Polluants et contaminants issus de la combustion du bois

Dernière modification :

« Mes grands parents utilisaient le bois pour le chauffage et pour la cuisson, ils sont morts centenaires et je pense que l'on accuse à tort le bois en exagérant le problème ».
Cette phrase, vous l'avez souvent entendue et pas seulement pour le bois, mais pour d'autres produits que l'on continue à utiliser et qui présentent des risques avérés.

Sommaire

 

De nombreux produits dont les substances provenant de la combustion du bois affectent la qualité de l'air extérieur atmosphérique, engendrent une pollution à l'intérieur des maisons et peuvent aggraver les problèmes de santé tels que l'asthme, la bronchite, l'emphysème ou les maladies cardiaques.

Un feu de bois dégage une fumée composée de plus d'une centaine de substances toxiques différentes dont certaines peuvent pénétrer profondément dans les poumons et affecter la santé. Certaines de ces substances sont cancérigènes. Les principaux polluants ayant un impact prouvé sur la santé humaine sont les NOx (oxydes d'azote) et particulièrement le CO (monoxyde de carbone), NO2, COV (composés organiques volatils), NH3, HAP (Hydrocarbures aromatiques polycycliques), Dioxines, SO2, carbone suie, mercure ainsi que de nombreux produits irritants.

 

1. Les particules fines 

Certaines particules fines ont un diamètre inférieur à celui d'un cheveu

Les microparticules non visibles à l'œil nu sont de la taille du micromètre (µm), un million de fois plus petit qu'un mètre.


Les microparticules sont mesurées dans l'air à travers :

- Les particules PM10 pénètrent dans l'appareil respiratoire. Leur taille est inférieure à 10 µm. Elles sont de 6 à 8 fois plus petites que l'épaisseur d'un cheveu ou de la taille d'une cellule.
- Les particules fines ou PM 2,5, se logent dans les ramifications les plus profondes des voies respiratoires (bronches profondes, alvéoles). Leur taille équivalente à celle des bactéries est inférieure ou égale à 2,5 µm

Les particules ont des effets pathogènes sur la santé, notamment au niveau cardiovasculaire et respiratoire.

 

2. Origine des particules 

Quelles sont les origines des microparticules ?

1 Les rejets directs dans l'atmosphère issus des activités humaines industrie, entreprises, commerces, artisanat, domestiques avec en particulier le chauffage (le fioul et le bois sont les plus émissifs). Le trafic routier et ses émissions issues des moteurs diesel.
En Île-de-France, l'industrie rejette un tiers des particules PM10 émises dans la région, toutes activités confondues.
2 Les particules qui s'étaient déposées au sol sont remises en suspension dans l'air sous l'action du vent ou des véhicules le long des rues.
3 Dans certaines conditions, certains gaz comme le dioxyde d'azote peuvent se transformer en particules de nitrates et le dioxyde de soufre en sulfates.

 Comparatif--taille-particules-fines-et-cheveu-Document-Picbleu.png

 

  

3. Combustion du bois 

 Polluants et contaminants issus de la combustion du bois

 

 Polluants  Type de contaminants  Effets sur la santé
PM2.5 Particules fines Ces particules particulièrement fines pénètrent profondément dans le système respiratoire,
aggravent les maladies de type cardiorespiratoire, irritent les voies pulmonaires
et augmentent le taux de mortalité
C6H6 Benzène Cancérigène
CH2O Formaldéhyde Le formol contenu dans beaucoup d'objets usuels occasionne une irritation des yeux et des voies pulmonaires
C3H4O Acroléine Cette substance que l'on trouve dans la fumée de tabac irrite les yeux et les voies respiratoires
COV Composés organiques volatils Irritation des voies pulmonaires, maladies cardiorespiratoires
CO Monoxyde de carbone À l'origine de nombreuses pathologies comme les céphalées, maux de tête, nausées, étourdissements
aggravation de l’angine de poitrine chez les personnes atteintes de problèmes cardiaques
NOx Oxydes d’azote Irritation du système respiratoire, toux, douleur à l'inspiration, œdème pulmonaire
HAPC Dioxines Cancérigène probable
HAP Hydrocarbures aromatiques polycycliques Certains contaminants de l'air dont les HAP (hydrocarbures aromatiques polycycliques)
sont considérés comme cancérigènes ou mutagènes ou soupçonnés d’être cancérigènes ou mutagènes
C4H4O Furannes Cancérigène probable

 

 Besoin-d'aides-solutions-pour-réduire-factures-Picbleu.png

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page

Tous les articles

Actualités

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces

Normes