Comparatif de peintures dépolluantes naturelles et écologiques

Dernière modification :

Les peintures classiques contiennent des produits toxiques polyuréthanes isocyanates comme les vernis, colles, laques.
Quels produits naturels et écologiques utiliser ? Lorsque l'on veut rénover un logement, refaire la peinture est un bon moyen de donner un coup de neuf aux locaux. Encore faut-il s'assurer que les matériaux et peintures choisis ne présentent pas de risques importants pour la santé.

Picbleu a sélectionné 6 peintures dépolluantes dont certaines sont vraiment naturelles et écologiques et présentent des qualités environnementales intéressantes. Des étoiles ont été attribuées dans un comparatif : Algo, Auro, Bifa, Biorox, Graphenstone, Ripolin  

Sommaire

 

 Matériaux-naturels-brique-terre-crue-cuite-argile-Picbleu.png

 

 

Risques inconnus et cachés des peintures

 

Les peintures écologiques répondent à la tendance écologique et environnementale des habitants des logements de plus en plus isolés qui concentrent les polluants. La qualité de vie et la recherche du maintien en bonne santé de la famille font que les peintures traditionnelles toxiques sont délaissées au profit de produits plus respectueux.

Il est impératif de lire attentivement les étiquettes pour vérifier si les produits sont marqués du logo de la norme NF-Environnement dont les peintures et vernis ont été les premiers à s'honorer ou de l'Écolabel européen (ou d'un autre label reconnu, par exemple « l'Ange bleu » allemand).

II existe des centaines de marques de peintures classiques et même estampillées « écologiques », qui émettent des composés organiques volatils* (COV), également variables selon leurs caractéristiques et leur utilisation, notamment sous l'effet d'une élévation de température ou d'une exposition aux UV. Chaque étiquetage doit mentionner le taux de COV (composés organiques volatils)

Il est nécessaire de préparer le support grâce aux enduits qui sont indispensables pour protéger le mur et bien faire ressortir les volumes.


Il faut sélectionner et employer des matériaux et produits qui laissent respirer les murs tout en les protégeant de l'humidité, en évitant des enduits trop imperméables, notamment les enduits synthétiques (qui comportent des composants souvent toxiques et peu respectueux de l'environnement).

 

Il est possible d'utiliser l'argile ou la chaux pour vos enduits, des matériaux connus depuis des millénaires, sains, écologiques, naturels, sans transformation chimique ou industrielle. Ces matériaux comme la chaux entrent dans la compostion de certaines peintures. Votre santé n'a pas de prix

 


* Les COV (Composés Organiques Volatiles) sont formés par du carbone et de l'hydrogène utilisés dans les solvants. Les COV sont toxiques pour le corps lorsque l'exposition est prolongée et en association avec d'autres polluants invisibles (effet cocktail). Ces produits peuvent provoquer leucémie, asthme et des pathologies pouvant affecter la moelle osseuse, le cœur, le foie, les nerfs.

La lecture et le respect des précautions d'usage de la peinture sont primordiaux. Parfois cette lecture est identique à la posologie de certains médicaments : cela ne donne pas du tout envie de les utiliser !

 

1. Le danger des peintures polyuréthanes 

Les peintures polyuréthanes contiennent des produits toxiques omniprésents dans l'air des pièces.

Les polyuréthanes sont fabriqués à partir d'isocyanates, et sont utilisés dans les vernis, les colles et les laques, ainsi que pour la fabrication de fibres artificielles, notamment de mousses. La plupart des coussins, des oreillers et des matelas vendus dans le commerce sont maintenant en mousse de polyuréthane.

Le danger des polyuréthanes vient de leurs isocyanates, puissants allergisants respiratoires pouvant provoquer de l'asthme et d'autres maladies.

Le toluène diisocyanate est d'ailleurs considéré comme un cancérogène humain potentiel par l'IARC (International Agency for Research on Cancer) classé groupe 2B.

La combustion du polyuréthane libère de nombreuses substances chimiques toxiques : isocyanates, acide cyanhydrique, etc. De nombreux produits de décoration, peintures, textiles, jouets, ameublement contiennent diverses substances
chimiques qui libèrent des COV, Composés Organiques Volatiles toxiques comme le formaldéhyde. Une étude de 2006 de l’observatoire de la qualité de l’air intérieur a d'ailleurs démontré qu'en moyenne on mesure 20μg/m3 de formaldéhydes dans une pièce !

 

Je-voudrais-avoir-plus-d'informations.png

 

2. Qu'est-ce que la peinture dépolluante ? 

La peinture dépolluante est une peinture à l'eau classique qui possède la propriété de capter et détruire les polluants qui saturent l'air intérieur. Lessivable et efficace pendant au moins 6 ans, elle est proposée en une multitude de couleurs et de finitions.
La peinture dépolluante est destinée aux murs et boiseries intérieurs.

