Quel méthode de pose pour un pare vapeur en combles perdues en rénovation ?

Bonjour,


Je souhaite isoler mon grenier avec de la ouate de cellulose, mais je me pose des questions sur la méthode pose d’un pare vapeur.


Le grenier sera aménagé par la suite dans quelques années, l’isolant me servira d’isolant phonique lorsque le grenier sera aménagé. Actuellement, il y a un pare pluie sous les tuiles, donc je doit forcément mettre un pare vapeur.


Le plafond a été refait, car trop abimé, il est aujourd’hui en plaque de plâtre ba13 sur fourrures et suspentes. Il y a donc un espace entre les solives et le ba13. Normalement en rénovation lors d’isolation de combles perdues, le pare vapeur épouse parfaitement les solives et le plafond.


Donc, je me posais la question : est-ce que cet espace entre les solive et les ba13 n’est pas gênant ? Est-ce que je risque des désordres ? (Il ne faut pas que mes entraits soient abimés par l’humidité) Cela va créer des petits ponts thermiques ? S’il n’y a pas de désordre, ce n’est pas gênant, je n’ai pas trop de choix. Sinon pour appliquer le pare vapeur sous les solives, je dois couper des lés d'environ 60cm que je dois coller entre eux à l'adhésif spécial, mais il restera les connexions au niveau des suspentes qui gêneront également (à entourer d'adhésif ?). Et puis cette deuxième solution sera très chronophage.

Quel valeur Sd je dois viser ?

L'isolant en laine de verre de mes murs arrivent au ras du ba13 plafond dans le grenier, je dois tout de même fixer mon PV au mastic sur les murs périphérique et recouvrir cet isolant ?

Autre question : des solives ont été installées au dessus des entraits existant qui ne pouvaient pas supporter de plancher. Plancher et plafond seront indépendant. Ce n’est pas grave si la ouate est en contact avec les solives du plancher ?


Merci d’avance pour vos réponses.
Publiée le 20/03/2021 par Picbleu

La pose d’un pare-vapeur n’est pas toujours nécessaire

Le pare-vapeur doit être parfaitement posé en veillant à une parfaite continuité de l'étanchéité des joints tant en périphérie qu’à la jonction entre les différents lés. Tout percement destiné au passage de gaines électriques doit être obturé par des œillets de type Passelec pour le passage des gaines électriques.
Les conduits de ventilation doivent être parfaitement étanchéifiés avec des mastics d’étanchéité.
La continuité du frein-vapeur et de l’étanchéité à l’air pour la jonction entre les lés doit être assurée par des adhésifs adaptés et de qualité (tenue dans le temps).

Cas de soufflage en combles perdus

Concernant le soufflage en combles perdus d’un isolant en vrac (laine de verre, laine de roche, ouate de cellulose) selon le DTU 45.11, la pose d’un pare-vapeur n’est pas nécessaire, sauf dans les zones climatiques très froides (température de base inférieure à - 15 °C) et pour les couvertures en bardeaux bitumineux.
Lorsque l'on souhaite malgré tout poser un pare-vapeur, le schéma de pose sur solives figure ci-dessous. Sur suspentes et fourrures existantes, la pose d’un pare-vapeur est plus difficile et peut se faire entre les solives qui supportent les suspentes. La valeur Sd du pare-vapeur doit être d’au moins 18 mètres, sauf pare-vapeur avec un avis technique spécifique. Les jonctions doivent se faire pare-vapeur des combles sur pare-vapeur de l’isolant des murs et l’isolant des combles doit recouvrir celui des murs pour éviter tout pont thermique. Pour une bonne efficacité, l’isolant doit être au contact du plafond et du plancher.
À quoi sert le pare-vapeur ou frein-vapeur pour isoler
Est ce que cette réponse vous a été utile ?

Poster une réponse

N'utilisez pas de code HTML car il n'est pas traité. Certains liens autorisés sont convertis automatiquement. Cette foire aux questions autorise l'utilisation de certaines balises Wikipédia.
Vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.
(*) Ces informations sont obligatoires afin que votre demande soit correctement traitée.