Les granulés sont-ils plus polluants que fioul ou gaz ?

Dernière modification :

granules-bois-energie-ecologique-renouvelable

 

 

Les granulés de bois qui possèdent la meilleure combustion et le meilleur rendement sont-ils plus polluants que le fioul domestique ou le gaz naturel ?

1) Quels sont les rendements des différents appareils à bois ? 

Ce tableau indique clairement qu'il n'existe pas d'énergie parfaite (hormis le solaire). Ni les fabricants, ni les énergéticiens, ni les vendeurs ne possèdent la source d'énergie ou la technique idéale « écologique » qu'elle soit proposée par une pompe à chaleur avec les nombreux rejets très polluants des centrales nucléaires disséminées sur le territoire français (voir Energie et centrales nucléaires : un sujet qui divise), ni avec la filière bois classique qui émet beaucoup de particules et de produits de combustion dans l'atmosphère (production/transport/combustion), ni avec le gaz naturel qui émet également des produits de combustion, mais sans particules fines comme l'indique le tableau ci-dessous. 

La qualité de l'air

Une comparaison avec le fioul domestique (mazout) et le gaz naturel démontre que le chauffage au bois bûche peut affecter gravement la qualité de l’air. Si, du fait de son bilan CO2 neutre, on peut accepter le chauffage au bois dans les espaces boisés et moins menacés, il en va autrement dans les zones à forte densité de population. Il faut en outre, tenir compte du fait que le bois ne contient que la moitié de l’énergie du fioul domestique, une énergie fossile qui est un très grand polluant. Le bois lors de sa filière production/transport/combustion), doit être tronçonné (essence, huile, gazole) transporté par camion, facteur supplémentaire d’abaissement de la qualité de l’air à l’échelle locale. Le gaz naturel qui pourtant est une énergie fossile fait mieux sur ce plan, étant donné qu’il est transporté sans émissions par l’intermédiaire d’un réseau de conduites qui sont enterrées. Mais le gaz naturel en compteur, (gaz de ville) reste une énergie fossile limitée qu'il faut absolument préserver en isolant parfaitement les logements.

Il est intéressant de faire un bilan des émissions de polluants des énergies.

Tableau comparatif

Tableau comparatif du NOx, CO2 et particules entre les granulés de bois, le fioul et le gaz naturel. (Source association Suisse gazière).

Schéma des atteintes à la qualité de l'environnement

 

 

 

 

 

 

 

 

 Les chiffres de l'industrie gazière

Les chauffages au bois peuvent émettre sept fois plus d'oxydes d’azote (NOx) que les chauffages au gaz naturel comparables. Les oxydes d’azote pèsent sur l’environnement en renforçant la formation d’ozone troposphérique.

Dans le cas du monoxyde de carbone (CO), toxique pour les êtres humains et les animaux, le gaz naturel donne des résultats au moins 10 fois meilleurs que le bois. En pratique, il peut même faire plus de 100 fois mieux (voir les valeurs effectives dans le tableau ci-dessus).NB : Les émissions de particules fines autorisées pour le bois dans le cadre de l’OPair restent dangereusement élevées, cela doit avant tout être vu comme une concession politique à l’économie forestière.

1 Les valeurs limites applicables au bois se fondent sur une valeur de 13% d’oxygène résiduel dans les gaz de combustion.
Pour qu’une comparaison avec le mazout et le gaz naturel soit possible, la valeur indiquée dans le tableau a été extrapolée à 3 %.

2 Les valeurs limites pour le bois sont partiellement en contradiction avec les exigences des normes EN pour les chaudières à bois
Ce dernier détail exige une future mise au point.

La solution est d'équiper les appareils à bois de filtres à particules afin de limiter la pollution de l'air atmosphérique.

Les 2 articles sur la pollution à connaître absolument

Taux de pollution de particules fines émises par la combustion du chauffage au bois :

Quels sont les principaux polluants de l'air de votre maison ?

Vous-avez-une-question-réponse-Picbleu-devis-simple-facile

  • Il existe 7 bonnes raisons d'agir pour améliorer l'efficacité énergétique :

    Il existe 7 bonnes raisons d'agir pour améliorer l'efficacité énergétique, Changer sa chaudière, poser des fenêtres à double vitrage, isoler les murs et la toiture font partie des travaux d'amélioration de votre logement importants. Cette démarche éco responsable est primordiale pour votre avenir :

     

     Pour faire baisser votre facture d'énergie

     

     

    En rénovant votre logement, vous diminuez votre consommation d’énergie et réalisez des économies importantes sur vos factures. En isolant, vous faites une première économie sur le prix de la chaudière ou du système de chauffage, car plus le bâtiment est isolé et plus la puissance donc le prix de la chaudière ou de l'équipement baisse.

    Pour s'affranchir du prix des énergies

     

     


    L’approvisionnement en énergies fossiles dépend de conditions géopolitiques complexes sur lesquelles aucun pays n'a de prises. La rénovation d'un logement en bâtiment basse consommation d’énergie permet de diminuer les besoins et de vous rendre ainsi beaucoup plus indépendant des incertitudes liées au marché de l’énergie.

    Les énergies renouvelables (eau, soleil, vent) sont disponibles gratuitement. Les énergies classiques bois, gaz, pétrole, électricité utilisent des ressources limitées qu'il faut économiser. Aucune énergie n'est à l'abri, même le bois contrairement aux idées reçues. Une forêt doit être gérée durablement, car les excès actuels dans la biomasse peuvent rendre ce combustible bois énergie non écologique.

    En maîtrisant votre consommation grâce à des équipements performants et adaptés, vous consommez moins et vous êtes beaucoup moins tributaires des fluctuations des prix de l'énergie. Investir dans l'amélioration du bâtiment, vous permet d'accroitre votre indépendance.

     Pour bénéficier d'un crédit d'impôt

     

     

    Pour bénéficier d'un crédit d'impôt renforcé appelé CITE (Crédit d'Impôt pour la Transition Énergétique).

    Pour bénéficier d'aides et de primes

     

     

    Les prêts aidés sont une solution pour financer une rénovation ou une construction écologique

    2 prêts aidés permettent de financer avantageusement des travaux de rénovation, d’achat ou de construction. Il s’agit de l’Eco prêt à taux zéro et du PTZ +.

    L’éco PTZ est un prêt réservé aux travaux de rénovation énergétiques et ne peut pas être utilisé pour les travaux de construction. Pour bénéficier de l’éco prêt à taux zéro, il faut soit réaliser des travaux aboutissant à une amélioration de la performance énergétique globale du bâtiment.


    Le PTZ+ sert à financer l’achat d’une première résidence principale, neuve ou existante.


    Les certificats d’économie d’énergie CEE permettent d’obtenir une aide pour vos travaux d'amélioration énergétique du logement.

    Les fournisseurs et les distributeurs d’énergie appelés « obligés » sont tenus par ce dispositif d’inciter leurs clients à adopter des technologies efficaces et à s’équiper de matériels performants leur permettant de réduire leurs consommations (électroménager performant, isolation, matériel de régulation du chauffage, chauffe-eau solaires, pompes à chaleur, etc.). Les grandes surfaces et supermarchés parce qu'ils distribuent du fioul domestique et du gazole entrent également dans ces obligations.

    Les marques Auchan, Carrefour, E.Leclerc et d’autres ont mis en place un système permettant de récupérer des chèques-cadeaux jusqu’à un montant de 1500 euros contre l’achat de certains équipements (isolation, chauffage ou énergie renouvelables.)

    Tous les énergéticiens comme Antargaz, Butagaz, Primagaz, Sogasud ex Repsol, Finagaz ex Totalgaz et Vitogaz  (pour les citernes) EDF (pour l'électricité), Engie ex GDF Suez (pour le gaz naturel), Total (pour le fioul domestique),etc. octroient des primes encore supérieures pour chaque installation d'équipement de chauffage performant (Exemple chaudière à condensation ou hybride, etc.) ou de travaux d'isolation, etc.

     

     Pour améliorer votre confort et votre bien-être

     

     

    Beaucoup de logements anciens et même récents (construits avant le 1er janvier 2013 date de mise en application de la RT 2012) sont mal isolés (Courants d’air, perte de chaleur, bruits, humidité, manque d'aération, etc.).

    Grâce à une rénovation basse consommation d’énergie menée dans les règles de l’art par un professionnel RGE, le confort est notablement amélioré :


    — l’air du logement n’est ni trop sec, ni trop humide grâce à une ventilation adaptée
    — les mouvements d’air froid désagréables en hiver disparaissent, car les entrées d’air parasites sont supprimées
    — L'effet de « paroi froide » disparaît grâce à une isolation très efficace due à l’usage de matériaux performants
    — Il devient inutile de surchauffer pour avoir une impression globale de chaleur dans les pièces 

    Eco-rénover votre logement et installer des équipements plus performants (une chaudière à condensation, une chaudière hybride, une pompe à chaleur, des fenêtres mieux isolées…), permet d'améliorer le confort de vie.

     Pour augmenter la valeur de votre bien immobilier

     

     

    L'affichage de la performance énergétique (« Classe DPE », Diagnostic de performance énergétique) pour vendre un logement est obligatoire. En améliorant la performance énergétique de votre bien, vous augmentez sa valeur immobilière

    Un logement qui consomme peu d’énergie va devenir un argument convaincant lors de sa vente. Les agents immobiliers parlent d'amélioration de la valeur marchande d'un logement.

     Pour faire un geste pour l'environnement

     

     

    Isoler, rendre étanche à l'air et améliorer l'efficacité énergétique des logements permet d'économiser les ressources, les matières premières et ainsi contribuer à la lutte contre les gaz à effet de serre et le réchauffement climatique.

  • Les autres sujets sur le bois énergie qui peuvent vous intéresser

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page