Elle a été inventée en 2013 par la marque professionnelle Onip (« Clean'R »). Elle est disponible dans les magasins Couleurs de Tollens en version blanche à teinter en machine (« Captéo »).

Il se vend plusieurs peintures dépolluantes dans des versions colorées dans les grandes surfaces de bricolage : exemple « Attitude » de Ripolin, « Déco activ' dépolluante" de V33 et "Respiréa" de Colours chez Castorama, mais non exemptes de produits chimiques.

Lorsque l'on recherche une peinture saine, la logique voudrait que les composants soient 100 % naturels, c'est le cas de Graphenstone qui fabrique ses peintures avec de la chaux naturelle mélangée à du graphite et qui ne revendique que l'adsorption du CO2 qui est la propriété naturelle de la chaux.

 

3. Composition de la peinture dépolluante 

Quelle est la composition de la peinture dépolluante ?

Le principe reste le même même si chaque industriel a développé sa propre formule : la peinture contient une résine chimique qui absorberait les polluants présents dans l'air intérieur, principalement le formaldéhyde, qu'elle transforme en molécules inertes.
La peinture est classée A+, elle émettrait donc peu de substances polluantes dans l'air. Selon les affirmations des différentes marques, pour quatre murs peints et un plafond, elle permettrait d'éliminer en 24 heures entre 60 et 85 % des polluants présents dans la pièce.
L'efficacité de ces peintures a été testée et validée par un laboratoire indépendant.

Leur action dépolluante est assurée pendant plusieurs années, jusqu'à saturation.

  •  Ripolin annonce une efficacité de 6 ans
  •  Castorama de 7 ans, V33 de 8 ans
  •  Graphenstone écosphère est un composé naturel de chaux et de fibres de graphène garanti jusqu'à 10 ans, c'est le produit qui nous semble le plus satisfaisant au regard de sa composition
  •  Tollens entre 7 et 20 ans selon le volume de la pièce, le flux de circulation de l'air et le niveau de pollution

 

Attention aux fumeurs, car la fumée de cigarette émet des milliers de polluants issus de la combustion du tabac dont une substance radioactive : le polonium !

 
L'AFNOR a délivré un label écologique pour certaines peintures acryliques : Écolabel Européen, créé par le ministère de l'Environnement. Les peintures ne doivent pas contenir de métaux lourds (cadmium, plomb, mercure, arsenic, etc.) et leur teneur en solvants doit être limitée ce qui ne veut pas dire que ce sont des produits naturels exempts de dangers. Ce repérage a au moins le mérite d'exister pour faire prendre conscience aux usagers des risques à employer des produits toxiques.

 

Ci-dessous comparatif entre peintures traditionnelles avec des solvants, peintures classiques avec eau, peintures avec composants bio sourcés (algues, soja, etc.) ou peintures à base naturelle.

 

 Comparatif-peintures-classiques-bio-sourcées-et-naturelles.png

 

 

4. Comparatif prix peintures dépolluantes 

Certaines peintures naturelles ne sont ni exemptes d’odeurs, ni d’émissions. Il faut tenir compte d’éventuels risques d'allergies dus aux composants.

Le comparatif ci-dessous est une sélection des meilleures marques de peinture écologiques dépolluantes ou simplement sans toxicité par ordre alphabétique. 

 

 

 MARQUES
 Algo-peinture-écologique-à-base-d'algues.png
Marque : Algo
Composition
: Eau, résine d'algues bio sourcées, additifs
Couleur: blanc mat
Emissions COV : contient 1 g/l max
Risque : Classé A+ 
Prix TTC : 20 €/litre
Note (de 1 à 4 étoiles) :

   

 Auro-peinture-naturelle-bâtiment.png
Marque : Auro
Composition
: Eau, dioxyde de titane, charges minérales, huiles de ricin
de lin, dammar, cellulose, benzoate de sodium, sorbate de potassium,
lécithine, alcool, essence d’orange, huiles essentielles romarin,
huiles essentielles eucalyptus
Couleur: blanc mat
Emissions COV : Cat A/a: 30 g/l 3011 contient 1 g/l max
Risque : Classé A+ Allergies à certains composants
Prix TTC : 20 €/litre
Note (de 1 à 4 étoiles) :

 

 Biofa-peinture-naturelle-écologique.png

Marque : BIOFA
Composition
: eau, craie, silicates de potassium, dioxyde de titane,
poudre minérale de chlorite, mica et quartz, acrylate pure,
polysaccharides-amidon, liaisons organiques ammonium, dérivés
polyéthérés acide gras, phosphate de sodium, méthylsiliconate
de potassium
Couleur : blanc mat
Emissions COV : < 5g/L Pas de C.O.V d’origine pétrolière
Risques : Classé A+ présence de COV
Prix TTC : 20 €/litre
Note (de 1 à 4 étoiles) :

