Quels sont les avantages et inconvénients du gaz naturel ?

Dernière modification :

Le choix du gaz naturel est-il intéressant ? Le prix du kWh est-il compétitif pour le chauffage, eau chaude sanitaire, cuisson ? Découvrez les avantages et inconvénients du gaz naturel raccordé à plus de 11 millions de clients en France.

 

SOMMAIRE

 

 Gaz-naturel-compteur-communicant-Gazpar-GRDF.png

 

Un réseau national de gaz dense

77% de la population Française habite sur une zone desservie par le gaz naturel selon GRDF.

 

Evitez-les-frais-cachés-pour-réduire-factures-Picbleu.png

 

1. Tout savoir sur le gaz naturel

Le gaz naturel en compteur, (gaz de ville), ou le gaz propane en citerne sont deux gaz différents, le premier composé de méthane appelé anciennement gaz de ville possède le nom commercial de gaz naturel.

Ces deux gaz sont des matières qui, en présence d'un comburant (oxygène), génèrent de la chaleur lors de leur combustion.

Le gaz naturel est distribué chez les usagers par des conduites enterrées dans les agglomérations, le second est issu soit du pétrole par raffinage ou directement de gaz de champ comme le gaz naturel.

Le gaz propane est distribué soit en bouteilles, soit en citernes ou soit en réseaux canalisés avec des compteurs divisionnaires de gaz.

 

Evolution du prix de l'électricité Portail habitat Picbleu Gaz naturel :

Un quart des communes françaises sont raccordées au gaz naturel, elles représentent environ les trois quarts de la population française habitant dans des zones urbaines.Le raccordement au réseau de gaz naturel coûte environ 400 € lorsque le réseau passe dans la rue. Il faut compter environ 300 € le mètre linéaire si des travaux d'extension du réseau de distribution de gaz sont nécessaires. Cela peut vite devenir coûteux. Précisons que beaucoup d'usagers nous demandent notre avis sur les chances que leurs voisins se raccordent également en partageant les frais. En pratique, ces cas sont rares, les ménages ayant déjà un chauffage étant peu enclins à dépenser leurs économies dans un nouveau système.
Le prix du gaz naturel est intéressant et la moindre pollution que sa combustion entraine en fait l'énergie la plus adaptée en ville. (Pas d'odeurs et pas de fumées visibles).

Prix complet avec abonnement inclus de 100 kWh PCI gaz naturel au tarif B2I 3 usages : 

Hypothèse de calcul : consommation annuelle de 34,89 MWh PCS. Il s'agit de la consommation standard d'une grande maison avec chauffage, eau chaude sanitaire et cuisson au gaz. 5.8298 euros en juin 2016.

Prix complet avec abonnement inclus de 100 kWh PCI gaz naturel au tarif B1 3 usages : Hypothèse de calcul : consommation annuelle de 23,26 MWh PCS. Consommation standard d'un grand logement avec chauffage, production d'eau chaude sanitaire et cuisson au gaz. Tarifs régulés. Source méthodologie : Pégase* Ministère de L'Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie. Relevé des différents barèmes officiels Engie GRDF.

 

2. Tarif du kWh

Pourquoi le prix du kWh est-il plus élevé pour un appartement ?

Dans les barèmes B1 et B2I le prix du kwh est le même, mais la consommation est différente pour un appartement et une maison individuelle. L'abonnement étant identique, le prix complet de 100 kWh est donc plus élévé pour un appartement que pour une maison.

 

3. L'évolution du kWh

Le 1er décembre 2016 les tarifs réglementés de vente de gaz pour les particuliers ont augmenté de 2,55 %.
Le 1er janvier 2017, le prix des offres de gaz naturel a augmenté pour 2 raisons :

- la Taxe Intérieure sur la Consommation de Gaz Naturel (TICGN), appliquée sur le prix du gaz naturel a augmenté. Elle est passée de 4,34 €/MWh à 5,88 €/MWh.
- le prix hors taxe des tarifs réglementés de gaz d’Engie (Ex GDF Suez) a augmenté de 2,3 % *.

Au final, cela s'est traduit par une hausse des tarifs réglementés d’Engie de l’ordre de 5 % TTC.

* Sur le territoire national, il existe 5 % de communes gérées par une ELD (entreprise locale de distribution) comme Gaz de Bordeaux, Gaz et Electricité de Grenoble, etc. l’évolution tarif réglementé peut être différente.

Le tarif réglementé du gaz naturel a augmenté de + 0.4 % en juillet 2016 et + 2% en août 2016. Les tarifs réglementés de vente de gaz naturel en distribution publique d'ENGIE (ex GDF SUEZ) ont baissé en moyenne depuis le 1er janvier 2016 de 2 % (HT) par rapport au barème en vigueur en décembre 2015. Depuis le 1er janvier 2015, les tarifs réglementés de vente de gaz ont en moyenne baissé de 17,1 %. La taxe intérieure de consommation sur le gaz naturel (TICGN) évolue au 1er janvier 2016, de 2,64 €/MWh à 4,34 €/MWh.

Cette baisse répercute l’évolution des coûts d’approvisionnement d’ENGIE depuis le 1er décembre 2015 en fonction d'une formule tarifaire.

 

4. La formule tarifaire

La formule tarifaire inscrite dans l’arrêté du 24 juin 2015 relatif aux tarifs réglementés de vente du gaz naturel fourni à partir des réseaux publics de distribution d'ENGIE (ex GDF Suez) détermine le coût du produit.

La part des indices du marché de gros était de 77,4 %.

La forte baisse des indices mensuels (principal indice de la formule tarifaire) et trimestriel du prix à terme du gaz sur le marché de gros des Pays-Bas, et de celui du marché français PEG Nord (Point d'Échange de Gaz Nord), pour le mois de janvier 2016 par rapport au mois de décembre 2015 expliquait la baisse des prix plusieurs mois consécutifs.

Source CRE (Commission de Régulation de l'Énergie)

 

Station de pompage de gaz naturel. Photo Picbleu

Station de pompage de gaz naturel Acqualys

 

5. Avantages du gaz naturel

La principale raison pour laquelle les consommateurs d’énergie choisissent le gaz naturel pour le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire ou la cuisson dans leur logement est liée au prix du kWh de gaz naturel beaucoup moins cher que le kWh électrique.
Et plus confortable surtout lorsque le logement est équipé de convecteurs électriques, panneaux rayonnants ou radiateurs à inertie.

Avantages du gaz naturel

Approvisionnement

Les sources géographiques d'approvisionnement du gaz naturel sont plus diversifiées, à l’échelle mondiale, que celle du pétrole.

Caractéristiques physico-chimiques

Le gaz naturel n’est pas toxique.

Le pouvoir calorifique supérieur (PCS) du gaz naturel dans les conditions normales de pression et de température, soit 0°C et 1 atmosphère est de 10 kWh/Nm3 : kilowatt-heure par normomètre cube.

Le caractère très énergétique du gaz naturel démontre tout l’intérêt de ce produit.

Faibles émissions de CO2 lors de sa combustion si on le compare au dérivé du pétrole, de par sa forte teneur en méthane.

Combustion du gaz naturel

La combustion du gaz naturel émet peu de fumées, il suffit de comparer avec une cheminée à combustible bois ou fioul dont les fumées sont particulièrement gênantes pour les voisins et entrainent des troubles de voisinage.

De futurs conflits en perspective sont à attendre (la justice a dernièrement ordonné la destruction d'une cheminée qui occasionnait une gêne pour le voisin).

Lors de sa combustion,le gaz naturel ne crée qu’une molécule de CO2 par molécule de méthane alors que le pétrole en émettra au minimum 5.

La combustion du gaz naturel génère 25 % de moins de dioxyde ce carbone (CO2) que le pétrole.

La combustion du gaz naturel génère 45 % de moins de dioxyde ce carbone (CO2) que le charbon.

Sa combustion permet un ramonage moins fréquent limité à une fois par an.

Taux de cendres libéré par le gaz naturel faible par rapport au bois.

Le gaz naturel offre un gain de place et d'investissement, pas de risque de pollution en l'absence de stockage.

L'utilisation du gaz naturel

Pour la production d’électricité, les rendements énergétiques obtenus à partir de gaz naturel dans des cycles combinés sont supérieurs à ceux obtenus avec les centrales à charbon ou à pétrole.

La sécurité du gaz naturel

Son utilisation est sécurisée. Des additifs sont rajoutés au gaz pour pouvoir le détecter en cas de fuite de gaz.

Toute installation de gaz naturel doit être réalisée par un professionnel du gaz formé, possédant une qualification et qui délivre un certificat de conformité.

Les installations de gaz sont contrôlées par un organisme appelé Qualigaz.

Les chaudières gaz naturel

De nombreux appareils automatiques fonctionnent au gaz naturel.

Le gaz naturel fonctionne avec une chaudière à condensation pouvant fonctionner de manière autonome et automatique grâce à une alimentation en combustible automatique à vecteur eau chaude.

L'électronique permet une automatisation poussée et garantit un excellent rendement de la chaudière.

Le prix d'une chaudière à gaz naturel est raisonnable (entre 2700 € et 5000 € TTC posée) contre une chaudière à fioul ou à bois (9000 à 15000 € TTC) ce qui la rend très compétitive en investissement/amortissement/maintenance/entretien...

Crédit d'impôt pour les appareils fonctionnant au gaz naturel

Les appareils à gaz naturel bénéficient d’un crédit d’impôt de 30 %.

Les chaudières à gaz naturel bénéficient de primes CEE (Contribution Energie Climat) versées par un énergéticien (ex Engie).

Les travaux de main d'oeuvre bénéficient du taux de TVA réduite de 5.5 % si l'habitation a plus de 2 ans.

Les moyens de paiement du gaz naturel

Le réseau de gaz naturel permet aux usagers d'avoir accès, sans stockage, à une énergie assimilable à la facturation de l'électricité.

Le paiement ne s'effectue qu'après avoir consommé l'énergie.

 

6. Inconvénients gaz naturel

Concernant les inconvénients, la liste ci-dessous détaille tous les éléments négatifs :

Le gaz naturel étant une énergie fossile épuisable, ses réserves sont limitées.

Réserves limitées à quelques décennies.

La construction de gazoducs est risquée dans certains secteurs géographiques et mène à des conflits géopolitiques.

La dépendance en gaz naturel (qui est importé) des pays industrialisés.

Le gaz naturel est distribué par un réseau de canalisations dans les espaces urbains qui ne couvre pas l'ensemble du territoire.

La sécurité du gaz naturel

Le stockage et le transport délicat au regard de l’explosivité du gaz. Surtout en présence d'une source d’inflammation à proximité (étincelle).

La concentration du gaz naturel dans l’air entre 5 et 15 % est suffisante pour provoquer une explosion en cas de fuite de gaz.

Le gaz naturel ne peut être liquéfié qu'à très haute pression ou à très basse température contrairement aux gaz de pétrole liquéfiés (GPL).

Le gaz naturel utilisé comme carburant automobile implique l'utilisation de réservoirs supportant des pressions de 300 bar.

Gaz naturel et environnement

Les conséquences de l’utilisation du gaz naturel sur l’effet de serre.

Les réserves de gaz naturel localisées géographiquement (coût environnemental transport sur de longues distances).

Le gaz méthane, principal composant du gaz naturel possède un pouvoir de réchauffement global (PRG) 23 fois plus élevé que le CO2.

Le gaz naturel, même si il est le plus propre des combustibles fossiles, émet lors de sa combustion du gaz à effet de serre (CO2) et de l’oxyde d’azote.

Sur l'ensemble de la filière du gaz naturel, un taux de fuite de 4 % équivaut à des émissions de gaz à effet de serre équivalentes à celle du charbon.

Les prix du gaz naturel

Le prix du gaz est plus élevé que les vraies énergies renouvelables (solaire, hydraulique, biomasse, hydraulique).

Les prix fluctuants sont liés en partie au prix du pétrole. Voir article sur la fixation des prix du gaz.

L’installation d’un chauffage central avec une chaudière au gaz naturel reliée à un réseau de radiateurs est plus coûteuse que le simple branchement sur le secteur de convecteurs électriques.

 

 

Comparatif-prix-gaz-naturel-propane-en-citerne-Picbleu.png 

7. Le gaz naturel est-il cher ?

Le gaz naturel est l'une des énergies les plus compétitives du marché.


En remplaçant l'énergie de chauffage actuel par le gaz naturel, vous pouvez économiser entre 300 € et 500 € par an.
Sur le schéma ci-dessous, la compétitivité du gaz naturel par rapport aux autres énergies a été calculée sur une période de 15 ans.

Exemple d’une maison individuelle construite à partir de 1988, d’une surface indicative de 110 m2, située en zone H1 (nord).
Besoins annuels types : chauffage = 10 000 kWh; ECS = 2000 kWh rendements équipements selon méthode 3CL-DPE.
(1) Chaudière standard des années 1988 – 2000.
(2) Convecteurs + ballon électrique > 15 ans.
Abonnement inclus (pour la solution électrique, différentiel d’abonnement de 12kVA double tarif/6 kVA simple tarif).

Comparatif-coût-chauffage-eau-chaude-3-maisons-sur-15-ans--GRDF-Fioul-électricité-Picbleu.png

 

8. Comparatif des énergies

Comparatif du prix du gaz naturel et du tarif gaz en citerne

Comparatif-prix-des-énergies-de-chauffage-fossiles-renouvelables-Picbleu.png

 

 

 

Que-choisir-chauffage-gaz-fioul-granulés-bois-pompe-à-chaleur-Picbleu.png

Commentaires
Cet article a été commenté 1 fois.
Nouveau système de chauffage
Merci beaucoup de ces explications pour comprendre la différence entre le gaz naturel et le gaz propane. Nous sommes en train de faire des rénovations de notre maison et nous avons pensé remplacer notre chaudière pour économiser plus d’énergie. Pour moi, c'est aussi important de protéger l'environnement, mais je ne savais pas quel système est le plus écologique. J’apprécie beaucoup les longues listes des avantages et inconvénients du gaz naturel. Eli | http://www.gazo-sud.com/produits_et_services.html
Commenter cette page

Tous les articles

Textes décalés

Actualités

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces

Normes

Publireportages