Chauffage

Travaux de chauffage La chaudière fioul à condensation

Date de mise à jour : 27/07/2021

L’installation ou le remplacement de chaudières au fioul sera interdit à partir du 1er janvier 2022 en raison de la pollution de ce mode de chauffage polluant qui émet le plus de gaz à effet de serre : 324 grammes de CO2 par kilowattheure contre 227 pour le gaz.

  1. La chaudière fioul condensation
  2. Rendement d'une chaudière fioul
  3. Le chauffage central à eau chaude
  4. Passer d'une chaudière fioul au gaz
  5. Les travaux d'isolation thermique

Des aides incitatives

Le gouvernement français a mis en place de nombreuses primes afin d’inciter les foyers à changer leur chaudière et à isoler leur maison. Des aides MaPrimeRénov’ à la rénovation énergétique permettent de remplacer une vieille chaudière au fioul et faire des travaux d'amélioration énergétique et thermique du logement. Ces primes sont versées à tous les foyers en fonction de leurs revenus.

La chaudière fioul condensation 

La chaudière fioul à condensation est moins polluante, mais il est inutile de se précipiter pour en faire poser une avant 2022. Investir 9000 ou 10000 euros pour un chauffage dont l'avenir est compté n'est pas judicieux ni rentable.

Une chaudière à condensation fioul consomme moins qu’une chaudière moderne standard, les rejets de dioxyde de carbone, d’oxydes d’azote et de dioxyde de soufre s’en trouvent proportionnellement réduits, mais restent très élevés car le fioul est une énergie fossile qui reste polluante.

Rendement d'une chaudière fioul 

Grâce à la récupération de la chaleur produite lors de la combustion du fioul, une chaudière fioul à condensation affiche un rendement énergétique supérieur à 100 %.
Selon les calculs de l’ADEME, une chaudière fioul à condensation consommera 15 à 20 % de combustible de moins par rapport qu'une chaudière moderne de type standard, une économie pouvant même aller jusqu’à 40 % sur une installation fioul de plus de 20 ans. Mais investir dans cette énergie est une erreur.

Le chauffage central à eau chaude 

Un système de chauffage central au fioul domestique s'adapte-t-il à d'autres énergies ?

Une chaudière fioul à condensation est techniquement plus performante qu'une chaudière fioul classique, car elle récupère l’énergie produite lors de la combustion du fioul pour chauffer l’eau du circuit de chauffage, son rendement est amélioré et permet de réaliser une économie de combustible. Lorsque l'on envisage une conversion, le même circuit de chauffage (radiateurs ou plancher chauffant) est utilisé pour le fuel que pour les granules.

Passer d'une chaudière fioul au gaz 

Passer d'une chaudière fioul à une chaudière gaz permet de conserver le même réseau de tuyauteries d'eau chaude. La chaudière gaz à condensation peut être raccordée à l’ensemble des systèmes de chauffage fonctionnant à base d’eau chaude, à condition d’être soit raccordée au gaz naturel (gaz de ville) ou soit raccordée à une cuve pour le stockage du combustible. Afin que son rendement soit optimal, le système en question doit fonctionner à basse température (entre 45 et 55°C) et son installation doit être réalisée par un professionnel Qualigaz.

Les travaux d'isolation thermique 

Le choix du système de chauffage ne doit pas écarter les travaux d'isolation

Environ 60 % 75 % de la consommation totale d’énergie d’un ménage est absorbé par le chauffage selon une étude de l’ADEME. Faire le choix d’installer une chaudière fioul à condensation peut sembler rentable afin de ne pas engager des travaux trop importants dans sa maison, tout en réalisant des économies d’énergie, mais cette solution technique ne doit pas faire oublier la vraie solution qui est l'isolation et l'amélioration de l'efficacité énergétique d'un logement.

L'énergie est une source précieuse, utile et épuisable

L'énergie est une ressource précieuse utile et épuisable. En raison de l'accroissement des populations sur la planète, la demande d'énergie est croissante dans tous les pays. Toutes les formes d'énergie ont une empreinte environnementale : chacun de nous porte la responsabilité d'éviter le gaspillage de l'énergie en l'utilisant intelligemment. Comment agir ? En économisant l'énergie en réduisant sa consommation là où elle n'est pas nécessaire. Par exemple, ne pas chauffer une pièce inoccupée, écourter une douche pour économiser l'eau chaude, éviter d'acheter des appareils gourmands en énergie, etc. L'efficacité énergétique dans le bâtiment est plus efficace : l'utilisation de moins d'énergie pour effectuer le même travail. Par exemple, une chaudière à haute efficacité énergétique utilise moins d'énergie pour fournir une même quantité de calories.

  • le gaz naturel

    Votre commune est-elle desservie par le gaz naturel ?

    Si votre commune est desservie par un réseau canalisé de gaz naturel (gaz de ville) vous pouvez demander un raccordement et remplacer avantageusement votre chaudière fioul pour du gaz naturel plus propre, avec moins d'entretien, moins cher à l'utilisation et dont la chaudière sera nettement moins coûteuse à l'achat.

    Le gaz naturel et le gaz propane  sont 2 gaz commercialisés de façon différente. Le gaz naturel en compteur et le gaz propane en citerne.

    Compteur gaz Portail habitat Picbleu

     

    Qu'est-ce que le gaz naturel ?

    Le gaz naturel est une appellation commerciale du gaz méthane, en effet il est composé de 95 % de méthane, de moins de 4 % d'éthane et d'azote, de 1 % de dioxyde de carbone et de propane. Ce gaz provient de la transformation naturelle, pendant plusieurs millions d'années de différentes matières organiques. Le méthane est un gaz de la famille des hydrocarbures dont la composition chimique est la plus simple, car le méthane (CH4) ne contient qu'un seul atome de carbone et quatre atomes d'hydrogène.

    Un hydrocarbure est un composé organique qui ne contient que des atomes de carbone et d'hydrogène. Il existe d'autres hydrocarbures qui s'apparentent au méthane : le propane (C3H8), l'éthane (C2H6) et enfin le butane (C4H10). La production de méthane est également possible par la biomasse, un processus accéléré de décomposition de résidus organiques permettant de produire ce gaz mais en quantité insuffisante pour un usage intensif.

    S'il n'est pas possible d'éliminer les effets des activités humaines sur l'environnement, il est possible de veiller à les réduire. C'est tout à fait réalisable si l'on pense l'énergie globalement en considérant les bénéfices et les effets négatifs de chaque source pour faire les bons choix.

    Les caractéristiques du gaz naturel

    Le gaz naturel, incolore et inodore à l’état brut, est extrait directement du sous-sol. L’ajout de mercaptan ou autre additif de même type est un composé soufré destiné à lui donner une odeur caractéristique pour des questions de sécurité.

    Son usage principalement domestique pour le chauffage et la cuisson s’est développé dans d’autres domaines, centrales électriques, industrie ou transport.
    La part du gaz naturel croît constamment dans la consommation mondiale d’énergie, surtout en Europe, depuis environ 30 ans.
    C’est la troisième source d’énergie la plus utilisée dans le monde après le pétrole. Le gaz naturel est liquéfié sous l’action d’un refroidissement à -162 °C. Cette opération le rend à l’état liquide, non pressurisé, facilitant alors son transport.
    Le gaz naturel liquide peut ainsi se transporter par bateau (navire-méthanier), contrairement au gaz naturel classique qui transite par gazoduc.

    Les pompes à chaleur hybrides

     

     Saunier Duval Genia hybrid pompe à chaleur et chaudière à condensation gaz

  • le gaz propane

    Qu'est-ce que le gaz propane ?

    Le gaz naturel extrait d'un gisement contient des particules de sable, de la vapeur d’eau, divers hydrocarbures liquéfiables, etc. Une unité centrale de traitement le conditionne et en tire du méthane, du butane, de l’éthane ainsi que du propane. Le propane est issu de la purification du gaz naturel (60 % des champs de gaz naturel) ou pour les 40 % restants de la séparation des gaz de pétrole liquéfiés (propane et butane) provenant de la distillation du pétrole brut (raffinage du pétrole).

    Les caractéristiques du gaz propane

    Les GPL gazeux dans des conditions normales de température et de pression peuvent être facilement liquéfiés. C'est ce caractère qui rend leur transport et leur commercialisation aisés. Le propane sous forme liquide, occupe 270 fois moins d’espace qu’il en occupe sous forme gazeuse. Cela signifie qu’un litre de propane liquide équivaut à 270 litres de propane gazeux. Le propane est donc stocké et transporté sous forme liquide afin d’occuper moins d’espace et de faciliter le transport.

    Le propane : un gaz incolore et inodore

    Comme le gaz propane est incolore et inodore, il est odorisé pour des raisons de sécurité avec un produit à l'odeur caractéristique de choux bouilli : l'éthanéthiol (appelé mercaptan) est composé d'éthyle (C2H5) un dérivé de l'éthane hydrocarbure et de thiol formé d'hydrogène et de souffre. Une odeur rappelle celle des oeufs pourris ou du chou bouilli. Cette odeur permet de détecter la présence de gaz propane à des concentrations inférieures à 1 % dans l'air. Le gaz propane n'est pas toxique en cas d'inhalation.

  • Les énergies