Les champs magnétiques et la pollution électromagnétique un mal invisible

Dernière modification :
  • La pollution électromagnétique : un nouveau risque.

    Les sources électromagnétiques.

    Les champs électromagnétiques.

    Les effets des champs électromagnétiques sur la santé.

    Le débit d'absorption spécifique. (DAS).

    Les effets physiologiques des champs électromagnétiques.

    Comment réduire son exposition aux champs électromagnétiques.

    Quelques mesures simples pour réduire son exposition.

    Les lignes électriques.

    La mise à la terre.

    Conclusion.

    L'aide de Picbleu.

     

      La pollution électromagnétique : un mal invisible 

    Nous sommes tous des êtres palpitants dans un univers en vibration. Itzhak Bentov. Ouvrage : Univers vibratoire et conscience.
    Aide Portail habitat Picbleu 

    La pollution électromagnétique : un risque potentiel

    Les rayonnements électromagnétiques sont un mal insidieux et invisible. Pourtant, l'existence de signaux d'alerte observables dans les études de cas ainsi que  les enquêtes citoyennes et les témoignages émanant du monde entier démontrent qu'il y a un risque potentiel. Des pays comme le Canada ou les États-Unis sont les témoins de maladies émergentes liées à des hypersensibilités environnementales. 


    Les personnes souffrant d’électrosensibilité également appelé hypersensibilité électromagnétique lorsqu'elles sont exposées aux ondes décrivent souvent les mêmes symptômes :

    d'ordre dermatologique : rougeurs, inflammation de la peau, irritations, picotements et sensations de brûlure, réactions cutanées, 
    d'ordre neurasthénique : fatigue, lassitude, étourdissements, maux de tête, difficultés de concentration, d'endormissement, insomnies, tachycardie
    d'ordre végétatifs : nausées, palpitations cardiaques, troubles digestifs

    Radar de contrôle vitesse par tronçon en Gironde Portail habitat Picbleu

    Tous les dispositifs de contrôles et de repression utilisent des systèmes qui exposent les populations à des rayonnements. Photo radar de tronçon autoroutier destiné au contrôle automatisé de vitesse et transmissions de données par ondes. Photo Picbleu

    Banner gauche Portail habitat Picbleu Les risques liés à une exposition aux ondes électromagnétiques

    L'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail), dans sa mission de mise à jour de l'expertise scientifique, en a fait des risques liés à une exposition aux ondes électromagnétiques une question prioritaire.

    D'après l'Académie de médecine qui s'est basée sur une citation du rapport de l'Affset 2009 (Rapport ANSES 2009) il n'existerait aucun argument pour retenir d'autre hypothèse que l'origine psychologique de cette hypersensibilité. Elle soutient un seul traitement symptomatique et soutien psychothérapique alors que des travaux d'objectivation des troubles ont été initiés.

    Dans le cas des hypersensibilités environnementales, plus la mise à l'abri et la prise en charge globale sont rapides plus les chances d'amélioration de l'état des personnes sensibles sont élevées. Plusieurs associations appellent à témoigner dans le cadre leur opération Visibilité toute personne qui expérimente des troubles, légers ou graves, en relation avec les champs électromagnétiques : hypersensibles, riverains d'antennes, de radars de contrôle, de lignes électriques, usagers de technologie sans fil. (Voir liens vers les sites Internet traitant les thèmes du rayonnement électromagnétique ci-dessous) :

    L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui reconnaît la réalité de ces manifestations et leur aspect invalidant, précise qu’il « n’existe ni critères ni diagnostics clairs pour ce problème sanitaire, ni de base scientifique qui permettrait de relier les symptômes à une exposition aux sources de champ électromagnétique. »

    Une décision de justice qui va faire jurisprudence et alimenter le débat entre le lobbying de la téléphonie et ses détracteurs.
    Le Tribunal du Contentieux de l’Incapacité de Toulouse à donné raison à une plaignante Marine Richard « souffrant d’une hypersensibilité aux ondes électromagnétiques ». La justice française a donc rendu un jugement reconnaissant l’électrosensibilité comme un handicap. Malgré le fait que les autorités sanitaires n’ont pas établi de lien de cause à effet entre l’exposition aux ondes et les différents symptômes décrits, les juges ont accordé le droit à Marine Richard de percevoir une allocation pour adulte handicapé. Ils ont estimé la déficience fonctionnelle de la plaignante à 85 % et jugé qu'elle ne pouvait plus travailler. « avec restriction substantielle et durable pour l’accès à l’emploi ». Même si cette allocation n'est valable que pour trois ans (éventuellement renouvelable en fonction de l’évolution de ce handicap).
    Selon Étienne Cendrier le porte-parole de l’association Robin des Toits qui milite pour la sécurité sanitaire des technologies sans fil, Marine Richard est « Atteinte d’hypersensibilité aux ondes électromagnétiques depuis 2010, elle a dû renoncer à toute activité sociale et vit retirée à l’abri des champs électromagnétiques artificiels dans les montagnes ariégeoises ». « il s’agit d’un grand pas en avant pour la reconnaissance de ce Syndrome d’électrohypersensibilité, la justice – comme souvent – est en avance sur les politiques. ». « Souvent la justice est plus humaine que les politiques, qui protègent les industriels »

    Banner gauche Portail habitat Picbleu Sources et liens intéressants :

    Site RES (sur l'article consacré à l'hypersensibilité aux ondes) 

     L'Académie nationale de médecine, par la voix du professeur André Aurengo, apporte son soutien aux orientations de l'étude Cochin :

    Site sur le collectif des électrosensibles de france          

    Prise en charge de l'hypersensibilité électromagnétique, lancée par l'AP-HP (Assistance publique - Hôpitaux de Paris) et pilotée par le professeur Choudat dans le  Quotidien du médecin du 27 mars 2012. 

    Site PRIARtèm (Pour une règlementation de l'implantation des antennes relais de téléphones mobiles)

    Association le lien (accompagnement des victimes)

    Antenne relais   Photo Picbleu ®

    Pollution électromagnétique  

     La pollution électromagnétique :

    La pollution électromagnétique est constituée par des champs électriques et magnétiques présents dans notre environnement. Ces différents rayonnements ne sont pas d'origine naturelle. Les rayonnements ionisants sont une propagation de champs électromagnétiques de grande fréquence, ne sont pas compris dans le terme « pollution électromagnétique »

     Les champs magnétiques :

     Ils se mesurent en ampère/mètre,

    (mais on utilise plus généralement la densité de flux magnétique, ou induction magnétique, mesurée en tesla (T) ou en Gauss (G) 
    1mG = 0.0001mT = 0,1 µT  1 T’= 1.000 MT = 1.000.000 µT)

     Ils sont proportionnels à l'intensité du courant qui les a induits, et donc à la consommation d'électricité des appareils électriques qui les génèrent.

     Ils sont produits par des champs électriques variables ou des courants électriques
     Ils produisent une force magnétique qui ne peut affecter que des particules chargées en mouvement en modifiant leur trajectoire, sans changer la grandeur de leur vitesse.

     Les champs électriques :

    Un champ électrique apparaît lorsque des charges électriques opposées sont mises en présence. Chaque charge est entourée d'une zone d'influence appelée « champ électrique » qui véhicule des forces d'une charge à l'autre. Chaque charge électrique négative attire une autre charge électrique positive à cause de son champ électrique.

     Ils se mesurent en volt/mètre (V/m).
    Ils sont liés à la présence de charges électriques, mobiles ou pas. Ils peuvent aussi être induits par un champ magnétique variable
     Ils diminuent d'intensité en fonction de la distance à leur source, d'un facteur 1/r à 1/r suivant le type de source et son éloignement
     ils sont modifiés et atténués par tous les obstacles qu'ils rencontrent : le champ est concentré au sommet de l'obstacle; si l'obstacle est un être humain, le champ est donc concentré au niveau de la tête.
     Ils ont la capacité d'augmenter leur intensité en fonction de la tension électrique qui les génère
     Ils génèrent une force électrique mettant en mouvement toute particule chargée se trouvant dans le champ.

    Dans les bâtiments, un champ électrique se crée toujours autour des appareils et des câbles électriques. Le champ électrique est lié à la tension 220 volts qui existe aux bornes d’une prise de courant. Sans la tension, il n’existe pas de champ électrique mesurable. Un appareil branché sur une prise de courant, même éteint, génère du champ électrique autour de lui. Une armature en métal autour d’un câble ou d’un appareil (faradisation), reliée à une prise de terre via le « conducteur de protection jaune vert », est suffisante pour drainer le champ électrique vers la terre.

     Les champs et ondes électromagnétiques

    Un champ électromagnétique produit une force électromagnétique qui s'exerce sur toute particule chargée et qui est la somme de la force électrique produite par le champ électrique et de la force magnétique produite par le champ magnétique.

    Antenne de télé communication. Encyclopédie Acqualys
    Antenne relais   Photo Picbleu ®
     Pollution électromagnétique 

    Les sources naturelles de champs électromagnétiques

    Le champ magnétique terrestre

    La composante interne est produite par les courants du magma en fusion dans le noyau de la terre et des courants électriques que cela génère ; c'est lui qui oriente l'aiguille de la boussole ; il est de l'ordre de 40 µT (1µT = 10-6 T) actuellement sous nos latitudes, mais il a beaucoup varié dans l'histoire de la Terre. La position géographique du pôle Nord magnétique n'est d'ailleurs pas stable : elle se rapproche actuellement du pôle nord géographique à la vitesse de 40 km/an; de plus, elle varie dans la journée. La composante externe provient de l'activité solaire, de l'activité atmosphérique…
    Elle est aussi variable : cycles de l'activité solaire, cycle circadien, orages et autres modifications atmosphériques ionisation de l'air… Le champ électrique à la surface de la terre est lié à la présence de charges électriques dans la haute atmosphère, d'où une différence de potentiel entre le sol et l'atmosphère de l'ordre de 100 à 150 V/m en général.
    Sous un orage, le champ électrique s'inverse et peut atteindre 10 voire 20 kV/m (1kV/m = 1.000 V/m). Les cellules vivantes, et donc aussi notre corps et tous les êtres vivants, génèrent des courants électriques (mesurés, par exemple par l'électrocardiogramme ou l'électroencéphalogramme) et donc des champs électriques et magnétiques.
    L'électrocardiogramme (ECG) mesure les courants électriques dans le cœur et le champ magnétique induit par ces courants est d'environ 0,0005 mg (5 .10-5 µT)
    Dans le cerveau, les courants électriques sont mesurés par l'électroencéphalogramme (EEG) et le champ magnétique induit est d'environs 10-6 Mg (10-7 µT).

    Pollution électromagnétique 

    Les sources artificielles des champs électromagnétiques

    Toute installation électrique ou de télécommunication génère des champs électromagnétiques que l'on peut séparer en 2 groupes :

    Les champs électriques et magnétiques de très basses fréquences, aussi appelés champs ELF pour Extremely Low Frequency, coexistent dans l'environnement de tout appareil ou ligne électrique en fonctionnement, alors que seuls des champs électriques sont présents autour d'un appareil éteint, mais branché ; ils sont particulièrement importants à proximité des lignes électriques à haute tension et dans certaines circonstances professionnelles (soudage, l'électrométallurgie, électro chloration). Dans la grande majorité, les réseaux de distribution d'électricité sont alternatifs avec une fréquence de 50 Hz en Europe et 60 Hz aux USA et au Canada.

    Pylône de transmission d'ondes. Encyclopédie acqualys

    Les radiofréquences et hyperfréquences sont liées aux télécommunications, aux écrans vidéo, à certains équipements médicaux ou domestiques et à de nombreuses industries.(Photo ACQUALYS).

    Pollution électromagnétique 

    Les effets des champs électromagnétiques sur la santé

    Les effets des champs électromagnétiques sur la santé

    Un être vivant est constitué d'un ensemble de processus électriques en interaction avec des mécanismes biochimiques. Il est en contact permanent à son environnement et interagit sans cesse avec lui. C'est par le biais d'interactions avec nos processus électriques et biochimiques que les champs électromagnétiques peuvent interagir avec la santé humaine.

     Les champs ELF (fréquences extrêmement basses) : Les champs électriques statiques ou de basse fréquence provoquent :
     Des courants électriques de faible intensité dont la répartition n'est pas uniforme dans le corps 

     Des courants électriques intenses au niveau du cou et très intenses au niveau de la cheville.


     La polarisation de certaines molécules qui deviennent ainsi des dipôles électriques


     La réorientation des dipôles électriques déjà présents dans les tissus


    L'importance relative de ces 3 effets dépend des propriétés électriques du corps, conductivité électrique pour l'induction de courants et permittivité pour la polarisation.

     Les radiofréquences et hyperfréquences : Ces types de champs génèrent :

     Un champ induit qui provoque l'oscillation et le déplacement des charges libres et la rotation des molécules polaires, et probablement des molécules magnétiques, à la fréquence de l'onde électromagnétique
     Une absorption d'énergie entraînant des effets thermiques par élévation de la température des tissus.

    En Angleterre, sa dénomination est SAR pour Specific Absorption Rate. Le Débit d'absorption spécifique (DAS) est un indice de mesure du niveau de radiofréquences émis par un téléphone portable vers l'usager lorsqu'il fonctionne à pleine puissance, dans les pires conditions d'utilisation. Son unité est le watt par kilogramme (W/kg, SI m2s − 3). L'absorption de champs électromagnétiques produit une élévation de température des tissus (effet thermique).

    Suite à la parution du décret du 8 octobre 2003, les mobiles destinés à être utilisés en France doivent présenter un indice DAS inférieur à 2 W/kg sur 10 g de tissu humain au niveau du tronc et de la tête. L'indice donné par les constructeurs correspond, en général, à celui au niveau de la tête. Il est intéressant de comparer cet indice avec celui autorisé aux États-Unis. La Commission Fédérale des Communications des États-Unis (FCC) exige que les téléphones vendus aient un niveau DAS inférieur à 1.6 watt par kilogramme (W/kg) pour un ensemble de 1 gramme de tissu. Dans l'Union européenne, la limite de DAS est de 2 W/kg, moyennée sur dix grammes de tissu. Pour l'exposition du corps humain entier, il existe une limite de 0,08 Watt/kg moyennée sur l'ensemble du corps.
    Plus ce DAS est faible, moins l'appareil radioélectrique est potentiellement dangereux pour la santé.
    Il faut souligner que le respect de ces seuils sur les antennes relais est difficile à vérifier pour le grand public, on a recours alors à la mesure de champs électriques comparés à des limites de référence. Il est complexe d'extrapoler à l'homme les résultats des expérimentations animales (méthodes difficilement acceptables pour les animaux quelque soient leur taille).
     
    La valeur du DAS est estimée à partir :

     des effets du sol et des autres objets réfléchissant près du corps exposé.


     des paramètres du champ incident (fréquence, intensité, polarisation, champ proche ou lointain).


     des caractéristiques du corps exposé (taille, géométrie, position par rapport au champ incident, propriétés diélectriques des tissus).

     

    Le DAS

    Débit d'absorption spécifique (DAS) . Ci-dessous lien pour consulter les différents DAS des téléphones portables :
    Cliquez ici pour connaitre les différents DAS des portables. Encyclopédie Acqualys

    Les téléphones portables émettent des ondes qui pénêtrent le corps humain de façon inégale selon les modèles. Les constructeurs sont tenus d'indiquer le Débit d'Absorbtion Spécifique de l'appareil (DAS) dans la documentation commerciale.

     

    Les effets physiologiques et les symptômes liés aux champs

    Certains effets physiologiques, symptômes dûs au rayonnement électromagnétiques ont été observés chez l'homme. Les résultats d'études épidémiologiques ont mis en évidence la corrélation entre un rayonnement et certaines pathologies.

    Un certain nombre de troubles non spécifiques et plus ou moins bénins (fatigue, irritabilité, troubles de la concentration, difficultés de mémoire, troubles du sommeil, troubles de l'appétit, troubles de la digestion, maux de tête, acouphènes, vertiges, douleurs, anxiété, tendances dépressives, réduction de la libido, maladies de peau), ont été rapportés suite à l'exposition aux champs électromagnétiques.

    Ce phénomène est aussi appelé « hypersensibilité électromagnétique ou électrosensibilité »

    * Du grec teras, teratos, monstre et genos, origine. Se dit de toute substance pouvant provoquer un développement anormal de l'embryon et conduisant par là même à des malformations. Les substances tératogènes sont néfastes pour les femmes enceintes et potentiellement dangereuses pour les autres puisque leurs effets peuvent s'étendre dans le temps.

    Antenne relais de telecommunication. Encyclopédie acqualys

     

    Des pylônes qui ont fleuri dans toutes les régions de France  Photo Picbleu ®

     

    Des risques divers pour l'homme sans recul suffisant pour prouver l'innocuité des champs magnétiques :

     Risque de dépression 4,7 fois plus élevé chez les personnes vivant à moins de 100 m d'une ligne à haute tension.


     Risque de contracter la maladie d'Alzheimer avec une relation dose effet


     Risque de sclérose latérale amyotrophique avec une exposition aux champs ELF


     Pathologies cancéreuses liées à des expositions permanentes


     Augmentation possible du risque de leucémie (surtout chez l'enfant)


     Risque de tumeur cérébrale, de cancer du poumon, de mélanome, de cancer du pancréas.

    De nombreuses études ont été publiées avec des résultats contradictoires et des méthodologies pas toujours irréprochables.
      

    Comment réduire son exposition aux champs magnétiques ?

    La protection contre les champs électriques et/ou magnétiques 50 Hz et les risques de choc électrique
    Les champs électromagnétiques 50 Hz moyennement intenses produits en permanence par des appareils situés à proximité des lieux de repos ou de stationnement prolongé des personnes sont à éliminer ou à diminuer. Ce type d'exposition pose moins de problèmes s'ils sont produits par des appareillages qui fonctionnent peu de temps ou de façon épisodique.
     

    Les mesures simples pour réduire les risques

    Quelques mesures simples pour réduire son exposition aux champs électromagnétiques :
    Gaine blindée anti rayonnement pour l'habitat. Encyclopédie Acqualys
    Photo ci-dessus: des gaines blindées protègent la santé des occupants.  Photo Picbleu ®
    Interrupteur automatique de champ. Encyclopédie Acqualys

    Photo ci-dessus, l'interrupteur automatique de champ (ou de courant) IAC, déconnecte le 230V et son champ 50Hz lorsque les besoins en électricité sont nuls (la nuit par exemple) et le réenclenche dès qu'il y a une demande (allumage d'une lampe par exemple). Photo Picbleu ®

    Pollution électromagnétique 

    Les lignes électriques

    L'enfouissement des lignes électriques protège surtout du champ électrique et des risques de choc électrique, moins du champ magnétique et l'enfouissement peut masquer des sources d'exposition à des champs magnétiques importants et ignorés au rez-de-chaussée de bâtiments construits près d'une ligne enterrée.
    Les obstacles interposés entre la ligne et la maison (construction, gros arbre, haie naturelle, clôture reliée à la terre,..) protègent partiellement celle-ci des champs électriques. Les matériaux de construction traditionnels diminuent de 90% le champ électrique. Mais, comme pour l'enfouissement, ces dispositions ne protègent pas ou peu des champs magnétiques.
    L'éloignement reste la meilleure protection, l'intensité des champs électriques et magnétiques diminue rapidement avec la distance. L 'intensité des champs varie aussi en fonction de la configuration de la ligne aussi une distance de 10 mètres  à 100 mètres, pour une ligne de distribution, et de 100 mètres à 1000 mètres, pour une ligne Haute Tension, constituent des distances de précaution.

    Plusieurs études scandinaves ont suggéré une relation entre la maladie et les expositions :
    Neurodegenerative diseases in welders and other workers exposed to high levels of magnetic fields. (2003)
    Occupational magnetic field exposure and neurodegenerative disease. (2003). 
    NB : traduction automatique en Français sur GOOGLE CHROME

    Tous les sujets ne réagissent pas tous de la même façon à leur environnement en général, aux champs électromagnétiques en particulier.
    Cette relation est naturellement contestée par les principaux fournisseurs de téléphonie, car actuellement il n'existe aucun mécanisme biologique connu qui pourrait expliquer ces symptômes. La variabilité individuelle et biologique d'un individu à un autre fait que certaines études suggèrent une relation possible entre exposition forte aux champs électromagnétiques ELF (expositions professionnelles, utilisation de couvertures électriques) et troubles de la fertilité, avortements spontanés ou effets tératogènes*, mais les preuves épidémiologiques sont absentes.

    Paraboles domestiques : la pollution électromagnétique. Encyclopédie Acqualys

    L'équipement de la maison doit être soigneusement étudié pour éviter toute pollution inutile  Photo Picbleu ®

    Cable blindé anti-rayonnement pour l'habitat. Encyclopédie Acqualys

    Le cablage à l'aide de fils blindés est une sage précaution.  Photo Picbleu ®

    Pollution électromagnétique  

    La mise à la terre

    Une mise à la terre est primordiale, une installation électrique doit être reliée correctement à la terre doit se faire de préférence à distance de la maison et dans une zone maintenue humide. Ce n'est généralement pas le cas des maisons anciennes. 

    En l'absence de prise de terre, il est conseillé de rénover entièrement l'installation. On peut alors en profiter, comme lors d'une installation neuve, pour s'inspirer des conseils ci-dessous, suivant ses possibilités et ses moyens :
     Encastrer les fils dans la maçonnerie et proscrire les câbles courant sous baguette sur le mur. En effet, les matériaux de construction tendent à diminuer le champ électrique, à l'exception du bois qui le propage d'autant plus qu'il est plus humide (le bois très sec est un bon isolant), des panneaux composites et du métal.
     Prévoir un fil de terre dans chaque gaine de câblage, même si elle aboutit à un interrupteur ; celui-ci permet de collecter et de neutraliser les charges électriques du câblage.
     Prévoir suffisamment de prises pour ne pas avoir, par la suite, besoin de faire courir des fils ou des rallonges sur le sol les murs 
     Utiliser des fils blindés qui réduisent les champs électriques. Compter un surcoût d'environ 200 € pour une maison moyenne. Les fils VMVB réduisent aussi les champs magnétiques mais ils sont plus chers. A titre indicatif, 100 m de câble VMVB valent de 200 à 500 € (prix moyen chez un producteur et distributeur de matériel électrique). 
    Utiliser ce type de câbles au moins pour les câbles d'installation à fort ampérage ou déployés sur une grande surface (par exemple radiateurs électriques, planchers et plafonds chauffants…si on ne peut vraiment pas choisir un autre mode de chauffage), pour les fils qui courent derrière une cloison en bois ou Placoplatre, ou dans les maisons ossature bois. 
     Éviter le chauffage électrique au sol ou au plafond 
     Éviter d’installer des appareils générant des champs importants (radiateurs électriques, particulièrement ceux par accumulation qui fonctionnent surtout la nuit, compteur, etc.) près d'un lit ou autre lieu de repos. 
    Un interrupteur automatique de champs (IAC ou biorupteur) est un accessoire programmable que l'on place sur le compteur électrique et qui interrompt l'alimentation électrique des chambres la nuit. Tous les champs électromagnétiques sont coupés pendant le sommeil.
    Pollution électromagnétique   

    Conclusion 

    La connaissance et la prévention sont les meilleures armes contre ces nouvelles technologies qui sont devenues indispensables dans nos sociétés. Il faut savoir utiliser avec discernement tous les appareils qui n'ont pas d'effets visibles et dont le mal insidieux se rèvèlera dans quelques années.

    Faute de ne pouvoir aller à contre courant dans notre société de consommation, il faut rester vigilants et pragmatiques et toujours adopter le principe de précaution.

     
    respect_nature.gif Par respect pour l'environnement, merci de n'imprimer cette page qu'en cas de nécessité. Pourquoi ?
Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion