Quel est le meilleur chauffage économique pas cher et confortable

Dernière modification :

Quel est le meilleur système écologique de chauffage central ou appoint le moins cher pour le neuf ou l'ancien ? Calcul achat investissement confort coût entretien
Bois bûche, granulés de bois, gaz naturel, gaz propane, fioul domestique, électricité, pompe à chaleur, solaire, etc.
Que choisir comme mode de chauffage pour se chauffer avec une énergie renouvelable ?

 

Sommaire

  1. Notions de confort 
  2. Emetteurs de chaleur
  3. Confort des extrêmes
  4. Chauffage dans l'ancien
  5. Chauffage dans le neuf
  6. Modes chauffage neuf
  7. Comparatif chauffages

 

 Quel-est-le-chauffage-le-plus économique.png

 

Le meilleur système de chauffage

Quelle énergie écologique pour se chauffer de façon la plus confortable ? 

L’achat d’un logement ou d’une maison demande beaucoup de réflexion, car l'achat d'une construction neuve, ou l'achat d'un logement ancien n'offrent pas les mêmes avantages en termes de confort et de dépenses énergétiques.

Le prix d'achat ou le coût de construction, la superficie, la situation géographique, l'état général pour l'ancien sont autant de critères à définir au préalable pour habiter la maison de ses rêves...bien chauffée.

Il existe de nombreux systèmes de chauffage.

Les systèmes dont l'écart entre l'air de la pièce et la température des émetteurs est faible sont les plus confortables.

Ce sont également les plus économiques à l'usage.

Un convecteur électrique n'est efficace qu'en fonctionnement, la sensation de froid apparaît à l'extinction à l'opposé un plancher chauffant à eau chaude à très basse température offre une sensation de bien-être sans équivalence.

 

Devis-gratuit-solutions-pour-réduire-factures-Picbleu.png

 

1. Notions de confort

Le confort est-il identique pour tous les chauffages ?

Il existe de nombreux systèmes de chauffage.

Dans toutes les formes de chauffage, la chaleur est diffusée de différentes manières :

  •  par convection (en chauffant l'air),
  •  par rayonnement (sans mouvement d'air),
  •  avec ou sans inertie (accumulation de chaleur),
  •  par des petites surfaces fournissant des températures élevées (radiateurs classiques),
  •  à basse température (radiateurs basse température),
  •  par une grande surface de chauffe (plancher chauffant à très basse température).

schema-principe-chauffage-durable-vecteur-eau-chaude-picbleu

 

2. Emetteurs de chaleur

Quels types d'émetteurs de chaleur sont les plus confortables ?

Le confort ressenti en matière de chauffage est subjectif et difficile à définir, mais il est possible d'affirmer qu'une bonne isolation, une répartition homogène de la température assurée par un plancher chauffant à eau chaude à très basse température et une ventilation bien dosée sont des facteurs d'un confort optimal que ne peut amener un convecteur électrique, une cheminée et son insert, un poêle, une diffusion de chaleur par aérotherme, un ventilo-convecteur ou un réseau de gaines d’air pulsé.

Sans hésitation, la boucle d'eau chaude associée à au moins une énergie renouvelable comme sur le schéma ci-dessus : des panneaux solaires qui peuvent fournir soit l'eau chaude sanitaire soit 30 % d'appoint pour le chauffage ou les deux. Le principe idéal du chauffage : un générateur de chaleur (par exemple : une pompe à chaleur, une chaudière à gaz ou à granulés de bois, etc.) est couplé à un plancher chauffant à très basse température (28 ° en surface) ou des radiateurs à eau à basse température offrant également un confort inégalé.

Le tout couplé à des panneaux solaires dont l'énergie, rappelons-le, est abondante, gratuite, sans taxes, sans TVA, sans rejets, et sans spéculateurs. Dans un radiateur basse température, l'eau circule entre 45 et 50 °C en moyenne alors que dans un radiateur classique, la température est d'environ 65 à 85 °.

 

3. Confort des extrêmes

Le confort n'est pas identique aux deux extrêmes.

Un convecteur électrique dessèche l'atmosphère, donne des différences de températures entre le sol et le plafond, donne des trains de chaleur (alternance de chaud et de froid).

Un plancher chauffant à eau chaude assure, quant à lui, une excellente répartition de la chaleur, ne chauffe qu’à environ 1.80 mètre de hauteur et grâce à son inertie procure une qualité de chauffe inégalée.
Les radiateurs, planchers chauffants, chaudières et émetteurs de chaleur sont les systèmes les plus confortables et évolutifs.

 

4. Chauffage dans l'ancien

Dans l'ancien, les économies d’énergies prennent une grande place dans le quotidien puisque la majeure partie de la dépense d’énergie d’un ménage est attribuée au chauffage. Les augmentations de toutes les énergies sont dues à la raréfaction du pétrole.

L'or noir abondant, de bonne qualité et facile à extraire est du domaine du passé.

Les mentalités et les connaissances ont changé : les riverains supporteront de moins en moins les fumées nauséabondes des gaz d'échappement toxiques des moteurs diesel, des cheminées à bois bûche, des conduits de fumées des très polluantes chaudières à fioul, quelles soient neuves ou anciennes.

L'avenir est à l'hybridation, à l'utilisation du soleil (thermique et photovoltaïque), de l'énergie bois masse.
Les prix du gaz, de l’électricité, du fioul domestique et du bois dans une moindre mesure ont entamé une hausse régulière, même si des baisses (cycliques) interviennent et donnent une impression de fausse abondance, ces énergies continueront d'augmenter régulièrement.

Rappelez-vous la dernière grève des carburants et des queues aux stations-service : avez-vous pris conscience de votre dépendance aux produits pétroliers ?

L'histoire ne se répète pas : elle bégaye.

 

Que-choisir-chauffage-gaz-fioul-granulés-bois-pompe-à-chaleur-Picbleu.png

 

5. Chauffage dans le neuf

Les consommations d'énergie du bâtiment ont des impacts sur notre santé et sur l’environnement, elles sont donc logiquement visées par une réglementation qui sera de plus en plus ferme en termes d’économies d’énergie. Les économies d’énergie, réalisées dans un but financier ou environnemental sont devenues incontournables.

Paradoxalement, lorsque les besoins de chauffage sont peu élevés (maisons neuves ou très bien isolées), le chauffage électrique, les chaudières à condensation au gaz naturel, au gaz propane apparaissent aujourd’hui comme étant les modes de chauffage les plus intéressants économiquement.

La raison tient au fait que les systèmes de chauffage sont avantagés par un coût d’investissement limité, même s'ils génèrent une facture énergétique annuelle plus élevée que les autres systèmes : le coût de l’énergie représente environ 80 % du coût global sur un amortissement de 15 ans.

    •  Le chauffage électrique, peu coûteux à l’installation et à la maintenance, est l’un des plus coûteux à l’usage.
       Il va fortement augmenter ces prochaines années, en raison des investissements nécessaires dans la modernisation du parc de production et des réseaux électriques. Même si le gaz naturel a vu son prix augmenter de près de 40 %  en 10 ans, il reste une énergie relativement attractive comparée au prix de l’électricité.
    •  Le fioul domestique est par contre une énergie polluante.
       Les prochaines dispositions fiscales le rendront de moins en moins intéressant. Son prix est comparable à une balle de tennis qui rebondit dans un ascenseur en montée constante.

 

6. Modes chauffage neuf 

Les 5 tendances dans les maisons neuves et le résidentiel neuf :

  •  L'utilisation des énergies renouvelables notamment le bois énergie.
  •  Le couplage et l'hybridation des énergies traditionnelles.
  •  L'énorme et constant progrès des équipements en termes de rendement et de modulation de puissance.
  •  La production décentralisée d'électricité avec le photovoltaïque et l'aérovoltaïque.
  •  L'utilisation de nouveaux fluides frigorigènes.

     

7. Comparatif chauffages 

Le bois, la source d'énergie la moins chère, est le moins sujet aux spéculateurs et aux marchés boursiers.


Le prix du bois reste relativement stable à la différence des produits pétroliers dont les tarifs décollent à la vitesse d'une fusée lorsqu'il y a des tensions sur les marchés et baissent avec 4 parachutes.

 

N.B. Lorsque votre logement est situé en ville ou en zone périurbaine, il est préférable d'opter pour le gaz naturel un peu plus cher que le bois énergie, avec un abonnement, mais sans stockage et moins polluant pour l'atmosphère.
Le granulé ou pellet (en anglais) est l'énergie-bois la plus satisfaisante, évitez le bois bûche trop polluant.

Ce tableau comparatif permet de visualiser les prix de revient du chauffage annuel par énergie et pour 2 maisons différentes bien et mal isolées.
Cette comparaison démontre que la priorité est d'isoler le toit, les combles, les murs, et les fenêtres pour éviter les déperditions.

 

 Maison mal isolée 120 m2

 

Maison mal isolée
Energie Appareil Besoins 24000 kWh/an
Combustible Rendement % Besoin combustible  Prix de revient  
 Bois bûche  Foyer 0.80  30000 kWh 17.8 stères/an chêne 14 m3  1068 €
 Bois bûche Chaudière manuelle 0.90 26667 kWh 16 stères/an chêne 12.7 m3   960 €
Granulés de bois  Poêle 0.85 (2) 24000 kWh 5.10 tonnes/an Vol 7.81 m3 1368 €
Granulés de bois Chaudière 0.95 (1)  24000 kWh 5 tonnes/an Vol 3.80 m3 1297 €
Electricité HC/HP Convecteurs  25623 kWh 1/3 besoins périodes creuses 4071 €
Gaz naturel Chaudière murale 0.85 28235 kWh tarifs réglementés 1860 € avec abonnement
Fioul domestique Chaudière classique 0.70 34286 kWh 3428 litres/an 2437 €
Gaz propane moyenne Chaudière murale 0.85 28235 kWh 3183 € avec abonnement
Gaz propane le - cher Chaudière murale 0.85 28235 kWh 2374 € avec abonnement

  

Maison très bien isolée 120 m2

 

Maison très bien isolée 120 m2 avec des matériaux efficaces
Energie Appareil  Besoins 6000 kWh/an
Combustible Rendement % Besoin combustible Prix de revient 
Bois bûche Foyer 0.80 7500 kWh 4.5 stères/an de chêne 3.5 m3 270 € /an
Bois bûche Chaudière manuelle 0.90 6667 kWh 4 stères/an de chêne 3.2 m3 240 € /an
Granulés de bois  Poêle 0.85 (2) 7059 kWh 1.5 tonne/an Volume 2.14 m3 402 € /an
Granulés de bois Chaudière 0.95 (1)  6315 kWh 1.34 tonne/an Volume 1.92 m3 340 € /an
Electricité HC/HP Convecteurs  6315 kWh 1/3 des besoins périodes creuses 1003 € /an
Gaz naturel Chaudière murale 0.85 7059 kWh tarifs réglementés 465 € avec abonnement
Fioul domestique Chaudière classique 0.70 8571 kWh 857 litres/an 609 € /an
Gaz propane moyenne Chaudière murale 0.85 7059 kWh 970 € /an avec abonnement
Gaz propane le - cher Chaudière murale 0.85 7059 kWh 729 € /an avec abonnement

  

Le bois bûche est vendu en moyenne à 60 € TTC le stère (on parle actuellement de m3 apparent).
Le granulé de bois est vendu à 254 € TTC la tonne à partir de 3 tonnes de vrac livré. (la variation est de + 9 € en six mois) 268 € la tonne hors livraison par palette de sac. Les rendements sont donnés par les constructeurs d'appareils de chauffe. Granulés de bois 4700 kWh pour une masse volumique de 700 kg/m3.
Electricité 12 kWh HC/HP abonnement 183.25 par an (Prix complet de 100kWh 15.86 € mars 2017).
Tarif gaz naturel (Prix complet de 100 kWh PCI au tarif B1 6.59 € décembre 2016).
Prix du gaz propane livré en citerne avec ou sans compteur pour une consommation annuelle de 1 000 kg ou 13 835 kWh PCS. N'inclus pas le prix d'entretien de la citerne ou du compteur. Tarifs septembre 2017 pour la moyenne des propaniers et la marque pratiquant le prix de propane remisé le moins cher dans la durée.

 

poele-granules-bois-chauffage-picbleu.jpg

 

Aide de l'expert

Pour un particulier, surtout s'il fait venir plusieurs entreprises qui proposent des systèmes différents, il sera très difficile, même avec méthode et rigueur, de comparer les offres. Toutes les solutions seront présentées différemment par des personnes dont généralement l'intérêt est de vous vendre leur produit : une pompe à chaleur, une clim réversible, un ballon thermodynamique, une chaudière à gaz ou à fioul, des radiateurs électriques, un poêle ou une chaudière à bois ou à granulés, bref, de quoi s'y perdre !

Les tableaux EXCEL que nous envoient certains internautes témoignent de cette difficulté à collecter l'information et surtout à la synthétiser !

Chaque cas demande une solution unique !

Il y a des milliers d'exemples que nous avons traités !

Gagnez du temps et de l'argent ! Vous êtes déjà équipé d'un chauffage et vous estimez que les prix ont trop augmenté ou que le niveau du tarif de l'abonnement et des services est trop élevé.
Pour économiser votre poste énergie ou changer d'énergie, toutes les informations sont communiquées par le service Picbleu.

Il est possible d'avoir un accompagnement personnalisé de qualité :
il suffit de déposer une demande de rappel gratuit.

 

Evitez-les-frais-cachés-pour-réduire-factures-Picbleu.png

Commentaires
Cet article a été commenté 8 fois.
Déterminer au préalable toutes les caractéristiques de votre maison
Il est préférable d'avoir une discussion téléphonique pour déterminer toutes les caractéristiques de votre maison. Un courriel vous a été adressé avec nos coordonnées et un questionnaire
Par quoi remplacer notre cheminée à bois
Nous avons une maison relativement récente et après avoir lu vos pages je me demande par quoi remplacer notre cheminée à bois. jean
Je vous suis très reconnaissant de vos remarques et conseils
Je vous suis très reconnaissant de vos remarques et conseils. En ce qui concerne le bois, au départ nous voulions remplacer notre foyer ouvert par un poêle, mais cela n’était pas simple vu la structure de la maison et entraînait de grosses modifications. Nous savons comment bien mener le feu : charger peu pour ne pas refroidir la combustion. Nous avons du bois abattu sur notre propriété que nous mettons à sécher au moins un an. Nous ne nous faisons cependant pas d’illusion sur le rendement. Il se trouve simplement que nous avons ce bois d’élagage à disposition et que c’est un plaisir de regarder la flamme et de profiter d’une chaleur douce. Quant à la pollution, nous en sommes bien persuadés. En effet, nous passons un mois d’hiver à la montagne à 40 km au sud de Grenoble et avons constaté (heureusement rarement) un brouillard grisâtre arriver au village en provenance de la banlieue sud où beaucoup de gens se chauffent au bois. Je me pose la question des granulés : il faut les fabriquer et les transporter, est-ce que cela ne dégrade pas significativement l’impact écologique de ce combustible ? En ce qui nous concerne, la structure de la maison ne permettrait pas d’utiliser une chaudière à bois obligatoirement au rez de chaussée pour une question de conduit de fumée qui dégraderait vraiment l’esthétique de la maison.
La température de l’aquastat de la chaudière ne dépend pas de votre réglage
La température de l’aquastat de la chaudière ne dépend pas de votre réglage, mais de la capacité à votre ensemble générateur de calories/émetteurs à restituer suffisamment de chaleur pour atteindre une température de confort… et la conserver en veillant aux déperditions les plus basses possible et l’étanchéité à l’air la plus haute possible. Ce qui ne sera jamais le cas chez vous, le bâti est difficilement améliorable dans l’existant. Les fenêtres de toit refroidissent et réchauffent trop le bâti, je les déconseille et préconise les puits de lumière nettement plus efficaces pour un thermicien. Souvent, en les démontant, on constate que l’isolant périphérique est humide. Avec les aléas climatiques, les abats d’eau importants dépassent les possibilités d’évacuation de votre toit aux pentes trop faibles. Ce phénomène ira en s’accentuant sur l’Europe. Une pompe à chaleur jouit d’une réputation soigneusement entretenue par certains médias, mais les calories ne s’inventent pas : le COP est calculé en laboratoire avec des conditions idéales, notamment une température extérieure de +7 degrés. Pas de prise en compte des nuages, facteur d’ombrage, évapotranspiration du sol, vents, etc. Il en est de même avec votre véhicule : regardez les chiffres du constructeur et votre consommation réelle. Attention donc aux appareils sophistiqués qui sont sortis il y a peu de temps. Il n’y a pas beaucoup de recul sur ces appareils hybrides.Il faut tenir compte de l’investissement, entretien, maintenance, coût d’exploitation, amortissement, SAV, évolution de la réglementation, etc. Un insert à bois : idem utilisez-vous du bois écorcé avec un densitomètre et un hygromètre ? Bien sûr que non. Le rendement d’un appareil à bois bûche est plus prêt de 20% que des 70 ou 75 % pour obtenir le label flamme verte dont la fiabilité est discutable (Voir avis de l’ADEME). Au 1er janvier 2018, votre insert ne sera plus éligible, les futures normes vont quasiment imposer soit le granulés de bois soit des chaudières bois dont certaines coûtent trop cher. La différence avec l’électricité est le fait que le bois ne coûte pas trop cher même s’il n’y a pas si longtemps on payait le MAP (stère) 50 francs contre 50 euros à l’heure actuelle. Article expliquant l’impact du bois énergie : https://www.picbleu.fr/page/taux-de-pollution-de-particules-fines-du-chauffage-bois
Choix entre poêle à granulés et poêle à bois
Je suis en chauffage électrique et j'hésite entre un poêle à Pellet et un poêle à bois . Cordialement Andreas
Difficulté pour trouver l'information réellement utile
J'avais décidé de changer mon chauffage fioul pour ma maison de 300 m2, j’ai été confronté à différents problèmes, notamment les multiples solutions (avec des prix différents) que les commerciaux des sociétés ou artisans contactés m'ont proposées. Les organismes consultés ne donnent que des infos générales et ne communiquent pas le nom d'entreprises sérieuses. La distribution spécialisée (grossistes) et les fabricants vendent tous leur produit ce qui est somme toute normal. Mais c’est difficile, voire impossible, de s’y retrouver. Ce mode de distribution donne la désagréable impression que les aides financières de l’Etat permettent de financer toute cette économie. Je vous ai écrit « à reculons » sans savoir qui était Picbleu et j'ai été agréablement surpris par votre discours et la quantité d'information que vous donnez. Merci pour votre aide. Pierre Rouen
Que Choisir?
Bonjour, J'ai une maison ancienne 1896, isolé toit, mur mais pas sol (dessous des caves). Il y a 6 ans j'avais une chaudière fuel et en était satisfait, quand il y a eu une grosse augmentation du fuel, je me suis renseigné pour voir quel mode chauffage je pouvais installer. un technicien de l'adil est venu faire une étude sur place et a dit que le mieux était d'installer un poêle hydro sur mon chauffage centrale. Ce que j'ai fait. Je le regrette amèrement: - Des alarmes plusieurs fois par jour et nuit, à chaque fois obligé de nettoyer le creuset des résidus non brulé entretiens et réglages fait normalement.pas fiable .Poussière dans la maison, manutention, tamisage des sacs. Donc un poêle pour une pièce mais pour une maison entière, NON. - Je ne fait pas d'économie puisque que l'on m'a installé un ballon pour l'eau chaude en remplacement de mon ballon sur la chaudière. consommation électrique doublée Maintenant je ne sais quel chauffage installé, plus confiance aux pros qui sont là pour vendre, finance difficile pour changer, vu le cout élevé
Le choix du combustible comme le granulé de bois est intéressant
Bonjour Noel, la personne de l'ADIL vous a bien orienté sur l'énergie. Le fioul est un produit fossile polluant sans avenir, vous avez donc fait un autre choix celui d'un combustible plus acceptable : le granulé de bois qui est plus intéressant. Mais, en remplacement d'une chaudière fioul qui ne nécessite pas de manutention, le choix d'un poêle hydro est discutable. Un courriel vous a été envoyé avec mes coordonnées. Idéalement, il faudrait au téléphone définir les différents éléments : région, type d'isolant, consommations, etc. pour éviter tout « bricolage » générant surcoûts et inconfort.
Commenter cette page

Tous les articles

Actualités

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces

Normes

Publireportages