Eco-rénovation

Quelles aides de l'Etat pour isolation efficace du logement

Date de mise à jour : 08/05/2022

Quelles aides de l’Etat pour isolation efficace du logement. L’isolation thermique est l’une des principales causes de déperdition de chaleur dans les habitations. En effet, selon l’Agence nationale pour l’efficacité énergétique, la moitié des pertes de chaleur d’un logement sont liées à une mauvaise isolation. Cela représente en moyenne une perte de 20 à 30 % de la chaleur produite, soit l’équivalent de 1 à 2 mois de chauffage ! Heureusement, de nombreuses aides financières existent.

  1. Les 2 types d'aides de l’État
  2. Pour bénéficier de ces aides
  3. Quelle est la finalité de l’isolation ?

Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) 

C'était l’aide la plus connue. Il était destiné à tous les ménages qui réalisaient des travaux d’isolation thermique dans leur habitation. Il a été remplacé par le dispositif MaprimRénov'qui favorise les ménages précaires tout en étant moins généreux avec ceux qui payent des impôts. Le seuil de non imposition pour 1 personne seule est de 15547 euros et pour un couple sans enfant de 29008 euros, 34121 euros net pour un couple avec 1 enfant, 39233 euros net pour un couple avec 2 enfants (le revenu net imposable est celui obtenu après abattement et déductions éventuelles).

Dans le passé, les clients qui payaient leur redevance annuelle bénéficiaient d'un crédit d'impôt de 50% pour installer un chauffage thermique solaire certainement le meilleur système en raison de l'absence de rejets et d'une énergie abondante et gratuite.

Pour bénéficier des aides de l’Etat, il est important de faire les bons choix en termes d’isolation. Il existe de nombreux isolants : les produits pétrochimiques : polystyrène, le polyuréthane, les produits classiques : les isolants minces réfléchissants, les laines minérales (laine de verre, laine de roche) et les plus performants : isolants en fibre de bois, chanvre, lin, métisse, laine de coton, laine de mouton, liège et ouate de cellulose qui cumule de nombreux avantages dont l'économie circulaire plus capture de CO2.

Obligations

Les travaux doivent être effectués par une entreprise qualifiée et doivent répondre à certaines conditions pour être éligibles. L'aide MaprimRénov' est cumulable avec d’autres aides, comme le programme Habiter Mieux de l’Anah.

Habiter Mieux est un programme destiné aux ménages modestes qui souhaitent réaliser des travaux d’amélioration de leur habitat (rénovation énergétique, dont l’isolation thermique). L’aide qui peut aller jusqu’à 15000 euros est cumulable avec MaprimRénov' . Pour bénéficier de cette aide, il faut faire appel à une entreprise Certibat, RGE ou Qualibat.

Il existe également des aides spécifiques pour les ménages très modestes, comme le chèque énergie. Ce chèque est attribué automatiquement aux ménages éligibles et permet de payer une partie de leurs factures d’énergie. En 2021, plus de 8 millions de ménages avaient bénéficié du chèque énergie.

Les 2 types d'aides de l’État 

Les aides de l’Etat pour l’isolation du logement peuvent être divisé en deux catégories : les aides financières et les aides techniques.

  1. Les aides financières pour l’isolation du logement sont destinées à aider les ménages à réduire leurs factures d’énergie. Elles peuvent être directement attribuées sous forme de crédit d’impôt ou de prêts, ou indirectement à travers des tarifs avantageux pour l’énergie.
  2. Les aides techniques pour l’isolation du logement visent à faciliter les travaux d’isolation et à améliorer la qualité de l’isolation. Elles peuvent prendre la forme de guides et d’un diagnostic énergétique gratuit.

 maison_renovation_sarking_toit.png

Pour bénéficier de ces aides 

Le 1er janvier 2022, une nouvelle loi est entrée en vigueur concernant l’isolation thermique et acoustique des logements. Elle impose aux propriétaires de réduire la consommation d’énergie de leur bien immobilier. Pour ce faire, ils doivent isoler leurs combles, leurs murs et leurs toitures. Ils ont également l’obligation de réduire les ponts thermiques et d’installer des fenêtres performantes. Pour les aider à respecter cette réglementation, l’Etat a mis en place diverses aides financières. Pour bénéficier de ces aides, il faut que le logement soit achevé depuis plus de 15 ans et que vous soyez en mesure de justifier de ressources modestes. Les travaux doivent être réalisés par une entreprise qualifiée RGE (reconnu garant de l’environnement).

