En hiver, une habitation est-elle plus polluée ?

En hiver, avec le chauffage et avec les fenêtres que l'on ouvre moins, une habitation est-elle plus polluée ? Y-a-t-il des précautions particulières à prendre ? 12230 La Cavalerie
Publiée le 08/12/2013 par Picbleu
Réponse approuvée par Picbleu

Les habitations souvent surchauffées et insuffisamment ventilées augmentent la sécheresse de l'air et la présence de polluants atmosphériques.

Effectivement, en hiver, les habitations souvent surchauffées et insuffisamment ventilées augmentent la sécheresse de l'air et la présence de polluants atmosphériques.
http://www.acqualys.fr/sujet/polluants-de-l-air-risques-et-menaces-dans-les-batiments-d-habitation
En raison de la présence de polluants, il est nécessaire de ventiler correctement les pièces (1/4 d'heure par jour)si le logement ne possède pas de ventilation mécanique contrôlée.
http://www.acqualys.fr/sujet/l-aeration-des-batiments-la-vmc-ventilation-mecanique-controlee-et-la-ventilation-naturelle
Ce phénomène provoque l'irritation des voies nasales et bronchiques. Paradoxalement, plus vous séjournez à l'intérieur plus vous serez fragile à l'extérieur. Lorsque l'on respire de l'air froid, le corps tente de réchauffer l'air et ce transfert de chaleur assèche le mucus qui joue un rôle de barrière protectrice. Les virus et bactéries peuvent alors pénétrer plus facilement dans notre organisme, car les cils qui nettoient nos bronches sont également moins efficaces lorsque la température est basse.
http://www.acqualys.fr/page/les-10-commandements-du-bien-etre-lie-aux-hormones-du-corps-humain
Est ce que cette réponse vous a été utile ?
Proposer une réponse