Travaux de chauffage.La chaudière fioul à condensation

Dernière modification :
  • Le choix du système de chauffage ne doit pas écarter les travaux d'isolation

    Environ 60 % 75 % de la consommation totale d’énergie d’un ménage est absorbé par le chauffage selon une étude de l’Ademe. Faire le choix d’installer une chaudière fioul à condensation peut sembler rentable afin de ne pas engager des travaux trop importants dans sa maison, tout en réalisant  des économies d’énergie, mais cette solution technique ne doit pas faire oublier la vraie solution qui est l'isolation et l'amélioration de l'efficacité énergétique d'un logement.

    L'énergie est une source précieuse, utile et épuisable

    L'énergie est une ressource précieuse utile et épuisable. En raison de l'accroissement des populations sur la planète, la demande d'énergie est croissante dans tous les pays. Toutes les formes d'énergie ont une empreinte environnementale : chacun de nous porte la responsabilité d'éviter le gaspillage de l'énergie en l'utilisant intelligemment.  Comment agir ? En économisant l'énergie en réduisant sa consommation là où elle n'est pas nécessaire. Par exemple, ne pas chauffer une pièce inoccupée, écourter une douche pour économiser l'eau chaude, éviter d'acheter des appareils gourmands en énergie, etc. L'efficacité énergétique dans le bâtiment est plus efficace : l'utilisation de moins d'énergie pour effectuer le même travail. Par exemple, une chaudière à haute efficacité énergétique utilise moins d'énergie pour fournir une même quantité de calories.

    Un sytème de chauffage central au fioul domestique s'adapte-t-il à un circuit existant ?

    Une chaudière fioul à condensation est techniquement plus performante qu'une chaudière fioul classique, car elle récupère l’énergie produite lors de la combustion du fioul pour chauffer l’eau du circuit de chauffage, son rendement est amélioré et permet de réaliser une économie de combustible. Lorsque l'on envisage une conversion, le même circuit de chauffage (radiateurs ou plancher chauffant) est utilisé pour le fuel que pour les granules. Passer d'une chaudière fioul à une chaudière gaz permet de conserver le même réseau de tuyauteries d'eau chaude. La chaudière fioul à condensation peut être raccordée à l’ensemble des systèmes de chauffage fonctionnant à base d’eau chaude, à condition d’être équipée d’une cuve pour le stockage du combustible. Afin que son rendement soit optimal, le système en question doit fonctionner à basse température (entre 45 et 55°C) et son installation doit impérativement être réalisée par un professionnel Qualifioul.

    Le rendement d'une chaudière fioul à condensation

    Grâce à la récupération de la chaleur produite lors de la combustion du fioul une chaudière fioul à condensation affiche un rendement énergétique supérieur à 100 %. Selon les calculs de l’Ademe, une chaudière fioul à condensation consommera 15 à 20 % de combustible de moins par rapport qu'une chaudière moderne de type standard, une économie pouvant même aller jusqu’à 40 % sur une installation fioul de plus de 20 ans.

    La chaudière fioul à condensation est moins polluante

    Une chaudière à condensation fioul consomme 15 à 20 % de combustible de moins qu’une chaudière moderne standard, les rejets de dioxyde de carbone, d’oxydes d’azote et de dioxyde de soufre s’en trouvent proportionnellement réduits mais restent élevés car le fioul est une énergie fossile qui reste polluante.

     Votre commune est-elle desservie par le gaz naturel ?

    Si votre commune est desservie par un réseau canalisé de gaz naturel (gaz de ville) vous pouvez demander un raccordement et remplacer avantageusement votre chaudière fioul pour du gaz naturel plus propre, avec moins d'entretien, moins cher à l'utilisation et dont la chaudière sera nettement moins coûteuse à l'achat. Le gaz naturel et le gaz propane sont deux gaz commercialisés de façon différente. Le gaz naturel en compteur et le gaz propane en citerne.

    Compteur gaz Portail habitat Picbleu

    Qu'est-ce que le gaz naturel ?

    Le gaz naturel est une appellation commerciale du gaz méthane, en effet il est composé de 95 % de méthane, de moins de 4 % d'éthane et d'azote, de 1 % de dioxyde de carbone et de propane. Ce gaz provient de la transformation naturelle, pendant plusieurs millions d'années de différentes matières organiques. Le méthane est un gaz de la famille des hydrocarbures dont la composition chimique est la plus simple, car le méthane (CH4) ne contient qu'un seul atome de carbone et quatre atomes d'hydrogène. Un hydrocarbure est un composé organique qui ne contient que des atomes de carbone et d'hydrogène. Il existe d'autres hydrocarbures qui s'apparentent au méthane : le propane (C3H8), l'éthane (C2H6) et enfin le butane (C4H10). La production de méthane est également possible par la biomasse, un processus accéléré de décomposition de résidus organiques permettant de produire ce gaz mais en quantité insuffisante pour un usage intensif.

    Le chauffage au gaz

    S'il n'est pas possible d'éliminer les effets des activités humaines sur l'environnement, il est possible de veiller à les réduire. C'est tout à fait réalisable si l'on pense l'énergie globalement en considérant les bénéfices et les effets négatifs de chaque source pour faire les bons choix.

    Les caractéristiques du gaz naturel

    Le gaz naturel, incolore et inodore à l’état brut, est extrait directement du sous-sol. L’ajout de mercaptan ou autre additif de même type est un composé soufré destiné à lui donner une odeur caractéristique pour des questions de sécurité. Son usage principalement domestique pour le chauffage et la cuisson s’est développé dans d’autres domaines, centrales électriques, industrie ou transport. La part du gaz naturel croît constamment dans la consommation mondiale d’énergie, surtout en Europe, depuis environ 30 ans. C’est la troisième source d’énergie la plus utilisée dans le monde après le pétrole.Le gaz naturel est liquéfié sous l’action d’un refroidissement à -162 °C. Cette opération le rend à l’état liquide, non pressurisé, facilitant alors son transport. Le gaz naturel liquide peut ainsi se transporter par bateau (navire-méthanier), contrairement au gaz naturel classique qui transite par gazoduc.

    Qu'est-ce que le gaz propane ?

    Le gaz naturel extrait d'un gisement contient des particules de sable, de la vapeur d’eau, divers hydrocarbures liquéfiables, etc. Une unité centrale de traitement le conditionne et en tire du méthane, du butane, de l’éthane ainsi que du propane. Le propane est issu de la purification du gaz naturel (60 % des champs de gaz naturel) ou pour les 40 % restants de la séparation des gaz de pétrole liquéfiés (propane et butane) provenant de la distillation du pétrole brut (raffinage du pétrole). 

    Les caractéristiques du gaz propane

    Les GPL gazeux dans des conditions normales de température et de pression peuvent être facilement liquéfiés. C'est ce caractère qui rend leur transport et leur commercialisation aisés.Le propane sous forme liquide, occupe 270 fois moins d’espace qu’il en occupe sous forme gazeuse. Cela signifie qu’un litre de propane liquide équivaut à 270 litres de propane gazeux. Le propane est donc stocké et transporté sous forme liquide afin d’occuper moins d’espace et de faciliter le transport. 

    Le propane : un gaz incolore et inodore

    Comme le gaz propane est incolore et inodore, il est odorisé pour des raisons de sécurité avec un produit à l'odeur caractéristique de choux bouilli : l'éthanéthiol (appelé mercaptan) est composé d'éthyle (C2H5) un dérivé de l'éthane hydrocarbure et de thiol formé d'hydrogène et de souffre. Une odeur rappelle celle des oeufs pourris ou du chou bouilli. Cette odeur permet de détecter la présence de gaz propane à des concentrations inférieures à 1 % dans l'air. Le gaz propane n'est pas toxique en cas d'inhalation.

    Le gaz permet de produire de l'eau chaude et de l'électricité

    Une chaudière de chauffage produit de la chaleur, mais elle utilise de l'électricité pour faire tourner les pompes des accélérateurs d'eau pour les radiateurs ou le plancher chauffant. Cette électricité nécessaire provient d'une centrale électrique. Mais une grande quantité d'énergie s'évapore dans la nature lors du brûlage d'un combustible de chauffage. Les fabricants ont imaginé des appareils de chauffage performants. Il existe la microcogénération qui produit, grâce à la combustion du gaz naturel, de la chaleur et de l’électricité. Dans les moteurs à combustion, on distingue la combustion interne (moteur Otto) et la combustion externe (moteur Stirling). La production décentralisée d’électricité et de chaleur atteint alors un rendement élevé allant jusqu’à 98 %. Avec une puissance électrique inférieure à 5 kWél, la chaudière électrogène appelée microcogénération ou micro-CCF est orientée sur les besoins des maisons individuelles et des petits immeubles collectifs. La chaleur produite couvre les besoins en chaleur utile et en eau chaude et l’électricité est utilisée en priorité dans les usages de la maison, l’excédent peut être réinjecté dans le réseau public.

    Une autre application du gaz : la pompe à chaleur à gaz

    Le gaz naturel est le combustible énergétique utilisé pour entraîner une pompe à chaleur à gaz. En comparaison avec une chaudière à gaz à condensation, le rendement de la pompe à chaleur à gaz est amélioré par la récupération de la chaleur de l’air, du sol ou de l’eau. La pompe à chaleur à gaz est une pompe à chaleur fonctionnant au gaz naturel. L’utilisation de chaleur environnante, considérée comme une énergie renouvelable, permet d’obtenir un rendement encore plus élevé que les chaudières à condensation à gaz. Il existe quatre types différents de pompes à chaleur à gaz :

    Pompes à chaleur à moteur à gaz (PAC à compression)

    Pompes à chaleur à absorption à gaz

     Pompes à chaleur à absorption-diffusion à gaz¨

    Pompes à chaleur à adsorption à gaz

    Astuce : pour optimiser son investissement

    Pour optimiser son changement de chaudière, il suffit de remplacer l'ancienne par une chaudière hybride. L'avantage est de pouvoir bénéficier d'un bouquet de travaux pour obtenir le crédit d'impôt maximal et d'installer un appareil qui combine une pompe à chaleur (qui fonctionnera 70 % du temps) et une chaudière à condensation à gaz qui prendra le relais par temps froid. N'oublions pas que la technique seule ne suffit pas Il est également primordial de ne pas la privilégier comme solution unique, mais de la considérer dans l'ensemble des techniques destinées à améliorer les performances globales du logement (isolation, ventilation. etc.).

    Saunier Duval Genia hybrid pompe à chaleur et chaudière à condensation gaz

    Quelle est l'offre de Engie ex GDF Suez ?

    Voir la page sur l'offre à prix fixe

    Quels sont les autres fournisseurs de gaz naturel et de gaz propane ?

    Les fournisseurs de gaz naturel et d'électricité, le tableau des différents fournisseurs de gaz, le classement des distributeurs d'électricité suivant l'écolo-watt de Greenpeace.

    Les autres pages sur le chauffage et les énergies

    Que choisir comme énergie et quel chauffage installer chez moi ?

    Atlantic EFFINOX CONDENS CHAUDIÈRE GAZ naturel/propane au sol

    Etes-vous certains d'avoir choisi la bonne énergie de chauffage ?

    Pourquoi changer de chauffage fioul pour le gaz

    Frisquet : Chaudière à condensation hybride gaz solaire hydroconfort

    Prime à la casse pour changer sa chaudière bois, gaz, fioul

    respect_nature.gif Par respect pour l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. Pourquoi ?

     

     

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion