Environnement Accueil du thème

Analyses de société : articles sur la consommation

Dans les sociétés occidentales, la consommation structure les relations sociales, elle n'est plus un moyen de satisfaire ses besoins primaires, mais bien de se différencier en imitant le groupe social qui paraît supérieur. Paradoxalement, cette distanciation est liée à une imitation. La consommation tient aujourd'hui lieu de véritable morale tout en détruisant les bases de l'être humain comme la nature et son environnement. La société invente des symboles et recrée les relations humaines. Il semble possible à l'heure actuelle de passer à une « décroissance », car de nombreuses réticences apparaissent dans certains pays du Nord. Le fléchissement de la mondialisation et de la surconsommation est une réponse à un futur sérieusement hypothéqué si les sociétés dites modernes continuent à puiser dans les réserves naturelles et à gaspiller toutes les ressources. Une crise économique induit un ralentissement de la production, des échanges et de la consommation. Une crise économique désigne une période de pénurie dans la production, la commercialisation et la consommation de produits et services. Une crise peut être généralisée lorsque tous les indices macro-économiques s'effondrent, ou une crise qui perturbe certains secteurs écononomiques en particulier soit une crise de la demande soit une crise de l’offre. Le débat scientifique doit continuer, mais sur des bases saines en prenant en compte le simple fait que l’homme joue un rôle malsain sur son environnement. Une prise de conscience parfaitement justifiée doit permettre au renoncement de toutes les pratiques irresponsables et irrespectueuses de l’environnement. Notre économie de marché actuelle prônée par des thèses ultralibérales capitalistes n’apporte pas le bonheur des peuples au même titre que le collectivisme et autres courants socialistes, elle aboutit au contraire à l’épuisement rapide de toutes les ressources naturelles à la destruction de la planète et au final à la destruction de l’humanité.