Energie

Quelle énergie mettre chez moi ?

À cette grande question liée à l’augmentation du coût des énergies, nos collaborateurs sont à même de vous répondre. Il en demeure que depuis des millénaires, le chauffage central déjà réalisé chez les Romains, reste de loin le plus efficace avec un principe de circulation d’un fluide chaud (eau chaude) dans une habitation soit par un radiateur ou un plancher chauffant. 

SOMMAIRE

  1. Rapport entre investissement et coût d'exploitation
  2. Principe de circulation d’un fluide chaude
  3. Le principe idéal du chauffage
  4. Le choix du chauffage : les critères

Les systèmes et énergies de chauffage

Rapport entre investissement et coût d'exploitation 

Ce graphique montre le rapport entre investissement et coût d'exploitation.

Principe de circulation d’un fluide chaude 

(eau chaude)

S’il existe un principe de chauffage qui offre beaucoup de qualités intrinsèques, portant sur la santé, le bien-être, le caractère évolutif, l’adaptabilité, le coût d’exploitation et qui recèle un potentiel d’évolutions futures c’est assurément le chauffage durable à vecteur eau chaude.

Dans une habitation l'eau chaude transmets les calories soit par un ensemble de radiateur ou un plancher chauffant à basse température.

Il n’en va pas de même avec l’énergie : il n’y a pas d’énergie parfaite qui ne laisse aucune empreinte écologique sur notre planète. Les vendeurs de tel ou tel matériel n’ont de cesse que de répéter à l’envi que leur système est écologique, qu’il exploite uniquement les ressources naturelles, etc. Fausses affirmations ou simple méconnaissance ?

Schéma chauffage durable à vecteur eau chaude

Le principe idéal du chauffage 

: un plancher chauffant à très basse température ou des radiateurs à eau et à basse température offrant un confort inégalé couplé à des panneaux solaires. Un appoint (chaudière par exemple) sert de complément énergétique pour les jours où le rayonnement solaire est insuffisant. Ce système est réversible, c'est-à-dire que sans gros travaux, il sera possible de changer d'énergie ou en cas de nécessité absolue, uniquement pour des usages professionnels ou publics d'y associer par exemple une climatisation solaire à absorption.

L'évolution des énergies dans l'avenir : la transition énergétique

La transition énergétique regroupe l’ensemble des mesures à adopter pour une activité humaine responsable et consciente de la préservation du futur pour un modèle plus durable, et plus soucieux des enjeux environnementaux. On parle d'exigence d’efficacité énergétique ou d'efficience thermique. Il est possible de les obtenir par la diversification des sources d’énergie (appelé mix énergétique) ou la promotion des énergies renouvelables. La transition énergétique concerne tout le monde (producteurs d’énergie, societés de transport, particuliers, industriels), les villes, les communes, les collectivités, toutes les activités et les entités qui sont consommatrices d’énergie.

Quels sont les enjeux de la transition énergétique ?  

  • Quels sont les domaines d’application ?
  • Quels sont les objectifs ?
  • Qui est concerné ?
  • Quels sont les acteurs ? 

La transition énergétique est une étape pour passer de la société de consommation que nous connaissons avec une consommation sans limites de pétrole et d'énergies fossiles à une société plus sobre et simplement plus respectueuse de l'environnement sans pouvoir encore utiliser le terme écologique. La transition énergétique permet la croissance verte grâce à la rénovation des bâtiments et au principe d'éco-conditionalité plus vertueux pour l'environnement. Le photovoltaïque fait partie des énergies renouvelables les plus intéressantes même si la France rencontre des difficultés pour développer cette filière.

La transition énergétique est une simple étape, mais nécessaire pour passer à une société plus économe grâce à la rénovation des logements et de l'aide financière importante apportée par les pouvoirs publics.

Vous devez intégrer dans votre calcul financier d'autres coûts tels que l'investissement, l'amortissement, les abonnements

Vous devez intégrer dans votre calcul financier d'autres coûts tels que l'investissement, l'amortissement, les abonnements, le rendement de l'appareil de chauffage, les frais de maintenance, le coût de l'entretien, le confort (automatisme, maintenance, bruit, odeurs, etc.) et l'impact sur l'environnement (consommation et pollution de l'eau, du sol, de l'air, rejet de particules, production de déchets, rejets acides, etc.). 

Il ne faut donc pas se limiter à la seule prise en compte du coût d'utilisation en centimes/kWh pour bien choisir votre énergie. L'efficacité des appareils et l'efficience thermique (l'isolation) et énergétique (systèmes efficaces de production de chauffage) sont les seules solutions, la raréfaction et l'augmentation des énergies à venir, les prochaines règlementations RT 2020 puis RT 2025 vont obliger les intervenants à apporter un maximum de soin à l'enveloppe du bâti et à son efficience. Les maisons devront devenir vertueuses et peu consommatrices. Actuellement, grâce à la transition énergétique les particuliers et professionnels vont pouvoir bénéficier de nombreuses aides des pouvoirs publics.

Modes de chauffage dans l’habitat individuel Source ADEME Décembre 2014

Le choix du chauffage : les critères 

Différents paramètres influent sur le choix du chauffage. Ce n’est pas la distribution de la chaleur qui nous interroge, mais la production de la chaleur et il ne faut pas se focaliser uniquement sur le prix du centime KWh, car certains critères sont très importants dans le calcul du bilan énergétique. 

  • l'investissement financier,
  • l'amortissement de l'équipement
  • l'investissement santé  

À ce jour, nous connaissons comme énergie et systèmes énergie :

L'étude thermique

Suivant votre situation géographique, une étude thermique est indispensable

Si pour la construction neuve, la généralisation des bâtiments basse consommation RT 2012 est sans conteste un atout pour l’atteinte des objectifs ambitieux de baisse de consommation énergétique (les secteurs de l'habitat et du tertiaire qui représentaient 68 % de la consommation finale d'énergie ont un poste : le chauffage, qui compte pour 80 % de la consommation d'énergie des ménages. Voir article sur les Bâtiments Basse Consommation Réglementation thermique RT 2012 énergie bâtiment neuf

Pour les logements anciens à rénover ou améliorer, un plombier-chauffagiste aidé par un technicien-thermicien ou bureau d'études pourront réaliser une étude thermique impliquant le calcul calorifique des différentes chaudières à utiliser dans votre logement. Appareil à plaquettes de bois, chaudière à condensation, climatisation réversible, plancher chauffant, convecteur, puits canadien, géothermie ou pompe à chaleur sont à même de répondre à vos attentes.

Le chauffage dans un logement est en moyenne le poste le plus critique de la consommation globale d’énergie. Notons que dans l’habitat neuf, grâce aux progrès de l’isolation la part destinée à la production d’eau chaude sanitaire est pratiquement équivalente à celle du chauffage.