Quels travaux réaliser pour améliorer son chauffage ?

Dernière modification :

Pour bien choisir les travaux à réaliser pour améliorer l'efficacité énergétique d'un logement afin de bénéficier d'un mode de chauffage efficient pour un logement, il faut avoir une vision globale de l'ouvrage avant de demander des devis pour chaque corps de métiers.

 

1) Cas d'un logement ancien :

Le diagnostic d'un logement ancien demande :

- Une étude thermique

- Une étude technique (analyse des travaux à effectuer)

- Une étude financière (estimation des aides et subventions, et des économies d’énergie)

 

Les aides et le crédit d'impôt

Le crédit d'impôt incite les propriétaires à réaliser des travaux d'économies d'énergie pour l'existant.

 

Trouver un spécialiste RGE pour rénover tout un logement

Le conseil thermique sérieux est le gage d'un travail efficace. 

Pour effectuer cette approche globale, il faut faire appel à des professionnels qualifiés, cette activité ne s'improvise pas.

 

Un exemple de rénovateur de logement agrée et certifié

La société Cozynergy est un opérateur global spécialisé dans la rénovation énergétique de l'habitat. Il est présent dans 11 départements.

Le responsable local Cozynergy effectue le diagnostic d'un logement ancien afin de connaître tous les points à améliorer, indique les aides, les primes, le crédit d'impôt, prend en charge le dossier administratif de demande de subventions des différents postes d'amélioration, fait réaliser les travaux, en assure l'accompagnement, le suivi et même la maintenance.

 

Les travaux de rénovation de Cozynergy Doc Picbleu Carte France zones activité rénvation globale Cozynergy

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les types de travaux d'amélioration énergétique d'un logement

 

Domaines d'activité de Cozynergy Document www.Picbleu.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'est-ce que le DPE ?

Le DPE (Diagnostic de Performance énergétique) permet de connaître la qualité du logement. Les consommations d'un bâtiment sont classées par lettre, le logement le plus énergivore se situe en bas et la plus économe en haut. Le chiffre indique le nombre de kilowatts par heure en énergie primaire par mètres carrés et par an qui est nécessaire pour alimenter une maison en énergie.

Que ce soit dans le neuf ou dans l'ancien, le choix de l'énergie de base est secondaire et répond à certaines exigences de confort, de qualité de vie et d'environnement.

 

Etiquette énergie A à G consommation bâtiments Doc Picbleu

 

 

 

 

 

 


Le DPE permet d'obtenir l'étiquette énergie d'un logement comme sur les appareils électroménagers afin de déterminer le classement et si des travaux sont nécessaires pour allier économies, performances et confort.

Même s'il manque l'aspect santé (bien que des avancées avec l'étiquette sur la qualité de l'air ont été mises en place), depuis 2011 ce diagnostic a le mérite d'exister et de faire prendre conscience de la qualité du logement.

 

 

 

 

 

Quelle est l'utilité du DPE ?

 

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) permet d’obtenir la consommation énergétique annuelle d’un habitat, son affichage est obligatoire sur toute annonce immobilière.

Le Diagnostic de performance énergétique (DPE) doit être effectué par un professionnel certifié qui fournit un document donnant un état des lieux des caractéristiques thermiques du logement.

Ce rapport met en évidence les points faibles du logement et préconise une liste de travaux d’amélioration utiles afin de remédier aux défaillances thermiques du logement qui sont générales sur toutes les constructions réalisées avant l'application de la règlementation thermique RT 2012 en janvier 2013.

Le Diagnostic de performance énergétique (DPE) analyse et mesure à la fois le niveau d’émission de gaz à effet de serre et la consommation d’énergie du logement. Le résultat, exprimé en kWh d’énergie primaire par mètre carré et par an, est situé sur une échelle graduée allant de l'étiquette énergie A (≤ 50 kwhep/m2.an) à l'étiquette G (> 450).

L’étiquette énergie A indique que le bâtiment est économe et l’étiquette G désigne les logements les plus énergivores. La consommation moyenne des logements en France se situe autour de 240 kwhep/m2.an, une valeur médiocre qui correspond à l'étiquette E.

Les logements subventionnés par l’Anah (Agence Nationale pour l'amélioration de l'Habitat) pour la rénovation énergétique se situent majoritairement sur l'étiquette G avant travaux.

 

Recevoir des conseils sur les travaux indispensables

Le DPE est aussi l’occasion de recevoir des conseils sur les travaux nécessaire afin d’améliorer l’étiquette énergie de votre logement.

Lorsque vous faites réaliser un DPE sans y être obligé (hors cas de vente ou de nouvelle location), vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt. 

 

Le DPE (Diagnostic de Performance Energétique) non obligatoire (hors vente ou location)

 

La facture de l'entreprise doit mentionner le fait que ce diagnostic de performance énergétique a été réalisé en dehors des cas où la réglementation le rend obligatoire.

Un seul Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) ouvre droit au crédit d’impôt pour un même logement par période de cinq ans, c'est-à-dire que vous ne pourrez bénéficier d'un crédit d'impôt qu'une fois tous les 5 ans.

Le Diagnostic de Performance Énergétique DPE doit être réalisé par un professionnel mentionné à l’article L.271-6 du Code Général de la Construction et de l’Habitation

 

2) Cas d'une future habitation à construire

 

Pour toute construction neuve RT 2012, le DPE est obligatoire, mais ne bénéficie pas de crédit d'impôt.

Besoin d'aide  un conseiller vous appelle

  • L'isolation des combles sous toiture : la plus rentable rapidement

    Ces travaux d'isolation qui sont les plus faciles à réaliser permettent en général une réduction de la consommation conventionnelle supérieure à 25 %.

     

    Quels sont les prix moyens ?

    Il faut compter pour une maison de 100 m2 entre 2500 et 5000 €.

    Ces travaux ouvrent droit à différentes aides (l'Aide du programme « Habiter Mieux» et les subventions de l'Anah).

    Nous déconseillons l'usage des combles pour en faire des chambres, car l'été la chaleur y sera trop élevée et l'hiver un surcroit de chauffage devra compenser les déperditions.

     

    Les travaux d'isolation des combles perdus

    Lorsque les combles ne sont pas habitables, ils sont appelés combles perdus : c'est la situation idéale, car il est très difficile d'isoler des combles chauds, c'est-à-dire des combles constituants des pièces à vivre.

    Les travaux d'isolation de combles perdus sont très faciles à réaliser et très efficaces, ils peuvent être réalisés de deux façons :

    - Soit en déroulant des panneaux d'isolant sur le plancher des combles pour cela, il est recommandé afin d'améliorer la continuité de l'isolant de poser deux couches croisées. - Soit en projetant l'isolant par soufflage sur le plancher de combles à l'aide d'une machine.

     

    Le crédit d'impôt

    Il existe une réglementation précise sur les résistances thermiques. Pour obtenir le crédit d'impôt ou pour bénéficier d'une subvention de l'Anah, il faut poser un isolant de résistance thermique R >5.

    Attention ce n'est pas parce que les dispositions fiscales donnent une valeur minimale à atteindre qu'il faut juste l'obtenir vous devez dépasser cette valeur : les dépenses d'isolation coûtent 3 fois moins cher que les dépenses futures de chauffage.

    L'isolation fait partie des investissements les plus rentables.

    Autre remarque concernant les matériaux isolants posés au contact des conduits de cheminée ou des spots électriques qui doivent être incombustibles ou protégés par des dispositifs résistants au feu.

  • L'aménagement des combles chauds (habités)

    Aménager des combles pour les rendre habitables est discutable en raison de la difficulté importante à isoler correctement surtout de la chaleur estivale.

    Le coût s'établit toujours pour une maison de 100 m2 entre 4500 et 6000 €.

    Si vous souhaitez quand même isoler, il faudra soigner l'isolation en utilisant des matériaux efficaces comme la laine de bois ou fibre de bois et éviter de placer des films aluminisés PMR en pensant qu'à eux seuls ils permettront une isolation efficace.

    Dans l’état actuel des connaissances, leur efficacité n’est pas établie avec certitude et de toute façon ils ne bénéficient pas de certification (donc ne sont pas pris en compte dans les crédits d'impôt).

     

    Deux cas peuvent se présenter :

    lorsque la couverture est en bon état, la solution la moins coûteuse consiste à poser sous la charpente des panneaux d’isolant déroulés. Il est recommandé de poser deux couches croisées pour améliorer la continuité de l'isolant. Dans le cas où la couverture doit être refaite et pour une efficacité maximale, l'isolation des combles aménagés peut aussi se faire à l'extérieur de la charpente.

    Pour obtenir le crédit d'impôt ou pour bénéficier d'une subvention de l'Anah, il faut que le professionnel pose un isolant de résistance thermique d'une résistance thermique R >5...

    Valeur correspond à une épaisseur de laine minérale standard d'au moins 20 cm ce qui est notoirement insuffisant (pour empêcher le réchauffement solaire estival, il faudrait mettre 85 cm de laine de verre ou de laine de roche).

    Coupe charpente isolant sous  rampant aménagé Doc Picbleu

  • La ventilation des locaux : la base essentielle pour un logement sain

    Les travaux de rénovation thermique, notamment les remplacements de fenêtres, peuvent dans certains cas empêcher un renouvellement d’air correct.

    Le renouvellement peut être assuré par des entrées et sorties d’air fonctionnant par tirage naturel (grilles d'aérations passives) ou ventilation mécanique mettant la maison en dépression.

     

     

    Ces 2 systèmes permettent d'évacuer vers l’extérieur les polluants et la vapeur d’eau résultant de l’activité domestique (respiration, cuisine, toilette, lessive).

     

    Le tirage naturel (grilles d'aérations passives)

    Il est nécessaire d'aérer au moins un quart d'heure par jour, en hiver et une demie heure par jour en été pour assurer un renouvellement de l'air vicié intérieur. En l'absence d'une ventilation suffisante, l’atmosphère intérieure du logement peut présenter des risques pour la santé des occupants et engendrer des condensations, des moisissures, des efflorescences nocives pour le bâtiment.

    Les entrées et sorties d’air doivent faire l’objet d’une étude soignée lorsque les logements sont équipés de chaudières à combustion ou poêles à gaz, au fioul, au bois, au charbon à tirage naturel.

     

    La VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée)

    Une maison ne peut être saine que si elle est bien aérée. Si la ventilation naturelle reste la plus satisfaisante du point de vue écologique, une VMC (ventilation mécanique contrôlée) bien conçue, bien réalisée et bien entretenue est la meilleure solution.

    En résumé, avant d'engager les travaux il faut veiller à ce que chaque pièce du logement soit suffisamment ventilée.

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion