque habitation est unique et présente des spécificités.

Les radiateurs électriques sont des convecteurs qui fonctionnent en brassant l'air tout en le réchauffant. Mais il est certain que si l'on ne veut pas se tromper, seules les solutions utilisant l'eau comme fluide de chauffage sont les plus satisfaisantes. Les radiateurs classiques à eau chaude (radiateurs haute température ou radiateurs chaleur douce), qu'ils soient en acier, fonte-alu, fonte ou en céramique agissent comme des panneaux rayonnants.

Le chauffage par le sol grâce à un plancher chauffant à très basse température offre une fiabilité, un prix de revient et un confort inégalé. Il a l'avantage d'uniformiser la température dans la pièce par son rayonnement diffus et de permettre une douce restitution de la chaleur au sein de l'habitat.

Réaliser un bilan énergétique, soi-même, sans être spécialiste offre un intérêt relatif, car ces études en ligne n'indiquent pas forcément les avantages réels ou les inconvénients cachés comme la nocivité du rayonnement basse fréquence d'un appareil électrique ou d'un plancher chauffant électrique.

La pollution intérieure et extérieure d'un poêle à bois, les frais cachés d'un système de chauffage ou le coût de la consommation réversible qui double la consommation d'électricité.

Choisir une énergie à bas prix est un mauvais calcul

Il est donc difficile pour un particulier de faire des choix sans un conseil de qualité donné par notre expert qui vous orientera vers un professionnel qualifié RGE.

Lorsque l'on veut effectuer des travaux de chauffage, une étude thermique sérieuse est indispensable, de plus rien ne vaut l'expérience d'un plombier chauffagiste.

4. Les frais à intégrer dans le choix de l'énergie

Vous devez intégrer dans votre calcul financier d'autres coûts tels que l'investissement, l'amortissement, les abonnements, le rendement de l'appareil de chauffage, les frais de maintenance, le coût de l'entretien, le confort (automatisme, maintenance, bruit, odeurs, etc.) et l'impact sur l'environnement (consommation et pollution de l'eau, du sol, de l'air, rejet de particules, production de déchets, rejets acides, etc.). 

5. Le prix du kWh ne suffit pas

Le seul prix du kWh ne suffit pas pour le choix de l'énergie. Il ne faut donc pas se limiter à la seule prise en compte du coût d'utilisation en centimes/kWh pour bien choisir votre énergie.

L'efficacité des appareils et l'efficience thermique (l'isolation) et énergétique (systèmes efficaces de production de chauffage) sont les seules solutions, la raréfaction et l'augmentation des énergies à venir, les prochaines règlementations RT 2020 puis RT 2025 vont obliger les intervenants à apporter un maximum de soin à l'enveloppe du bâti et à son efficience. Les maisons devront devenir vertueuses et peu consommatrices.

Actuellement, grâce à la transition énergétique les particuliers et professionnels vont pouvoir bénéficier de nombreuses aides des pouvoirs publics.

Demander de l'aide à Picbleu

Il est possible de demander de l'aide, un conseil ou une orientation à un expert Picbleu

Vous-avez-une-question-réponse-Picbleu-devis-simple-facile

  • Les prix des principaux générateurs de chauffage

    Les prix des principaux générateurs de chauffage qui utilisent des sources d'approvisionnement différentes :

    • La pompe à chaleur air-air extrait les calories (l'énergie thermique) de l'air extérieur et les transmet dans le logement ou le bâtiment grâce à un ventilo-convecteur. Le prix d'une pompe à chaleur air-air coûte entre 6.000 et 10.000 €.
    • La pompe à chaleur air-eau transmet la chaleur dans l'eau du chauffage central. Le prix d'une pompe à chaleur air-eau est d'environ 14.000 €.
    • La pompe à chaleur thermodynamique récupère les calories présentes dans un forage ou un puits et les transmet au chauffage central. Coût environ 24000 €
    • La pompe à chaleur thermodynamique (géothermique) récupère les calories présentes dans le sol(eaux de ruissellement, chaleur de la terre). Le coût peut monter à plus de 30000 €
    • La chaudière à condensation remplace les chaudières classiques Le prix varie entre 4000 et 7000 €
    • La chaudière hybride couple une chaudière à condensation et une pompe à chaleur elle remplace les chaudières classiques Le prix varie entre 7000 et 9000 €
    • La chaudière à granulés de bois utilise du bois compacté (pellets en anglais) comme combustible. Le système occupant un espace au sol important et nécessite, mais il est économique. Le prix d'une chaudière à granulés de bois s'élève en moyenne à 8000 €.
    • La chaudière à bois déchiqueté utilise le bois brut comme combustible. Le système occupant également un espace au sol important et nécessite, mais il est plus écologique et économique que le granulé de bois. Le prix d'une installation d'une chaudière à bois déchiqueté s'élève en moyenne à 35000 €.

    Chaudière à granulés de bois

  • Les appareils de chauffage d'appoint

    Les appareils de chauffage d'appoint (poêles, convecteurs, radiateurs autonomes, etc.)

    Les appareils d'appoint n'offrent qu'un confort dégradé ne l'oubliez pas.

    Même si un poêle à granulés est automatique, il nécessite beaucoup de manipulations, dont le nettoyage.

    Les appareils d'appoint

    Les radiateurs électriques à inertie nécessitent une excellente isolation. Leur intérêt est leur investissement modéré et l'absence d'entretien. Le prix d'un radiateur à inertie est situé entre 400 € et 1.200 €.

    Le bois est l’énergie la moins chère du marché. Le prix moyen d'un poêle à granulés de bois se situe entre 4000 € et 8000 €.

    Un poêle à granulés de bois permet de baisser notablement vos factures de chauffage. Avec la sophistication des modèles due à leur perfectionnement, l'investissement est de plus en plus conséquent.

    convecteur_electrique_mural.jpg

    Convecteur mural : Avantage = très économique à l'achat. Inconvénient = très coûteux à l'usage et carbonisation des poussières entrainant une odeur caractéristique.

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page

Tous les articles

Actualités

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces

Normes

Publireportages