Habitat durable

Liste des principaux polluants que l'on retrouve dans les maisons

Liste des principaux polluants des maisons dans l'air intérieur pollué que nous respirons 14 heures par jour dans nos logements qu'il faut ventiler.

1. L'air intérieur pollué

Un air de mauvaise qualité.

L’air que nous respirons dans nos logements n’est pas toujours de bonne qualité, pourtant nous passons 14 heures par jour en moyenne à notre domicile. En effet, les sources de pollution dans les logements d'habitation sont nombreuses : tabagisme, moisissures, matériaux de construction, meubles, acariens, produits d’entretien, peintures.

C’est ce que l’on appelle la pollution de l’air intérieur. Si les locaux ne sont pas suffisamment aérés, les polluants s’accumulent, en particulier l’hiver, lorsque l’on ouvre moins les fenêtres. Cette pollution peut avoir des effets sur la santé : allergies, irritations des voies respiratoires, maux de tête voire intoxications.

Réduire les risques pour la santé est possible. La ventilation mécanique est une solution, mais la prévention est toujours plus efficace.

2. Les particules fines

Nous absorbons en permanence des polluants issus de contaminations directes ou indirectes. Les individus sont plus ou moins sensibles à ces agressions.
Une partie de ces polluants sont nommés C.O.V. (Composés Organiques Volatils), sachant qu’organique signifie « qui contient du carbone », la quasi-totalité des polluants sont des C.O.V.
Les principaux polluants de l’habitat sont classés en différentes catégories et leur taille parfois microscopique leur permet de pénétrer profondément dans l'organisme.

  • PM 10 les particules fines, très fines et ultrafines peuvent pénétrer dans les bronches.
  • PM 2.5 les particules très fines et ultrafines pénètrent dans les alvéoles pulmonaires.
  • PM 1,0 les particules très fines peuvent pénétrer dans les alvéoles pulmonaires.
  • PM 0,1 les particules ultrafines ou nano particules peuvent passer la barrière alvéolocapillaire.

Diamètre-différents-polluants-habitat.png

3. Eviter la pollution

Comment éviter la pollution intérieure du logement notamment celle due à la combustion du tabac ?

Prendre la bonne décision d'arrêter de fumer pour soi et pour ses proches, également formellement interdire aux autres de fumer chez soi. La pause cigarette, dont un fumeur ne peut vraiment pas se passer, car cette dépendance aux substances incorporées au tabac (dont la sérotonine, l'hormone du bien-être) doit être effectuée seulement à l’extérieur.

Que l’on soit fumeur ou pas, il est nécessaire d'aérer tous les jours, toutes les pièces de la maison, en dehors des heures de trafic routier les plus importantes, c'est un moyen simple d’assainir son air intérieur si le logement n'est pas équipé d'une VMC.

4. Solution pour éviter la pollution de l'air 

Quelle est la solution pour éviter la pollution de l'air intérieur ?

Prendre la bonne décision d'arrêter de fumer pour soi et pour ses proches également formellement interdire aux autres de fumer chez soi. La pause cigarette, dont un fumeur ne peut vraiment pas se passer, car cette dépendance est due aux substances incorporées au tabac (dont la sérotonine l'hormone du bien-être) doit être effectuée seulement à l’extérieur.

Que l’on soit fumeur ou pas, il est nécessaire d'aérer tous les jours 1/4 d'heure, toutes les pièces de la maison, en dehors des heures de trafic routier les plus importantes, c'est un moyen simple d’assainir son air intérieur si le logement n'est pas équipé d'une VMC. La pollution de l’air intérieur est bien plus insidieuse, cette pollution interne est pourtant plus nocive que celle de l’air extérieur, car ses composants et ses concentrations sont invisibles, pourtant, ses effets sont comparables.

La pollution de l’air à l’intérieur des maisons provient de multiples sources. Une partie de ces polluants sont nommés C.O.V. (Composés Organiques Volatils).

La ventilation est une fonction essentielle :

Contrairement à ce que l'on pense habituellement, l'air intérieur des logements de plus en plus isolés est en général plus pollué que l'air extérieur environnant. Protéger les personnes : Humidité, odeurs, film microbien, polluants issus des produits d'entretien ou de décoration, ou même des meubles modernes sont sources de désagréments, voire de maladies graves.
La ventilation sert à :

  • Protéger les bâtiments : Humidité et moisissures participent à la dégradation des composants du bâti.
  • Participer aux économies d'énergie : en régulant les apports d'air neuf et l'extraction de l'air.
  • La ventilation permet une réduction des déperditions et donc de la consommation d'énergie.
  • En apportant un air de qualité et en rejetant l'air intérieur pollué, la ventilation est la solution pour protéger les personnes et les bâtiments.

Si la Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC) est la plus diffusée, elle n'est pas la plus performante, car elle aspire les polluants extérieurs !
La Ventilation Mécanique par Insufflation est beaucoup plus intéressante, car elle purifie l'air grâce à un filtre HEPA (High Efficiency Particulate Air) et insuffle l'air dans le logement au lieu de mettre le bâtiment en dépression. Les odeurs, polluants et humidité sont ainsi chassés par le système VMI®

5. Isoler et ventiler

Les travaux d'isolation demandent des connaissances techniques pour assurer une bonne aération des locaux.

Si vous faites des travaux d’isolation ou de rénovation thermique de votre logement, vos aménagements d’isolation doivent permettre à l’air de circuler et de s’évacuer librement.

Seul un professionnel du bâtiment RGE  (Reconnu Garant Environnement) peut vous aider à trouver la solution la plus adaptée.

Évitez d’isoler uniquement des petites surfaces, car l’isolation d'un logement se conçoit dans sa globalité. En effet, si vous posez des fenêtres très isolantes sans étudier le logement dans son ensemble, ce déséquilibre peut favoriser l’apparition de ce que l’on appelle des « ponts thermiques ».

Le froid ne pouvant plus passer par les fenêtres, il trouvera alors d’autres chemins, comme l’arête des murs, pour s’évacuer. L’humidité s’accumulera alors à différents endroits, provoquant le développement de moisissures et le pourrissement des matériaux de construction. Ces dégâts sont invisibles parfois pendant les premières années, car l'intérieur des murs se dégrade progressivement puis des apparitions de salpêtre, des infiltrations ou des remontées capillaires indiquent des pathologies cachées.

Des aides financières peuvent vous être accordées (crédit d'impôt et aides des travaux d'économie énergie).

6. Polluants intérieurs

Liste impressionnante des principaux polluants que l'on trouve dans l'air intérieur des logements.

Besoin d'aide ?
Besoin d'aide ?
J'évite les frais cachés et je profite des conseils efficaces de Picbleu pour réduire mes factures
Je m'informe
Sans Engagement

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page