  • Aides de l’Anah. L’Anah (Agence nationale de l’habitat) est l’organisme public chargé de promouvoir le confort et la performance énergétique des logements. Elle aide les propriétaires à réaliser des travaux de rénovation énergétique en leur accordant des subventions. Ces aides sont destinées aux propriétaires occupants et aux bailleurs sociaux qui souhaitent réaliser des travaux d’isolation.
  • Prêt éco-PTZ. Le prêt éco-PTZ (prêt à taux zéro) est une aide financière destinée aux propriétaires qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique. Il permet de financer l’isolation thermique du logement, l’installation d’une production d’énergie renouvelable ou encore l’achat d’une courte chaudière. Pour en bénéficier, il faut que le logement soit achevé depuis plus de 2 ans et que vous soyez en mesure de justifier de ressources modestes.
  • TVA à taux réduit. La TVA à taux réduit est une aide financière destinée aux propriétaires qui souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique.
  • Certificats d’Économie d’Énergie (CEE). Ils sont attribués aux particuliers qui réalisent des travaux d’isolation permettant de réduire la consommation d’énergie de leur logement. Les particuliers payent sans le savoir des sommes prélevées dans leurs achats par les "obligés" qui sont les énergéticiens (EDF, Engie, Total, etc.) ou les entreprises qui vendent de l'énergie (Auchan, Carrefour, Casino, Intermarché, Leclerc, Leroy Merlin, etc.), les distributeurs de carburant ou de gaz, etc.

Quelle est la finalité de l’isolation ? 

L’isolation du logement a pour finalité de réduire les pertes de chaleur du bâtiment et d’améliorer le confort des occupants. L’isolation peut être réalisée par l’intérieur ou par l’extérieur, en fonction des caractéristiques du bâtiment et du mode de construction. 

  • En isolant son logement, les déperditions thermiques sont limitées. Le chauffage est le poste de dépense le plus coûteux.
  • La température d'un bâtiment isolé restant constante, les variations de température extérieure sont moins sensibles et rendent les pièces agréables à vivre.
  • En réduisant la consommation d’énergie, l'impact sur l'environnement est plus limité. Dire que l'on protège la planète est assez cocasse, car c'est l'Homme qui doit se protéger et de lui-même !

Comment l’isolation du logement permet-elle d’économiser de l’énergie ?

L’isolation du logement est importante pour plusieurs raisons. Tout d’abord, elle permet de réduire les pertes de chaleur. En hiver, moins de chaleur s’échappe du logement et il faut donc moins de chauffage pour maintenir une température confortable. En été, l’isolation du logement permet de garder la fraîcheur à l’intérieur et de réduire la consommation d’énergie pour le climatisation. En second lieu, l’isolation du logement permet de réduire les nuisances sonores. Enfin, l’isolation du logement permet de réduire les risques de condensation et d’infiltration d’air.

Quel est le niveau d’isolation recommandé pour le confort optimal du logement ?

Il n’y a pas de réponse unique à cette question, car le niveau d’isolation recommandé dépend de plusieurs facteurs, notamment le climat dans lequel vous vivez, le type de logement que vous possédez et vos propres préférences en matière de confort. En général, les experts recommandent une isolation adéquate pour garantir un confort optimal tout au long de l’année. Cela signifie que votre logement doit être bien isolé pour maintenir une température agréable en été comme en hiver.

Pour une isolation optimale, il est recommandé de faire appel à un professionnel expérimenté. Il pourra vous aider à choisir le type d’isolation le mieux adapté à votre logement et à votre mode de vie.

Combien ça coûte pour isoler sa maison ?

Il existe plusieurs types d’isolation : l’isolation du toit, par l’intérieur et l’isolation par l’extérieur. Attention à ne pas isoler avec de mauvais produits et par des entreprises qui travaillent vite et mal. En 2020 et 2021, seuls 5% des logements ont changé d'étiquette énergétique passant par exemple de D à C ! La gendarmerie française a qualifié le dispositif de détournement d'aides de crime organisé.

l’isolation du toit

C'est la moins onéreuse, lorsqu'il s'agit de combles perdus c'est-à-dire non habitables.

  • l’isolation des combles perdus : entre 20 et 50 €/m²

Lorsque que les pièces sont habitées sous les toits, c'est plus coûteux soit l'isolation est réalisée entre les tuiles ou ardoises et le plafond, soit le toit est surélevé afin de mettre une couche d'isolant épaisse. Ce système est le plus cher, mais le plus efficace thermiquement.

  • l’isolation de la toiture : entre 50 et 80 €/m²
  • L'isolation par Sarking : entre 200 et 270 €/m2

L'isolation des murs

En matière d’isolation thermique des parois verticales 2 autres solutions s’offrent à vous par l’intérieur ou l'extérieur, la seconde est plus efficace. Evitez les produits pétrochimiques étanches à la vapeur d'eau (polystyrène, polyuréthane, etc.).

  • l’isolation des murs intérieurs : entre 15 et 75 €/m²

L’isolation thermique par l’extérieur sous enduit et sous vêture ont des prix similaires, entre 110 et 180 €/m². Celle sous bardage est plus onéreuse, généralement de 140 à 230 € par m².

  • Sous enduit : l’isolant est fixé sur la façade puis recouvert de 2 couches d’enduit. 1 mince puis 1 de finition ou d’enduit épais renforcé par une armature généralement constituée de fibres de verre ou en métal.
  • Sous vêture : Des panneaux de polystyrène et un parement sont emboîtés les uns avec les autres et assemblés par collage puis sont fixés sur la façade.
  • Sous bardage : l’isolant est inséré dans une ossature en bois. L'ensemble est fixé contre le mur extérieur grâce à des équerres. Le tout est recouvert d’un bardage de lames horizontales ou verticales dans divers matériaux : bois (mélèze, pin), pierre (ardoise, basalte, marbre), terre cuite ou PVC.
Donnez-nous votre avis
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.