Photovoltaïque prix installation amortissement seuil rentabilité

Dernière modification :

Prix d'installation, revenus solaire, coût, seuil de rentabilité, fonctionnement, impact écologique, technique, avantages et inconvénients du photovoltaïque, recherche d'un installateur de panneaux photovoltaïques solaires et d'un devis gratuit.

Terrain-constructible-à-bâtir-à-vendre-Portail-habitat-Picbleu.png

 

Sommaire

  1. Coûts d'installation
  2. Seuil de rentabilité
  3. Tarifs d'achat kWh
  4. Arrêt bonifications
  5. Historique Grenelle
  6. Suppression aides 
  7. Aide investissement

 

Rentabilité

L'investissement dans des panneaux photovoltaïques est-il intéressant ?

Les panneaux solaires photovoltaïques sont-ils rentables ? Il y a quelques années en 2006, plus de 5000 installateurs s'étaient lancés en France dans l'installation de photovoltaïque sans maîtriser parfois la qualité des systèmes.

En raison de mauvaises pratiques, les clients sont devenus plus méfiants et ont exigé des garanties de résultat.

Une installation de panneaux coûtait alors environ 23000 euros. Actuellement, il faut débourser entre 10 000 € et 12 000 € TTC pour une installation de panneaux solaires d'une puissance de 3 KWC (y compris le prix du raccordement à EDF).
Ce coût total peut varier suivant la marque des panneaux solaires photovoltaïques, les équipements mis en oeuvre, les difficultés de pose ainsi que les garanties proposées.

 

  •  Le coût d'une installation photovoltaïque 
  •  le seuil de rentabilité.
  •  Les coûts de raccordement de l'installation photovoltaïque.
  •  La location de toit photovoltaïque.
  •  Les tarifs de l'électricité solaire photovoltaïque.
  •  Les textes de loi relatifs au photovoltaïque.
  •  Une explosion des coûts (historique).
  •  Lien sur le site Hespul relatif au photovoltaïque.
  •  Conclusion sur le photovoltaïque.

 

1. Coûts d'installation

Que est le coût d'une installation photovoltaïque ?

Un foyer bénéficie théoriquement d’un revenu selon :

• la taille et le type de son installation solaire photovoltaïque.
• le positionnement suivant que les panneaux solaires sont intégrés au bâti ou non.
• l’angle d’incidence et l’orientation des rayons solaires sur votre toit
• l’éventail des aides sollicitées et obtenues et les modifications des dispositions fiscales (qui vont obligatoirement devenir moins incitatrices avec le temps).
• le taux d’ensoleillement de chaque région

Coût d’installation avec pose incluse TTC

Puissance installée

Pose au sol (1)

Intégration toiture

Intégration verrière

Hors réseau (2)

1 à 3 kWc

6 à 7 €/Wc

7 à 8 €/Wc

10 à 13 €/Wc

12 à 22 €/Wc

1 à 3 kWc

5 à 7 €/Wc

6.5 à 9 €/Wc

> 13 €/Wc

-

+ de 10 kWc

4 à 6 €/Wc

6.5 à 8 €/Wc

> 13 €/Wc

-

 

(1) ou surimposition en toiture

(2) avec batteries tampon incluses

Coût d’une installation photovoltaïque 3000 watts/crête

Aide de la région 0 € (Variable suivant les régions mais la tendance est à zéro d'aide )

Crédit d'impôt : 0 %

Coût de l’installation complète : 10000 à 12000 € ttc avec matériel et main d’œuvre

Coût de raccordement à ERDF 1000 € à 1500 € ttc (si non prévu dans le devis d'installation complète)

Amortissement pour l'onduleur : 100 € ttc annuel (son remplacement doit être envisagé tous les 10 ans)

Location annuelle du compteur électrique : 62 € ttc

Frais annexes : surcoût de l'assurance multirisque habitation (variable suivant les compagnies d'assurance)

 

2. Seuil de rentabilité

Ci-dessous le tableau indique le prix d'une installation photovoltaïque, avec des cellules photovoltaïques pour la fabrication d'électricité.

Le montant de l'investissement par une entreprise sérieuse est actuellement de 10000 à 12000 €.

L'installation de panneaux photovoltaïques facturés 23000 € ou 30000 € comme par le passé en tenant compte des coûts de crédit n'est pas rentable.

Les délais d'amortissement dans ce dernier cas dépassant largement la durée de vie des panneaux

 

3. Tarifs d'achat kWh

Quels sont les tarifs d'achat de l'électricité solaire par EDF ?

Quelle est l'évolution du tarif d'achat pour une installation photovoltaïque de 0 à 9 kWc ? Le dispositif de soutien au photovoltaïque prévoit des tarifs d’achat qui sont ajustés chaque trimestre.

Les tarifs applicables pour les installations de panneaux photovoltaïques sur toiture dépendent de la puissance crête et du degré d’intégration au bâti des installations.
Les tarifs d'achat de l'électricité photovoltaïque sont revus chaque trimestre par la CRE qui transmet sa délibération au gouvernement.

Les valeurs de deux coefficients S19 et V19, définis par un arrêté du 4 mars 2011, ont été établies faisant suite à la réception du bilan des demandes de raccordements pour des installations solaires, transmises par les gestionnaires de réseaux publics d'électricité ERDF, EDF SEI.

Les prix sont donc indexés chaque trimestre selon le volume de projets entrés en file d’attente au trimestre précédent.

Tarifs d'achat électricité panneaux photovoltaïque

 

4. Arrêt des bonifications

La Commission européenne avait demandé à la France de supprimer les bonifications.

Un arrêté du 12 mars 2014 a abrogé l'arrêté du 7 janvier 2013 portant majoration des tarifs de l'électricité produite par certaines installations utilisant l'énergie solaire (source Conseil supérieur de l'énergie).

Le gouvernement français, à la demande de la Commission européenne, a supprimé le système de bonification des tarifs d'achat de l'électricité provenant d'installations photovoltaïques « Made in Europe ». En effet, un dispositif, mis en place au mois de janvier 2013, accordait une prime supplémentaire de :

  •  5 % sur le tarif normal d'achat par EDF lorsque les cellules ou les panneaux solaires étaient produits dans un pays de l'Union européenne.
  •  10 % dans le cas où les deux composants étaient originaires du vieux continent.

La CRE (Commission de régulation de l'énergie) avait estimé que l'instauration de ces tarifs bonifiés était fragile d'un point de vue juridique et exposait sur ce point la France à des actions en justice pour protectionnisme et concurrence déloyale de la part de producteurs étrangers. Le ministère de l'Écologie avait indiqué à l'époque qu'il était « prêt à prendre ce risque ». Le marché du photovoltaïque français a très fortement diminué, les tarifs d'achat bonifiés sont un bonus qui permet à la filière de ne pas disparaitre.

L'insécurité juridique et économique pour les entreprises d'un secteur fragilisé par l'instabilité réglementaire est préjudiciable pour ce secteur et risque d'augmenter les milliers de pertes d'emplois déjà dues à une politique hésitante et déroutante.

 

5. Historique Grenelle

Dans le passé, les pouvoirs publics avaient, grâce au Grenelle environnement, fixés des objectifs qui s'étaient traduits, selon le Président du syndicat des énergies renouvelables, « par une feuille de route et une boîte à outils ambitieux pour 2012 et 2020, afin d'atteindre les objectifs ambitieux fixés à l'issue du Grenelle : augmenter de 20 millions de TEP la production d'énergies renouvelables dans la consommation finale.

Le projet de loi Grenelle 1 avait ratifié un objectif de 23 % d'énergies renouvelables dans la consommation finale ».

L'Etat avait mis en place une mesure incitative : l'achat par EDF de l'électricité produite a des tarifs avantageux sans se douter que ce système allait générer une très forte croissance. Paradoxalement, le succès de ce projet de développement a amené le gouvernement à geler le photovoltaïque.

L'Etat avait décidé en 2011 de revoir tous les taris à la baisse entrainant un très fort ralentissement du marché. D'après les déclarations du gouvernement : il s'agissait « de favoriser l'émergence d'une filière industrielle innovante, à forte valeur ajoutée, une filière respectueuse des exigences environnementales, une filière compétitive sur les marchés à l'export, le tout dans des conditions économiques qui ne grèvent pas de façon indue la facture des consommateurs ».

En pratique, le surcoût des tarifs d'achat de l'électricité d'origine photovoltaïque est répercuté sur l'ensemble des factures des foyers français.

Le crédit d'impôt des années 2013 et 2014

Le crédit d'impôt pour le photovoltaïque est actuellement de 0 %, mais il était en 2013 de 11 % dans un plafond de dépenses de 3200 € TTC par KW crête de puissance installée une aide en très forte baisse par rapport au lancement du photovoltaïque, car le crédit d'impôt fixé à l'époque était égal à 50 %.

 

6. Aide investissement

Les aides à l’investissement dans les équipements photovoltaïques ont baissé ou ont été supprimées dans les départements.

L’Assemblée nationale avait voté le 22 octobre 2010 la réduction de ces aides, dans le cadre de la loi de finances 2011.

Le crédit accordé aux particuliers passant de 50 à 22 %. Pour les territoires d'outre-mer, le crédit était égal à zéro.

La Fédération des entreprises d'outre-mer s'était insurgée contre la fin de ce dispositif qui devait toucher, selon elle, 1.700 emplois.

Les données météorologiques d’ensoleillement annuel du site peuvent déterminer la capacité de production électrique d’un site.

La carte ci-dessous donne la production électrique moyenne attendue dans les conditions optimales d’implantation pour un système photovoltaïque d’une puissance de 1 kilowatt crête kWc (environ 9 m²) avec des modules polycristallins standards installés dans les meilleures conditions (orientés plein sud et inclinés à 30 degrés par rapport à l'horizontale et sans facteur d'ombrage), en fonction de la localisation géographique de l’installation. 

Carte ensoleillement France. Schéma Picbleu

Carte zones ensoleillement photovoltaïque France Doc Picbleu

7. Suppression aides

Pourquoi les aides pour le photovoltaïque ont-elles été supprimées ?

Pour amortir le coût d'une installation photovoltaïque, le prix d'achat imposé à EDF par décret était très incitatif pour l'intégration au bâti. Les usagers avaient tout intérêt à vendre la totalité de leur production (à 0.58 €/kWh jusqu'au 1er janvier 2011) plutôt que de l'utiliser en auto consommation.

Le tarif de base de 0,314 €/kWh, pour l'intégration simplifiée, était malheureusement insuffisant pour les petites et moyennes puissances photovoltaïques (voir tableau ci-dessous : les coûts de raccordement pour l'électricité photovoltaïque). Ces tarifs de rachat de l'électricité photovoltaïque étaient applicables jusqu'au 31 décembre 2011 puis baissaient de 10 % par an pour accompagner la baisse des coûts du matériel.

Le député (P.-S.) Jean-Paul Chanteguet avait dénoncé le passage du « verdissement de la fiscalité au rabotage des niches fiscales vertes ». Gilles Carrez (UMP), le rapporteur général du budget avait précisé également qu’il ne s’agissait que d’une « bulle spéculative », avec « un crédit d'impôt représentant la moitié du prix d'achat des panneaux photovoltaïques fabriqués à 90 % de Chine ».

Le crédit d'impôt 2012 avait été abaissé à 11 %, pour 2013, le taux restait inchangé, actuellement le crédit d'impôt a été supprimé.

 

Besoin d'aide ?

Il est possible de demander un conseil ou de consulter les différentes énergies grâce aux dossiers comparatifs Picbleu

Profitez-de-nos-conseils-pour-faire-le-meilleur-choix-Picbleu.png

 

Dossier complet sur les différentes énergies.
Dossier complet sur les différentes énergies.

Cette étude constituée de 31 pages descriptives actualisée en juin 2017 compare les différents prix des énergies. Courbe de l'évolution des tarifs

9.90 € TTC

Plus d'infos

  • Amortissement

     

                                                                                      Amortissement de panneaux photovoltaîques

    L’amortissement se fera sur 9 ans à 20 ans (en se basant sur le prix actuel de l’électricité qui risque d’augmenter de façon importante dans les années à venir).

    L'actualisation du tarif d'achat à la hausse ne portant que sur 20 % du tarif, les 80 % restants étant fixes, il n'est pas possible de tenir compte de ce facteur dans les calculs des seuils de rentabilité.

    Chiffres susceptibles de variations en fonction du type de matériels utilisés, du degré d’intégration, de la taille du système, des aides régionales et des aides fiscales.

    La production moyenne par m2 et par an en France est de 100 kilowatts-heure. Quelques précisions sur les investissements et la rentabilisation aux conditions actuelles :

    Une installation moyenne en France possède une puissance de 3322 kWh / an (soit 21 mètres carrés). Elle produit 3322 kWh heure par an et coûte en moyenne 12000 euros. La pose représente environ 15 % du prix global. Le coût du matériel ouvre droit à un crédit d’impôt (remboursable aux foyers non imposables) que l’on peut chiffrer à 1056 € ttc euros.
    Initialement on valorisait la production en la vendant à EDF au départ à 0.60 euros par kWh puis 0,3159 euros par kWh et 0,2696 euros par kWh jusqu'au 31/12/2014 (si le système PV remplacait votre toiture tout en faisant office d'étanchéité) actuellement le tarif d'achat de l’électricité en France étant pratiquement arrivé au prix des barèmes de vente d'EDF, nous pouvons donc songer à l’autoconsommation plutôt qu’à la vente totale à EDF
                                                                        Calcul de seuil de rentabilité des panneaux photovoltaïques

    Un investissement peut être rentable si l'investissement ne dépasse pas 12000 € ttc 

    L’investissement de 12000 € ttc en France métropolitaine (voir zones carte ci-dessus) est donc rentabilisé en termes de temps de retour net respectivement :

    Région sud et Corse : 9 à 11 ans  (Revenu annuel estimé à 1140 € à 1330 €)

    Région Sud Ouest : 11 à 12 ans  (Revenu annuel estimé à 1040 € à 1140 € )

    Région Nord Rhônes Alpes : 11 à 12 ans   (Revenu annuel estimé à 1040 € à 1140 €)

    Région diagonale Haute Savoie-Bretagne (voir carte) : 12 à 14 ans (Revenu annuel estimé à 950 € à 1040 €)

    Région Normandie : 14 ans  (Revenus annuels estimés à 760 €)

    Région Nord et Est : 14 à 18 ans (Revenu annuel estimé à 750 € à 950 €)

     

  • Coût raccordement

    Les coûts de raccordement pour l'électricité solaire photovoltaïque

    L'usager producteur d'électricité photovoltaïque doit supporter entièrement l'ensemble des frais de raccordement au réseau de son installation photovoltaïque ainsi que les frais éventuels de renforcement du réseau nécessaires pour permettre la revente de son électricité produite.

    La liste des travaux nécessaire :

    pose des compteurs et disjoncteurs,
    pose des coupe-circuit,
    pose des câblages (nécessaire à l’établissement d’une liaison de branchement dédiée à l’installation photovoltaïque.)

    Coûts des raccordements photovoltaïques
    Tension de livraison
    Configuration simple
                  Configuration complexe
     
    <36KVA (Basse Tension)
    1000 € environ
    jusqu’à 1 500 €
    Puissance <250KVA (Basse tension)
    Prix à établir sur devis
                         
    Puissance >250KVA (Haute tension)
    Les travaux peuvent être très importants, engendrant un coût parfois déterminant pour la réalisation du projet.
Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion

Tous les articles

Actualités

Dossiers

Conseils

Normes