Actualités sur le nucléaire

Dernière modification :

 

 

 

 

  • • Incident lors d'un transport de déchets nucléaire.

    • Le Japon mars 2011 accident nucléaire.

    • Pollution au Japon : retombées suite à l'accident nucléaire.

    • Actualité.

    • Les sites scientifiques et associatifs sur le nucléaire.

     Les faits 
    Le lundi 21 janvier 2013, le wagon d'un train en provenance de la centrale nucléaire du Tricastin se dirigeant vers un site d'entreposage en Hollande a déraillé lors d'une manoeuvre en gare de Saint-Rambert-d'Albon (Drôme). Il transportait de l'uranium naturel appauvri de l'oxyde d'uranium -U3O8- en poudre qui serait stable, incombustible, insoluble dans l'eau et non corrosif.
     Les déclarations d'AREVA
    Areva a immédiatement informé l'Autorité de Sûreté Nucléaire et la Préfecture de la Drôme de cet évènement qui serait « sans conséquence » sur l'environnement et les populations. La société Areva a publié un communiqué explicatif « Un essieu du wagon est sorti de la voie, immobilisant l'ensemble du transport pendant quelques heures ».
     Les commentaires du groupe écologiste Europe Écologie Les Verts (EELV)
    Le groupe écologiste Europe Écologie Les Verts (EELV) indique l'obligation d'instaurer une totale transparence sur les transports de matières nucléaires et rappelle la dangerosité du transport de déchets radioactifs et ses conséquences dramatiques, en effet, un accident lié à un transport de matières potentiellement dangereuses peut se déclarer dans des secteurs ou des zones dans lesquels les installations, les services de protection et les populations ne sont ni informées, ni préparées.
    « Le déraillement de ce wagon nous montre bien qu'on n’est jamais à l'abri d'un incident lors du transport de matières et de déchets radioactifs. Au-delà de ce déraillement, ce qui est le plus alarmant, c'est la présence de ce « castor» (conteneur de stockage et de transport du combustible nucléaire et de déchet radioactif) qui est resté en voie 1 de la gare, à quelques dizaines de mètres de la salle d'attente des voyageurs pendant les premières heures qui ont suivi le déraillement. Le principe en radioprotection, c'est de justifier toute dose de radioactivité reçue par les personnes ; or, dans ce cas précis, la dose reçue par les personnes présentes à ce moment-là est totalement injustifiable » a expliqué Michèle Rivasi, eurodéputée (EELV).

      Le nucléaire : une industrie mal maitrisée

    Les sites gouvernementaux, scientifiques et associations ANDRA, AIEA, IRSN, AEPN, Politique Autrement, Site de la commission européenne, Greenpeace, CRIIRAD, Réseau Sortir du Nucléaire, donnent un éclairage différent sur le nucléaire et posent la question de la pertinence du choix de cette industrie mal maitrisée qui en 2011 suite à la catastrophe nucléaire du Japon a basculé du « zéro risque » au « risque calculé ». A un degré inimaginable.

      11 mars 2011 : très grave accident nucléaire au Japon 

    Alors que la situation s’aggravait autour de la centrale nucléaire de Fukushima, les autorités françaises s’efforcaient de minimiser les dangers.

      Des propos rassurants

    Selon les prévisions de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN), un nuage radioactif aurait atteint le territoire français entre le mercredi 23 mars 2011 et le jeudi 24 mars 2011. Le nuage chargé en particules radioactives est passé le lundi 21 mars 2011 sur les Antilles et sur Saint-Pierre-et-Miquelon. D'après le chef du Laboratoire d’études radioécologiques en milieux continental et marin à l’IRSN, 21 mars 2011. Les retombées radioactives devraient rester sans conséquence sanitaires et environnementales. La pollution liée au nuage de particules radioactives venu du Japon devrait rester « à des niveaux extrêmement bas », C 1 000 à 10 000 fois moins importantes que celles de Tchernobyl » la distance qui sépare la France du Japon 15 000 km diluerait les particules du nuage radioactif qui se disperserait suffisamment « la détection de particules radioactive deviendrait ainsi très difficile ». Les scientifiques de l’IRSN vont prélever entre 300 et 700 m3 d’air par heure. Soit environ 78 000 m3 en tout. Les premiers prélèvements de référence ont été effectués le lundi 21 mars 2011. Les résultats seront publiés sur le site de l’IRSN, et mis à jour toutes les 4 heures.

    Ce schéma appelé échelle INES classifie le degré de gravité lors d'un accident nucléaire (Pour le Japon, il s'agit d'un accident majeur d'une dangerosité inconnue à ce jour dont les conséquences vont avoir des répercussions pour les siècles à venir). Cliquez sur le schéma pour accéder au site de l'IRSN.

      La pollution radiocative au Japon

    Selon la CRIIRA dans la province de Takahagi, au nord du Japon, les vents repoussent la pollution radioactive vers les zones habitées, « le débit de dose a été multiplié par 10 entre 11 h 30 et 14 h ». Tous les produits alimentaires sont contaminés. « Des analyses révèlent notamment des niveaux de radioactivité extrêmement élevés dans des épinards et dans du lait », 15 000 Bq/kg, soit un taux 27 fois supérieur à la limite en vigueur au Japon. Source : CRIIRAD

      Les sites scientifiques et associatifs sur le nucléaire

    Agence Internationale de l’Energie Atomique

    Comité scientifique des Nations Unies pour l’étude des effets des rayonnements ionisants (UNSCEAR)

     
      L'actualité nucléaire

    Voir articles Acqualys sur les risques nucléaires. Energie et centrales nucléaires : un sujet qui divise

      Sites gouvernementaux

    Site de la commission européenne (Énergie nucléaire)

     Pourquoi avoir crée Picbleu 

    Tout simplement parce que son créateur est issu d'un petit village de montagne et qu'il est resté un amoureux de la nature belle et préservée. Le but de Picbleu est de donner à tous des informations sur l'habitat et son environnement avec un maximum d'objectivité et de réalisme. Dans l'esprit, ce site est associatif, car une partie des bénéfices générés sera reversée à des associations de terrain. Et comme il faut vivre également : la partie bureau d'études, diagnostic-conseils permet d'assurer des revenus pour le fonctionnement de Picbleu, ces moyens financiers lui offrent  la possibilité d'enrichir tous les jours les pages de son site www.picbleu.fr. Régulièrement, se rajoutent les multiples questions/réponses des internautes ainsi que de nombreux éléments (thèmes habitat durable, schémas, études thermiques BBC, etc.) gratuits, utiles et durables qui profitent à tous et à notre belle planète.

      Afin de contribuer au respect de l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. Pourquoi ?
Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion