Cogénération, micro cogénération et mini cogénération

 La micro-cogénération appelée micro CHP (micro combined heat and power) désigne un système de cogénération de très petite puissance électrique qui est inférieure à 36 kWe (puissance électrique). La minicogénération a une puissance comprise entre 36 kWe et 250 kWe, la grosse cogénération a une puissance supérieure à 1MWe. La cogénération est l'association de deux systèmes permettant la valorisation simultanée de chaleur et d'énergie mécanique pour produire généralement de l'électricité. L'électricité ainsi produite peut être soit consommée directement c'est « l'auto-consommation », soit être distribuée en partie c'est la « vente en surplus » ou soit être réinjectée en totalité sur le réseau public d'électricité, c'est la « vente en totalité ». Un avantage énorme est lié au fait que cette cogénération est produite en hiver pendant la période de chauffe qui correspond aux pics de consommation électrique dus aux périodes de pointe (19 heures le soir par exemple). Une mise en réseau, appelée smart grid (littéralement grille intelligente) est un réseau de distribution d'électricité « intelligent » qui utiliserait des technologies informatiques et de télécommunication afin d'optimiser la production, la distribution, la consommation. Le but étant d’améliorer l'efficacité énergétique de l'ensemble. Le réseau électrique serait ainsi piloté de manière plus flexible afin de gérer finement les contraintes telles que l’intermittence des énergies renouvelables ainsi que le développement de nouveaux usages (véhicules électriques). Les producteurs, les transporteurs, les distributeurs et les consommateurs pourraient disposer en temps réel des informations nécessaires pour équilibrer l’offre et la demande et optimiser le fonctionnement du réseau électrique. La consommation de chaque client pourrait être gérée grâce à des compteurs intelligents (Smart Meters) des compléments indispensables aux Smart Grids. La cogénération permet donc de réaliser des économies d'énergie primaire grâce à son rendement, en utilisant moins de combustibles et en rejetant lors de la combustion moins de dioxyde de carbone (CO2). En effet lorsqu'un kilowattheure électrique est produit par une installation de cogénération ce sont entre 80 et 100 gC/kWh émis contre 250 gC/kWh pour une centrale charbon, 110 gC/kWh pour un cycle combiné au gaz et 0 gC/kWh pour une centrale hydraulique, une centrale éolienne ou une centrale nucléaire. Le développement de la cogénération  en France, n’a concerné principalement que des gammes de puissances supérieures à 1MWe, la mini cogénération (< 215 kWe) doit se développer rapidement avec la micro-cogénération (offre d'écogénérateurs pour les particuliers). De nouveaux textes réglementaires (Arrêté du 31/07/2001) prévoient le rachat de l’électricité produite par cogénération ce qui devrait permettre son développement afin d'atteindre les objectifs ambitieux de réduction d’émission de gaz à effet de serre fixés dans le protocole de Kyoto.