Mise à la terre?

Bonjour. Comment concevoir une installation de mise à la terre dans une agglomération. Merci. Otmane
Publiée le 23/09/2017 par Picbleu
Réponse approuvée par Picbleu

Descriptif de la mise à la terre d'une installation électrique dans un bâtiment

Pour la rénovation, il faut implanter un piquet en acier galvanisé de 1.50 mètre destiné à créer un contact entre le circuit électrique de terre et la terre du sol. Le but étant d'obtenir la résistance électrique la plus faible possible. Ces piquets doivent être distants d'au moins 2 mètres.

La liaison appelée équipotentielle principale se situe à l'entrée d'un logement, le conducteur d'équipotentielle de 6 mm relie toutes les masses métalliques du bâtiment entre elles

Pour la construction neuve, un fil de cuivre nu sans gaine de 25 mm de section relié aux piquets et à la barrette est déposé au fond d'une tranchée d'une profondeur de 1.20 à 1.60 mètre

Un câble électrique conducteur gainé de vert et jaune d'une section adaptée à celle des fils d'alimentation de l'installation relie la barrette de coupure (ou barrette de mesure) au bornier de terre du tableau de répartition. Cette barrette de coupure sert à effectuer les mesures


Un sol constitué d'argile, de marnes, de limons ou d'humus a une résistivité élevée, à contrario les sous-sols caillouteux constitués de grés, calcaires ou granits demandent de multiplier les points de contact.

Un exemple avec un différentiel de branchement égal à 500 mA pour lequel la résistance de la prise de terre ne doit pas excéder 100 Ohm (la résistivité du sol est exprimée en Ohmmètre)
Est ce que cette réponse vous a été utile ?
Proposer une réponse