 

 Biorox-oxypur-peinture-écologique-dépolluante-base-de-soja.png

Marque : Biorox
Composition
: Huile de soja, craie, blanc de titane,
gomme biologique, eau
Couleur : blanc mat
Emissions COV : < 5g/L Pas de C.O.V d’origine pétrolière
Risques : Classé A+ Présence de COV
Prix TTC : 20 €/litre
Note (de 1 à 4 étoiles) :

   

Peinture-écologique-dépolluante-Graphenstone-Ecosphère-prémium.jpg
Marque : Graphenstone
Composition
: chaux de haute qualité et fibres de graphène
Couleur : blanc mat
Emissions COV : Contenu COVs ASTM D2369-10 < 1 g/l
Risques : Classé A+ Certifié TM GOLD Cradle to Cradle.
Le graphène (graphite) absorbe le CO2 et purifie l'environnement
Excellente flexibilité. Haute adhérence. Ne se fissure pas.
Haute résistance et durabilité. Perspirant (Evite la condensation)
Bonne lavabilité. Sans émission de COVs et formaldéhydes. 
Consommation 6 à 9 m2 par litre (2 couches) *
Prix TTC : 16.78 € / litre
Note (de 1 à 4 étoiles) :

    

 Ripolin-peinture-chambre-enfant.png
Marque : Ripolin Valentine chambre enfants
Composition
: non fournie fabricant
Couleur : Blanc mat
Emissions COV : maximum 1g/L COV
Risques : Classé A+
Capterait le formaldéhyde (80% de formaldéhyde par heure)
pendant 2 ans
Émissions de COV après 28 jours (en µg/m³) max 1000µg/m3.
Recommandé par L'AFPRAL Certifié Ecolable par l'AFNOR.
Voir commentaire sur les peintures annoncées
pour capter le formaldéhyde
Prix TTC : 19.16 €/litre
Note (de 1 à 4 étoiles) :

 

 

* La peinture Ecosphere du fabricant Graphenstone que nous avons repéré est un produit unique dans la gamme des peintures écologiques. L'association de 2 composants le graphène (issu du graphite) et la chaux naturelle lui confère des propriétés très intéressantes.
Les fibres de graphène garantissent un excellent pouvoir couvrant et une flexibilité qui évite la formation de fissures. La chaux a la propriété d'absorber naturellement le CO2, la peinture Ecosphere possède le niveau de certification OR (Cradle to Cradle certified) qui valide son cycle de vie vert et sa participation à l'économie circulaire.

 

Sophie, spécialiste des peintures dépolluantes naturelles et écologiques chez Graphenstone vous conseille : 06 03 45 94 32

 

Sophie-spécialiste-peinture-chez-Graphenstone-vous-informe.png

 

5. Pièces adaptées à la peinture dépolluante 

Quelles pièces sont-elles adaptées à la peinture dépolluante ?

La pièce dans laquelle un tiers de sa vie est la chambre, celle des enfants est à privilégier, car ils sont les plus sensibles à la pollution.

Toutes les pièces dans lesquelles des meubles modernes sont placés notamment ceux en bois aggloméré (principalement contenus dans la colle) et des textiles d'ameublement. Celles dont le sol est constitué de revêtements bas de gamme (PVC, stratifié, moquette).

Dans la cuisine, les meubles modernes, les fumées et vapeurs de cuisson de certains ustensiles libèrent du formaldéhyde principal polluant toxique de l'air intérieur

 

6. Vitrificateur de sol : solution satisfaisante ? 

Une solution pour les sols est proposée par certaines marques. Il protège le sol et d'après le fabricant, assainirait l'air intérieur.

Le vitrificateur « Océanic Air Protect » de Blanchon bloquerait 80 % des polluants émis par le parquet et absorberait jusqu'à 40 % du formaldéhyde présent dans la pièce. Écolabel et étiquette A+, 5 finitions et teintes, à partir de 23,60 euros le litre.

Le formaldéhyde est le principal polluant notoire des espaces clos déclaré cancérogène par l'OMS. Ce composé organique volatil (COV) provoque différentes pathologies : allergies, asthme, irritations du nez ou des yeux, rhinites et migraines.

 

Nous préférons toutefois lorsque c'est possible du carrelage classique ou du parquet en bois non traité (chêne par exemple), ces exemples évitent des traitements qui ajoutent des composés chimiques inutiles et non exempts de COV ou d'effet secondaires dans le logement.

 

10. Etiquette santé : émissions dans l'air intérieur 

Une étiquette santé environnementale figure depuis le 1er janvier 2012 sur certains produits (Décoration, ameublement, rénovation, construction). L'étiquette santé environnementale ci-dessus, indique le plus faible impact possible sur l’air intérieur A+ et le plus polluant C. 

Un décret impose la pose sur les matériaux d'une étiquette informative sur les émissions dans l'air intérieur : c'est un premier pas...

 Logo qualité de l'air . Encyclopédie Acqualys

 

Les mesures informatives

Les anciens ministres Nathalie Kosciusko-Morizet, Christine Lagarde et Xavier Bertrand, respectivement en charge de l’Écologie, de l’Économie et de la Santé avaient signé un décret qui impose cette étiquette (ci-dessus) depuis le 1er janvier 2012. Les produits concernés sont par exemple les peintures, les isolants, les cloisons, les revêtements de sols, les vernis, les colles et autres adhésifs qui émettent certains polluants présentant des risques pour la santé. (Formaldéhyde et toluène en tête).

« Pour la première fois, une étiquette va permettre d’informer les consommateurs et donc d’orienter leurs achats vers des produits moins nocifs pour l’air intérieur », avait déclaré l'ancienne ministre Nathalie Kosciusko-Morizet. « La publication de ce texte constitue un signal fort vis-à-vis des industriels, afin de les inciter à faire évoluer leur production vers une offre plus respectueuse de la santé ».
Source : Ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, 17 mai 2011.

Commentaires
Cet article a été commenté 4 fois.
2 moyens pour capter certains polluants : la photocatalyse et la captation chimique
Il existe 2 moyens pour capter certains polluants : la photocatalyse et la captation chimique. Des nanoparticules de dioxyde de titane sont mélangées à la peinture afin que se produise le phénomène de photocatalyse qui détruit les molécules chimiques sous l’effet de la lumière. Deux problèmes sont identifiés : les nanoparticules de dioxyde de titane classées « cancérogène possible » sont à éviter. Parfois le remède est pire que le mal : la photocatalyse est susceptible de provoquer la formation de sous-produits plus nocifs que les polluants que l'on voudrait à éliminer. La captation du formaldéhyde issu notamment des meubles modernes et de certaines peintures fait partie de la famille des aldéhydes. Des molécules contenues dans la peinture capteraient le formaldéhyde suivant les informations fournies par les fabricants. Ces molécules se fixeraient dans la peinture par adsorption et non absorption (L'adsorption est la rétention à la surface d'un solide des molécules d'un gaz ou d'une substance en solution ou en suspension). En conclusion, il faut aérer soigneusement les pièces grâce à la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) ou ouvrir les fenêtres 1/4 d'heure par jour si l'environnement n'est pas pollué. Le deuxième conseil est d'éviter de mettre des objets gadgets dans les pièces (eux que l'on achète dans certaines grandes surfaces spécialisées dans les petits prix et où l'on achète des objets inutiles, mais pas chers qui viennent de Chine et qui relarguent des COV toxiques). La prévention prévaut. https://www.picbleu.fr/page/quels-sont-les-principaux-polluants-dans-l-air-de-votre-maison
Les peintures dépolluantes sont-elles vraiment efficaces ?
A la lecture de cet article que je trouve très intéressant, je me pose la question de savoir si ces peintures absorbent véritablement les polluants. cela semble trop beau pour être vrai !
L'odeur de moisi va t-elle disparaître avec une peinture dépolluante ?
J'ai acheté une maison ancienne avec un peur l'odeur de moisi dans la salle d'eau et une chambre. Sur les conseils d'un vendeur dans une grande surface de bricolage j'ai acheté du dépron que j'ai collé sur les murs. Au début ça allait mais au bout de quelques mois l'odeur et les traces noires sont revenues sur les murs. J'ai vu sur votre article la peinture à la chaux Est il possible de peindre avec sur le dépron 2e question : l'odeur va disparaitre avec cette peinture depolluante ? Merci pour vos conseils Marie lyne
Les moisissures et autres pathologies de l'habitat sont dues à une mauvaise ventilation
Les moisissures et autres pathologies de l'habitat sont dues à une mauvaise ventilation et des murs parfaitement étanches à la vapeur d'eau. Les parois ne respirent pas et l'humidité créée des problèmes visuels, mais aussi invisibles pour la qualité de l'air respiré. Le polyuréthane mince que vous avez collé sur les murs crée une barrière étanche qui bloque la vapeur d'eau. Il faut donc décoller ce produit peu recommandable issu de l'industrie pétrochimique, mettre une aération mécanique (VMC) suffisante. Lorsque les murs seront suffisamment décapés et bien secs, vous pourrez les peindre avec la peinture à la chaux que vous citez.
Commenter cette page