Ce qu'il faut savoir sur les poêles à pétrole pour le chauffage

Dernière modification :

Le poêle à pétrole est un chauffage économique qui coûte 40 % moins cher que l'électricité, l'énergie la plus chère. La rapidité de chauffe est mise en avant par les constructeurs, mais il existe des inconvénients qu'il est bon de connaître avant d'acheter un appareil ou de le faire fonctionner.

Faut-il se vraiment se fier aux mentions des fabricants qui déclarent un « moindre rejet d’éléments toxiques dans l’air » ?

 Poêle-à-pétrole-chauffage-appoint.png

Sommaire

 

  1. Chauffer au fioul domestique
  2. Isoler avant de chauffer
  3. Des poêles made in Chine
  4. Carburant pétrolier employé 
  5. Toujours le même filtre 
  6. Avantages poêle à pétrole
  7. Inconvénients poêle pétrole
  8. Types de poêles à pétrole
  9. Textes de loi poêles à pétrole
  10. L'avis de Picbleu 
  11. Conclusion : le poêle pétrole 

 

2 min pour comprendre : le poêle à pétrole

Ces appareils sont destinés à vous apporter un complément de chaleur. Les dernières générations d'appareils sont toutes soumises à des normes précises et possèdent de nombreuses sécurités afin d’assurer votre tranquillité : bouton d’arrêt d’urgence, système antiécoulement du combustible en cas de renversement accidentel, etc. 

Il faut toutefois réserver ce chauffage d'appoint aux pièces telles que les ateliers, les greniers, les garages, et autres endroits où l’on ne vit pas en permanence et non pour des logements. Préservez votre santé

Le pétrole coûte plus cher que le granulés de bois.

Le chauffage au pétrole

 Il existe deux types de chauffage au pétrole :

  •  Le chauffage au fioul domestique
     par poêles individuels ou par des chaudières au fioul domestique polluantes couplées à des radiateurs ou plancher chauffant à eau chaude.
  •  Le chauffage d'appoint mobile
     fonctionnant au pétrole désodorisé. Même si le poêle à pétrole n'impose aucun abonnement à un réseau d’énergie comme EDF ou Engie, le poêle à pétrole ne remplace pas un chauffage domestique. 

2. Chauffer au fioul domestique 

Le fioul domestique issu du raffinage du pétrole est un mélange d’hydrocarbures, d'additifs et de colorants, c'est un produit fossile, inflammable, nocif, cancérigène possible et dangereux pour l’environnement. Sa combustion émet de nombreuses substances polluantes notamment pour l'air et l'eau. Source ADEME. 

La consommation d’énergie et l’émission de polluants sont indissociables. L'ensemble des installations de chauffage domestique au bois, gaz et au fioul génère des émissions de polluants qui dépendent du combustible utilisé, de la technologie employée, du type de chaudière ainsi que de ses réglages. Ces paramètres jouent sur la qualité de la combustion et donc sur la quantité de polluants émis.

Le pétrole est un produit très polluant

Les compagnies pétrolières ont amélioré leurs processus de raffinage afin de produire des combustibles de chauffage avec une teneur en soufre réduite pour les offres de fioul domestique premium. Pour ces produits, la teneur maximale en soufre est passée de 2 000 ppm à 1 000 ppm, comme transcrites par la Directive européenne 99/32/CE. De nouvelles baisses de cette teneur sont demandées par l'Europe pour les années à venir, avec un alignement sur le Gazole non routier à 10 ppm.

Même si des progrès ont été réalisés sur le fioul domestique afin de protéger l’environnement et ainsi de réduire son empreinte environnementale avec des émissions de CO2 diminuées de 20 % par rapport aux anciennes installations ainsi que la mise en circulation de camions de livraison moins consommateurs de gazole, le bilan environnemental de la chaîne énergétique globale du fioul domestique n'est pas soutenable.

3. Isoler avant de chauffer 

Il est bon de rappeler que l'isolation thermique de préférence avec des matériaux sains et naturels est indispensable si l'on veut bénéficier du meilleur confort et d'un coût énergétique de chauffage annuel raisonnable. 

4. Poêles made in China 

Les appareils chinois de chauffage au pétrole ont inondé le marché. Ces appareils mobiles souvent fabriqués en Chine fonctionnant au pétrole lampant sont vendus dans le commerce, ce sont des appareils mobiles à simple ou à double combustion, avec contrôle électronique. Prévus pour des utilisations en intérieur, ils doivent être utilisés avec un maximum de précautions liées à la combustion de ces appareils dépourvus de conduits d’évacuation des gaz brûlés.

Les gaz brûlés ne sont pas évacués et accentuent la pollution intérieure du logement.
Les derniers appareils se sont améliorés, mais il subsiste toujours une odeur au démarrage et à l'extinction pour tous les poêles à pétrole surtout ceux de moindre qualité.

Ce système de chauffage d'appoint très en vogue pendant quelques années en raison de l'augmentation du prix des énergies, de l'offre dans les magasins et de l'absence d'information des utilisateurs a vu son nombre d'utilisateurs se réduire fortement depuis 2010.
Les causes de cette désaffection du public sont multiples. Les consommateurs ont quitté ce type de chauffage parce que le renchérissement du prix du combustible, ses désagréments et les inconvénients liés à la combustion du pétrole (odeur, condensation, raréfaction de l'oxygène, qualité de l'air ambiant, etc.) ne sont pas acceptables.

Le chauffage au pétrole ne doit être considéré que comme un chauffage d’appoint et ne peut chauffer de façon satisfaisante l’ensemble d’un logement.

5. Carburant pétrolier employé 

1Kg de pétrole lampant fournit 12KWh de chaleur. Il brûle en se combinant à 3,5kg d’oxygène, fournit 3,1kg de gaz carbonique et 1,4kg d’eau.
Consommation d’air par litre de pétrole consommé : 10.67 m3. L’intégralité de l’oxygène présent dans une pièce de 13 m2 est utilisé pour brûler 3 litres de pétrole.

  • Rejet de 7,5 kg de CO2.
  • Rejet de 3,3 litres d’eau de condensation.

Pour les professionnels du chauffage, un contact cutané fréquent ou prolongé avec du fioul (fioul industriel, fioul lourd ou fioul domestique) peut provoquer des pathologies diverses (dermatoses, lésions cancéreuses, etc.). Son ingestion est susceptible d’engendrer une pneumopathie d’inhalation. Une accumulation de vapeurs de fioul peut être à l’origine d’irritation des voies respiratoires et des muqueuses.

 L'appareil respiratoire de l'être humain

6. Toujours le même filtre 

Toujours le même filtre : vos poumons. Les poumons absorbent en permanence des polluants issus de contaminations directes ou indirectes. Les individus sont plus ou moins sensibles à ces agressions. Une partie de ces polluants sont nommés C.O.V. (Composés Organiques Volatils), organique signifie « qui contient du carbone ».

Le problème de la combustion du pétrole, fioul domestique, diesel est lié à la pollution atmosphérique : des particules microscopiques en suspension dans l'air pénètrent dans les poumons et sont responsables d'après l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) de nombreuses pathologies. (7 millions de morts en 2013 selon les chiffres de l'OMS)

Consommation-oxygène-poele-a-petrole-Picbleu.png

7. Avantages poêles à pétrole 

Type de poêle pétrole

Avantages

Inconvénients

Poêle à mèche

Prix

Odeur

Fonctionne sur piles R20

Manuel

-

Consommation

-

Mèche à changer

-

Parois brûlantes

Poêle électronique

 

Programmation

Prise de courant

Thermostat

Prix élevé

  • Le prix à l'achat de l'appareil est abordable pour l'entrée de gamme : à partir de 100 € jusqu'à 1000 €
  • Rapidité de chauffe
  • Un poêle à pétrole de 3000 W peut chauffer un volume de 75 m3. Soit une pièce de 30 m² d'une hauteur de plafond de 2.50 m.

8. Inconvénients poêle à pétrole 

  • Dégage une odeur désagréable au démarrage et à l'utilisation
  • Les modèles à soufflerie augmentent le brassage de l'air, des poussières et des polluants (attention aux personnes sensibles des bronches comme les asthmatiques)
  • Présente un risque d'intoxication s'ils sont mal utilisés (pétrole ayant coulé suite à un surremplissage du réservoir de carburant, utilisation de solvants comme peintures, dissolvant ongles, alcool à brûler, etc.)
  • Les intoxications au monoxyde de carbone sont fréquentes. Le détecteur de monoxyde de carbone obligatoire doit être en état de bon fonctionnement en vérifiant l'état des piles.
  • Les mentions des fabricants ne veulent rien dire : « moindre rejet d’éléments toxiques dans l’air » par rapport à quoi ?
  • Favorise la libération de polluants nocifs en raison de l'absence de conduit d'évacuation des produits de combustion.
  • Augmente le taux d'humidité de l'air suite à la vapeur d'eau qui est dégagée par l'appareil (ruissellement d'eau sur les parois froides comme les vitres)
  • À 1000 €, le prix est déraisonnable pour ce type d'appareil d'appoint
  • Le pétrole à 1 € le litre soit 0.12 € le kWh coûte autant sinon plus que le prix du kWh électrique (le prix du pétrole est cyclique)
  • Présente des risques pour les jeunes mains : les parois sont brûlantes en l'absence de dispositif de refroidissement
  • Les bidons de pétrole dégagent des vapeurs pétrolières toxiques. Ils doivent être stockés dans une pièce séparée, idéalement à l'extérieur.

9. Types de poêles à pétrole 

Le poêle à mèche et flux laminaire ou poêle à simple combustion fonctionne avec des piles, il faut changer sa mèche chaque année. Ce type de poêle à pétrole est plus odorant que les 2 autres types de poêle.
Le poêle à double combustion brûlerait totalement le pétrole et réduirait les émanations de CO2 (si l'on se fie aux données des fabricants !). Il fonctionne également avec des piles et sa flamme est visible.
Le poêle électronique permet de programmer le chauffage sur 7 jours pour les derniers modèles. Son système de ventilation améliore la diffusion de l'air chaud dans toute la pièce. Il fonctionne sur le secteur.

Il existe 3 types de poêles à pétrole : simple ou double combustion, électronique 

• Les poêles à mèche et flux laminaire ou poêles à simple combustion :

Ce sont des modèles bas de gamme ou « entrées de gamme » qui cumulent les inconvénients :

- fonctionnent avec des piles
- Fonctionne en dégageant une odeur désagréable
- Nécessite de changer la mèche tous les ans
- ne sont pas équipés de thermostat

• Les poêles à laminaire ou à double combustion :

- Meilleur rendement avec une deuxième chambre à combustion, le pétrole est mieux brûlé, les émanations de CO2 sont réduites.
- La flamme apparente ajoute un agrément visuel source de confort
- Ils fonctionnent également avec des batteries.

• Les appareils électroniques :

- Assure une température de chauffage plus précise grâce à leur régulation
- Leur thermostat assure la programmation du chauffage sur 7 jours
- un système de ventilation incorporé diffuse l'air chaud dans la pièce.
- Branchés sur le secteur

10. Textes de loi poêles à pétrole 

Décret Nº 12 980 du 10 décembre 1992 modifié par le décret nº 2000- 1013 du 16 octobre 2000. Il faut éviter d'utiliser notamment les appareils à pétrole (même désodorisé) qui n'ont pas d'évacuation des gaz brulés à l'extérieur, mais dont les produits toxiques de combustion se diffusent dans les pièces à vivre.

Les fabricants préconisent de les utiliser dans des locaux aérés hors communications avec les pièces habitables, mais en pratique les usagers les utilisent fréquemment dans des pièces fermées (buanderie, cellier, garage, ) pour conserver la chaleur (et les polluants). 

11. L'avis de Picbleu 

La combustion de ces appareils à pétrole (poêles à pétrole) comme ceux à fioul domestique pollue l’atmosphère et demande une aération des locaux stricte, même si, comme le spécifient les notices des fabricants ne « dégagent pas d’odeur », mais des polluants qui eux sont indétectables (même si pour certains leur présence est décelable par l'apparition de céphalées ou de maux de tête).

Ces appareils sont des appareils d’appoints à usage intermittent qui ne remplacent pas votre chauffage principal. Ces appareils coûtent entre 100 et 1 000 € et ne bénéficient heureusement pas de crédit d’impôt. L'utilisation coûte cher à la consommation et suit le cours du prix du pétrole.

Le chauffage au pétrole est un chauffage d’appoint et ne peut chauffer de façon satisfaisante l’ensemble d’un logement. Il entraîne beaucoup d'inconvénients au niveau des émissions de polluants pétroliers et de vapeur d'eau. Il est bon de rappeler que l'isolation thermique de préférence avec des matériaux sains et naturels est indispensable si l'on veut bénéficier du meilleur confort et d'un coût énergétique de chauffage annuel raisonnable. Pour chauffer en gardant l'air sain soit vous placez des convecteurs électriques soit vous voulez chauffer correctement et à petit prix votre logement, dans ce cas, il est de loin préférable de faire installer un poêle à granulés tout automatique, sain et beaucoup moins cher à l'usage que les coûteux poêles à pétrole !

12. Conclusion sur le poêle 

Pour réduire les risques d'intoxication, il est possible d'ajouter un détecteur de monoxyde de carbone sur le poêle. Pour limiter les mauvaises odeurs et l'humidité, il est indispensable de bien aérer régulièrement votre pièce et à placer le poêle dans un endroit bien ventilé. Les bidons de pétrole doivent être placés dans une pièce séparée et aérée. Les parois des poêles à pétrole deviennent brûlantes s'il n'y a pas de dispositif de refroidissement : attention aux brûlures et à la proximité de liquides, bombes aérosols explosives (butane) ou matériaux inflammables.

N.B. Les conditions de sécurité ne sont pas toujours suivies par des ménages par méconnaissance et souvent inconscients des risques encourus par de mauvais usages.

Pour un usage ponctuel, il vaut mieux un convecteur électrique, le coût est équivalent, mais la qualité de l'air est bien meilleure.
Pour un usage régulier, préférer un poêle à granulés ou à gaz naturel ou à gaz propane qui sont des appareils beaucoup moins polluants à l'intérieur des logements.

D'autres appareils automatiques équipés de thermostats permettent un usage à la demande et s'adaptent parfaitement aux besoins. Ces générateurs de chauffage ont remplacé les poêles à pétrole de façon plus avantageuse : ce sont les poêles à granulés de bois pour les zones extra urbaines. Pour les zones intra urbaines fortement peuplées, les poêles et cheminées à gaz sont également une solution pour la qualité de l'air intérieur et extérieur.

En conclusion, le chauffage au pétrole doit rester un chauffage d’appoint occasionnel à utiliser avec de nombreuses précautions et en respectant toutes les mesures de sécurité liées à un appareil utilisant un combustible liquide très inflammable et aux émanations polluantes. Il faudra respecter les consignes de sécurité des constructeurs telles que l’aération systématique des pièces dans lesquelles ce chauffage d’appoint est utilisé et surtout l’interdiction de faire fonctionner ces appareils durant votre absence ou pire pendant votre sommeil : de nombreux cas d’intoxication sont signalés chaque hiver (Risque d'intoxication au monoxyde de carbone).

Le gaz : préférable

Bien mieux pour la qualité de l'air

Lorsque le réseau de gaz canalisé (appelé anciennement gaz de ville) est présent, il est préférable de s'y raccorder car le prix du gaz naturel est très compétitif et que la qualité de combustion permet de limiter les polluants atmosphériques afin de contribuer à l'amélioration de la qualité de l'air

Le granulés de bois : préférable

Le prix du combustible reste très intéressant, mais découvrez quels sont les avantages et inconvénients du poêle à granulé bois 

L'expert Picbleu

La théorie est une chose, l'expertise une autre. Consulter des forums éclaire parfois, mais sur internet parfois quand les contre-vérités prennent l'ascenseur, la vérité prend l'escalier...

Vous-avez-une-question-réponse-Picbleu-devis-simple-facile

Commentaires
Il n'y a pas encore de commentaire pour cette page.
Commenter cette page
Veuillez vous créer un compte ou vous connecter pour participer à la discussion

Tous les articles

Actualités

Dossiers

Conseils

Trucs et Astuces

Normes