Chauffage

Quel est le meilleur chauffage électrique. Radiateur.Convecteur ?

Existe-t-il un radiateur électrique économique ? Les accumulateurs ou convecteurs à inertie, cœur de fonte, bain d'huile, fluide caloporteur, briques réfractaires, carreaux de stéatite, infrarouges longs, biotiques, pierre réfractaire, etc. sont-ils aussi économiques que les fabricants l'indiquent par une information parfois partielle qui peut prêter à confusion ?

 

 

 

1. L'action d'EDF pour les convecteurs électriques 

Pendant de nombreuses années, EDF a financé de nombreuses actions pour développer massivement le chauffage électrique. Dans les bâtiments neufs notamment jusqu'en janvier 2013, date de l'interdiction de ce type de chauffage électrique, les fameux « grille-pain » ont équipé de nombreux logements neufs et anciens.
Pour des logements sans isolation suffisante type passoire thermique, ce type d'appareil était particulièrement énergivore et inconfortable (dès que le convecteur s'arrétait, une sensation de froid apparaissait ainsi qe des vents coulis).
Son seul avantage était lié à son prix (de la tôle et des résistances) il ne coûtait pas cher à l'achat, se posait sur une prise électrique adaptée, était sans entretien outre le fait qu'il fallait quand même les dépoussiérer en raison de l'odeur caractéristique de la poussière qui se carbonisait sur les résistances électriques.

Il s'est donc développé logiquement le marché de la cheminée à bois beaucoup plus économique, mais très polluante pour la qualité de l'air extérieure et celle intérieure.

Les marques Atlantic, Acova, Applimo, Campa, Frico, Haverland, LVI, Thermor, Noirot, Valderoma ont proposé depuis le départ des convecteurs ou radiateurs électriques.
Des marques sont apparues comme Aterno, Adler, Baumann, Ecotherm, Heliotronic, Mash, Rothelec, qui vendent des radiateurs à inertie qui restent chauds lorsque le thermostat détecte la température de consigne requise.

Il s'agit d'une accumulation de calories comme pour les modèles à bain d'huile, fluide caloporteur, briques réfractaires, carreaux de stéatite issue des laves volcaniques ou à pierre réfractaire qui accumulent la chaleur en période d'heures creuses et la restituent dans la journée. La restitution de la chaleur est plus lente qu'avec un convecteur, l'appareil restant tiède.

 

 

2. L'intérêt de la notion de chauffage chaleur douce 

Leur intérêt est lié à la notion de « chaleur douce » émise par un vecteur eau chaude, c'est-à-dire les radiateurs à eau chaude d'un système de chauffage central. L'inconvénient majeur est lié au prix du kWh (kilowattheure) électrique plus cher que le kWh du bois, gaz ou fioul. Certains convecteurs sont vendus à des prix « convenables », mais pour certaines marques à 2.000 euros le radiateur, l'investissement est à rapprocher de celui d'une installation de chauffage à eau chaude ce qui rend l'opération discutable.

Pour des logements équipés en « tout électrique » (chauffage, cuisine et production d'eau chaude sanitaire), le fait de remplacer les vieux convecteurs type « grille-pain » sans régulation, par des modèles de radiateurs à inertie, la facture permettra de diminuer (comme pour des convecteurs NF Performance catégorie C ou des panneaux rayonnants) la facture annuelle d'électricité.

 

Le célèbre « grille-pain » inconfortable et coûteux à l'usage qui équipe encore beaucoup de logements.

 convecteur-mural-chauffage-electrique.png

 

 

3. Quel est le meilleur type de chauffage électrique 

 

Un radiateur électrique classique à effet joule d'une puissance de 1100 watts ne consomme pas 1100 watts en continu, car le thermostat incorporé coupe à la température de consigne requise le fonctionnement. Plus le réglage de la température du thermostat est élevée et plus le temps de fonctionnement de la résistance augmente et donc plus le coût est élevé. Idéalement, il ne faut chauffer qu'aux moments utiles et en présence des occupants du logement. Si l'on chauffe en continu 24/24 heures, le budget chauffage explose.

À une température de confort donnée, il faut consommer le même nombre de watts, quelle que soit le type d'émetteur (convecteurs, panneaux rayonnants, radiateurs, etc.), la consommation annuelle varie d'environ 5 %. Un accumulateur d'antan lourd (150 kg) et massif (parallélépipède rectangle de 25 cm de large sur 80 cm de long sur 50 cm de haut) permettait une économie (par rapport aux grilles pains) grâce à la tarification EDF en heures creuses (de moins en moins intéressante).

Il n'existe pas d'appareil qui restitue plus d'énergie qu'il n'en consomme. Mis à part les rendements des pompes à chaleur électriques (en théorie) dont le COP calculé en laboratoire dans des conditions idéales varie en fonction de nombreux paramètres (logement, température requise, température extérieure, humidité, présence de nuages, vents, localisation, conditions atmosphériques, etc.), mais dont l'investissement lourd (9 000 à 14 000 € appareil seul hors émetteurs) pose le problème de la rentabilité et de la fiabilité et ce, même pour les plus grandes marques.

 

Pour des logements déjà équipés avec des convecteurs électriques, il est possible de changer ses modèles par des appareils plus performants avec un gain de 70%*. Il existe des bâtiments dans lesquels il est impossible de mettre autre chose que des convecteurs ou radiateurs électriques. Les immeubles en sont un exemple. Pour eux pas de possibilité de mettre une chaudière à gaz, ni une pompe à chaleur, encore moins un appareil à bois type poêle à granulés. Le choix étant limité, il faut faire appel à un fabricant de radiateurs à eau chaude en circuit fermé avec mini chaudière.

 

*D'après les chiffres annoncés par le fabricant

 

Quel-est-le-meilleur-chauffage-electrique.png

4. Radiateurs à eau chaude mini-chaudière électrique 

 

Il existe des radiateurs à eau chaude confortables et économiques basés sur l'électrothermie. 

Ce fabricant propose des radiateurs électriques basés sur un principe physique simple l’électrothermie, (transfert des calories à l'eau, par le mouvement) créé et développé par Siemens qui bizarrement a été abandonné puis est tombé dans l'oubli. Un ingénieur physicien du CERN avait racheté le brevet.
Les radiateurs et les mini-chaudières sont fabriqués en France et des ballons électriques (eau chaude sanitaire) basés sur le même principe sont produits en Angleterre
Ces appareils peuvent être facilement installés à la place d'un ballon électrique ancien à la différence des chauffe-eaux thermodynamiquesqui demandent de nombreux paramètres à respecter afin d'assurer leur rentabilité. Il existe 2 modèles de chauffe-eau de 150 et 300 litres.

 

Pour la montée en température de l'eau, 600 W/h au maximum sont utilisés puis de petites impulsions sont nécessaires pour maintenir l'eau à température la consommation s'établissant à environ 5W/h.
D'après le fabricant, cette puissance de 600 W/h s'applique à tous les radiateurs de la gamme, qui offrent une puissance calorifique de 1052W à 2631W.

Ces appareils électriques se branchent individuellement sur une prise de courant adaptée à la puissance demandée.

 

Radiateur électrique EconoRad à eau chaude basé sur le principe physique simple de l’électrothermie

radiateurs-convecteurs-electriques-chauffage-EconoRad-picbleu.jpg

 

 

5. Conditions essai et résultats des radiateurs EconoRad 

Ces radiateurs EconoRAD ont été testés de manière indépendante et certifiés par le laboratoire allemand TÜV SÜD qui détient les normes d'essais les plus élevées d'Europe, agréé UKAS.


Conditions d'essai :
Chambre 21m3.
Isolation du bâtiment aux normes RT2009.
Radiateur EconoRad de 1101W.
Température variable à 22 ° C pendant une durée de 72 heures.
Température extérieure moyenne entre 2° C et -6 °C
Les résultats ont démontré une consommation moyenne égale à 48 W/h.
Coût de fonctionnement pendentif 24 heures: 0,16 euro, (suivant le tarif Edf de 0,14490 euro le kWh avec une puissance de 6 kVA).

 

6. Avantages et inconvénients des radiateurs EconoRad 

 

Avantages et inconvénients des radiateurs EconoRad
Avantages
70 % d'économie par rapport à un convecteur électrique de première génération
Installation facile : il suffit que la prise électrique soit adaptée à la puissance 
Ils assurent un confort dû à l'eau chaude (absence de train de chaleur)
Compacts et sans encombrements, ils prennent peu de place
Programmables grâce à une régulation centralisée du chauffage à distance
Silencieux, sans odeurs et sans émanations de fumées
Peuvent être facilement posés dans une véranda ou aménagement de combles
Peuvent constituer un appoint à une installation en inter saison
Leur besoin en énergie électrique limité permet l'auto-consommation*
* 6 radiateurs peuvent être alimentés par des panneaux solaires de 4 kW 
Fabrication de qualité avec de la tôle d'acier de 2.1 mm contre 1 mm pour convecteurs
Pas d'obligation d'entretien par an
Inconvénients
Le prix : 800 € HT l'unité (lorsque l'on installe un radiateur dans plusieurs pièces)
Nécessite des logements parfaitement isolés
Utilisent l'électricité du réseau EDF pour fonctionner
Esthétique (uniquement en blanc)

 

Besoin d'aide ?
Besoin d'aide ?
J'évite les frais cachés et je profite des conseils efficaces de Picbleu pour réduire mes factures
Je m'informe
Sans Engagement

Commentaires
Cet article a été commenté 4 fois.
Changer nos convecteurs dans notre maison qui était Vivrélec tout électrique
J'ai lu votre article avec intérêt sur les radiateurs à eau chaude à minichaudière qui m'intéressent, car nous voulons changer nos convecteurs que vous appelez grille pain dans notre maison qui était Vivrélec tout électrique en 1994. Très bien isolée pour l'époque mais qui revient cher en consommation à l'heure de la retraite. J'espère que ce fabricant n'agit pas comme d'autres, car j'ai vu dans la liste de tous les fabricants de convecteurs à inertie une marque qui m'a interpellée. Voici ma petite histoire : nous avons été mon mari et moi sur un salon et nous avons eu affaire à un bonimenteur qui nous proposait 4 radiateurs de 1800 W pour 11 000 € ! D'abord, écrit à la hâte à la main sur son prospectus, il nous a fait le numéro qui se qui se faisait au siècle dernier : le prix d'usine en direct soit une remise immédiate foire de 25 % puis au final devant notre manque d'intérêt : la pose gratuite. Un vrai marchand de tapis. Devinez ce que nous avons fait ? Véronique
Ce genre d'appareil à eau chaude est destiné à des logements très bien isolés
Vous avez raison de faire attention aux commerciaux chargés de vendre à tout prix n'importe quel produit pourvu que la vente se fasse. Le fabricant EconoRad propose des radiateurs qui ont été testés dans un laboratoire cela semble sérieux. Pour les avoir testé en branchant un contrôleur de consommation individuel placé entre la prise de courant et la fiche de l'appareil. Les chiffres relevés indiquaient 600 w/h en démarrage (puis 15 minutes par heure) la pièce était au départ à 16° puis la consommation s'affichait à 5 w/h. Le bâtiment construit en 2014 affiche un bon niveau d'isolation. Ce genre d'appareil à eau chaude est destiné à des logements très bien isolés. Lorsque l'on possède un chauffage classique à eau chaude il ne faut pas substituer les radiateurs et au contraire changer la chaudière.
Faut-il installer une pompe à chaleur ou des radiateurs électriques économiques ?
Bonjour, J’emménage dans une maison d’environ 140 m, sans chauffage. Je n’ai pas de gaz. Les anciens chauffages étaient des types « grille-pains » très anciens. Je pensais installer simplement des radiateurs électriques à chaleur douce, mais en lisant à droite à gauche et notamment sur votre site, je me rends compte que ce n’est peut-être pas la solution la plus écologique, ni économe sur le long terme... du coup je suis un peu perdu ! Pompe à chaleur ? (Mais gros investissement...), Je n’ai pas bien compris comment vous pouvez me conseiller, mais je suis preneur d’un avis indépendant, à sensibilité écologique, avec une bonne vision des différentes technologies existantes aujourd’hui ! Vous remerciant par avance, Cordialement Julien
Commenter cette page

Tous les articles

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces